Estimer le prix des travaux de rénovation

Mis à jour le 27 mars 2019
Moyenne : 5 (1 vote)
2019-03-27 11:00:00
Rénovation globale

Estimer le prix des travaux de rénovation est une difficulté qu’il vous faut absolument surmonter avant de vous lancer dans une telle opération. Même si on sait que des travaux complets de rénovation se chiffrent entre 1.000 et 1.800 € le m², la marge est tellement vaste, qu’il vous faudra un estimatif plus précis. En voici une aide précieuse pour essayer de ne rien oublier.

 

Vous avez un projet ?

Les démarches nécessaires

Si certains travaux de rénovation ne nécessitent aucune démarche, c’est par exemple le cas si vous voulez refaire votre salle de bains, changer le carrelage de vos pièces de jour, mettre un parquet dans votre chambre, d’autres ne pourront pas vous en exempter.

 

C’est ainsi que créer de nouveaux espaces de vie à la place d’un garage ou de combles aménageables, changer des ouvertures pour de nouvelles qui modifient l’apparence de votre façade, vouloir modifier l’aspect d’une façade, réaliser une isolation thermique par l’extérieur, créer de nouvelles fenêtres ou portes-fenêtres, changer la destination d’un local sont autant de rénovation qui doivent être déclarés.

 

  • Une déclaration préalable de travaux suffira pour un agrandissement de construction jusqu’à 40 m², sous condition que la surface totale de maison ne dépasse pas les 150 m², compris les éventuels agrandissements. Elle suffira aussi pour des changements d’ouvertures, pour une création d’ouverture et pour un ravalement de façade dans un lieu qui fait l’objet d’une protection spéciale, comme la proximité d’un monument historique.

 

  • A plus de 40 m² d’agrandissement, ou plus de 20 m² dans le cas d’une maison présentant plus de 150 m² de surface, il vous faudra alors un permis de construire. D’ailleurs, pour plus de 150 m² de surface, vous devrez aussi faire appel à un architecte.

 

A noter que, pour une création d’ouverture, vous devrez aussi faire appel à un architecte ou à un cabinet spécialisé.

 

Pour rénover, il faut parfois détruire

Les travaux de rénovation ne sont pas toujours synonymes de reconstruction. Ils peuvent aussi, parfois, passer par une démolition. C’est d’ailleurs très souvent le cas, que ce soit pour casser une cloison existante afin de créer un espace plus vaste, par exemple une cuisine ouverte, ou repenser toute la distribution d’un intérieur.

 

Parfois, cette démolition peut aussi concerner un bâtiment annexe, pour apporter du jour à une pièce ou pour supprimer une dépendance en train de s’effondrer. Il vous faudra alors déposer un permis de démolition pour ce local, alors que, pour une simple cloison intérieure, rien ne vous sera exigé si vous ne modifiez pas la surface habitable. Ce sera différent si vous cassez une cloison qui donne sur des combles afin d’agrandir une pièce, et qui aurait alors pour conséquence des mètres carrés habitables supplémentaires.

 

Les travaux visibles et les travaux «invisibles»

Si vous achetez une maison à rénover, il vous faudra être, notamment, très attentif au moindre détail, car certains travaux sont évidents, parfaitement visibles comme :

  • des ouvertures très anciennes, voilées, simple vitrage, véritables sources de courant d’air ;
  • une couverture très abîmée qui laisse apparaître des fuites ;
  • une charpente qui, à l’évidence, commence à sérieusement gondoler ;
  • des sols défoncés ;
  • des peintures ou des papiers peints très datés ;
  • des distributions de pièce à revoir ;
  • une salle de bains totalement dépassée ;
  • des radiateurs électriques type “grille-pain” ;
  • certaines installations électriques à l’évidence très anciennes...

 

Mais le plus dangereux sera la nécessité de travaux qui laissaient bien moins transparaître leur nécessité et qui pourraient mettre à mal votre budget. C’est pourquoi il est important de s’entourer d’un expert avant de se lancer dans un achat qui pourrait se révéler bien moins intéressant que prévu. Voici quelques-uns des risques que vous devez évaluer et qui peuvent entraîner des travaux supplémentaires :

  • un assainissement individuel absolument pas aux normes qu’il vous faudra faire revoir ;
  • une charpente qui paraît saine mais qui a été attaquée par les termites ou tout autre mal ;
  • une couverture ardoise plus ancienne qui ne présente pas encore de fuites mais qui sera quand même à changer dans quelques années ;
  • une cheminée dont le tirage n’est pas bon, un réseau électrique qui, malgré une présentation correcte est défaillant ;
  • une alimentation en eau en plomb ;
  • de la peinture comprenant du plomb ;
  • une isolation présente mais vraiment insuffisante ;
  • une chaudière qui paraissait en bon état mais finalement en fin de vie...

 

Les vices cachés sont un peu dans tous les corps de métier et peuvent entraîner des surcoûts qui peuvent dépasser, pour chaque poste, 10.000 €, voire 20.000 € (charpente, couverture, assainissement, chauffage, électricité).

 

C’est aussi pourquoi la vente d’une maison s’entoure aujourd’hui d’un certain nombre de diagnostics qu’il est nécessaire d’éplucher de très près et qui sont au nombre de 10 :

  • diagnostic performances énergétiques ;
  • diagnostic électrique pour les installations datant de plus de 15 ans ;
  • diagnostic gaz pour les équipements en gaz naturel datant de plus de 15 ans ;
  • diagnostic risques naturels ;
  • diagnostic amiante ;
  • diagnostic termites ;
  • présence de plomb ;
  • information mérules, qui est facultative ;
  • diagnostic loi Carrez qui est obligatoire en copropriétés mais pas en en maisons individuelles ;
  • diagnostic assainissement non collectif qui est, pour sa part, effectué par les services du SPANC et non par le diagnostiqueur.

 

Ces diagnostics sont à la charge du vendeur et coûtent de 400 à 600 € environ, selon la surface du logement et selon le diagnostiqueur puisque les prix ne sont pas imposés.

 

Un prix qui dépend aussi de la maison

Comme certains prix s’amortissent mieux sur des grandes surfaces, le nombre de salles de bains importe plus que la surface de la maison, par exemple.

 

Si certains prix seront en relation étroite avec la surface, comme des mètres carrés de carrelage ou des mètres carrés de ravalement de façade, de papier peint, d’autres ne varieront que selon la qualité du travail que vous demanderez. Que vous ayez une maison de 100 m² à rénover ou une qui fait 150 m², vous n’aurez certainement qu’une seule cuisine à rénover, et ce prix, pouvant aller de 150 à 200 € le m² pour une remise à neuf, jusqu’à 5.000 ou 10.000 € pour une cuisine entièrement neuve, restera vraisemblablement similaire. D’autant que la surface supérieure de maison peut très bien provenir d’un nombre supérieur de chambres, de la présence d’un bureau, et non de surfaces de pièces différentes.

 

L’ordre des travaux

Si vous voulez programmer des travaux, attention à bien tout prévoir dès le départ. Commencer l’isolation et le cloisonnement alors que vous allez vous apercevoir que l’électricité et la plomberie sont à revoir risque de vous faire perdre de l’argent et rendre aussi votre rénovation inesthétique.

  • le plombier ou l’électricien devront traverser des cloisons, ce qui rendra leur travail plus complexe, donc plus cher ;
  • alors qu’ils auraient pu camoufler les câbles et canalisations derrière l’isolation, ils risquent d’être obligés de passer en apparent et contrarier la qualité de la rénovation.

 

De la même façon, il sera plus simple de carreler une pièce avant de placer des placards, des meubles de salle de bains ou de cuisine. Il y aura peut-être plus de carreaux, mais moins de découpe et l’artisan travaillera sans doute plus rapidement, ceci compensant cela. De plus, si vous modifiez, plus tard, votre agencement de cuisine, vous ne vous retrouverez pas avec des parties non carrelées qui vous obligerez à reprendre l’ensemble de votre sol.

 

Le budget général

Pour une première estimation du prix des travaux de rénovation, vous pouvez déjà vous baser sur le tableau suivant qui vous aidera à mieux approcher la somme globale qui vous sera nécessaire et vous aider à savoir si vous allez, ou non, vous lancer dans cette tâche.

 

Niveau de rénovation

Travaux compris

Prix

rénovation basique

revêtements de sols

peintures

rénovation cuisine et salle de bains ou salle d’eau

de 100 à 250 € le m²

rénovation normale

idem ainsi que

révision électricité

vérification plomberie

rénovation plus avancée cuisine et salle de bains

de 500 à 1.000 € le m²

rénovation complète

idem ainsi que

révision couverture

isolation

fenêtres et portes-fenêtres changées

mise aux normes totale électricité

cuisine et salle de bains ou salle d’eau refaites

de 1.000 à 1.500 € le m²

 

 

 

Il faut ensuite faire un détail plus précis, si vous ne pouvez pas tout réaliser, pour vous donner des priorités et des étapes possibles. Surtout que ces travaux ne prévoient pas, non plus, la remise aux normes d’un assainissement individuel, des travaux électriques ou de plomberie à reprendre totalement depuis les arrivées, une charpente nécessitant une intervention importante ou une chaudière à remplacer, voire tout un système de chauffage central à mettre en place.

 

Les prix de travaux de gros œuvre

Les interventions sur le gros œuvre sont parmi les premières à devoir être réalisées et la raison en est simple, si votre charpente ou votre couverture doit être révisée, il faut le faire avant de réaliser les travaux intérieurs pour tout mettre à l’abri hors eau et hors air.

 

De même, les changements ou les créations d’ouverture peuvent avoir une incidence sur les travaux intérieurs tels que l’isolation.

 

Attention cependant, si vous surélevez un sol avec un carrelage plus épais, il va aussi falloir en tenir compte pour que votre porte ne soit pas gênée, lors de son ouverture.

 

Voici quelques-uns de ces travaux de gros œuvre qui peuvent vous concerner si on exclut l’étude de sol, le terrassement et les fondations qui entreront plus dans le cadre d’un agrandissement que d’une rénovation.

 

  • L’assainissement
    Plusieurs cas de figure peuvent alors apparaître si des travaux sont à prévoir :
     
    • Dans le cas d’un assainissement collectif
      Vous avez seulement à prévoir un raccordement à cet assainissement collectif qui n’existait pas auparavant. Si vous passez d’un assainissement individuel à un assainissement collectif, il faut aussi prévoir le vidage et la désinfection de la fosse.
       
    • Dans le cas d’un assainissement individuel
      L’assainissement individuel n’est pas aux normes et il va falloir remédier à ce problème. Après avis du SPANC, le délai d’intervention pour cette remise aux normes est de 4 ans, en dehors de cas plus exceptionnels. Le contrôle du SPANC est effectué tous les 4 à 10 ans. Ce contrôle est facturé entre 50 et 120 €.
      La vidange d’une fosse septique est aussi une opération obligatoire tous les 4 ans. Mais ce délai est fonction du nombre de personnes dans le foyer et du dimensionnement de la fosse. Cette vidange s’effectuera souvent tous les 2 à 4 ans.
      Il existe cependant plusieurs options comme la fosse toutes eaux ou la micro-station d’épuration, sans que cela ne change grand-chose à la fourchette de prix proposée.

 

Travaux d’assainissement

Prix en fourniture et pose

Raccordement à l’assainissement collectif

  • taux communal de raccordement : de 500 à 1.000 €
  • raccordement réalisé par un professionnel : de 200 à 400 € le mètre linéaire

Mise aux normes d’un assainissement individuel

  • vidange d’une fosse septique : de 150 à 300 €
  • étude préalable de travaux : de 500 à 1.000 €
  • remplacement fosse septique : de 5.000 à 12.000 €
 

 

  • Le plancher
    Dans le cas d’un plancher brut de maison, logiquement, vous ne devriez pas avoir d’importants travaux à effectuer puisqu’il s’agit, en gros œuvre, de la dalle initiale de la construction. Il reste alors deux possibilités :
     
    • la réalisation d’une dalle béton dans une annexe qui n’en était pas pourvue et dont vous voulez vous servir pour l’intégrer à votre maison, pour l’agrandir par exemple, ou pour déplacer votre lingerie. Le prix pourra être augmenté selon la nécessité d’un décaissement (de 30 à 60 € le m3) et de l’enlèvement de la terre (autour de 10 € le m3), de la pose d’un film géotextile (2 à 3 € le m²) ou d’un polyane (5 € le m²), d’un polystyrène isolant (5 à 10 € le m²), etc. ;
       
    • la réparation d’une dalle béton existante qui aurait fissuré.
      Dans ce cas, il faut tout d’abord vérifier pourquoi elle a fissuré car corriger la dalle sans corriger l’origine du problème pourrait ne pas servir à grand-chose.
      A moins que cette origine ne soit connue et que le problème n’ait déjà été réglé ou que passager, comme une dalle trop vite séchée, un béton trop mouillé lors de son mélange, un dosage insuffisant de ciment, l’absence de joints sur une grande surface, un sol mal compacté…
      Le plus important, comme pour n’importe quelle fissure, qu’elle soit au sol ou sur les murs, est de vérifier qu’elle n’évolue plus, ce qui laisse de bons espoirs de pouvoir la réparer sans autres dommages ultérieurs.
      Un mortier de réparation est à injecter dans la dalle béton après avoir élargi la fissure.
       

Travaux sur sols bruts

Prix en fourniture et pose

réalisation dalle béton 12 à 15 cm

de 60 à 80 € le m²

réparation dalle béton fissurée

autour de 40 € le seau de 25 kg

à raison de 2 kg par m² et par mm (en fourniture seule)

 

 

  • Les murs
    Dans l’ossature béton, les murs sont les derniers éléments que vous devez prendre en compte.
    Vous pouvez, alors, avoir différents domaines d’intervention sur ces murs qui sont :

 

  • la réparation d’une fissure : ce qui amène aussi à se référer à la réparation d’une fissure dans une dalle béton puisque l’intervention sera sensiblement similaire, et avant tout nécessite la surveillance de l’évolution de la fissure ;
     
  • le rebouchage d’une ouverture : parce qu’une fenêtre ou une porte ne correspond pas à la nouvelle configuration que vous souhaitez donner à votre maison ;
     
  • le remplacement d’une porte par une fenêtre : ce qui nécessitera alors un rebouchage partiel ;
     
  • le remplacement d’une fenêtre par une porte : ce qui reste relativement simple puisque la poutre de soutien existe déjà ;
     
  • les changements de dimension des ouvertures engendrant des travaux sur cette structure ;
     
  • la création de nouvelles ouvertures.
     

Travaux sur murs

Prix en fourniture et pose

rebouchage porte

de 500 à 1.000 € (maçonnerie)

rebouchage fenêtre

de 400 à 800 € (maçonnerie)

remplacement porte par fenêtre (en prix maçonnerie)

de 200 à 400 € (maçonnerie)

remplacement fenêtre par porte (en prix maçonnerie)

de 300 à 500 € (maçonnerie)

agrandissement ouverture en largeur

de 1.500 à 3.000 €

ouverture mur porteur

de 1.500 à 3.000 € (étude + réalisation)

ouverture dans maçonnerie pour porte ou fenêtre

de 80 à 130 € le m² (dans parpaings)

évacuation des gravats

de 30 à 50 € le m3

 

 

  • La charpente
    Il est conseillé, avant d’aller plus avant, de faire vérifier la charpente. Vous êtes peut-être dans une région à risque concernant les termites. Un traitement en assurera la pérennité.
    Mais c’est aussi l’âge qui peut avoir raison de votre charpente, ou un bois qui ne présentait pas la bonne qualité au départ.
    On pourrait aussi évoquer le cas de la charpente métallique mais elle est très durable et beaucoup moins fréquente.
    Il est alors possible que vous ayez à faire intervenir un spécialiste pour l’un de ces postes :
     

Travaux de charpente

Prix en fourniture et pose

traitement de charpente bois

de 25 à 40 € le m²

rénovation en partie de la charpente bois

autour de 60 € le m²

rénovation complète de la charpente bois

autour de 200 € le m²

 

 

  • La couverture
    C’est encore un poste qui peut entraîner des dépenses, notamment en cas de présence d’amiante. Dans ce cas, selon qu’elle s’effrite ou non, vous pouvez vous confronter à un remplacement ou à une nouvelle vérification sous 3 ans. Une mesure d’empoussièrement en ambiance est réalisée pour déterminer le niveau de l’obligation. Le prix comprend le désamiantage mais il faudra ensuite pourvoir à son remplacement.

    Ensuite, il est évident que selon que le travail portera sur une couverture en tuiles ou une couverture en ardoises, le prix sera plus ou moins conséquent. D’ailleurs, autant que la qualité des ardoises, c’est à celle des crochets qu’il vous faudra être attentif.
     

Travaux de couverture

Prix en fourniture et pose

opération de désamiantage

de 30 à 50 € le m²

nettoyage de la couverture

de 10 à 15 € le m²

nettoyage + démoussage et traitement hydrofuge

de 20 à 30 € le m²

révision couverture en tuiles béton

de 30 à 40 € le m²

révision couverture en tuiles terre cuite

de 40 à 50 € le m²

révision couverture en ardoises synthétiques

de 50 à 75 € le m²

révision couverture en ardoises naturelles

de 80 à 150 € le m²

révision couverture en chaume

de 120 à 150 € le m²

 

 

  • Les ouvertures extérieures
    C’est un poste important car les ouvertures apportent souvent une sensation de froid lorsqu’elles ne sont pas de bonne qualité, lorsqu’elles sont trop anciennes ou mal isolées.
    Entre changer le vitrage seulement pour passer d’un simple vitrage à un double vitrage, lorsque les portes et les fenêtres le permettent (c’est-à-dire selon leur épaisseur, leur solidité et la feuillure) ou changer totalement l’ouverture, le budget est très variable.
    Comme il est très variable selon la qualité d’ouverture que vous choisirez, selon le matériau et selon qu’elles seront standards ou non standards. Pour le matériau, à vous de choisir le bois pour ses qualités thermiques, le PVC pour son prix ou l’alu pour son rapport durabilité/esthétique.
    Autre variation de prix, le fait de devoir également changer les volets. Là encore, entre principe de fermeture (volets roulants, volets battants) et matériaux, vous aurez des décisions à prendre. D’ailleurs, vous apprécierez peut-être d’avoir une maison connectée qui vous permet d’ouvrir et fermer vos volets même en votre absence, afin de simuler une présence et de lui faire bénéficier des rayons du soleil même quand vous n’y êtes pas. Le surcoût sera alors de 150 à 200 € par volet.
    Difficile donc, de proposer un prix précis, aussi vous pourrez vous en remettre à certains autres guides comme Prix pour changer une fenêtre ou dans Prix porte-fenêtre.
     

Travaux d’ouvertures extérieures

Prix en fourniture

prix dépose et pose

prix volets roulants PVC posés

fenêtre bois double vitrage

à partir de 250 €

de 300 à 500 €

à partir de 300 €

porte-fenêtre bois 2 vantaux double vitrage

à partir de 400 €

de 350 à 550 €

à partir de 500 €

 

 

 

Les travaux de second oeuvre

Lorsque vous aurez terminé tous les travaux vous mettant à l’abri de tous les problèmes, que ce soit d’infiltration d’eau, d’air et autres, il vous faut maintenant réfléchir à tout ce qui peut vous attendrez à l’intérieur de votre maison selon les corps de métier suivants :

 

  • La zinguerie
    Normalement, ce n’est pas le poste qui a le plus à souffrir du vieillissement, surtout que les maisons les plus anciennes sont pourvues de gouttières en zinc qui résiste bien au temps. Par contre, ce que vous devez vérifier, c’est que les gouttières et les tuyaux de descente ne soient pas engorgés et que l’évacuation des eaux de pluie se fasse naturellement. Et pourquoi, d’ailleurs, ne pas les récupérer dans une citerne pour arroser votre jardin ?
     

Travaux de zinguerie

Prix en fourniture et pose

nettoyage des gouttières

de 15 à 20 € le mètre linéaire

pose gouttières zinc

de 30 à 60 € le mètre linéaire

pose gouttières alu

de 60 à 75 € le mètre linéaire

pose gouttières descente

de 100 à 120 € le mètre linéaire

 

 

  • L’électricité
    A la suite du diagnostic électrique ou simplement parce que vous souhaitez rendre votre installation un peu plus sécuritaire, la rénovation électrique est très importante. Les normes évoluant régulièrement, il est important d’éliminer les risques majeurs. Voici donc quelques tarifs qui, de quelques retouches à une reprise totale, peuvent survenir.
     

Travaux d’électricité

Prix en fourniture et pose

mise à la terre avec piquet

de 500 à 600 €

remplacement prise électrique

à partir de 40 €

remplacement interrupteur électrique

à partir de 35 €

dépose de prise, interrupteur ou éclairage

5 €

création interrupteur avec câblage sur 10 m

à partir de 70 €

installation tableau

900 €

installation différentiel

350 €

installation disjoncteur

autour de 150 €

installation boîte de dérivation

60 €

remise en état

autour de 1.000 € pour un logement standard

remise aux normes

de 600 à 100 € le m²

 

 

  • Le chauffage
    L’isolation doit être revue, il va vous falloir penser au chauffage si votre chaudière a déjà un certain âge. La durée de vie d’un tel matériel se situe autour de la vingtaine d’années, tout dépend cependant du modèle.
    Le fioul n’est plus très en vogue, aussi, la tendance va vers le gaz de ville, les granulés bois ou l’électrique, associé à une pompe à chaleur, de préférence eau/eau.

    Pour mémoire, ce premier tableau vous permet de vous faire une idée du coût annuel des énergies, comprenant l’amortissement de l'installation initiale sur 15 ans, la consommation et l’entretien, pour un logement standard :
     

Type de chauffage

Prix de revient annuel

chauffage solaire

600 €

pompe à chaleur

600 €

chaudière condensation gaz naturel

1.150 €

chaudière condensation gaz naturel avec chauffe-eau solaire

1.250 €

chaudière bois granulés

1.300 €

chaudière condensation fioul

1.700 €

convecteur + chauffe-eau thermodynamique ou chaudière électrique avec production eau chaude

2.700 €

 

 

Cependant, le type d’habitation et le lieu d’habitation jouent un rôle aussi sur la décision à prendre aussi. Si le gaz naturel est présent, ce sera toujours une bonne solution. Mais, lorsqu’il n’est pas présent, comme à la campagne, le bois ou le fioul sont des solutions de substitution qui restent à étudier. En ville, pour des petits volumes, la pompe à chaleur est intéressante, mais elle ne suffira pas pour de gros volumes et devra donc trouver un complément.

 

Ensuite, il est vrai que, si la solution électrique est plus coûteuse en énergie, environ le double en consommation annuelle, l’électricité, pour une maison parfaitement isolée et renforcée par des solutions de chauffage annexe, reste une option souvent choisie par la facilité de sa mise en œuvre. Et un chauffage qui a fait des progrès avec l’arrivée des radiateurs à inertie fluide en termes de confort.

 

Le cas d’un chauffage électrique doit aussi être examiné avec la puissance de votre compteur. Les 9 kW devant généralement être remplacés par un compteur de 12 kW dans ce cas.

 

Le plancher chauffant est aussi une solution agréable quoique plus difficile à mettre en œuvre dans le cas d’une rénovation puisqu’il vous faudra un minimum de 4 cm d’épaisseur, tout compris, afin de le réaliser, ce qui peut vous poser des problèmes d’ouverture de portes, notamment, par la suite.

 

Penser chauffage, c’est aussi penser production d’eau chaude qui pourra être intégrée à votre chaudière ou indépendante. Poste important en termes de possibilité, vous pourrez en savoir plus en allant vous renseigner sur le guide Prix de pose de chaudière ou Prix de pose de chauffage électrique.

 

Travaux de chauffage

Prix en fourniture et pose

remplacement radiateurs électriques

de 30 à 50 € le m²

radiateur inertie fluide de 1.500 watts

autour de 250 € en fourniture seule

plancher chauffant hydraulique

autour de 90 € le m²

plancher rayonnant électrique

autour de 45 € le m²

plancher chauffant réversible

de 100 à 120 € le m²

remplacement complet chauffage

de 10.000 à 15.000 €

entretien chaudière

de 100 à 180 € à l’année

 

 

  • La climatisation
    Si vous faites partie de ceux qui ont du mal à vivre le réchauffement climatique ou qui résident dans les régions les plus chaudes de la France, vous souhaiterez peut-être vous équiper d’une clim’. On a vu le coût d’un plancher chauffant réversible, voici quelques propositions de climatisation que vous pourriez alors envisager.

 

Travaux de climatisation

Prix en fourniture et pose

mono-split de moins de 2,5 kW

de 1.000 à 2.000 €

mono-split de 2,5 à 3,5 kW

de 1.500 à 2,500 €

bi-split

de 3.000 à 4.000 €

tri-split

de 3.500 à 4.500 €

 

 

  • La VMC
    Mais, alors que vous allez revoir toute l’isolation de votre maison, la rendre beaucoup plus hermétique, il faut aussi penser que le renouvellement de l’air risque de ne plus s’opérer comme il le faudrait et que, entre air vicié et humidité, tout risque de stagner. Il est donc nécessaire de ventiler tous les jours pour le renouvellement de l’air.

    L’installation d’une VMC est aussi intéressante, mais peut poser des problèmes dans des maisons anciennes, du fait des passages des gaines, qui plus est lorsque cette maison ancienne possède un étage.

    En rénovation, il existe une solution qui, si elle n’est pas réglementaire dans le neuf, est cependant la bienvenue dans ce cas : la Ventilation Mécanique Ponctuelle ou VMP. Elle ne nécessite pas de gaine mais, à l’inverse, nécessite une entrée d’air. Elle peut être avec détection de présence, comme dans une salle de bains, par exemple, ou à détection d’humidité.

    La Ventilation Mécanique par Insufflation ou VMI correspond aussi très bien à la rénovation, ne nécessitant pas de gaine non plus. Elle fonctionne sur le principe de la surpression, l’air vicié étant chassé naturellement. Elle ne correspond toutefois qu’à un logement de moins de 500 m3, ce qui représente déjà un beau volume.

    Ces ventilations sont toutefois plus consommatrices d’énergie aussi, lorsque possible, une VMC simple ou double flux (double réseau de gaines qui permet de consommer moins de chauffage) reste une meilleure solution.

 

Travaux de VMC en rénovation

Prix en fourniture et pose

VMP

200 € par ventilateur

VMI

3.500 € pour un logement

VMC simple flux autoréglable

autour de 800 €

VMC simple flux hygroréglable

autour de 1.500 €

VMC double flux

autour de 3.500 €

 

 

  • La plomberie
    C’est la présence de plomb qui sera votre première cible mais, en dehors de cela, les problèmes de canalisation, de rouille ou de fuites. Vous aurez peut-être également à revoir une cuisine ainsi que son agencement, mais aussi revoir toute la distribution de votre salle de bains ou à en alimenter une nouvelle.
     

Travaux de plomberie

Prix en fourniture et pose

installation d’un chauffe-eau

de 200 à 400 €

alimentation eau en tuyau cuivre

de 20 à 40 € le mètre linéaire

alimentation gaz

de 15 à 50 € le mètre linéaire

évacuation eaux usées

de 50 à 100 € le mètre linéaire

remise en état plomberie

autour de 8.000 € pour maison 100 m²

forfait alimentation salle de bains

autour de 250 €

forfait évacuation salle de bains

autour de 250 €

création d’un point d’eau extérieur avec tuyau polyéthylène

de 350 à 700 €

 

 

  • Le sanitaire
    Si vous voulez changer des éléments sanitaires, remplacer une baignoire par une douche, créer une nouvelle salle d’eau ou salle de bains, changer un évier de cuisine, installer tout le nécessaire pour un lave-vaisselle ou un lave-linge, voici ce qu’il vous faut savoir :
     

Travaux de sanitaire

Prix en fourniture et pose

remplacement évier cuisine

à partir de 250 €

remplacement WC

à partir de 300 €

remplacement WC par modèle avec lave-main

à partir de 450 €

remplacement lavabo

à partir de 250 €

remplacement lavabo par double vasque

à partir de 600 €

remplacement baignoire par douche

à partir de 750 €

remplacement baignoire par douche à l’italienne

à partir de 1.000 €

remise à neuf d’une salle de bains

à partir de 2.000 €

rénovation d’une salle de bains

de 70 à 100 € le m²

création totale d’une salle de bains

à partir de 3.000 €

création totale d’une salle d’eau à l’italienne

à partir de 4.000 €

création d’un WC avec plomberie

à partir de 2.500 €

pose d’un spa

de 5.000 à 10.000 €

 

 

  • L’isolation
    Vous allez devoir bien étudier votre projet pour décider si vous allez faire réaliser une isolation thermique par l’intérieur ou par l’extérieur. Certes, le prix sera important dans la décision, mais un certain nombre d’autres éléments peuvent aussi entrer dans le choix final.

    On peut ainsi relever les avantages suivants pour une isolation intérieure :

    • la suppression des cloisons froides ;
    • la possibilité d’en profiter pour passer vos gaines, vos canalisations et autres sans qu’elles soient apparentes ;
    • la possibilité de le faire sans déclaration préalable de travaux ;
    • la simplicité de la mise en œuvre ;
    • participe à une rénovation intérieure des murs ;
    • isolation phonique améliorée entre les pièces ;
    • le prix.

 

Pour une isolation par l’extérieur, les avantages sont aussi nombreux :

  • la meilleure résolution des ponts thermiques ;
  • la possibilité de travaux sans intervention intérieure et donc moins perturbateur et moins salissant ;
  • pas de diminution de la surface habitable des murs ;
  • des performances thermiques encore meilleures ;
  • participe à un ravalement de façade.
     

Travaux d’isolation

Prix en fourniture et pose

isolation thermique par l’intérieur

de 50 à 100 € le m²

isolation thermique par l’extérieur

de 100 à 150 € le m²

isolation combles perdus

de 20 à 30 € le m²

isolation combles aménageables

de 40 à 50 € le m² avec placo

sarking (par dépose et repose de la couverture)

autour de 100 € le m²

 

 

  • Les revêtements de sol
    Certains revêtements de sol ont peut-être aussi besoin d’une remise à neuf. Pour un changement de moquette ou la pose d’un sol vinyle, la solution est relativement simple. Pour la pose d’un carrelage dans de l’existant, c’est plus compliqué puisqu’il vous faudra enlever le carrelage existant pour ne pas perdre d’épaisseur ou poser par-dessus mais régler toutes vos portes, et courir le risque de dénivellations entre les pièces si vous ne les reprenez pas toutes.
     

Travaux de revêtements de sol

Prix en fourniture et pose

dépose de carrelage au sol

autour de 20 € le m²

dépose carrelage mural

autour de 20 € le m²

ragréage sol

de 20 à 30 € le m²

isolation sol

de 20 à 30 € (en PSE de 8 cm)

ponçage parquet

de 20 à 30 € le m²

vitrification parquet

de 20 à 25 € le m²

remplacement d’une partie de parquet

autour de 100 € le m²

pose complète parquet (selon pose et essence)

de 40 à 150 € le m²

moquette (de synthétique à laine)

de 20 à plus de 200 € le m²

sol PVC

de 25 à 50 € le m²

carrelage

de 50 à 250 € et plus le m²

 

 

  • Le cloisonnement, les plafonds et les portes intérieures
    Dans le cadre de la rénovation, les murs et les plafonds méritent certainement d’être revus, ne serait-ce que si vous avez décidé d’une isolation des murs par l’intérieur afin de pouvoir en profiter pour refaire la plomberie et/ou l’électricité.
     

Travaux de cloisonnement

Prix en fourniture et pose

dépose mur placo

de 10 à 15 € le m²

dépose mur placo avec électricité

de 30 à 80 € le m²

dépose mur en parpaings ou briques non

de 30 à 70 € le m²

évacuation des gravats

de 30 à 50 € le m3

lambris mur

de 20 à 30 € le m²

lambris plafond

de 25 à 35 € le m²

BA13 mur

de 20 à 30 € le m²

BA 13 plafond

de 25 à 35 € le m²

dépose bloc-portes

autour de 75 €

ajout bloc-porte isoplane ou post formée

à partir de 100 €

ajout bloc-porte bois

à partir de 120 €

ajout bloc-porte verre

à partir de 200 €

 

 

  • La cheminée
    Si vous souhaitez installer une cheminée, vous devez aussi voir le guide sur le Prix d’installation d’une cheminée. Foyer ouvert surtout pour le charme d’une cheminée, foyer fermé ou insert pour lier le confort thermique à l’esthétique, voire une cheminée fonctionnant au gaz, vous pourrez aussi la choisir simple, centrale ou suspendue.
    En insert ou foyer fermé, elle deviendra l’un des instruments de chauffe pour votre maison et un véritable complément qui vous fera baisser votre note de consommation d’énergie.
    Au bois, elle pourra fonctionner avec des bûches classiques (80 € le stère), des bûches densifiées (350 € le palette d’une tonne) ou en granulés bois (300 € la tonne de pellets, en sac).
    Elle pourra aussi s’alimenter manuellement ou être auto-alimentée avec des granulés.

 

Travaux d’installation de cheminée avec conduit

Prix en fourniture et pose

foyer ouvert

de 2.000 à 8.000 €

foyer fermé

de 2,500 à 9.000 €

insert

de 2.000 à 6.000 €

modèle au gaz

de 2.500 à 7.000 €

 

 

  • L’escalier
    Que vous ayez besoin de rénover votre escalier ou que vous deviez en créer un pour aménager des combles ou installer une mezzanine, ce poste va aussi devoir entrer dans votre budget, avec des sommes plus ou moins conséquentes selon ses dimensions, la forme qu’il prendra et les matériaux utilisés pour sa réalisation.
    Les escaliers tournants ou hélicoïdaux se situent dans une tranche plus haute que les escaliers droits et seront aussi moins chers s’ils font partie d’une dimension standard. Voir le guide sur le Prix de création d’un escalier.

 

Création d’escalier

Prix en fourniture et pose

escalier bois

de 1.000 à 10.000 €

escalier béton

de 2.000 à 6.000 €

escalier acier

de 3.500 à 8.000 €

escalier pierre

de 3.500 à 14.000 €

escalier verre

de 4.500 à 14.000 €

 

 

  • La mezzanine
    La mezzanine est une manière intéressante de gagner des mètres carrés utiles, que ce soit pour installer un bureau un peu plus indépendant, une chambre supplémentaire ou un coin détente ou lecture.
    Elle peut prendre place dans un séjour cathédrale pour occuper le volume, mais aussi dans une chambre d’enfant pour séparer un espace couchage (en général sur la mezzanine) et un espace bureau en bas.
    Là aussi, le guide sur le Prix de pose d’une mezzanine vous apportera des éléments plus complets.
    Mezzanine plateforme d’environ 15 m² ou mezzanine suspendue de 7 à 20 m², vous aurez aussi le choix entre le bois, le métal et le verre.
    Le guide sur le Prix de pose d’une mezzanine est plus complet si vous en avez besoin et les prix précédents d’escaliers peuvent aussi vous être utiles.

 

Travaux de mezzanine

Prix en fourniture et pose

plateforme

de 800 à 1.500 €

suspendue

de 900 à 1.500 €

escamotable

de 3.000 à 5.000 €

 

 

  • La cuisine
    La cuisine est un des lieux qui est fréquemment rénové. En quelques décennies, elle s’est totalement transformée, exit les meubles en formica. Et, même depuis la cuisine équipée du début, où le chêne était roi, elle est en perpétuelle évolution.

Elle l’est aussi bien dans le mobilier que dans l’électroménager avec des réfrigérateurs plus grands, des lave-vaisselle silencieux, des fours moins gourmands en électricité, des plaques de cuisson électriques passées à l’induction, etc.
Sans reprendre forcément le détail des éventuels prix de plomberie ou de carrelage, voici quelques indications pour un poste qui peut se contenter de quelques centaines d’euros mais peut aller jusqu’à 10.000 €, selon ce que vous en attendez, changement de tout

 

Travaux de cuisine

Prix en fourniture et pose

démontage des éléments existants et bouchonnage des canalisations

environ 300 €

béton ciré sur plan de travail et murs

de 80 à 120 € le m²

rénovation des meubles seule (peinture et poignées)

de 150 à 200 € le m²

rénovation du mobilier, plan de travail, sols et murs

de 500 à 600 € le m²

modification totale de la cuisine

de 2.000 à 10.000 €

 

 

  • La véranda
    Avec la véranda, on retrouve les 2 possibilités :
    • celle de rénover une véranda ;
    • ou celle d’en créer une afin de rénover la maison.

Selon la formule, voici donc un certain nombre de points qui pourront, par exemple, rendre votre véranda habitable été comme hiver et en faire un salon, une salle à manger ou une cuisine, par exemple, avec toutes les économies d’énergie possibles.
Attention, dans un cadre de création, il vous faudra alors déposer, selon les surfaces de votre habitation, comme vu dans le paragraphe sur les démarches, une déclaration préalable de travaux ou un permis de construire.
Une rénovation passera plutôt par de nouvelles peintures des murs sur lesquels elle est appuyée, sur l’installation d’un chauffage ou sur la mise en place de stores ou de volets, si elle le permet.
Le remplacement de simple vitrage par du double vitrage a de grandes chances de ne pas être possible si les cadres ne le permettent pas, ou de vous revenir aussi cher que d’installer une nouvelle véranda, plus moderne. Par contre, vous pouvez prévoir un changement de la partie toiture si elle a perdu de son étanchéité ou si elle manque vraiment d’isolation thermique.

 

Travaux de véranda

Prix en fourniture et pose

panneaux polycarbonate ou panneaux verre en toiture

de 80 à 150 € le m²

création d’un ouvrant

environ 1.200 €

pose de stores intérieurs

de 50 à 120 € le m²

pose de stores motorisés intérieurs

de 100 à 180 € le m²

pose de volets extérieurs, de simples à motorisés

de 300 à 700 € par volet

réalisation véranda bois

environ 1.400 € le m²

réalisation véranda alu thermolaquée

environ 1.300 € le m²

 

 

Les travaux de finition

Il ne reste donc plus que des travaux de finition qui vont vous permettre de profiter au mieux de votre intérieur.

 

  • Les placards
    Que ce soit des placards qui vous permettent de mieux occuper l’espace, de profiter des hauteurs basses pour réaliser du rangement, pour vous dispenser d’un mobilier parfois imposant et pas forcément adapté ou pour mieux s’intégrer dans une pièce, un placard permet, non seulement le rangement des vêtements et les chaussures dans une chambre, les serviettes et affaires de toilette dans une salle de bains, mais de ranger les manteaux dans une entrée, les livres dans une bibliothèque, ou encore tous les accessoires de nettoyage et la réserve dans une arrière-cuisine ou un couloir.
    Les placards sont aussi là pour ne rien perdre en place, que ce soit des marches d’escalier, des bas de pente, mais aussi pour camoufler des appareils pas toujours esthétiques comme un chauffe-eau.
    Ils pourront être en medium, en aggloméré, en mélaminé, en contreplaqué ou en bois massif.
    Les finitions pourront se réaliser avec des portes coulissantes en différentes matières et, pour les puristes, en verre ou en miroir.
     

Travaux de placards

Prix en fourniture et pose

placard standard en 2 mètres de haut

de 800 à 1.000 € le mètre linéaire

placard sur-mesure

de 1.500 à 2.000 € le mètre linéaire

aménagement intérieur de placard

de 400 à 800 € par placard

 

 

  • Les peintures et papiers peints
    Les peintures et les papiers peints sont la dernière touche personnelle de votre intérieur. Le choix de la peinture, mate ou brillante, de la couleur, la diversité des tons pour faire mieux ressortir un mur, pour atténuer les défauts d’un autre, pour diminuer un effet “couloir”, la pose de toile à peindre, la peinture d’un plafond, de poutres, vous allez pouvoir envisager des solutions variées.
    Mais il vous faudra commencer par enlever un papier peint, rattraper les défauts d’un mur ou autres.

 

Travaux de peintures et papiers peints

Prix en fourniture et pose

décollage de papier peint

de 8 à 12 € le m²

préparation d’un mur présentant des défauts

de 12 à 18 € le m²

pose de papier peint

de 15 à 25 € le m²

peinture des murs

de 20 à 30 € le m²

peinture des plafonds

de 35 à 50 € le m²

 

 

Les travaux extérieurs

  • Le crépi
    C’est un élément qui apparaît au permis de construire lorsque vous en modifiez l’apparence, parce que des couleurs peuvent être à respecter selon la commune, selon l’environnement.
    La loi prévoit d’ailleurs un entretien tous les 10 ans, dans un esprit d’obligation pour s’assurer que les propriétaires ne laisseront pas se dégrader son aspect.

 

Travaux sur la façade

Prix en fourniture et pose

démoussage de façade

de 5 à 10 € le m²

nettoyage de façade

autour de 20 € le m²

imperméabilisation de façade

de 15 à 25 € le m²

décapage de façade

de 60 à 70 € le m²

traitement de façade

à partir de 30 € le m²

peinture façade

de 20 à 40 € le m²

enduit monocouche

de 40 à 80 € le m²

 

 

 

  • La terrasse
    Une terrasse non couverte ne nécessite pas d’autorisation si elle n’est pas couverte ou si elle n’est pas au-delà de 60 cm de hauteur.
    A l’inverse, une terrasse tropézienne demandera une déclaration de travaux.
    Rénovation ou création de terrasse, vous avez de nombreuses solutions comme vous en trouverez aussi sur le guide du Prix d’une terrasse.

 

Travaux de terrasse

Prix en fourniture et pose

dépose d’une terrasse existante

de 40 à 60 € le m²

reprise d’étanchéité de la terrasse

de 30 à 200 € le m²

rénovation d’une terrasse

de 100 à 160 € le m²

préparation du sol

de 5 à 10 € le m²

dalle béton

de 50 à 70 € le m²

terrasse bois premier prix

de 50 à 75 € le m²

terrasse en bois composite de qualité

autour de 100 € le m²

terrasse en teck

autour de 150 € le m²

terrasse en béton sablé, lissé, balayé, etc.

de 40 à 80 € le m²

 

 

  • Le garage
    Votre garage existe peut-être déjà ou est à créer. S’il existe, il a certainement besoin, lui aussi, d’un petit coup de neuf, que ce soit pour lui changer sa porte et en mettre une automatique qui vous évitera de descendre de voiture à chaque fois, pour ouvrir et fermer, surtout par temps de pluie.
    Pour des travaux sur le sol, les murs ou la dalle béton, vous pourrez voir avec les prix déjà proposés.
    Mais vous voudrez peut-être lui ajouter des prises pour charger votre véhicule électrique ou lui ajouter une lumière qu’il ne possède pas.
    Voici donc quelques propositions :

 

Travaux pour le garage

Prix en fourniture et pose

porte basculante simple

à partir de 450 €

porte à enroulement simple

à partir de 750 €

porte sectionnelle

à partir de 550 €

sol polyuréthane

de 150 à 300 € le m²

sol époxy

de 50 à 150 € le m²

peinture de sol de garage

de 30 à 50 € le m²

ajout d’une porte de service

à partir de 200 €

ajout d’un châssis basculant (pour ouverture du mur, voir au paragraphe sur les murs)

à partir de 150 €

arrivé de gaine électrique

de 30 à 40 € le mètre linéaire

pose éclairage

autour de 100 €

pose prise électrique

autour de 30 €

pose prise renforcée pour atelier

autour de 100 €

alimentation pour porte électrique

de 60 à 80 €

prise renforcée pour charge voiture électrique

autour de 300 €

Wallbox pour charge rapide voiture électrique

autour de 1.000 €

 

 

  • L’abri de jardin
    On entre plus dans l’extension que dans la rénovation d’une maison. Toutefois, il est possible que, après avoir tout rénové, vous vous aperceviez que vous n’avez plus la place pour mettre vos outils ou votre tondeuse, par exemple.
    Si cet abri existe, la remise à neuf ne différera pas beaucoup de celle d’un garage, porte de service, châssis, électricité, ou de celle d’une maison, peinture, crépi, etc.
    Et, si vous voulez ajouter cet abri pour désencombrer votre garage, voici quelques prix, en notant au passage que la règle pour la construction de cet abri est la même que pour une maison en termes de surface :

 

Travaux pour réaliser un abri de jardin

Prix en fourniture et pose

dalle béton

de 60 à 80 € le m²

abri de jardin en bois

de 210 à 420 € le m²

abri de jardin en PVC

de 220 à 340 € le m²

abri de jardin en métal

de 110 à 190 € le m²

abri de jardin en parpaings

de 420 à 810 € le m²

 

 

 

Travaux d’allées

Prix en fourniture et pose

piquetage, décapage et pose film

de 10 à 15 € le m²

gravillons pour allée voiture

de 60 à 70 € le m²

gravillons pour allée piétonne

autour de 50 € le m²

pas japonais ou caillebotis

de 20 à 40 € le m²

pavés autobloquants

de 35 à 80 € le m²

béton classique drainant

de 60 à 65 € le m²

béton désactivé

de 120 à 150 € le m²

enrobé noir

de 25 à 40 € le m²

enrobé couleur

de 50 à 60 € le m²

bicouche

de 30 à 40 € le m²

 

 

  • La clôture
    Alors que vous avez terminé toute la rénovation de la maison, vous avez envie de vous sentir chez vous ? Une clôture va vous permettre de délimiter votre terrain et de pouvoir laisser vos enfants librement circuler dans le jardin.

 

Travaux de clôture

Prix en fourniture et pose

végétale

de 100 à 200 € le mètre linéaire

grillage

de 30 à 50 € le mètre linéaire

PVC

de 80 à 120 € le mètre linéaire

composite

de 150 à 350 € le mètre linéaire

parpaings

de 150 à 250 € le mètre linéaire

pierres

de 200 à 300 € le mètre linéaire

panneaux béton

environ 100 € le mètre linéaire

 

 

  • Le portail
    Il vous faudra, pour terminer de fermer cette propriété, faire poser un portail ou remplacer celui existant par un modèle plus résistant, plus moderne, voire automatisé.

 

Portail

Prix en fourniture et pose

portail bois 2 vantaux

à partir de 1.000 €

portail bois coulissant

à partir de 600 €

portail PVC 2 vantaux

à partir de 1.200 €

portail PVC coulissant

à partir de 600 €

portail alu 2 vantaux

à partir de 1.600 €

portail alu coulissant

à partir de 800 €

portail fer forgé 2 vantaux

à partir de 1.000 €

portail fer forgé coulissant

à partir de 600 €

portillon indépendant

à partir de 400 €

automatisme de portail

de 600 à 2.000 € selon portail

 

 

Travaux de rénovation de piscine

Prix en fourniture et pose

changement de liner pour liner armé

de 20 à 35 € le m²

prix de remplissage

environ 120 € pour 50 m3

prix de l’électricité à l’année

environ 250 €

pose d’un abri télescopique

à partir de 12.000 €

pose d’un abri coulissant

à partir de 10.000 €

chauffage par panneaux solaires ou pompe à chaleur

de 3.000 à 6.000 €

consommation produits d’entretien par an

de 200 à 350 €

ajout nage à contre-courant

de 1.000 à 5.000 €

remplacement échelle par escalier

autour de 1.000 €

rénovation piscine

de 70 à 250 € le m²

remplacement pompe

de 700 à 1.500 €

installation système électrolyse

à partir de 700 €

 

 

  • Le spa
    Pour finir, vous avez envie de vous faire un petit plaisir ? Optez pour un spa qui sera vite réalisez et vous permettra de bons moments de détente comme le propose le guide sur le Prix d’installation d’un jacuzzi. En voici un bref résumé :

 

Travaux d’installation d’un spa

Prix en fourniture et pose

spa gonflable

à partir de 1.500 €

spa portable

à partir de 4.000 €

spa hors sol

à partir de 7.000 €

spa encastrable

à partir de 10.000 €

entretien spa

forfait de 150 à 200 €

intervention réparation

de 200 à 4.000 €

réparation pompe de circulation

de 250 à 350 €

réparation joint de pompe

à partir de 400 €

réparation boîtier de commande

de 300 à 500 €

remplacement du système de contrôle, de la pompe et turbine

de 600 à 1.300 €

remplacement turbine

de 150 à 400 €

réparation fuite

de 200 à 1.000 €

réparation réchauffeur

de 100 à 300 €

remplacement du réchauffeur

de 200 à 600 €

 

 

Les aides à la rénovation

Bien sûr, vous n’aurez pas, heureusement, tous ces travaux à effectuer mais certainement plusieurs d’entre eux. Ce qui fait qu’il vous faudra, malgré tout, un joli budget qui s’ajoute au prix initial de votre maison.

En contrepartie, votre propriété reprendra une valeur supérieure à ce qui était la sienne.

 

Maintenant, pour réaliser tout ce que vous voulez entreprendre, vous aurez aussi la possibilité de vous réserver certains de ces travaux les plus simples. Beaucoup se réservent les peintures, d’autres sont aptes à poser une moquette ou un sol PVC. Mais certains préféreront confier l’ensemble de la réalisation à des professionnels, que ce soit par manque de temps ou de connaissance.

 

Dans ce cas, ils ne seront pas forcément perdants puisque des aides existent dans le cadre de rénovations sur des maisons terminées depuis plus de 2 ans, tandis que d’autres portent sur tout ce qui a rapport aux économies d’énergie. Il vous faut alors confier ces rénovations à des artisans reconnus garants de l’environnement (RGE), en fourniture et pose. Pour toutes ces aides, vous pourrez avoir droit :

  • à une TVA réduite à 10 % pour la rénovation, et même à 5,5 % pour les économies d’énergie ;
  • à un Crédit d’Impôt Transition Energétique (CITE) de 30 % des dépenses dans le cas le plus général avec des plafonds de 8.000 € pour une personne seule, de 16.000 € pour un couple, etc. ;
  • à une aide Anah sous condition de ressources ;
  • à certaines aides territoriales ;
  • à des aides des fournisseurs d’énergies ;
  • à un prêt à taux zéro.

 

Les professionnels que vous contacterez pourront vous aider dans vos dossiers et peut-être vous permettre d’obtenir des aides spéciales comme l’isolation à 1 € ou la chaudière à 1 €.

 

La durée de travaux

La dernière question que vous devez vous poser est de savoir combien de temps il vous faudra avant de pouvoir profiter de votre maison rénovée. Ce qui, bien sûr, dépend de l’étendue des travaux que vous comptez faire réaliser, mais aussi de la surface de votre maison.

Pour un pavillon de l’ordre de 100 à 120 m², on compte environ 2 mois pour une rénovation simple, 4 à 5 mois pour une rénovation complète et, si elle est vraiment très lourde, avec maçonnerie, charpente, couverture, chauffage, plomberie, sanitaire, électricité, etc., compte alors 5 à 6 mois.

 

Dans le cas d’un appartement, ces travaux se réduiront d’environ 1 mois.

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.