Prix de création d'un escalier

Mis à jour le 22 février 2018
Moyenne : 5 (1 vote)
2018-02-22 11:15:00
Escalier en bois

Pour accéder à un étage, à un grenier ou à une mezzanine, que ce soit par l’intérieur ou par l’extérieur, vous aurez évidemment à envisager la réalisation d’un escalier tout en respectant les règles essentielles de sécurité.

Le choix des matériaux pour le faire et le choix du principe sont des éléments qui ont de nombreuses incidences. Des incidences sur l’esthétique en tout premier lieu, mais avec des conséquences, bien sûr, tarifaires.

Tarifs catalogues, tarifs sur-mesure, voici quelques indications pour le prix de création d’un escalier.

 

Formulez une demande de devis

Les normes

Si vous avez droit à certains choix, ce qui ne varie pas, c’est la règle pour la création d’un escalier.

En ce qui concerne l’escalier, la hauteur des marches doit se situer entre 17 et 20 cm, avec une profondeur de marche correspondant au giron + 4 cm, le giron étant évalué entre 21 et 27 cm. Les autres chiffres relatifs à la norme sont d’un rapport entre le giron et la hauteur de marche entre 58 et 62 cm, une largeur minimum d’escalier de 45 cm avec limon de jour d’un côté pour les données les plus importantes, une hauteur d’échappée de 210 cm (pouvant se limiter à 190 cm dans les espaces exigus). Ces chiffres sont fournis par la Fédération Française du Bâtiment.

Concernant le garde-corps ou la rampe, il ou elle doit être à une hauteur de 80 cm à l’aplomb du nez de marche et l’espace entre fuseaux verticaux de balustrades d’escaliers, lorsqu’il y a, de 11 cm (+/- 1cm) et l’espace entre barres horizontales rampantes de 16 cm maximum.

 

Il faut savoir que, avant tout, cette sécurité s’appréciera à l’usage et que, parfois, selon les personnes et, notamment, leur âge, ces chiffres pourront être revus dans un sens d’amélioration pour des escaliers sur-mesure. Mais ce confort sera alors jugé dans le sens de la descente et non dans celui de la montée.

En dehors des normes, certaines traditions sont appliquées par les professionnels pour rendre les réalisations les plus pratiques possibles. Par exemple, pour un escalier tournant, les collets dans la partie la plus étroite doivent faire un minimum de 9 cm de nez à nez et il faut balancer un minimum de 8 marches par ¼ de tour. Par ailleurs, la largeur d’un escalier entre les murs devra faire au moins 80 cm (même si la norme n’est que de 70 cm) afin de favoriser le passage d’encombrants.

 

Prix des matériaux d’escalier

Qu’il s’agisse d’une maison d’architecte très moderne ou d’une ancienne ferme à rénover tout en lui conservant un peu de sa rusticité, le choix des matières dont se composera votre escalier vous permettra de vous créer un intérieur harmonieux, bien dans l’esprit que vous recherchez.

Une qualité de matériaux qu’il vous faudra aussi mettre en avant car, même dans le choix du bois, par exemple, différentes essences peuvent être retenues avec des gammes de prix très variées.

Gammes de prix pour des escaliers d’une hauteur de 2,75 à 2,85 m.

 

Matière de l’escalier

Caractéristiques

Prix fourniture

Bois

Le plus courant, le plus rapide et le plus facile à poser

Dépend de l’essence du bois : blanc et tendre venant de France et environ

et bois exotiques plus durs et plus durables issu de forêts tropicales

Nécessite de l’entretien (peintures, vernis)

Risque de craquements avec le temps

de 600 à 8.000 €

Béton

Réalisable sur place ou en usine

Escalier lourd

Matériau très durable

Non compris le revêtement qui peut, soit rester brut, soit carrelage, plastique, moquette...

de 1.500 à 4.000 €

Acier

Matériau résistant et design permettant des finitions designs ou rétro

Peu d’entretien

Matière froide

Peut aussi être peint

de 3.000 à 6.000 €

Inox

Finition souvent plus moderne bien dans l’esprit loft

Dépourvu d’entretien

de 6.000 à 12.000 €

Alu

Souvent plus moderne aussi que certains modèles en acier

Très bonne tenue dans le temps et absence d’entretien nécessaire

plus de 15.000 €

Pierre

Lourdeur du matériau

de 3.000 à 12.000 €

Verre

Peut aussi s’associer aux autres matières

Un effet très sympathique de transparence

Un peu plus fragile, également, selon le choix de verre

de 4.000 à 12.000 €

 

 

Dans le choix du matériau, selon la nature de votre sol – notamment si cet escalier est posé sur un parquet bois – vous devrez faire aussi attention à l’incidence du matériau sur le poids, tel qu’un escalier en pierre ou en béton qui ne sera pas toujours réalisable sans déformation de ce sol ou sans renforcement de ce dernier.

 

Prix selon le type d’escalier

Si vous avez le choix de la matière, au niveau pratique et esthétique, il y a aussi une option à retenir entre un escalier droit, un escalier tournant et un escalier en colimaçon (ou hélicoïdal).

 

Type d’escalier

Caractéristiques

Prix

Droit

Escalier le plus simple et, donc, le moins cher

Demande plus de place pour être installé

C’est le choix de sa ou de ses matières qui peut lui apporter son originalité

selon barèmes tableau précédent

Tournant

Permet de gagner de l’espace

Existe en ¼ tournant, ½ tournant, ¾ tournant ou totalement tournant

Propose une bonne marche de manoeuvre et peut même offrir un palier

de 1.200 à 7.000 € en bois

de 2.000 à 4.000 € en béton

de 5.000 à 12.000 € en verre

de 4.000 à 12.000 € en métal

de 5.000 à 12.000 € en pierre

Hélicoïdal

Egalement appelé escalier en colimaçon

Celui qui prend le moins de place

Résolument moderne de conception

Parfait pour un duplex

Le plus souvent autoporteur

Par contre, pas pratique pour se croiser ou passer des meubles

de 1.200 à 8.000 € en bois

de 2.000 à 4.000 € en béton

de 5.000 à 12.000 € en verre

de 4.000 à 12.000 € en métal

de 5.000 à 12.000 € en pierre

 

 

Cas particulier dans ces escaliers : l’escalier suspendu dont la spécificité provient plus du mode d’assemblage et de montage, que de la forme en tant que telle. Un mode aérien qui lui confère un véritable modernisme. Souvent, d’ailleurs, la matière ou la forme confirme cette originalité, source de l’imagination des designers.

Depuis des modèles bois dont le prix navigue entre 7.000 et 15.000 € et des modèles en métal ou en verre entre 10.000 et 20.000 €, la marge de manoeuvre est large mais débute bien plus haut.

 

Prix d’un escalier sur-mesure

Mais, très souvent, et plus précisément dans des cas de rénovation, il sera plus compliqué de faire entrer un escalier standard. Le professionnel qui interviendra devra adapter cet escalier aux dimensions qui conviendront à la fois à la pièce, mais aussi à la hauteur nécessaire. Un cas que l’on peut aussi retrouver dans du neuf, notamment dans des versions très modernes de maisons d’architecte.

 

Dans des versions simples d’escalier sur-mesure droit, le prix de création d’un escalier naviguera entre 1.000 et 13.000 €, il grimpera entre 1.500 et 15.000 € pour des escaliers tournants ou hélicoïdaux. Attention cependant, pour certains modèles spécifiques, le tarif pourra aller jusqu’à 30.000 € dans le haut de gamme.

En moyenne, on considère qu’un escalier sur-mesure coûte entre 30 et 60 % plus cher qu’un modèle standard.

Prix d’un escalier extérieur

Cependant, l’escalier permettant d’accéder à un étage supérieur peut aussi, parfois, être conçu en extérieur. Si le prix n’en sera pas forcément très différent, ce sont surtout les matériaux qui le composent qui seront moins variés. Seront alors privilégiés les matières qui ne glissent pas et qui ont une meilleure durée de vie dans des conditions plus extrêmes comme le béton et certains métaux, le bois sous certaines conditions et certaines qualités seulement. Le prix s’étalera alors entre 600 et 12.000 €.

 

Prix de pose d’un l’escalier

La pose d’un escalier dépend de 2 facteurs qui sont la durée des travaux et le prix horaire du poseur. Pour ce dernier, il est reconnu qu’il se situe entre 35 et 50 € de l’heure.

Quant au temps de travail, dans les cas les plus courants, il pourra varier entre 1 journée et 3 jours le plus souvent.

 

Ce qui ramène donc un prix de pose entre 300 €, lorsque le projet est vraiment simple, et 1.500 € pour un autre plus compliqué.

Bien sûr, ce tarif est susceptible d’être revu à la hausse dans des cas extrêmes.

 

Des aides possibles

Il ne faut pas vous attendre à de nombreuses aides dans ce cas, si ce n’est le taux de TVA réduit dans le cas d’une rénovation pour une habitation datant d’au moins 2 ans, sous réserve d’un travail fourni et réalisé par un artisan agréé.

Par contre, dans le cas très particulier d’un monte-escalier, un crédit d’impôt et des aides pour le maintien à domicile de personnes âgées et/ou dépendantes sont alors octroyées.

Trouver un professionnel

Pour vos travaux, vous pouvez effectuer une demande de devis pour trouver une entreprise qui réalisera vos travaux. Travaux à Part sélectionne les meilleurs artisans dans toute la France vous offrant le meilleur rapport qualité-prix pour vos travaux :