Prix d’agrandissement d’une piscine

Mis à jour le 19 septembre 2018
Aucun vote pour le moment
2018-09-19 09:00:00
Piscine à débordement

Le bassin que vous aviez envisagé au départ se révèle, à l’emploi, un peu court parce que vous êtes finalement plus nombreux à l’utiliser ou parce que vous aspirez maintenant à en faire un vrai bassin de natation et pas seulement dédié au jeu.

Vous souhaitez donc le rénover en l’agrandissant mais voulez connaître ce prix d’agrandissement d’une piscine. Voici ce qu’il vous faut savoir.

 

Formulez une demande de devis

Les formalités

Ce qu’il vous faut connaître avant toute chose, ce sont les formalités que vous aurez à effectuer car une piscine, comme n’importe quelle construction, est liée à l’urbanisme.

C’est ainsi que différents cas existent selon la présence d’un POS (ou d’un PLU) ou non.

 

En présence d’un POS ou d’un PLU

Si cet agrandissement est inférieur à 5 m², vous n’aurez aucune démarche à effectuer. De 5 à 40 m², vous devrez déposer une déclaration préalable de travaux selon l’article R. 421-17 f du code de l’urbanisme. Au-delà de 40 m², un permis de construire sera nécessaire selon l’article R. 421-14 b du même code de l’urbanisme.
 

Sans présence d’un POS ou d’un PLU

De la même façon, vous n’aurez aucune démarche à effectuer en deçà de 5 m². La déclaration préalable de travaux sera nécessaire pour des surfaces allant de 5 à 20 m² et le permis de construire au-delà de 20 m².

 

Ces surfaces sont calculées sur l’emprise au sol à construire. En outre, ces articles de loi concernent le cas d’une piscine découverte, cas le plus fréquent chez un particulier.

Dans le cas d’une piscine couverte qui modifierait l’aspect extérieur d’un bâtiment, une déclaration préalable de travaux serait obligatoire même pour une surface inférieure.

 

Les différents modes d’agrandissement

Il faut, tout d’abord, bien s’entendre sur le principe d’agrandissement puisque les possibilités sont multiples. Que ce soit en largeur ou en longueur, le principe est sensiblement le même. Vous pouvez aussi penser un agrandissement de cette piscine pour remplacer l’échelle par un escalier qui ne prendrait pas sur la dimension actuelle, mais viendrait s’ajouter sur une partie supplémentaire en bout de bassin.

Mais le cas d’un agrandissement par volume, seulement par la profondeur, sera plus complexe mais réalisable. A noter qu’il ne nécessite, dans ce cas, aucune démarche préalable puisque seule est prise en compte la surface.

  • En ossature, il faudra remplacer les panneaux de 1m50 par des panneaux de 2m de haut, par exemple. Ce qui nécessite pas mal d’autres travaux, que ce soit pour casser tout ou partie de la dalle béton existante, terrasser en profondeur, et créer une nouvelle dalle avant de fixer ces nouveaux panneaux.
  • Dans le cas d’une piscine traditionnelle, ce sera encore plus complexe puisqu’il faudra certainement démolir tout ou partie de la piscine existante (en partie seulement si vous avez pour projet de créer une fosse à plonger ne représentant pas la totalité de la surface de la piscine existante).

Surtout dans le cas d’une piscine maçonnée, vous pouvez aussi avoir, pour ambition, de modifier la forme de la piscine.

Il vous faut aussi prévoir, dans chacun de ces cas, de modifier le liner, mais aussi, certainement, la pompe de la piscine qui correspondait à un certain cubage qui sera donc modifié.

 

Les modèles de piscine

Il existe de nombreux principes de bassins pour réaliser une piscine et, pour commencer, le plus simple est la piscine hors sol, en tôle, en ossature bois ou gonflable dont on éliminera ici l’étude puisqu’elle ne représente aucuns travaux annexes mais seulement un changement de bassin. Généralement, les personnes qui entendent l’agrandir le font, soit parce que la précédente est abîmée, soit en la revendant et en la remplaçant par une neuve plus grande.

 

Il reste donc le cas de tous les bassins enterrés que l’on peut retrouver en :

  • piscine en kit généralement en ossature métallique ;
  • piscine coque ;
  • bassin traditionnel ou maçonné ;
  • bassin naturel.

 

En ce qui concerne la piscine coque, l’agrandissement passe le plus souvent par un changement de la coque puisqu’elle représente un monobloc difficile à agrandir en tant que tel et que le prix serait, alors, encore plus conséquent que son simple remplacement. Son agrandissement nécessite, dès lors, le retrait de la coque existante, de nouveaux travaux de terrassement et la pose d’une nouvelle coque.

 

Prix d’agrandissements selon le bassin

Il reste donc deux grands types de piscine, le bassin naturel se rapprochant d’un bassin maçonné, seul le système de filtration étant repensé.

Pour chacun de ces modèles, il sera alors possible, selon les cas, d’agrandir cette piscine.

 

Le cas d’une piscine en kit

Généralement en structure métallique, donc, il vous faudra tout d’abord évaluer la qualité de cette structure, savoir si elle a bien vieilli ou non. Une structure en alu devrait très bien résister au temps puisque exempte d’oxydation. Une galvanisation de cette structure sera possible si nécessaire, ou un traitement pour la rénover. De même qu’une révision de tous les accessoires (vis, jambes de force, etc.) sera à réaliser dans le même temps.
Un démontage d’une partie de cette structure pour l’agrandir, que ce soit en largeur, en longueur, voire en hauteur, reste possible.
Il vous faudra enlever le liner, démonter les panneaux par où se fera l’agrandissement, réaliser un terrassement en fonction des nouvelles dimensions, couler une nouvelle dalle béton et effectuer le montage des panneaux complémentaires.
Un nouveau liner et, certainement, une nouvelle pompe, seront nécessaires.
Il vous faudra ensuite effectuer la pose des margelles et l’agrandissement de la plage.
 

Le cas d’une piscine traditionnelle

En agrandissant une piscine maçonnée, vous ne devriez pas être confronté à son vieillissement. Cet agrandissement s’effectuera donc par le démontage des margelles, celui du liner si elle en dispose et la casse de la structure (qui peut aussi se composer d’un carrelage ou d’une peinture en remplacement du liner).
Un nouveau terrassement sera ensuite nécessaire, avec coffrage pour réaliser des fondations ferraillées, élévation des murs et arase de propreté.
Ensuite, la nouvelle peinture d’étanchéité, le nouveau carrelage ou le nouveau liner pourront être posés. Opération qui précède la pose des margelles.
Comme dans les cas précédents, il vous faudra penser à étudier la puissance de la pompe pour être sûr qu’elle convient au nouveau volume de votre bassin.
Pour terminer, les plages et tous les aménagements paysagers apporteront la touche finale à votre piscine.

 

Une piscine naturelle

Si vous souhaitez apporter une touche très personnelle à votre piscine, il est également possible d’en faire un bassin naturel dont le principe de filtration pourra être complété ou remplacé par un second bassin biologique qui traitera de façon naturelle votre piscine grâce au travail réalisé par certaines plantes. Une solution très écologique avec une esthétique aussi très sympathique pour votre jardin.

 

Le prix d’un agrandissement

Il faut savoir que l’agrandissement d’une piscine représente de gros travaux et qu’il est préférable d’en confier le soin à un professionnel. Le coût avoisine généralement les 10.000 euros mais peut même les dépasser largement, ce qui est normal lorsque l’on pense au démontage, au terrassement, à la maçonnerie, au remontage, au prix d’un liner et à celui d’une pompe.

C’est pourquoi il est préférable de bien penser, dès le départ, les dimensions de sa piscine pour ne pas regretter, ensuite, d’avoir vu trop petit.

Il est aussi intéressant de penser cet agrandissement au moment de vouloir changer son liner ou de rénover votre bassin, ce sera toujours une partie des frais qui ne seront pas inutiles.

 

Des options possibles

Il existe une alternative possible à l’agrandissement de votre piscine si vous ne voulez pas vous lancer dans de si grands travaux, c’est le principe de la nage à contre-courant.

 

Nage à contre-courant encastrable

Cet appareil est installé au moment de la création de la piscine, encastré, et présente des buses d’aspiration et de refoulement. Il doit être situé à moins de 5 mètres de la piscine.
Son coût est de l’ordre de 2.000 à 6.000 €, selon la dimension de votre piscine et la puissance choisie.
 

Nage à contre-courant de type hors bord

Il peut être facilement ajouté à une piscine existante et est fixé en bord de piscine, en margelle ou sur la plage. C’est un bloc complet dont la partie inférieure est directement immergée.
Son prix est alors de 1.000 à 3.000 €.
 

La ceinture de nage

Une solution encore plus simple et moins onéreuse consiste en la ceinture de nage ou élastique de nage, qui existe aussi en position chevilles, et dont le prix n’est alors que de 20 à 40 €, qui vous permet d’être relié au bord de la piscine par un élastique pour nager en sur-place.
 

A noter que les deux premiers appareils de nage à contre-courant peuvent aussi offrir une solution de jets massants et vous ouvrir l’opportunité de la balnéothérapie à domicile.

 

Le prix d’une rénovation

  • Selon les travaux de rénovation d’une piscine, le budget à y consacrer se situera entre 70 et 250 €/m², c’est pourquoi c’est le bon moment pour penser à pousser cette rénovation un peu plus loin à cette occasion et penser éventuellement à cet agrandissement.
  • Un prix, par exemple, pour modifier le principe de sa piscine et la transformer en très beau bassin à débordement est de 6.000 à 12.000 €, selon sa dimension et sa forme.
  • Remplacer une échelle par un escalier se fera pour un prix autour de 1.000 €.
  • Enfin, vous devez penser à tous les coûts indirects qui peuvent être engendrés. S’il a déjà été question de la pompe, des margelles, de la plage et de tout l’environnement, il faut aussi penser à la couverture ou à l’abri de piscine qui peut se révéler trop petit et, de quelques centaines d’euros à plusieurs milliers d’euros, ajouter cette somme à la dépense.

 

Voici donc un récapitulatif de ces différentes possibilités :

 

Type de travaux

Prix

Agrandissement piscine comprenant démontage ou démolition partielle, terrassement, remontage, changement liner, changement pompe et repose margelles

de 10.000 à 15.000 €

Nage à contre-courant version hors bord pour piscine existante

de 1.000 à 3.000 €

Rénovation piscine

de 70 à 250 € le m²

Transformation piscine skimmers par piscine à débordement

de 6.000 à 12.000 €

Remplacement échelle par escalier

1.000 €

Modification abri de piscine

de 1.000 à plusieurs milliers d’euros

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.