Prix porte-fenêtre : tarif matériaux et pose

Mis à jour le 24 octobre 2017
Modèles de porte fenêtres
Modèles de porte fenêtres

De nombreux facteurs influent sur le tarif final de vos portes-fenêtres et vous devez bien évaluer l’apport de chacun pour mettre en adéquation tous les critères avec votre budget. Des critères qui sont donc définis ci-après.

 

Recevoir 5 devis gratuitement

Les dimensions

Pour prendre en compte le prix d’une porte-fenêtre, il faut déjà savoir ce que vous souhaitez comme dimensions. Mais à une époque où l’on parle de faire entrer la lumière dans les logements, la porte-fenêtre est essentielle. En rez-de-chaussée ou balcon, elle vient en remplacement de la fenêtre et offre une plus grande ouverture vers l’extérieur.

Selon que vous êtes en neuf ou en rénovation, le besoin peut varier.

  • En neuf, le bâti et la porte-fenêtre sont compris.
  • En rénovation, si vous voulez minimiser les travaux, demandez un prix pour une porte-fenêtre sur-mesure, cela permettra en effet d’éviter les travaux de maçonnerie nécessaires pour adopter une dimension standard. Si le tarif en fourniture s’en trouvera accru, l’économie réalisée sur la pose compensera largement ce surcoût.

 

Les matériaux

Le matériau de ces portes-fenêtres traduit aussi des différences tarifaires. Toutefois, c’est souvent davantage sur l’isolation, l’entretien, la durée de vie, le design en conformité avec vos goûts et votre construction que se portera votre choix.

  • PVC : c’est l’absence d’entretien combinée à un prix inférieur qui en fait le choix de nombreux ménages.
  • bois : c’est le plus isolant, c’est aussi le plus écologique. Le problème est qu’il nécessite un entretien régulier, peinture ou vernis, pour rester en bon état, et qu’il est préférable de se diriger vers de bois de qualité, ce qui le rend alors plus onéreux. Le choix du type de bois est donc important : le chêne se situe tout en haut de la gamme, suivi du bois exotique, puis des bois européens.
  • alu : absence d’entretien et matière plus noble et plus durable que le PVC attirent souvent. De nombreuses finitions modernes existent aujourd’hui avec des gris très actuels et très résistants. Il permet aussi des cadres très fins et donc de profiter au maximum de la lumière du jour. Ce n’est pas le meilleur isolant, en raison de la présence, parfois de ponts thermiques. Mais certains modèles sont parfaitement isolés, avec des rupteurs de ponts thermiques. Ce type de porte-fenêtre dépasse alors le tarif de celles en bois.
  • mixte alu et bois : une solution idéale qui combine l’absence d’entretien du fait de l’alu en extérieur avec le bois plus chaud et isolant en intérieur. C’est cependant le plus cher.

 

Le type d’ouverture

Différents types d’ouverture existent et présentent des avantages qui leur sont propres. Du choix découle aussi des incidences sur le prix qui peuvent parfois porter à conséquence.

  • 1 ou 2 battants ouvrant (à la française) : modèle le plus classique qui a l’avantage de ne pas nécessiter de rails, et parmi les moins chers. Il lui faut, par contre, du débattement pour s’ouvrir ce qui peut alors devenir rédhibitoire dans des pièces trop exiguës.
  • coulissant : système très fréquemment utilisé maintenant qui, cependant, ne procure pas une ouverture totale, un ouvrant coulissant sur un autre ouvrant ou sur une partie fixe.
  • à galandage : principe ingénieux qui supprime l’inconvénient précédent puisque le vantail – ou les vantaux – coulisse dans le mur ou le cloisonnement, et offre une ouverture totale, sans être une gêne, non plus, pour l’ameublement de la pièce.
  • oscillo-battant : si ce modèle reste sur le principe du battant, il lui inclut une version basculante très sécuritaire, pour un rez-de-chaussée, notamment pour un appartement. Il permet de laisser entrer l’air sans que la porte soit ouverte et que n’importe qui puisse s’introduire.
  • oscillo-coulissant : sur le même principe que le précédent, mais pour lequel le côté battant est remplacé par un côté coulissant, prenant moins de place dans la pièce.

 

Si les prix des ouvertures coulissantes restent assez proches de la version battante, le galandage et l’oscillo-battant ou oscillo-coulissant peuvent les multiplier de 1,5 à 2 fois.

 

Le vitrage

Aujourd’hui, le simple vitrage devient quasi inexistant pour des causes déjà avancées dans d’autres articles traitant d’isolation thermique, et aussi acoustique pour des logements exposés aux bruits environnants.

Le double vitrage devient donc courant et, on le retrouve le plus souvent en 4/16/4, avec 4 mm d’épaisseur de verre entourant un vide d’air ou de gaz argon de 16 mm. Il existe aussi une variante en 4/12/4.

 

On retrouve aussi tous les types de vitrage qui ont été recensés dans l’article Prix baie vitrée. A savoir les possibilités de vitrage anti-effraction, à isolation renforcée, anti-réfléchissant, chauffant, auto-nettoyant, opacifiant, avec store intégré, etc.

Enfin, le triple vitrage peut aussi être choisi mais le surcoût ne justifie pas toujours l’investissement et la lourdeur des portes-fenêtres peut aussi devenir handicapante.

 

En conclusion :

 

Caractéristiques

Réduction de perte de chaleur

Prix indicatif

Double vitrage standard

4/12/4 ou 4/16/4

40% / simple vitrage

150 €/m²

Double vitrage faible émission

4/16/4 verre à couche

35% / double vitrage standard

170 € / m²

Double vitrage faible émission et gaz argon

air remplacé par argon

10% / faible émission air

230 € / m²

 

Autre principe plus rare si vous habitez vraiment dans une zone excessivement froide, vous pouvez opter pour un vitrage chauffant, relié au secteur.

 

 

Les prix des fournitures

Voici quelques tarifs indicatifs de portes-fenêtres et les incidences que peuvent représenter la matière sur ces prix. Sachant que ces fourchettes représentent des qualités allant du plus simple modèle au plus élaboré. Pour une bonne durée de vie et une bonne isolation, mieux vaut éviter des tarifs trop bas.

 

Porte-fenêtre à la française 1 vantail 215 x 80 double vitrage standard

Prix indicatif TTC (fourniture seule)

PVC

de 200 à 500 €

Bois

de 300 à 800 €

Alu

de 500 à 1 000 €

Alu extérieur / bois intérieur

à partir de 800 €

 

Porte-fenêtre à la française 2 vantaux 215 x 120 double vitrage standard

Prix indicatif TTC (fourniture seule)

PVC

de 250 à 600 €

Bois

de 350 à 900 €

Alu

de 600 à 1 200 €

Alu extérieur / bois intérieur

à partir de 1 000 €

 

Porte-fenêtre à la française 3 vantaux 215 x 180 double vitrage standard PVC

de 350 à 800 €

 

Porte-fenêtre à la française sur mesure

de 1000 à 2 000 €

 

 

Le prix de pose

Dans le cas du neuf, la pose consiste à fixer le dormant directement sur la structure préparée pour la dimension de la porte-fenêtre et de remplir de joint isolant tout le vide autour. Une fois ce dormant fixé, il ne reste qu’à lui installer les ouvrants.

 

Las, la difficulté est souvent toute autre dans la rénovation. On peut, évidemment, se contenter de changer les ouvrants, mais ce serait aller au détriment de la bonne finition esthétique et de l’économie d’énergie. Il faut donc enlever la porte-fenêtre existante avec un minimum de dégâts sur le parement intérieur du cloisonnement puis bien nettoyer. Il faut aussi bien vérifier les aplombs qui ne sont pas toujours très exacts sur des structures très anciennes. Le travail est donc plus complexe et plus long.

 

S’il faut compter une pose de l’ordre de 100 à 200 € par porte-fenêtre, en neuf, dans le cadre de la rénovation, ces prix vont généralement doubler et même atteindre, dans le pire des cas, 400 à 500 €.

 

Les aides

Dans le cas d’une rénovation, le taux de TVA passe à 5,5 % au lieu de 20 % et le changement de porte-fenêtres entre dans le cas de la rénovation énergétique. Vous pouvez aussi avoir accès au CITE (Crédit d’Impôts Transition Energétique), à l’éco-prêt à taux zéro et aux subventions de l’ANAH. Votre mairie, les impôts et l’ANAH pourront vous renseigner sur ces aides qui peuvent être amenées à être modifiées chaque année mais restent d’actualité en 2017.