Prix de l'aménagement des combles ou du grenier

Mis à jour le 11 mai 2018
Moyenne : 5 (1 vote)
2018-05-11 12:15:00
Grenier aménagé en chambre simple

Avant de réaliser un agrandissement par l’extérieur qui nécessite de repasser par du terrassement, de la maçonnerie et, parfois, peut poser problème face au coefficient d’occupation des sols (COS) permis par votre commune mais qui, de toute façon, vous fait perdre du terrain, une solution plus simple existe.

 

Si vous possédez des combles ou un grenier, pourquoi ne pas en profiter pour l’équiper et créer les pièces supplémentaires qui pourront peut-être recevoir votre famille qui s’agrandit ou les nouvelles pièces de loisirs ou de détente que vous aimeriez voir réaliser.

Des travaux très divers peuvent cependant être nécessaires pour cet agrandissement et le prix de l’aménagement des combles peut aller du simple à plus du triple, selon les compléments à prévoir.

 

Formulez une demande de devis

La législation et les déclarations

Vous pourriez penser que vous n’avez pas besoin de déclarer ces travaux puisque vous ne faites qu’aménager un espace existant, mais ce serait une erreur.

  • Tout d’abord, si vous modifiez la structure de la maison, si vous créez des ouvertures, vous devrez obtenir une déclaration de travaux. Entre 5 et 40 m² de surface habitable, il vous faudra aussi une autorisation de travaux.
  • Mais, même sans modification de l’apparence extérieure, si vous créez un nouvel espace habitable de plus de 40 m² habitable loi Carrez, c’est-à-dire de plus de 1m80 de hauteur, un permis de construire sera nécessaire.
  • En outre, si votre surface habitable dépasse les 150 m² avec cet aménagement, le recours à un architecte devient obligatoire.
  • Enfin, il se peut que la situation de votre maison nécessite aussi une autorisation des Bâtiments de France, dans le cas où, là aussi, une modification de la structure serait nécessaire (rehausse de la charpente, modification de pente, création d’ouvertures, etc.).

 

Les possibilités techniques

Il vous faut, au préalable vérifier un certain nombre de points qui vous assureront que vos combles ou votre grenier sera aménageable ou, du moins, le sera assez facilement.

  • Une hauteur minimale sous plafond de 1m80 est nécessaire pour se tenir debout, en général. Mais, en dessous de 2m20, vous pourrez avoir un sentiment d’écrasement.
  • La pente de toit idéale est de 45 % pour un plafond rampant mais, surtout, elle est conseillée au-delà de 35 %.
  • La présence d’une charpente traditionnelle est conçue pour recevoir les charges qu’impliquera cet aménagement.

 

Le prix de l’aménagement des combles ou du grenier

Le prix de l’aménagement des combles ou du grenier se situe dans une fourchette très large qui débute le plus souvent à 300 € le m² pour aller jusqu’à 1.500 € le m².

Cette très grande variation s’explique par le fait que vos combles peuvent déjà posséder la hauteur et les ouvertures nécessaires et que vous ne voulez peut-être qu’y réaliser une grande pièce, qu’elle soit de détente, de jeux ou une simple chambre.

Mais, si vous devez modifier la charpente, créer des ouvertures, recréer un plancher, prévoir un escalier, installer un espace salle de bains, les travaux deviennent plus complets et, surtout, plus complexes.

 

C’est pourquoi on prévoit un aménagement léger entre 300 et 900€ le m² pour de l’isolation, un cloisonnement, de l’électricité, des revêtements de sol et de murs, voire un Velux.

Pour un aménagement qui comprendrait aussi de la plomberie, une salle de bains, plusieurs fenêtres de toit, un accès revu et des travaux plus complexes pour le chauffage, ce prix sera de l’ordre de 900 à 1.500 € le m².

Par exemple, pour la réalisation de 2 chambres sur une surface d’environ 50 m², comprenant une salle de bains, un escalier, des Velux pour chaque pièce et une petite révision de charpente, un budget autour de 40.000 à 45.000 € TTC est à prévoir.

 

L’accès à vos combles

Afin d’aménager un grenier ou des combles, il faut tout d’abord y accéder facilement. Si un escalier est déjà présent, il fera peut-être l’affaire. Mais si vous aviez une échelle simple ou pliable ou même une échelle de meunier, vous devrez sécuriser cet accès.

Selon le type d’escalier que vous prévoyez, sa matière, son nombre de marches, selon qu’il soit en colimaçon, droit ou ¼ tournant, le prix peut extrêmement varier. Pour un modèle simple, standard, droit, vous pourrez, à partir de 500 € avoir un budget à votre convenance. En partant du principe que la trémie existe certainement déjà. Un prix qui atteindra rapidement les 1.000 € si vous souhaitez un modèle un peu plus luxueux avec un bois plus noble ou une autre matière. Et le prix peut rapidement grimper à plusieurs milliers d’euros si vous voulez jouer avec l’esthétisme d’un escalier en pierre, en verre, etc.

Des articles ont déjà été réalisés sur ce thème et peuvent vous donner d’autres idées.

 

Prix pour modification de charpente ou pour rehausse de toiture

On a vu que pour un prix de l’ordre de 300 à 1.500 € le m², il était possible de réaliser un aménagement de combles et, plus près de cette fourchette haute, avec une adaptation de charpente.

Mais il se peut que des travaux plus importants soient nécessaires pour que la hauteur devienne suffisante. Dans ce cas, le prix des aménagements sera encore plus élevé :

  • Modification fermettes
    Lorsque des fermettes constituent cette charpente, il faudra prévoir des poutres autoporteuses et des arbalétriers renforcés.
    Le prix de cette intervention tournera entre 350 et 400 € le m² et le prix des aménagements plutôt de 900 à 1.500 € le m².
  • Surélévation
    Il faut alors passer par une dépose de la charpente et couverture, une surélévation de la maçonnerie et une repose de la charpente et de la couverture.
    Le prix de l’aménagement de combles sera alors de 1.000 à 1.800 € le m².
  • Rehausse de la toiture
    Une possibilité de pente est alors réalisable, contrairement à la surélévation.
    Le budget d’aménagement se situe entre 1.100 et 1.900 € le m².
  • Modification de la pente
     La pente initiale, inférieure à 30° est alors accentuée pour permettre une hauteur supérieure dans les parties centrales.
    Prévoir un prix d’aménagement de combles, dans ce cas, de 1.300 à 2.000 € le m².

 

Prix de l’isolation

Vous ne pouvez pas vous permettre de seulement cloisonner et installer des plafonds. Une isolation est un passage obligé pour ne pas y avoir trop chaud en été et trop froid en hiver avec une déperdition importante des effets de votre chauffage.

Cependant, il existe deux formules pour cette isolation.

 

Isolation de la toiture par l’intérieur

L’isolant est posé directement sur le panneau servant de plafond, placo ou autre. Une solution facile à réaliser, par exemple avec du placo + laine de verre ou laine de roche.
En toiture, un indice de résistance thermique R doit être d’au moins 6 pour être totalement opérationnel.
Le prix de cette isolation par l’intérieur est de 20 à 50 € le m².

 

Isolation par l’extérieur de la toiture

L’isolant se place alors entre la charpente et la couverture et demande donc une dépose de la couverture, au préalable, afin de réaliser cette isolation, puis de reposer la couverture une fois l’opération terminée.
Un travail beaucoup plus long mais qui présente l’avantage de gagner de la hauteur et, donc, du volume, dans votre aménagement de combles. Vous évitez aussi les éventuels ponts thermiques.
Le même coefficient R de résistance thermique supérieur ou égal à 6 est préférable.
Evidemment, le travail sera encore plus compliqué pour une couverture en ardoises que pour une couverture en tuiles mécaniques.
C’est pourquoi le prix de cette isolation par l’extérieur se situe entre 100 et 120 € le m² mais peut aussi aller plus loin. Aussi est-il intéressant de coupler ce travail avec une révision de la couverture, par exemple.

Quelques articles sur le site traitent de ce sujet pour mieux appréhender les informations sur l’isolation :

 

Prix du plancher

Autre question essentielle, savoir si un sol existe déjà et permet de seulement poser un revêtement de sol ou si vous devrez en réaliser un nouveau, prévoir une chape sèche ou un béton léger.

Il faut que, non seulement le sol soit agréable et résistant pour le poids d’une personne, mais il faut aussi qu’il puisse supporter le poids du cloisonnement et de tout ce que vous allez placer dans ces combles aménagés : mobilier, sanitaire, etc.

 

Il vous faut aussi penser à l’isolation acoustique indispensable pour ce nouvel espace.

C’est pourquoi le prix peut varier de 20 à 150 € le m² avec quelques exemples comme :

  • réalisation d’une chape sèche incluant des granulats pour assurer l’isolation acoustique : de 100 à 130 € le m² posé ;
  • pose de panneaux de particules de 19 mm : de 20 à 30 € le m² posé ;
  • pose d’un sol PVC : de 20 à 80 € le m² ;
  • pose d’un carrelage : de 25 à 50 € le m² ;
  • pose d’un parquet : de 50 € (en flottant) à 200 € le m² (pour un parquet massif).

Quelques articles ont aussi été réalisés sur le sujet, que ce soit sur l’isolation du sol ou sur la pose d’un parquet, par exemple, qui peut aussi être une très bonne solution pour cet étage.

 

Prix de création de fenêtre

Encore un point important puisque, pour être agréable à vivre, une pièce doit laisser entrer la lumière. La solution la plus courante est de prévoir des Velux dont la répartition devra dépendre, d’une part, de la distribution des pièces dans vos combles, mais aussi du choix esthétique par rapport à votre toit.

Mais il vous faut aussi alors prendre en compte plusieurs critères :

  • l’isolation de ces fenêtres de toit : un double vitrage sera essentiel pour ne pas avoir de déperdition de chaleur sur la base, en général, d’un 4-12-4 avec verre securit ;
  • le bruit qu’elles peuvent créer : la pluie, la grêle sont des éléments dérangeants qui peuvent gêner le sommeil si vous créez des chambres dans ces combles. Un volet extérieur atténuera ce bruit ;
  • la nécessité de noir : si un volet est présent, il fera le noir parfait, dans le cas contraire, un rideau intérieur occultant sera nécessaire ;
  • le principe d’actionnement : que ce soit pour le volet ou le Velux lui-même, une ouverture électrique est à envisager compte tenu de la hauteur à laquelle peuvent se trouver ces appareils et devenir compliqués à actionner manuellement.

Une telle fenêtre de toit représente une dépense de 500 à 1.000 € en fourniture et pose. Il en faudra souvent 2 ou 3. Un article précise également toutes les informations sur les Velux.

Un oeil-de-boeuf, selon la région et la maison, peut aussi être réalisé pour un prix de 600 à 800 €. Il peut vous éviter d’avoir à intervenir sur la partie toiture et prévoir une lumière entrant par le pignon.

 

Prix du cloisonnement

Le doublage des murs et le cloisonnement sont un autre poste qui entre dans le prix d’aménagement des combles ou des greniers. Entre cloisons sèches en placo ou plus traditionnelles en carreaux de plâtre ou en béton cellulaire, vous aurez différentes options à choisir.

Par contre, dans le cas de présence de pièces humides comme une salle d’eau ou une salle de bains, il vous faudra vous diriger vers des solutions hydrofuge si vous ne voulez courir aucun risque.

De 3 € le m² à 25 € le m² vous avez des solutions variées en fourniture, auxquels il faut ajouter de 20 à 30 € de pose le m².

 

Type de cloisonnement

Prix au m² en fourniture

cloison sèche en panneaux alvéolaires

à partir de 7 €

cloison sèche en plaques de plâtre

à partir de 3 €

cloison sèche en plaques de plâtre hydrofuge

à partir de 8 €

cloison traditionnelle en carreaux de plâtre de 5 cm d’épaisseur

à partir de 7 €

cloison traditionnelle en carreaux de plâtre hydrofuge de 5 cm d’épaisseur

à  partir de 9 €

cloison traditionnelle en carreaux de plâtre de 7 cm d’épaisseur

à partir de 89 €

cloison traditionnelle en carreaux de plâtre hydrofuge de 7 cm d’épaisseur

à partir de 10 €

cloison traditionnelle en béton cellulaire de 20 cm

à partir de 25 €

 

 

Selon les besoins d’isolation acoustique, vous pourrez opter pour l’un ou l’autre ou ajouter un isolant phonique.

 

L’eau, l’électricité et le chauffage

Pour terminer ces aménagements sous toiture, il vous faudra prévoir l’arrivée de l’électricité, du chauffage et, le plus souvent, de l’eau pour créer des WC et/ou une salle d’eau ou une salle de bains. Des postes qu’il faut penser dès le départ, avant de réaliser le sol, les isolants et les séparations mais après avoir prévu le plan de cet aménagement pour une distribution adaptée.

 

Voilà le prix pose et fourniture pour les travaux de combles :

Nature des travaux

Coût

Electricité

50 à 130 € au m²

Plomberie

100 à 300 € au m²

Chauffage

1500 € pour 2 radiateurs

Ventilation

500 € avec VMC simple flux

2000 € pour une VMC double flux

 

 

  • Pour l’électricité, si l’installation d’un nouveau tableau électrique indépendant est nécessaire, il faudra prévoir un supplément entre 1.000 et 1.500 € pour ce seul poste.
    Dans ce budget électrique, il est important de prévoir les prises et les interrupteurs nécessaires et les éventuelles normes pour la salle de bains, mais aussi l’électricité pour l’ouverture des fenêtres de toit et des volets roulants, le chauffage électrique si c’est le cas, mais aussi les prises pour télévision et internet. Il vous faudra aussi voir avec le professionnel si votre compteur électrique supportera cette surcharge.
  • Pour la partie plomberie,et ce qui concerne l’eau chaude, vous pourrez vous raccorder au système existant, s’il le permet, et faire parvenir l’eau chaude et l’eau froide à votre étage, ou prévoir la pose d’un chauffe-eau dans cette partie, qui vous permettra de ne faire venir que l’eau froide à ces combles. Les devis des professionnels vous permettront de juger de la meilleure solution.
    Vous trouverez aussi des prix pour la création d’une salle de bains ou pour celle d’une petite salle de bains, toute équipée. Pour des toilettes, un budget autour de 1.000 à 1.300 € devrait convenir, et de 2.000 à 5.000 € pour la salle de bains.
  • Il en est de même pour le chauffage, que vous pourrez aussi raccorder au système de chauffage déjà existant s’il est au gaz, au fuel ou au bois et que la chaudière le permet.
  • La ventilation peut aussi être nécessaire selon le type de construction, notamment dans le cas d’isolation extrême, et encore plus si une pièce humide est réalisée.

 

Les aides

Les aides sur les travaux d’aménagement de combles peuvent se situer à différents niveaux. Dans le cas de travaux sur un logement qui a déjà plus de 2 ans d’existence, la TVA réduite à 10 % s’appliquera automatiquement.

Mais tout ce qui touche l’économie d’énergie pourra aussi bénéficier de primes (aides de l’ANAH, aides des collectivités, aides des fournisseurs d’énergies, etc.), de déductions d’impôts (Crédit d’Impôts Transition Energétique) et de TVA réduite à 5,5 %. Ce sera le cas de l’isolation et des fenêtres, à condition d’en confier la fourniture et la pose à un professionnel certifié RGE.

 

Les professionnels qui interviennent sur ces travaux, les services d’urbanisme en mairie et le service des impôts pourront vous renseigner plus précisément sur l’actualité de ces aides et exonérations.

Trouver un professionnel

Pour vos travaux, vous pouvez effectuer une demande de devis pour trouver une entreprise qui réalisera vos travaux. Travaux à Part sélectionne les meilleurs artisans dans toute la France vous offrant le meilleur rapport qualité-prix pour vos travaux :