Le prix de pose du placo

Mis à jour le 14 mars 2018
Moyenne : 3.3 (4 votes)
2018-03-14 11:00:00
Pose de placo
Formulez une demande de devis

Les différentes épaisseurs de placo

Que ce soit dans le neuf ou dans la rénovation, le placo trouve sa place pour cette rapidité d’intervention, donc. Encore faut-il bien connaître ce produit capable de se décliner de bien des façons afin de mieux répondre à toutes les utilisations possibles.

Tout d’abord, il faut parler de son épaisseur car, si on pense immédiatement au BA13, qui doit bien sûr son nom à son épaisseur de 13 mm, il peut aussi se décliner en de nombreuses autres possibilités. A noter d’ores et déjà, que pour mieux se le remémorer que BA signifie Bords Arrondis, du fait de sa forme qui a son utilité dans la méthode de pose, comme on le verra par la suite.

 

En épaisseur donc, si le BA13 est donc largement le plus courant, on peut trouver tout un panel d’autres épaisseurs qui sont de 6 mm, 10 mm, 15 mm, 18 mm, 20 mm, 13 mm et 25 mm, beaucoup moins courantes, cependant.

Et, puisque l’on est dans les dimensions de plaques, le standard est de 2,50 x 1,20 m en hauteur et largeur.

 

Prix des différents types de placo

Maintenant, et là l’importance est majeure, on trouve différentes sortes de plaques de placo qui ont, chacune, leur utilisation. Le placo se décline alors en :

  • placo simple type A : c’est le placo pour les utilisations les plus courantes, ne requérant aucune spécificité particulière. Il sert aussi bien pour les doublages de murs que pour les plafonds et s’utilise, en complément de l’isolation, dans des pièces sèches.
  • placo résistant au feu type F : c’est un placo utilisé dans des situations à risque, lorsque la pièce est relativement exposée à de très fortes chaleurs et, plus particulièrement, à un risque encore plus grand de flammes, comme la proximité d’une chaudière, d’une cheminée, d’un poêle, etc. Classées M0 et M1, c’est-à-dire incombustible et non inflammable, ces cloisons jouent alors le rôle de coupe-feu.
  • placo hydrofuge type H : certaines pièces sont sujettes à une forte humidité. C’est le cas de la cuisine, des salles de bains et salles d’eau, éventuellement d’une lingerie. Et c’est encore plus vrai dans le cas de rénovation avec des pièces moins bien ventilées ou pour des pièces ne disposant pas d’ouverture vers l’extérieur. La pose d’un placo spécial hydrofuge évitera les risques de moisissures et disposera de différents classements allant de 1 à 3, du plus technique au moins technique.
  • placo type I : c’est un placo qui fait preuve d’une grande dureté pour des pièces où le risque de chocs est plus grand. On peut le penser dans un escalier où vous pouvez passer des meubles, dans un atelier destiné à être doublé, dans certaines chambres d’enfant, etc.
  • placo doublé : il existe différentes sortes de placo doublé. Dans les modèles les plus fréquents, on le trouve avec de la laine de roche, avec de la laine de verre ou avec du polystyrène. Mais il existe aussi doublé plus simplement avec du carton alvéolaire, dans une sorte de panneau sandwich comprenant un BA13 de chaque côté de cette partie carton, utilisé notamment dans le cloisonnement. Ces panneaux doublés ont, alors, une double utilité :
    • placo isolant thermique ;
    • placo isolant phonique.
  • placo avec plaque aluminium : nettement moins courant, mais qui peut avoir son utilité, ce type de placo est composé d’un panneau standard recouvert d’une feuille d’aluminium qui prend toute son utilité dans des pièces très froides.

 

Type de placo

Utilisation

Couleur

Prix fourniture seule

Prix fourniture et pose

Type A

simple

blanc

de 3 à 8 € le m²

de 10 à 15 € le m²

Type F

résistance au feu

rose

de 5 à 22 € le m²

de 20 à 40 € le m²

Type H

résistance à l’humidité

bleu ou vert

de 5 à 10 € le m²

de 20 à 40 € le m²

Type I

résistance aux chocs

généralement brun

de 6 à 20 € le m²

de 20 à 40 € le m²

doublé

isolant thermique et phonique

blanc

de 7 à 30 € le m²

de 20 à 40 € le m²

 

 

Prix selon l’emplacement

Le prix de pose du placo dépend, en outre, de sa situation. Par exemple, un professionnel ne pourra pas vous proposer le même tarif pour un mur que pour un plafond. Des différences qui proviennent autant de la nature du produit proposé, que de son isolant et de la difficulté de la pose.

Pour la pose d’un placo standard dans ces différents cas de figure, voici un comparatif qui vous aidera à mieux comprendre l’incidence prix qui en ressort alors :

 

Situation

Prix en fourniture et pose

Cloisonnement

de 25 à 30 € le m²

Faux-plafond

de 30 à 50 € le m²

 

 

Le matériel pour la pose

Car il est évident que l’intervention d’un professionnel pour ces travaux est généralement requise, non seulement pour un travail de qualité, mais aussi parce qu’il fait appel à tout un matériel spécial. Et le plus particulier est, évidemment, le lève-plaque afin de placer facilement chacune d’entre elles et évite pas mal de manutention délicate. Si la coupe des plaques est relativement aisée avec une simple scie, il vaudra mieux disposer, aussi, d’une bonne visseuse. Autant d’outils dont disposent les spécialistes de cette tâche.

 

Les différents types de pose

On retrouve principalement 2 types de montage pour la pose de placo :

  • le collage : c’est la méthode la moins coûteuse qui, néanmoins, passe par quelques obligations. Il faut nécessairement que le mur soit parfaitement régulier. Cet encollage ne se fait pas intégralement mais par paquets afin de laisser quelques précieux millimètres entre le mur et le placo pour une bonne respiration de l’ensemble. Enfin, c’est un principe qui ne fonctionne, évidemment, que pour les murs de structure d’une construction et pas pour un cloisonnement qui ne possède rien avant la pose du placo.
  • sur rails : c’est la technique de pose qui reste la plus sûre puisque cette ossature assure plus facilement une pose parfaite. Elle est, en outre, indispensable pour le cloisonnement et permet aussi de passer tous les câbles auparavant au sein de cette ossature, avant de venir visser les plaques.

 

Certains utilisent une troisième solution qui est celle d’une pose sur des linteaux de bois. Elle est aussi relativement efficace pour laisser une bonne ventilation. Son seul problème est la fragilité de ces bois, notamment lorsqu’ils sont posés au sol, face à l'humidité.

A savoir que le travail est encore plus compliqué dans le cas d’une rénovation dont les supports muraux d’origine ont un risque encore plus grand d’être totalement irréguliers.

 

Prix des finitions

Arrive alors, une fois vos plaques vissées ou collées, l’étape la plus délicate qui pourrait faire la différence et vous inciter encore plus à faire appel à un expert : celle des finitions.

Il va, en effet, vous falloir relier toutes les plaques qui constituent votre doublage et ne pas laisser entrevoir toute cette démarcation. En effet, et encore plus à une époque où la peinture prend de plus en plus la place des papiers peints, tous les défauts se verront irrémédiablement, que ce soit au niveau des murs ou des plafonds.

 

Ce travail consiste donc à poser des bandes entre chaque plaque, raison pour laquelle ces plaques ont cette forme si particulière sur les côtés, réserve pour l’épaisseur de ces bandes, tenues ensuite par un joint spécial qu’il faut parfaitement lisser ensuite.

Et ne pas oublier que, quel que soit le travail que vous réaliserez par la suite, une première couche de peinture sera nécessaire. En effet, si vous veniez à poser un papier peint directement sur le placo, le jour où vous tenterez de le décoller, vous risqueriez d’arracher la première couche de ce placo.

 

Type de travaux

Tarif

Pose de placo

de 20 à 30 € le m²

Jointage du placo

de 4 à 5 € le m²

Jointage avec enduit et lissage final

de 10 à 20 € le m²

 

 

 

Les prix de pose de placo

Pour terminer, voici quelques exemples de prix que vous prendra un professionnel pour réaliser vos travaux, de façon un peu plus détaillée, à partir d’une base de tarif de l’ordre de 35 à 45 € de l’heure.

 

Type de travaux

Tarif en fourniture et pose

Pose plaque collée à un mur

25 € le m²

Pose plaque avec isolant laine de roche

30 € le m²

Pose cloison alvéolaire

30 € le m²

Pose plafond en BA13

26 € le m²

Pose plafond rampant en BA13

33 € le m²

 

 

 

Le temps de pose

C’est donc l’une des idées intéressantes, la pose d’un placo est généralement réalisée en quelques jours. Tout dépendra évidemment de l’importance du chantier et du nombre de personnes à le réaliser. Mais vous verrez le travail avancer très rapidement et votre maison prendre forme très vite. Et, du fait de la faible épaisseur de séchage des joints, les interventions suivantes pourront s’effectuer sans tarder. Le professionnel auquel vous demanderez un devis vous précisera également son délai et son temps d’intervention.

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.