Le prix de pose d'un chauffe-eau

Mis à jour le 22 février 2018
Moyenne : 3 (2 votes)
2018-02-22 13:15:00
Chauffe-eau mural

Lorsque vous ne possédez pas une chaudière à production d’eau chaude ou que vous avez une salle de bains ou un évier à longue distance, la présence d’un chauffe-eau vous sera utile. Quel type de chauffe-eau ? Lié à quelle énergie ? Quelle puissance ? Chauffe-eau instantané ou à accumulation avec ballon d’eau chaude ?

Les questions sont nombreuses et, avant d’aller dans le détail de chaque possibilité dans d’autres articles, il vous faudra mieux dégrossir chacun de ces points, mais aussi évaluer les incidences tarifaires dans les grandes lignes. Le prix d’un chauffe-eau, celui de sa pose, vous seront alors plus familiers au moment de la décision finale.

 

Formulez une demande de devis

Les facteurs à prendre en compte pour un prix de chauffe-eau

Lors de la dépense, vous regarderez certainement le devis qui vous sera proposé par votre artisan. Mais, attention, vous ne devez pas seulement regarder la somme finale. En présence de plusieurs devis, il vous faudra comparer aussi à quoi correspond ce total.

Si, pour un remplacement, il est plus facile de comparer ces devis, surtout si vous demandez un remplacement à l’identique (c’est-à-dire même puissance, même énergie, même système), dans le cadre d’une création, ce sera certainement différent, aussi voici les grands thèmes à retenir, qui seront détaillés et expliqués par la suite :

  • la marque du chauffe-eau ;
  • la puissance du chauffe-eau ;
  • le type de garantie et de maintenance comprises ;
  • le principe de fonctionnement ;
  • la contenance du ballon d’eau chaude ;
  • la source d’énergie retenue ;
  • le lieu des travaux à réaliser, l’accessibilité au chantier et les éléments déjà présents (proximité de l’alimentation en eau et en électricité).

 

Quelle capacité choisir

C’est vraiment l’une des toutes premières questions qui vous sera posée. Et la réponse dépend, à elle seule, de plusieurs critères. On peut en citer 2 principaux :

  • le nombre de personnes vivant dans le logement ;
  • ce qu’alimente votre chauffe-eau.

 

Car estimer un besoin en eau chaude dépend évidemment du nombre de personnes qui risquent de tirer sur l’eau chaude. Une famille de 4 personnes sera, normalement plus consommatrice qu’une personne seule. Indirectement, il est vrai que la dimension de l’habitation joue un rôle, un studio demandera aussi une consommation d’eau chaude moindre qu’un T4 ou un T5. Par exemple, pour une personne vivant seule dans un studio, un chauffe-eau de 50 litres pourra suffire alors qu’une famille de 4 personnes s’orientera vers un chauffe-eau de 200 litres.

Un logement avec baignoire sera aussi, normalement, plus consommateur qu’un logement avec douche. A voir aussi si vous avez des machines à laver le linge ou la vaisselle qui se connectent sur l’eau chaude ou directement sur l’eau froide.

 

Les prix selon l’énergie

Lorsque vous désirez vous équiper avec un tel matériel, le prix du chauffe-eau, en fourniture, sera aussi fonction de l’énergie.

 

Type d’énergie

Particularités

Prix du chauffe-eau

chauffe-eau électrique

  • le plus facile à poser
  • ne nécessite pas de système d’évacuation
  • résistance blindée pour les modèles simples (nécessite un détartrage régulier)
  • résistances stéatiques pour des durées de vie supérieures (résistance placée dans une enveloppe)

de 150 à 1.500 €

chauffe-eau gaz

  • particulièrement intéressant si présence du gaz de ville
  • énergie moins chère que l’électricité
  • nécessite un entretien annuel
  • chauffe plus vite que le chauffe-eau électrique
  • nécessite une évacuation (conduit de fumée ou sortie ventouse)

de 250 à 2.000 €

chauffe-eau solaire

  • nécessite l’implantation de panneaux solaires (1.000 €/m²), généralement en place d’une partie de la couverture de la maison
  • nécessite automatiquement un ballon d’eau chaude puisque l’énergie, elle-même, ne peut s’emmagasiner (1.200 € pour un 300 l)
  • nécessite un bon ensoleillement
  • l’économie se fait sur l’énergie

de 950 à 5.000 €

de 3.500 à 5.500 € tout équipé

chauffe-eau thermodynamique

  • proche du principe de fonctionnement de la pompe à chaleur
  • avec ballon d’eau chaude
  • réduction de 50 à 70% de la facture d’énergie

de 1.300 à 2.500 €

 

 

En électrique, il est intéressant d’allier ce type de chauffe-eau, dans sa version à accumulation, avec un abonnement heures pleines / heures creuses qui permettra de réchauffer l’eau aux heures où l’électricité vous coûte le moins cher.

Il existe également des chauffe-eau mixtes - ou chaudières mixtes - qui permettent, à la fois, de chauffer l’eau des radiateurs et celle que vous consommez dans vos sanitaires. Il vous faudra alors un budget nettement supérieur, de 2.000 € pour un système électrique simple à 20.000 €.

 

Le chauffe-eau instantané ou à accumulation

Parmi les alternatives que propose un chauffe-eau, vous aurez l’opportunité de le prendre à accumulation ou instantané, que ce soit pour le gaz ou l’électrique.

  • chauffe-eau instantané : il est prévu, en général, pour des plus petits débits, bien que la technique se soit améliorée depuis. Il a l’avantage d’offrir une eau chaude, comme son nom l’indique, tout de suite. Un système qui coûte également moins cher puisqu’il n’est pas nécessaire de lui ajouter un espace de stockage pour l’eau chauffée. Ils sont donc plus souvent utilisés pour chauffer un évier ou un lavabo avec de l’eau qui est plutôt située entre 35 et 45 ° C. Sans le cas contraire, on parle de chauffe-bains.
     
  • chauffe-eau à accumulation : il est aussi question de cumulus. Ce ballon d’eau chaude est généralement placé à la verticale, hormis quelques modèles qui existent pour ceux qui ne pourraient que le fixer horizontalement, mais il faut alors leur prévoir un supplément de 50 litres de stockage. Leur thermostat se règle plutôt à une température de 60° C qui sera mélangée avec de l’eau froide. Cette réserve d’eau chaude, par contre, met quelques secondes avant d’arriver au robinet (selon la distance qui le sépare de ce robinet, même s’il existe des moyens pour booster sa venue).

 

Pour comparaison, lorsqu’un chauffe-eau électrique instantané coûte de 150 à 300 €, celui à accumulation coûte de 200 à 1.500 €.

Au gaz, il coûtera de 250 à 600 € en instantané, de 300 à 500 € en chauffe-bains, et de 400 à 2.000 € à accumulation.

 

Prix d’installation d’un chauffe-eau

L’installation d’un chauffe-eau, surtout en partant de rien, est une opération relativement compliquée qu’il est préférable de confier à un expert, chauffagiste ou plombier.

Le prix d’un chauffe-eau en pose, pour un chauffe-eau électrique instantané de base pourra débuter dès 150 €. Mais, le plus souvent, selon la gamme et le type de travail, il faut prévoir de 300 à 500 € en moyenne. Un modèle plus complexe coûtera jusqu’à 1.500 €, notamment pour du solaire.

 

Prix du remplacement d’un chauffe-eau

La durée de vie d’un chauffe-eau normal se situe autour de 10 ans, et plutôt 5 ans pour le groupe de sécurité. Le prix de remplacement d’un chauffe-eau se verra donc ajouté, par rapport au prix de pose, d’un tarif de l’ordre de 200 € pour la dépose de l’ancien modèle.

Si aucun changement n’est à réaliser dans le principe de branchement, entre autres, le prix de pose, par contre, sera minimisé pour s’afficher entre 300 et 400 €.

 

Coût de l’entretien

En matière d’entretien, il y a ce qui est obligatoire et ce qui est conseillé.

Pour ce qui est conseillé, il est question du détartrage d’un chauffe-eau électrique, ce qui permettra de lui offrir un meilleur rendement et de le faire durer plus longtemps, surtout si vous vous trouvez dans une région où l’eau est particulièrement calcaire.

 

L’entretien du chauffe-eau gaz est obligatoire annuellement.

  • le prix d’un détartrage, à réaliser entre 3 et 5 ans, se chiffre entre 100 et 400 € TTC ;
  • le prix d’un entretien de chauffe-eau gaz se situe autour de 120 à 180 €. Il ne comprend pas le prix des pièces à remplacer à ce tarif ;
  • pour l’entretien d’un chauffe-eau solaire, comptez de 150 à 300 € ;
  • pour un chauffe-eau thermodynamique, c’est la somme moyenne de 160 à 250 €.

 

Les aides

On retrouve, en termes d’aides, ce qui se fait dans le domaine de la construction. A savoir une TVA réduite pour tout ce qui touche la rénovation, si l’habitation a plus de 2 ans. Mais aussi les aides pour l’économie d’énergie lorsque le chauffe-eau dispose d’un système innovant, telles que le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique, celles de l’Anah ou de certaines collectivités territoriales, ainsi que le Prêt à Taux Zéro.

Trouver un professionnel

Pour vos travaux, vous pouvez effectuer une demande de devis pour trouver une entreprise qui réalisera vos travaux. Travaux à Part sélectionne les meilleurs artisans dans toute la France vous offrant le meilleur rapport qualité-prix pour vos travaux :