Prix de création d'un étage

Mis à jour le 30 janvier 2019
Moyenne : 5 (1 vote)
2019-01-30 15:00:00
Etage sous combles

Agrandir son espace de vie peut se faire de plusieurs façons : soit par un déménagement pur et simple, soit par la création d’un étage, soit pas un agrandissement au sol. Cependant, ce dernier n’est pas toujours possible, en ville notamment mais également lorsque les voisins sont trop proches. Un déménagement n’est pas évident lorsqu’on est attaché à son cadre de vie. Une extension verticale est cependant une alternative à creuser pour combler le besoin d’espace supplémentaire.

Quel prix prévoir pour conserver son logement par une création d’étage ?

 

Formulez une demande de devis

Créer un étage : travaux, avantages et inconvénients

Une extension verticale impliquent des travaux relativement conséquents :

  • dépose de la couverture, charpente et zinguerie ;
  • construction de l’étage (murs, cloisons…) ;
  • pose de la charpente, couverture, zinguerie (l’ancienne ou une nouvelle) ;
  • installation des tuyauteries et de l’électricité à prévoir ;
  • réalisation des finitions à l’intérieur (peinture, sols) et à l’extérieur (zinguerie, crépis, peinture...) ;
  • mise en place du mobilier.

 

Avantages

Inconvénients

  • agrandissement de la surface habitable ;
  • augmentation de la plus-value initiale de la maison ;
  • solution alternative à un déménagement lorsque la maison devient trop petite, après la naissance d’un ou de plusieurs enfants par exemple ;
  • 4 maisons sur 5 sont habilitées à bénéficier d’une extension verticale.
  • une salle de bain est plus compliqué à installer à l’étage qu’au rez-de chaussée sauf au-dessus d’un point d’eau existant ;
  • prix des travaux plus élevé que pour une extension au sol ;
  • dans la plupart des cas, les habitants ne peuvent pas loger dans la maison pendant les travaux ;
  • durée des travaux : de 2 à 3 mois selon type de construction (bois ou dur) et configuration (plomberie, etc.).

 

Délais à prévoir

Un tel projet demande un certain temps de réflexion préalable. Une fois que vous aurez trouvez l’entreprise ou les artisans vous satisfaisant, les premières démarches pourront facilement prendre 3 ou 4 mois, voire plus selon la complexité des travaux. Il s’agit :

Délai à ajouter à la période de construction déjà notée de 2 à 3 mois, ce qui donne un délai total d’environ 6 mois depuis l’idée jusqu’à sa réalisation totale. Un délai qu’il faudra prendre en compte pour réfléchir à la meilleure période de travaux à prévoir, en évitant les périodes les plus propices aux intempéries et au froid, du moins le temps de découvrir et recouvrir.

 

Ces délais peuvent varier en fonction de l’ampleur du chantier : étage partiel ou complet.

 

Les démarches à suivre

La faisabilité du projet

Peut être effectuée par :

  • un architecte (obligatoire si ensemble du projet une fois les travaux réalisés dépasse les 150 m² ;
  • un ingénieur (pour s’assurer que vos fondations sont dimensionnées pour recevoir cette surcharge).

 

Le professionnel sera chargé de vérifier le respect du plan local d’urbanisme (PLU). Il s’agit par exemple de l’inclinaison des toits qui est réglementée dans certaines régions. Des limites réglementant la hauteur maximale des constructions sont également appliquées dans certaines régions.

Dans certaines cas, le PLU peut ne pas permettre cette rehausse.

Selon la superficie de l’extension

Permis de construire une extension

Lorsque l’étage créé fait une superficie au sol supérieure :

  • à 20 m² en règle général ;
  • à 40 m² (pour une zone urbaine avec un PLU).

Ou lorsque la maison fait plus de 150 m² après l’ajout de l’étage.

  • Dépôt du dossier à la mairie ou par lettre recommandée avec accusé de réception.
  • Délai d’attente pour une réponse : 2 mois.
  • Date d’autorisation des débuts de travaux mentionnés sur le récépissé envoyé par la mairie en cas d’accord.

Déclaration de travaux

Tant que la superficie reste inférieure à ce qui est mentionné ci-dessus.

  • Dépôt du dossier à la mairie ou par lettre recommandée avec accusé de réception.
  • Délai d’attente pour une réponse : 1 mois.

 

La modification de la toiture

Il peut arriver que ces travaux de création d’étage passent simplement par un changement de pente Un thème abordé dans Prix surélévation. Pour rappel, cette modification, avec une pente qui passerait, par exemple, de 30% à 70%, permettant un faîtage plus haut et de se tenir debout là où ça ne l’aurait pas été possible auparavant se situe de 1 500 à 2 000 € le m² aménagé ou de 900 à 1 300 € non aménagé.

 

Comparaison des différents types de matériaux

Le choix du style de l’extension verticale est une question de goût. Lorsque la maison en question est d’un style prononcé plutôt ancien alors qu’il s’agisse d’une maison en pierre ou encore d’une maison moderne, il est possible :

  • soit de respecter le style architecturale de la maison ;
  • soit de changer totalement, tout en restant en harmonie.

 

Matériau

Description

Bois

  • matériau le moins cher
  • le plus facile à installer
  • économie de chauffage
  • possibilité d’installation sur tout type de charpente
  • construction sèche et propre

Béton

  • matériau lourd
  • plus cher que le bois
  • pose souvent problème avec les charges pouvant être supportées par les fondations de la maison
  • construction impliquant des déchets

Briques de terre cuite

  • excellente inertie thermique

Baies vitrées

  • offre beaucoup de lumière dans la pièce
  • jolie vue

 

L’isolation et l’orientation de la construction sont également des points importants à ne pas négliger.

 

Prix d’une extension avec ossature en bois

Le bois est le matériau de prédilection pour la construction d’un étage supplémentaire :

  • pour ses excellentes capacités d’isolation ;
  • pour son côté esthétique et architectural qui peut se marier avec tout ;
  • pour sa légèreté, le bois est le matériau le plus léger, une caractéristique non négligeable puisqu’il est nécessaire que les fondations de la maison puissent supporter cette charge supplémentaire.
  • pour son coût, le bois est moins cher à mettre en place que les autres matériaux puisqu’il est plus facile à mettre en place.

 

Comptez entre 1 000 et 1 500 € le m² pour une extension en bois réalisée par un professionnel. Somme à laquelle il faudra ajouter les aménagements, soit un prix au-delà des 2 000 € le m² terminé.

Il est parfois possible de ne réaliser qu’une extension limitée si vous possédez déjà des combles que vous n’aurez qu’à surélever de plusieurs dizaines de centimètres.

 

Prix d’une extension béton

Le béton est souvent le matériau de prédilection de construction. Il faudra toutefois s’assurer que la construction existante supportera le poids de cette extension en étage. Par contre, c’est l’occasion unique pour intégrer sans souci ces travaux et obtenir un ensemble de même finition, surtout pour ceux qui n’apprécient que moyennement l’entretien ou le vieillissement du bois.

Une extension en parpaings se chiffrera aux environs de 1 500 à 2 000 € le m² brut.

 

Prix d’une extension verre et acier

Pour des besoins architecturaux, vous apprécierez peut-être une création d’étage dans des matériaux résolument modernes avec de larges ouvertures vous permettant de profiter de vos espaces verts ou de la nature environnante.

Cet type d’extension vous reviendra entre 2 000 et 2 500 € le m² brut.

 

Prix des aménagements et finitions

Il dépendra de la configuration de votre étage, tel que présence ou non de salles d’eau, salles de bains, WC qui demanderont des travaux plus compliqués et plus onéreux que du simple cloisonnement et de l’électricité. D’autant plus lorsque les canalisations et les évacuations seront éloignées ou lorsqu’un complément de chauffe-eau sera nécessaire.

A prendre en compte, également, les possibilités ou non de support du supplément de chauffage, que ce soit par votre compteur pour un chauffage électrique, ou par votre chaudière pour un chauffage bois, gaz ou fuel.

On estime généralement que les aménagements et finitions doublent le prix au m² brut de la construction.

 

Prix d’une extension avec un toit plat

Lorsque vous ajoutez un étage à votre maison ou à une partie de votre maison, vous avez la possibilité d’installer un toit plat, sauf si le PLU de votre région vous l’interdit. Cette alternative de la toiture en pente permet éventuellement d’agrandir la surface habitable d’une terrasse aménagée sur le toit pour le moins originale.

 

Extension selon le type de toit plat

Prix au m²

Toit plat non accessible

70 à 100 €

Toit plat aménagé

100 à 150 €

Toit plat végétalisé

70 à 110 €

 

 

Prix d’un escalier pour accéder à l’étage

Facilement oublié, l’escalier est essentiel pour accéder au nouvel étage que vous faites construire. Sa position doit être réfléchie dès la conception des plans. Une surface de 3 à 5 m² suffit pour installer l’entrée d’un escalier.

La dépose de l’existant peut coûter entre 2 000 et 5 000 €, il peut donc être intéressant de conserver un escalier déjà existant si l’aménagement est possible.

S’il n’existe actuellement pas d’escalier, pour en faire ajouter un, comptez entre 800 et 8 000 € (en fourniture) et entre 40 et 50 € de l’heure (pour la pose).

 

Quelques exemples de prix

Voici donc quelques indications ou rappels de prix pour cette création d’étage :

 

Type d’extension

Création brute

Création avec aménagement

Création étage par modification de pente

900 à 1 300 €/m²

1 500 à 2 000 €/m²

Création étage bois

1 000 à 1 500 €/m²

2 000 à 2 500 €/m²

Création étage béton

1 500 à 2 000 €/m²

2 500 à 3 000 €/m²

Création étage verre et acier

2 000 à 2 500 €/m²

3 000 à 3 500 €/m²

 

Prix de création d’un étage sous forme de mezzanine

Il existe une solution parfois plus simple de créer un étage, notamment si vous possédez une pièce suffisamment haute qui peut vous éviter de surélever votre maison.

  • Le premier cas, assez fréquent, est d’ajouter une mezzanine à un séjour cathédrale. Il dispose alors du volume suffisant pour, au moins sur une partie de la surface, inclure cet espace supplémentaire.
  • Le second cas est celui d’une chambre suffisamment haute, de l’ordre de 3 m à 3 m 50, qui permet de créer une mezzanine qui ne permettra peut-être pas de se tenir debout mais d’y installer un lit, la partie basse restant disponible pour le jeu pour les jeunes enfants, ou pour le bureau pour des adolescents.

Il existe différentes sortes de mezzanines qui sont recensées dans le guide Prix de pose d’une mezzanine.

 

Principe de mezzanine

Caractéristiques

Prix en fourniture

Lit mezzanine

pour une chambre d’enfant

existe en simple ou double

  • de 300 à 400 € en bois
  • de 450 à 700 € en métallique

Mezzanine en kit

entre 10 et 15 m²

pour chambre enfant

de 1.000 à 5.000 € pièce

Mezzanine plateforme

environ 15 m²

avec poteaux et rambarde

de 300 à 500 € le m²

Mezzanine suspendue

absence de poteaux, fixée par câbles

de 7 à 20 m²

400 € le m²

Mezzanine escamotable

peut disparaître pour redonner du volume

de 3.000 à 5.000 € pièce

Mezzanine électrique

fonctionnement électrique pour l’escamoter

de 3.500 à 5.000 € pièce

 

Il faut ajouter le prix de pose à ces tarifs. Au final, le prix en fourniture et pose d’une mezzanine est à prévoir entre 600 et 1.500 € le m², prix auquel il faut inclure le coût d’un escalier que l’on peut estimer autour de 500 à 700 €.

 

Prix de transformation d’une mezzanine en étage

Si vous possédez déjà une mezzanine, vous aurez peut-être la volonté d’en faire une véritable pièce et non plus un modèle ouvrant sur votre salon, par exemple.

Pour cela, il ne vous reste qu’à ajouter du cloisonnement, pour profiter d’une indépendance totale, en remplaçant la rambarde par un mur. Ce qui peut vous permettre de vous isoler de la vue. Il faudra étudier la résistance de votre mezzanine et le poids que peuvent supporter vos poteaux pour vous aider à définir le matériau à employer pour ce cloisonnement : placo, verre ou bois sont de bonnes solutions.

Si vous souhaitez aussi vous isoler phoniquement, il vous faudra aussi fermer la partie accès, en haut de l’escalier, avec une sorte de sas.

Voici quelques prix de cloisonnement pour fermer votre mezzanine :

 

Cloisonnement

Prix

Placo

de 30 à 40 € le m²

Carreaux de plâtre

de 15 à 20 € le m²

Bois

de 30 à 60 € le m²

Verre

de 200 à 250 € le m²

 

Si la cloison en verre laisse voir à travers, elle a aussi l’avantage de laisser passer la lumière. Pour ce qui est de la vue, il vous sera possible d’inclure un rideau pour vous isoler lorsque vous le souhaitez.

Prix de création d’une terrasse en étage

La création d’un étage peut aussi inclure la volonté de vous créer un espace extérieur. A la condition de respecter la réglementation qui vous interdit, par exemple, une terrasse suspendue à moins de 1 m 90 de chez votre voisin, en vue directe, selon l’article 678 du Code civil, à moins de créer un pare-vue et de vous mettre d’accord avec lui.

Vous aurez, dès lors, plusieurs possibilités :
 

  • Création d’un toit terrasse
    Ce cas est aussi étudié plus profondément dans le guide sur le Prix de création d’un toit terrasse.
    En résumé, on peut préciser qu’une légère pente entre 1 et 5% est toutefois réalisée pour l’évacuation des eaux de pluie.
    On trouvera, dès lors, un toit terrasse plat pour un prix entre 75 et 125 € le m² et un toit terrasse végétal pour un prix entre 65 et 110 € le m².
    Il est alors nécessaire d’ajouter des prix d’étanchéité, de 45 à 80 € le m² et de revêtement, de 55 à 255 € le m².
    Dans le cas d’une surélévation, il faut ajouter 1.500 à 2.000 € le m²
    A prévoir aussi l’accès autour de 600 € et la fenêtre dôme de 600 à 2.000 €.
     
  • Création d’une terrasse tropézienne
    De la même façon, il vous sera possible de trouver plus d’informations dans le guide du Prix d’une terrasse tropézienne.
    Créée sur une partie de l’étage, elle est bien abritée et plus préservée des regards. C’est l’endroit idéal pour prendre un livre et profiter du soleil.
    Le prix d’une terrasse tropézienne, selon les matériaux employés, se situe de 500 à 1.200 € TTC le m².
     
  • Création d’une terrasse suspendue
    Là également, le guide sur le Prix d’une terrasse suspendue vous sera un complément parfait pour en connaître davantage. A la différence de la précédente, elle n’est plus située sur un retrait de la construction, en étage, mais en débordement de cette construction. Ne reposant pas directement sur le sol, compte tenu de sa hauteur, il faudra un principe de poutres porteuses et parfois de poteaux, selon sa dimension et ses matériaux, pour la fixer. Elle peut ainsi être ajoutée à votre maison.
    De 150 à 500 € le m² en bois, elle pourra aussi être en composite (200 à 350 € le m²), en métal (100 € le m²) ou en béton (300 à 400 € le m²), voire un mixe de ces matériaux.
    Il vous faudra ajouter le prix de garde-corps (de 80 à 400 € le mètre linéaire, selon le modèle) et, pour certaines, un revêtement de sol supplémentaire (de 100 à 200 € le m²).

 

Terrasse

Prix en fourniture et pose

Toit terrasse plat

de 95 à 145 € le m²

Toit terrasse végétalisée

de 85 à 130 € le m²

Supplément étanchéité

de 45 à 80 € le m²

Supplément revêtement

de 55 à 255 € le m²

Supplément accès

600 € pièce

Supplément fenêtre dôme

de 600 à 2.000 €

Option surélévation

de 1.500 à 2.000 € le m²

Terrasse tropézienne

de 500 à 1.200 € le m²

Terrasse suspendue en bois

de 150 à 500 € le m²

Terrasse suspendue en composite

de 200 à 350 € le m²

Terrasse suspendue en métal

100 € le m²

Terrasse suspendue en béton

de 300 à 400 € le m²

Supplément garde-corps

de 80 à 400 € le mètre linéaire

Option revêtement sol supplémentaire

de 100 à 200 € le m²

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.