Prix d'une terrasse suspendue

Mis à jour le 28 décembre 2018
Aucun vote pour le moment
2018-12-28 09:45:00
Terrasse aménagée face à la mer

Si votre projet de construction ou de modification d’existant passe par l'installation d’une terrasse suspendue, il vous faut en apprécier toutes les particularités, que ce soit les règles, les normes, les avantages, les inconvénients ou les différentes possibilités. En voici les grands principes.

 

Formulez une demande de devis

La faisabilité du projet

Construire une terrasse suspendue ne se réalise par sans un minimum de précaution et, la première d’entre elles, prendre contact avec les services de l’urbanisme afin de vérifier que le projet est réellement possible.

 

En effet, entrant dans l’aspect d’une construction, que ce soit en neuf ou même en réhabilitation, il n’est pas possible de réaliser un bâtiment ou, même, d’en modifier l’aspect visuel extérieur sans un accord. En outre, contrairement à une terrasse de jardin simple, elle fait appel à des règles d’urbanisme que vous devez connaître et respecter.

 

Parlant de terrasse, on peut considérer qu’il faudra, au minimum, 5 m², et une hauteur de plus de 50 cm qui permettrait de passer outre toute autorisation. Et, même dans ce cas, il serait préférable de vous assurer qu’un monument historique à proximité ne viendrait pas restreindre les choix de construction.

 

Pour une dimension de 5 à 20 m² donc, en absence de PLU, et jusqu’à 40 m² avec PLU, il vous faudra une autorisation préalable de travaux, plus rapide à obtenir, dans un délai maximum de 1 mois. Au-delà de cette taille, un permis de construire sera nécessaire, avec un délai qui peut aller jusqu’à 3 mois et un dossier un peu plus contraignant, que le constructeur de cette terrasse devrait prendre en charge, cependant.

 

L’implantation de la terrasse suspendue

“On ne peut avoir des vues droites ou fenêtres d’aspect, ni balcons ou autres semblables saillies sur l’héritage clos ou non clos de son voisin, s’il n’y a 19 décimètres de distance entre le mur où on les pratique et ledit héritage”, c’est ce que stipule l’article 678 du Code civil et qui concerne directement votre projet de terrasse suspendue. Vous ne pourrez donc pas installer une terrasse suspendue à moins d’1 m 90 en vue directe sur la propriété de votre voisin. A voir si, en entente avec votre voisin, et en créant un pare-vue d’au moins 1 m 90 de haut qui empêcherait toute visibilité, y compris en biais, un accord pourrait être trouvé, si cette distance ne pouvait être respectée.

 

La notion de terrasse suspendue

En fait, une terrasse suspendue est un terme pas totalement exact puisqu’elle n’est pas vraiment suspendue dans le vide, mais seulement qu’il est possible de se placer en dessous puisqu’elle ne repose pas sur le sol, directement, contrairement à une terrasse simple.

Dans les faits, ce sont des poutres porteuses, reliées directement sur les murs ou sur des poteaux, qui permettent de servir de soutien.

 

Ainsi, une terrasse suspendue pourra être très légèrement surélevée ou apparaître à l’un des étages.

 

 

Les avantages et inconvénients

Pour décider d’une terrasse suspendue, il faut la comparer, par exemple, à une terrasse simple afin de voir quels en sont les avantages et les inconvénients.

Avantages de la terrasse suspendue

Inconvénients de la terrasse suspendue

  • ne prend pas de place sur le terrain
  • ne dépend pas, non plus, des pentes de terrain
  • apporte un plus esthétique
  • offre une vue souvent imprenable
  • peut être indépendante des conditions météo
  • peut offrir un espace de vie supplémentaire
  • le prix
  • une mise en oeuvre plus compliquée
  • une obligation de sécurité
 

 

C’est pourquoi la mise en oeuvre d’une terrasse suspendue est généralement réservée aux professionnels qui en assurent ainsi la bonne solidité avec des calculs de charge bien étudiés.

 

Le véritable plus de la terrasse suspendue est qu’elle n’est donc pas liée directement au terrain, ne l’empiète pas, mais peut aussi être reliée à n’importe quelle pièce de la maison, salon, salle à manger, cuisine, bureau ou chambre et lui apporte un espace de vie appréciable lorsque la saison le permet, et un dégagement souvent utile, qui permet aussi, parfois, de créer un lien extérieur entre plusieurs pièces.

 

Prix des matériaux de la terrasse suspendue

La terrasse suspendue pourra être pensée dans des matériaux divers, selon l’esthétique de votre construction, selon sa taille et selon ce que vous en attendez. Voici les principaux matériaux qui entrent dans sa construction :

 

  • une terrasse suspendue en bois
    Le bois a l’avantage de pouvoir être composé depuis un kit plus facile à assembler.
    Ce matériau est très esthétique, chaleureux et s’accorde avec toutes sortes de construction, selon l’aspect final que vous lui offrirez, peint, teinté… Au toucher, c’est le matériau le moins froid.
    Lorsque le bois est sélectionné dans une essence de qualité, votre terrasse suspendue jouira d’une très bonne durée de vie.
    Il vous faut un bois de classe 4 au minimum ou traité autoclave pour résister à une utilisation extérieure.
    Par contre, vous devrez lui réserver un entretien régulier pour lui assurer une bonne protection contre les intempéries, contre les effets du soleil et contre les méfaits de certains insectes comme les termites.
    Il vous faut prévoir un coût de construction pouvant aller de 150 à 500 € le m². Pour les moins chers, vous trouverez le pin, le mélèze ou l’acacia, mais pour des modèles plus résistants comme le teck ou l’ipé, vous serez plutôt dans la fourchette haute des prix.
     
  • une terrasse suspendue en composite
    Si vous avez peur que le bois, par manque d’entretien ou par une qualité d’essence insuffisante ne réduise la durée de vie de votre terrasse suspendue, le composite est fait pour vous.
    Son apparence est proche de celle du bois puisqu’il est composé de particules de bois avec l’ajout d’une résine servant de liant.
    Ses avantages esthétiques et au toucher sont donc les mêmes que ceux du bois, auxquels il ajoute le caractère imputrescible et l’absence d’échardes.
    Il est possible de le traiter anti-UV afin qu’il conserve son apparence malgré les années passées au soleil.
    Il est aussi ininflammable et nécessitera bien moins d’entretien.
    Par contre, il prend beaucoup plus la chaleur que le bois et peut, au soleil devenir bien moins agréable au toucher.
    Le prix n’est guère différent d’une terrasse en bois, selon le niveau de qualité requis et s’affichera de 200 à 350 € le m².
     
  • une terrasse suspendue en métal
    Le métal est un matériau solide et résistant.
    Il suffit d’un bon traitement anti-corrosion pour le maintenir en bon état et faire en sorte que la durée de vie dépasse votre propre longévité.
    Sur le plan esthétique, le métal revient à la mode comme en témoigne la forte tendance “Industrie”.
    Ce n’est cependant pas le matériau le plus cher puisque, pour un coût d’environ 100 € le m², vous pourrez voir votre projet se réaliser.
     
  • une terrasse suspendue en béton
    Le béton est certainement la structure qui possède la meilleure tenue dans le temps.
    Toutefois, ce n’est pas forcément la plus esthétique et, surtout pas la moins légère.
    Il est, par contre, imputrescible et recyclable, ainsi que très résistant au feu.
    Pour la maintenir en état, il ne nécessite pas d’entretien et en bénéficiera seulement pour des raisons esthétiques.
    Il faudra donc une très bonne étude béton afin de réaliser un tel modèle qui sera d’autant plus fiable qu’il aura été pensé dès l’origine de la construction, vous évitant les éventuels risques d’apparition de fissures.
    Il vous faut compter autour de 300 à 400 € le m² pour une terrasse suspendue en béton mais, il vous faudra débourser plus si vous ne voulez pas vous contenter de la finition béton du sol, que vous voulez la recouvrir d’un carrelage ou d’un béton ciré. Vous pouvez alors avoir à ajouter de 100 à 200 € le m².
     
  • une terrasse suspendue intégrant différents matériaux
    Très souvent, et avant tout pour des raisons esthétiques, un mélange de matériaux est réalisé : structure fer ou béton, par exemple, avec plancher bois ou composite.

 

Ces prix peuvent varier selon que cette terrasse sera suspendue à une faible hauteur ou, au contraire, à une très grande hauteur, nécessitant l’intervention d’un matériel plus spécialisé ou d’un échafaudage hors norme.

 

Matériaux de la terrasse suspendue

Prix

Bois

de 150 à 500 € le m²

Composite

de 200 à 350 € le m²

Métal

autour de 100 € le m² + sol

Béton

de 300 à 400 € le m² + revêtement sol

 

 

 

Coût de la terrasse suspendue en kit

Certains modèles sont prévus en kit, ce qui n’exclut d’ailleurs pas de les faire ensuite assembler par un professionnel pour vous assurer que l’assemblage sera effectué selon les normes de la construction, avec toutes les sécurités et les garanties souhaitées. Le montage par un professionnel sera d’autant plus indispensable qu’il sera à réaliser à une hauteur certaine.

 

Toutefois, cette solution vous permet de personnaliser, à votre bon vouloir, cette terrasse suspendue avec des éléments vendus séparément. C’est généralement le bois qui est alors choisi comme matériau d’assemblage, pour des facilités de transport et de mise en oeuvre.

 

Un tel modèle revient généralement autour de 250 € le m² en kit, ce qui, avec la pose par un professionnel, vous reviendra certainement autour de 350 à 400 € le m².

 

La composition d’une terrasse suspendue

Pour mieux comprendre en quoi consiste cette terrasse suspendue, il est possible d’en différencier certains postes et d‘envisager ceux qui pourraient aussi, venir en complément.

 

  • Les poteaux de soutènement
    C’est la partie qui va rigidifier l’ensemble et permettre de soutenir l’ensemble de la structure. C’est donc la partie qui sera en béton, en métal, en bois ou en composite et dont la résistance dépendra du poids à soutenir.
    Dans le cas d’un kit en bois, par exemple, le prix d’un poteau seul va de 40 à 80 € pièce.
    Sur certains modèles, il sera possible que cette terrasse suspendue fasse l’option de ces poteaux, la structure pouvant être supportée directement par un système de poutres prises dans la structure de la maison.
     
  • Les plots de terrasse
    C’est une partie qu’il vous faut prévoir personnellement ou qui viennent parfois en complément. Ils permettent d’ancrer les poteaux dans le sol et sont dépendants de la résistance initiale de ce sol.
    Ils seront donc très différents dans un sol très meuble ou sujet à l’eau par rapport à un sol où la roche arrive pratiquement à fleur du terrain.
    Autre nuance, selon la nature du poteau. Un poteau béton pourra aller s’ancrer directement dans le sol et chercher la partie dure, ce qui n’est pas possible avec le bois qui, ancré dans le sol, finirait par pourrir. Il faut alors le positionner sur un dé en béton par le principe d’une platine qui évitera qu’il ne s’imprègne d’eau.
     
  • La structure
    Un peu à l’image des poteaux, elle sera en bois, composite, fer ou béton, avec les avantages et inconvénients vus précédemment.
    Dans le cas d’un kit en bois, c’est une partie que l’on trouve entre 250 et 500 € selon le modèle retenu et sa taille.
     
  • le plancher
    Plus compliqué, le plancher sera parfois en bois ou en composite, pour les terrasses suspendues du même matériau, mais il pourra aussi l’être dans le cas de structure béton, afin de ne pas laisser le sol brut et de lui permettre une finition plus agréable, voire dans le cas d’une terrasse métallique.
    Comme il en a été question, une terrasse béton pourra aussi se terminer par un carrelage spécial extérieur.
     
  • les garde-corps
    S’ils seront souvent de la matière de la structure, il est aussi possible de changer pour des modèles que vous pourriez juger plus esthétiques.
    Ce garde-corps est obligatoire dès lors que la hauteur de chute se situe à plus d’un mètre. Ce qui n’exclut pas de le prévoir pour des hauteurs inférieures, notamment si vous avez des enfants en bas âge.

Le guide sur le prix de garde-corps peut alors vous apporter quelques idées et vous renseigner sur les normes.
Hauteur de 90 cm en étage, barreaux verticaux séparés de 11 cm au plus et barreaux horizontaux avec un maximum d’espace de 19 cm, ce sont quelques-unes de ces contraintes.
En prix, si le bois pour l’extérieur est à situer autour de 80 à 100 € le mètre linéaire, on peut aussi trouver du fer forgé de 80 à 400 € le mètre linéaire ou le verre de 250 à 500 € le mètre linéaire, par exemple. Mais vous trouverez aussi des exemples d’aluminium ou d’inox dans le guide sur le sujet.
 

  • l’escalier d’accès
    Si votre terrasse suspendue donne sur une pièce comme la chambre, vous préférerez peut-être la laisser indépendante mais, lorsqu’elle donne sur un salon ou autre pièce de vie, vous pouvez apprécier qu’un escalier puisse vous permettre d’accéder à votre extérieur, directement dans votre jardin. Un escalier simple, dans le cas d’un kit, peut vous être livré autour de 100 € mais, plus complexe, il faut savoir qu’un véritable escalier, selon sa nature, sa hauteur et sa composition va plutôt de 600 à plus de 10.000 € comme le décrit l’article le prix de création d’un escalier.
     

 

Les dimensions de la terrasse suspendue

Pour être réellement agréable, la dimension requise pour une terrasse suspendue se situe à partir de 3,50 m².
Cependant, mieux vaut prévoir vraiment la dimension qui vous convient car, une fois réalisée, elle sera très compliquée à agrandir et le plus simple sera le plus souvent de la démolir entièrement pour en reconstruire une nouvelle.

 

Sa mise en oeuvre

Pour la mise en oeuvre de cette terrasse suspendue, dans le cas du neuf, elle sera imaginée par le constructeur ou par l’architecte, lors des plans initiaux et l’étude de faisabilité est alors incluse dès le départ.
Dans le cas d’une rénovation, le technicien viendra le plus souvent prendre connaissance du projet existant pour l’intégrer à l’esthétique de la maison mais aussi s’enquérir des possibilités techniques. C’est lui qui fera aussi l’étude de sol nécessaire lorsque la structure porteuse prévoit des poteaux, et décidera des plots pour tenir l’ensemble.

 

Dans le cas de poteaux, ce sont eux qui sont montés en premier, ancrés dans le sol, avant que l’ossature ne soit assemblée. Enfin la plateforme, les garde-corps et l’escalier, lorsqu’il y en a un, sont posés.

Un travail qui est réalisé en moins d’une semaine, en général.

 

Les tarifs des pros

Pour mieux comprendre le prix d’intervention d’un professionnel, il faut compter un tarif horaire de 40 à 70 € de l’heure avec un montage qui peut aller de 20 à 30 heures pour une terrasse suspendue classique.

 

Bien sûr, ce prix peut varier selon sa taille, la hauteur d’intervention comme nous l’avons déjà signalé, la nature du terrain, celle du bâtiment lorsqu’il est question d’une rénovation, les matériaux choisis, les options telles que l’escalier, le garde-corps, la région et la difficulté d’intervention éventuelle.

 

L’entretien

Enfin, il ne faut pas oublier que cette terrasse suspendue nécessitera un minimum d’entretien, que ce soit pour éviter que le bois ne pourrisse ou que le sol ne devienne glissant.

Au printemps, un nettoyage au karcher permet de supprimer les mousses, et l’ajout d’eau de javel peut se débarrasser des cas les plus extrêmes.

Pour une terrasse bois, un traitement au saturateur lui évitera de griser. Un anti-termite devra aussi être passé après quelques années, également.

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.