Prix de création d'un toit terrasse

Mis à jour le 30 novembre 2018
Aucun vote pour le moment
2018-11-30 11:00:00
Toits parisiens

La création d’un toit terrasse vous permettra d’optimiser la superficie de votre logement. De plus en plus fréquent sur les toits des immeubles, le toit terrasse peut s’avérer également idéal pour les maisons individuelles, permettant aux propriétaires de récupérer et d’utiliser pleinement la surface de leur toiture.

 

 

Formulez une demande de devis

Les contraintes administratives du toit terrasse

Un large choix de toitures terrasses sont réalisables pour la construction comme pour la rénovation, mais, avant de vous lancer dans votre projet, il vous faut, dans un premier temps, obtenir toutes les autorisations nécessaires auprès de votre mairie. Vous devrez donc, tout d’abord, déposer une déclaration préalable de travaux, et vous renseigner auprès des services de l’urbanisme s’il y a des contraintes ou des obligations à respecter dans la zone où vous vivez.

Le toit terrasse n’influe pas sur la superficie au sol de votre logement, vous n’aurez donc, normalement, pas besoin d’un permis de construire. Toutefois, si votre projet modifie la façade, il sera peut-être nécessaire de faire une demande de permis de construire.

Dans le cadre d’un immeuble collectif, vous serez dans l’obligation d’obtenir l’accord et l’autorisation de tous les copropriétaires avant de commencer les travaux.

L'autorisation de construire un toit terrasse n’est pas donnée dans les zones appartenant au périmètre des Bâtiments de France, vous devrez alors rester sur un toit en pente traditionnel.

 

 

Avantages et inconvénients du toit terrasse

Avantages d’un toit terrasse

Un projet de toit terrasse peut s’avérer être une très bonne opportunité pour les maisons individuelles en milieu urbain qui n’ont pas de jardin. Qu’elle devienne un toit végétalisé ou une simple terrasse, votre toiture peut alors vous offrir un emplacement confortable qui vous permettra de profiter pleinement d’un aménagement extérieur.

L’inclinaison d’un toit terrasse étant très légère, vous pourrez flâner en toute sécurité, et même installer une table de jardin pour les beaux jours. Il vous suffira de quelques bonnes idées pour transformer le toit de votre garage, par exemple, en un espace extérieur aménageable selon vos goûts.

De plus, bien isolé, un toit plat est souvent plus intéressant en matière de performance énergétique qu’un toit en pente traditionnel.

En fonction de votre budget, votre toiture peut donc devenir une simple terrasse, un jardin, ou même un emplacement pour installer une piscine !

 

 

Inconvénients d’un toit terrasse

Même si le toit terrasse offre de multiples opportunités, il a quand même quelques inconvénients, et pas des moindres. Leur durée de vie est moins élevée qu’un toit traditionnel en pente. En effet, les revêtements d’un toit terrasse doivent être renouvelés tous les 10 ans au minimum. Ce renouvellement se fera en fonction des conditions climatiques de votre région et des matériaux choisis, renseignez-vous auprès d’un professionnel pour vous faire conseiller.

 

 

Les différents types de toits-terrasses

 

Le choix des matériaux pour le revêtement de votre toit terrasse est assez large, et peut se faire en fonction de vos goûts et de votre budget.

  • Vous pouvez opter pour un revêtement en bois, avec des caillebotis ou des lames de bois posés sur des plots. De 80 à 185 € le m² en fourniture et pose.
  • Les lames en bambou ont également un effet esthétique sans conteste, et offrent une stabilité et une durabilité non négligeables. De 100 à 200 € le m² en fourniture et pose.
  • Votre revêtement peut être aussi en béton cellulaire, en carrelage ou même en pierre naturelle. De 55 à 255 € le m² en fourniture et pose.
  • Vous pouvez également créer une toiture végétalisée, idéale en milieu urbain.

Pour l’épaisseur et le choix de votre revêtement de sol, vous devrez prendre en compte la charge que peut supporter votre support de toit terrasse ou charpente.

Pour finir, n’oubliez pas que la pose d’un garde-corps d’une hauteur d’un mètre minimum est obligatoire. En fourniture et pose, les sécurités de ce toit-terrasse vous reviendront de 100 à plus de 500 € le ml, selon le modèle choisi, qu’il soit en pierre, en ferre forgé, en bois, etc., et selon sa qualité, comme vous le trouverez dans le guide sur le sujet.

 

 

Les particularités de charpente

Avant la réalisation d’un toit terrasse, il vous faudra faire appel à un professionnel ou une entreprise qui vérifiera la charge que les fondations de votre logement peuvent supporter. Cela vous permettra de vous assurer la faisabilité de votre projet, et de choisir le revêtement de sol le plus approprié. En effet, un revêtement de sol en béton pèse très lourd à l’inverse d’un revêtement en bois par exemple.

S’il vous faut construire le support du toit terrasse qui n’est autre que l’équivalent d’une charpente, vous pourrez choisir entre plusieurs matériaux : le béton, le béton cellulaire armé, le bois ou l’acier.

Une légère inclination sera nécessaire pour permettre l’évacuation des eaux pluviales. Un toit terrasse offre une surface presque plate, mais il faut tout de même prévoir une légère pente, allant de 1 à 5 %, qui permettra une correcte évacuation des eaux.

 

 

L’étanchéité

L’étanchéité est l’élément le plus important à prendre en compte pour une toiture terrasse. Elle permet de garantir une bonne isolation de votre logement, mais aussi de vous protéger et de prévenir tous risques d’éventuelles infiltrations.

  • Les professionnels appliquent en général un rouleau bitumé d’une ou plusieurs couches étanches. Celles-ci doivent être renouvelées tous les 10 à 15 ans environ. De 45 à 80 € le m² en fourniture et pose en 1 ou 2 couches.
  • Une autre technique, plus facile à réaliser et qui réduit la charge de votre toit terrasse, consiste à appliquer une membrane d’étanchéité en PVC. 56 € le m² en fourniture et pose.
  • Pour finir, il existe également l’EPDM. Ce sont des caoutchoucs synthétiques, produits en laboratoires, dont les principaux composants sont l’éthylène, le propylène et le diène-monomère. La grande propriété de ce matériau est son élasticité et sa capacité à supporter de grands écarts de températures. Nécessitant l’usage d’appareils spécifiques comme le chalumeau, cette technique doit être réalisée par un professionnel. 75 € le m² en fourniture et pose.
     

 

Les différents bâtiments

Le toit terrasse, longtemps réservé aux immeubles, apparaît désormais dans nos villes comme dans nos campagnes. Il peut convenir aux maisons individuelles neuves, ou même pour un projet de rénovation. Bien souvent plus efficace qu’une toiture classique en termes d’isolation, il permet également d'optimiser la superficie de votre logement. Et si vous vivez en zone urbaine, sans jardin, il vous offrira l’occasion de profiter d’un espace de plein air, chez vous !

 

 

La pose d’un toit-terrasse

Il faut, dans un premier temps, faire évaluer par un professionnel la charge que peut supporter les fondations de votre logement. En rénovation, il faudra prévoir la réhausse de vos murs jusqu’au niveau des pignons pour revenir à une très légère pente, ou l’installation de poutrelles qui pourront supporter votre toit terrasse. Ensuite une dalle en béton devra être coulée, allant de 10 cm à 20 cm d’épaisseur, puis une couche d'étanchéité sera appliquée avant de finir par le revêtement de sol qui sera choisi en fonction de son poids et de son esthétique.

Vous aurez le choix entre les trois techniques utilisées pour une toiture terrasse.

  • La première est une toiture chaude, composée en 5 parties : la structure porteuse, le pare-vapeur, l’isolant, la couche d’étanchéité et le revêtement de sol. Cette technique expose votre couche d’étanchéité aux intempéries et aux variations climatiques. Il faudra donc prévoir de la contrôler régulièrement, et de la renouveler en cas de besoin.
  • La deuxième est nommée toiture inversée. Dans ce cas, l’étanchéité est placée entre la structure porteuse et l’isolant, puis le revêtement de sol est posé sur des plots. La couche d’étanchéité ici remplace le pare-vapeur.
  • Enfin, la troisième technique est la toiture duo. Elle combine la toiture chaude et la toiture inversée, ce qui optimise votre isolation et réduit vos dépenses énergétiques. La couche d’étanchéité est placée en dessous et au-dessous de l’isolant.

 

 

Les prix pour toits-terrasses

Le prix d’un projet d’une toiture terrasse varie selon les matériaux et techniques utilisées bien évidemment. On peut cependant estimer le prix d’un toit terrasse plat entre 75 et 125 € le m², et celui d’un toit terrasse végétal entre 65 et 110 € le m², sans compter le prix de la pose.

 

Il vous faudra respecter les étapes nécessaires à une telle réalisation. Celle-ci demande le recours à un professionnel. Il faut faire évaluer la charge que peuvent supporter vos fondations, puis, choisir les matériaux et les techniques les plus appropriées à votre logement, tout en élaborant un projet qui corresponde le plus à vos souhaits de départ.

 

Les étapes d’une toiture-terrasse

Tarif

le faîtage

de 35 à 75 € le m²

l’isolation

de 45 à 80 € le m²

le revêtement végétal

de 20 à 160 € le m²

le revêtement en bois

de 35 à 100 € le m²

le revêtement minéral

de 10 à 120 € le m²

 

 

L’étape de l’étanchéité est essentielle. En effet, la légère pente de votre toit terrasse permet d’évacuer les eaux de pluie, mais celles-ci peuvent aussi stagner lors de grosses intempéries. L’étanchéité est donc primordiale pour éviter tous risques d’infiltrations.

 

Etanchéité toit-terrasse

prix matériaux

prix pose

prix fourniture et pose

bitume simple couche

autour de 15 € le m²

autour de 30 € le m²

45 € le m²

bitume double couche

autour de 15 € le m² x 2

autour de 50 € le m²

80 € le m²

en PVC

autour de 16 € le m²

autour de 40 € le m²

56 € le m²

en EPDM*

autour de 25 € le m²

autour de 50 € le m²

75 € le m²

 

* Les caoutchoucs EPDM sont des élastomères spéciaux, introduits sur le marché en 1963.

En ce qui concerne le revêtement, le choix est large, et il se fera en fonction de votre budget, de la superficie de votre toit terrasse, ainsi que de vos envies d’aménagements. Vous pouvez choisir d’avoir une simple terrasse en béton, pavée, recouverte de bois, ou même un toit végétalisé, idéal si vous vivez en ville et que n’avez pas de jardin.

 

Revêtements

prix matériaux

prix pose

prix fourniture et pose

revêtement végétal

de 20 à 160 € le m²

de 45 à 85 € le m²

de 65 à 245 € le m²

revêtement béton

de 15 à 110 € le m²

de 45 à 85 € le m²

de 60 à 195 € le m²

revêtement bois

de 35 à 100 € le m²

de 45 à 85 € le m²

de 80 à 185 € le m²

revêtement bois européen

à partir de 15 € le m²

de 45 à 85 € le m²

à partir de 60 € le m²

revêtement bois composite

à partir de 20 € le m²

de 45 à 85 € le m²

à partir de 65 € le m²

revêtement bois exotique

à partir de 60 € le m²

de 45 à 85 € le m²

à partir de 105 € le m²

revêtement carrelage

de 10 à 160 € le m²

de 45 à 85 € le m²

de 55 à 245 € le m²

revêtement pierre

de 25 à 170 € le m²

de 45 à 85 € le m²

de 70 à 255 € le m²

 

 

La modification d’un toit existant

Se pose alors la question des possibilités de réalisation lorsque la toiture existe déjà et ne correspond pas à celle d’un toit-terrasse comme, par exemple, une charpente traditionnelle avec toit en tuiles ou, plus encore, avec toit en ardoise et pente encore plus accentuée, donc.

 

La première solution consiste à tout défaire pour refaire. C’est-à-dire enlever la couverture, démonter la charpente et ensuite créer un toit-terrasse selon les consignes précédentes. La plus-value sera donc selon les prix d’enlèvement de l’existant qui se chiffrera autour de 30 à 40 € le m², charpente et couverture comprises, plus un forfait d’enlèvement de gravats de l’ordre de 250 à 300 €.

 

Une seconde solution est celle dite de la lucarne inversée. C’est, en quelque sorte, ce qui est fait pour réaliser ce qui est appelé un “chien assis” mais le sera, ici, à grande échelle, sur une très grande partie de la charpente actuelle (un pan, par exemple) ou sur la totalité de la couverture (les 2 pans, s’il s’agit d’une couverture à 2 pans).

 

La 3ème solution est celle de la surélévation de la maison qui permettra, ensuite de réaliser un toit plat. Le prix d’une surélévation de maison se chiffre autour de 1.500 à 2.000 € le m² non aménagé et de 2.000 à 3.000 € le m² aménagé.

 

Enfin, il reste la solution de terrasses sur toiture pentée qui s’inspire des altanes de Venise. C’est une sorte de surtoiture en zinc qui vient s’appuyer avec supports réglables telle que la réalise VMZINC. Il est alors possible de venir y prendre une véritable terrasse bois pour éviter de surcharger l’ensemble. Un projet qu’il faudra faire chiffrer à la demande tout en sachant qu’une simple toiture en zinc coûte de 100 à 150 € le m².

 

Les accès au toit-terrasse

Une fenêtre dôme pour accès toit terrasse coûte de 600 à près de 2.000 €, selon le format, le vitrage et l’automatisme d’ouverture.

Une échelle pour accès terrasse de 3 m coûte autour de 1.200 € TTC.

Si vous voulez créer un escalier supplémentaire, vous trouverez les tarifs dans le prix de création d’un escalier ou celui d’un escalier sur-mesure.

 

Les aides sur le toit-terrasse

Une bonne isolation d’un toit terrasse vous permet d’éviter les déperditions énergétiques. Elle peut donc parfois être éligible à plusieurs aides de l’État qui peuvent monter jusqu’à 80 % de son coût d’achat : le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE), les subventions de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH), l’éco-prêt à taux zéro, la TVA à taux réduit de 5,5 %, et, bien entendu, la prime énergie qui peut couvrir, à elle seule, jusqu’à 50 % du coût des travaux.

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.