Changer un sol sans casser l'existant : prix et astuces

Mis à jour le 31 décembre 2018
Aucun vote pour le moment
2018-12-31 14:00:00
Découpe d'un parquet

Changer de sol sans tout casser, c’est une solution que le home staging aime employer et que vous allez aussi apprécier. Ne pas vous lancer dans un chantier énorme, que ce soit en termes financiers mais aussi, simplement, de travaux, c’est une bonne raison pour suivre quelques-uns des exemples que nous vous suggérons ci-après.

 

Vous avez un projet ?

Prix de pose d’un sol sur l’existant

C’est vrai que ne pas avoir à casser un carrelage existant pour ne pas vous lancer dans une poussière qui rendrait votre habitation invivable pendant plusieurs jours est certainement un argument convaincant.

Surtout que, en le cassant, vous détruirez certainement une partie de la chape qui pourrait se décoller en partie. Au mieux un ragréage serait nécessaire et, au pire, devoir faire une nouvelle chape.
Autre problème, celui du délai des travaux bien supérieur si vous devez casser.

 

En outre, si vous vous êtes lassé de vos carreaux peints, ce serait quand même dommage de les supprimer ; les recouvrir vous permettra de les retrouver le jour où vos goûts changeront ou, peut-être, le jour où vous souhaiterez vendre votre habitation.

 

Alors vous allez peut-être effectivement changer de sol parce que vous vous en êtes lassé, parce qu’il n’est plus à la mode ou parce que le passage fréquent a fini par l’user. Mais il est aussi possible que votre idée ne soit pas forcément de le remplacer, mais de mieux l’isoler. Un carrelage étant froid par principe, vous pourrez alors le recouvrir, voire inclure une isolation entre l’ancien et le nouveau. Le prix d’une telle isolation, comme vous le propose d’ailleurs le guide sur l’isolation du sol, va de 20 à 50 € le m² posé, selon le principe possible et/ou retenu.

 

Ou peut-être, encore mieux qu’une isolation, vous avez acquis une ancienne habitation et que, le meilleur moyen de la chauffer, de façon la plus uniforme, la plus homogène possible, serait de prévoir un plancher chauffant. C’est également possible sans avoir à tout casser. Vous pourrez en apprendre un peu plus, d’ailleurs, sur le plancher chauffant avec le guide sur le sujet et des prix, en fourniture, de 90 à 160 € le m² et, en pose, de 45 à 90 € le m².

 

Par contre, dans chacune de ces circonstances, il vous faudra penser aux possibilités techniques et, principalement, à la surépaisseur que risque de vous apporter ce nouveau sol sans casser le précédent. Les passages de portes, surtout, devront être regardés de près pour voir si vous pouvez surélever la porte ou la recouper. Une solution plutôt envisageable pour des portes intérieures, parfois plus compliquée pour des portes donnant sur l’extérieur et qui peut éliminer certaines des solutions qui seront exposées par la suite.

 

L’enlèvement du sol existant

Comme il est précisé, on ne va pas envisager, ici, de tout casser. Mais, si votre travail l’exige, notamment pour remplacer un carrelage par un autre, le prix sera quand même précisé pour vous permettre un comparatif.

 

Ainsi, il sera évidemment simple de remplacer une moquette, un lino, un sol PVC ou un jonc de mer par l’une de ces mêmes finitions puisque l’enlèvement se fera en quelques minutes sans avoir à tout casser. Ce sera d’ailleurs encore plus facile si le revêtement n’avait pas été collé intégralement mais seulement scotché sur les pourtours ou posé.

 

Dans le cas d’un parquet existant, tout dépend de ce que vous souhaitez faire. Si c’est le changer pour un neuf, il vous sera difficile de ne pas procéder à son enlèvement du fait de la surépaisseur nécessaire. Il en va de même du remplacement du carrelage par un autre ou par un parquet. Cependant, sans enlever ces derniers, vous pouvez les recouvrir, eux aussi, d’un sol PVC, d’une moquette, d’un jonc de mer ou d’un béton ciré, sans trop avoir à intervenir par ailleurs, comme nous le verrons dans la partie remplacement.

 

 

Travaux de dépose

Prix

Carrelage

de 20 à 30 € le m²

Plinthes de carrelage

de 6 à 8 € le mètre linéaire

Parquet flottant

de 8 à 10 € le m²

Parquet collé ou cloué

de 10 à 15 € le m²

Plinthes bois

de 5 à 7 € le mètre linéaire

Sol PVC, moquette ou jonc de mer

de 5 à 6 € le m²

Enlèvement béton ciré

50 € le m²

 

 

Si un ragréage venait à être indispensable quand même, pour rattraper des inégalités pouvant endommager votre nouveau sol, il vous faudra prévoir :

  • 10 € le m² pour un simple ragréage ;
  • de 20 à 30 € le m² pour un ragréage après préparation du sol et nettoyage ;
  • de 25 à 35 € le m² pour le même travail, mais avec ragréage fibré.

 

Comment remplacer son sol intérieur sans tout casser

Vous voulez donc éviter de casser le sol existant, il vous reste donc la solution de le recouvrir sans avoir d’autres travaux à réaliser que la simple pose. Plusieurs solutions s’offrent donc à vous qu’il est donc possible d’étudier une à une mais qui dépendent déjà, en partie, du sol existant.

 

  • carrelage
    Ce sera certainement l’opération la plus délicate à réaliser sans tout casser, à moins de passer par une pose clipsée d’un modèle extrêmement fin. A moins que ce carrelage n’ait déjà été recouvert de couches successives de sols PVC et/ou de moquette, comme on en trouve dans certaines rénovations où les locataires ou propriétaires ne se sont pas embêtés à enlever les modèles existants mais à les recouvrir. Vous pourrez alors les supprimer et ne pas perdre d’épaisseur.
    Le prix d’un carrelage clipsé est de 25 à 50 € en fourniture et de 15 à 20 € en pose si vous la confier à un professionnel. D’une épaisseur de 10 à 12 mm, vous n’aurez, cependant, pas besoin d’un ragréage supplémentaire.
     
  • moquette en laine ou synthétique
    C’est une solution qui revient à la mode par de nouveaux modèles moins allergènes et plus résistants. C’est surtout une solution qui convient dans des chambres par son caractère feutré et douillet pour les pieds.
    Le prix d’une moquette en laine se situe autour de 20 à 200 € le m² et de 5 à 50 € en moquette synthétique. Il existe aussi des modèles pour salles de bains, qui ne craignent pas l’humidité, et qui commencent autour de 30 € le m².
    En pose libre, le prix de la pose viendra en supplément pour 8 à 10 € le m², pour 10 à 15 € le m² en pose traditionnelle collée, et pour 20 à 30 € en pose tendue.
     
  • jonc de mer, sisal, coco
    Pour recouvrir un parquet existant ou un carrelage existant, il est possible d’utiliser ces matières qui ont l’avantage d’être faciles à poser et de ne pas coûter cher.
    La moquette coco est durable mais déconseillé dans une chambre car plus râpeux, convenant plutôt dans un bureau ou un salon.
    Le jonc de mer et le sisal sont plus doux mais déconseillés dans les pièces humides car leurs taches sont quasi irrémédiables.
    Le sisal a l’avantage d’exister dans une déclinaison de couleurs.
    En prix, il vous faudra prévoir de 5 à 50 € en fourniture avec un prix de pose proche de celui de la moquette.
     
  • sol PVC, lino
    On retrouve le même esprit pour les sols PVC et le lino que pour la moquette ou le jonc de mer. Il reste cependant que le lino est encore plus fragile et que, placé sur un carrelage, il faudra veiller, par exemple, à ce que les joints ne soient pas trop creusés, sous risque que le lino ne devienne irrémédiablement creusé. Sur un parquet, ce sera normalement plus simple car il n’existe pas réellement de joints entre les lames, à moins que certaines d’entre elles ne soient abîmés, auquel cas il faudra procéder à un rattrapage de niveau au préalable.
    Que le sol soit synthétique, écologique, vinyle ou PVC, le prix se situera entre 10 et 65 € le m² en fourniture, en rouleaux, en dalles ou en lames, et de 15 à 20 € le m² en pose.
     
  • parquet
    Le cas du parquet est un peu celui du carrelage. Pour recouvrir un sol existant avec un parquet, il faudra vous assurer que la surépaisseur ne posera pas de problème, sinon vous ne pourrez pas vous éviter des travaux plus lourds. Surtout qu’il vous faudra peut-être penser à la couche d’isolant en dessous.
    Pour ce qui est de cette épaisseur, un parquet massif aura une épaisseur de 17 à 23 mm tandis que des parquets contrecollés font, généralement, de 10 à 15 mm d’épaisseur.
    Un parquet massif, selon l’essence, coûtera de 30 à 150 € en fourniture, un parquet stratifié de 20 à 120 € le m² et un parquet contrecollé de 20 à 120 € le m², toujours en fourniture.
    Il vous faudra ajouter de 20 à 40 € le m² selon le type de pose (flottante ou clipsée au bas du prix, collée en intermédiaire et clouée au plus cher).
    A noter qu’il existe des parquets pouvant même convenir dans des pièces humides, parmi ces prix de fourniture, pour un prix d’environ 100 € le m² en fourniture et pose finale.
    Toutefois, si vous souhaitez la présentation du parquet sans en avoir la possibilité pour des causes d’épaisseur, il existe aussi de très belles ressemblances en sols PVC ou lino.
     
  • béton ciré
    C’est une solution qui est parfois utilisée, principalement sur un carrelage car il faut éviter que le sol ne soit sujet à des mouvements qui pourrait faire fissurer votre béton ciré.
    Ce travail a l’avantage d’être relativement rapide, de ne pas nécessiter la dépose du carrelage existant, et de prendre la couleur de votre choix.
    Il faut alors compter de 100 à 150 € le m² posé pour un tel travail, comprenant aussi la préparation et un hydrofuge.
     

Revêtement de sol

Prix en fourniture

Prix de pose

Carrelage clipsé

de 25 à 50 € le m²

de 15 à 20 € le m²

Moquette en laine

de 20 à 20 € le m²

de 10 à 30 € le m² selon le principe

Moquette synthétique

de 5 à 50 € le m²

de 10 à 30 € le m² selon le principe

Jonc de mer, sisal, coco

de 5 à 50 € le m² selon modèle

de 10 à 30 € le m² selon le principe

Sol PVC, lino

de 10 à 65 € le m²

de 15 à 20 € le m²

Parquet contrecollé ou stratifié

de 20 à 120 € le m²

de 20 à 40 € le m²

Parquet massif

de 30 à 150 € le m²

de 20 à 40 € le m²

Béton ciré

de 100 à 150 € le m² en fourniture et pose

 

 

 

Prix pour poser des plinthes

C’est un supplément qu’il ne faut pas oublier dans la pose d’un sol, qui permet une meilleure finition de votre sol, ainsi que de vous éviter d’abîmer vos bas de murs lors des séances de nettoyage.

En MDF, le prix des plinthes va de 1 à 10 € le mètre linéaire, de 2 à 15 € le mètre linéaire en bois, et de 3 à 20 € le mètre linéaire en carrelage. Quant à la pose, il vous faut compter un supplément de 8 à 10 € le mètre linéaire en carrelage et de 3 à 5 € le mètre linéaire en bois ou en MDF.

L’avantage du MDF sera d’être peint à la couleur voulue et de convenir à tous les types de murs et de sols. Les vraies plinthes bois teintées sont plutôt utilisées avec le parquet, tandis que les plinthes carrelage sont adaptées au carrelage du sol.

Pour information, il existe des modèles plus coûteux, comme les plinthes chauffantes qui peuvent alors vous revenir autour de 100 à 150 € le mètre linéaire, en fourniture et pose.

 

Pose de plinthes

Prix fourniture

Prix pose

MDF

de 1 à 10 € le ml

de 3 à 5 € le ml

Bois

de 2 à 15 € le ml

de 3 à 5 € le ml

Carrelage

de 3 à 20 € le ml

de 8 à 10 € le ml

 

 

 

Comment changer son sol extérieur sans tout casser

On peut aussi considérer, dans cette approche, que ce travail peut aussi à effectuer en extérieur, ce qui élimine généralement toutes les perspectives existantes de parquet, de lino ou autre moquette.

Dans le cas de l’extérieur, il peut arriver que le sol existant soit en carrelage, pavés ou autres dallages, mais aussi en goudron ou autres revêtements bitumineux.

 

Si vous souhaitez recouvrir le sol existant sans avoir à le déposer, voici les propositions les plus simples :

  • carrelage, béton, pierre naturelle, bois ou composite
    Ce sera le bois ou le composite la méthode la plus facile pour recouvrir un sol existant, avec un prix de 100 € le m² environ pour un composite de qualité et de 150 € le m² pour un bois de qualité.
    Si vous voulez recouvrir d’un béton minéral, il vous faudra prévoir autour de 50 € le m² en fourniture et pose et de 100 à 150 € le m² pour un béton ciré.
     

goudrons
Vous pouvez aussi, pour des grandes surfaces, qui sont généralement plus en rapport avec les allées, qu’elles soient piétonnes ou pour les véhicules, recouvrir l’existant par différentes finitions goudron, que ce soit de l’enrobé noir (28 € le m²) ou rouge (42 € le m²), du grave bitume (20 € le m²), du béton bitumineux (28 € le m²) ou de l’enrobé drainant (50 € le m²). Il faut cependant un terrain à peu près régulier pour ne pas avoir à effectuer un rattrapage, au préalable.

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.