Prix d’une extension en bois

Mis à jour le 31 juillet 2019
Moyenne : 5 (1 vote)
2019-07-31 08:00:00
Extension de maison en bois

De 1.000 à 2.000 € le m², le prix d’une extension en bois peut subir de belles variations, selon que vous réaliserez un modèle standard, en kit ou personnalisé.

Mais son prix sera aussi dépendant du niveau de finition souhaité, de certains choix esthétiques et de la qualité des matériaux retenus.

Obligations administratives, choix de l’essence de bois et bien d’autres sujets sont présentés pour que vous puissiez bénéficier d’un minimum d’expertise.

 

 

Vous avez un projet ?

Tableau récapitulatif

Type de prestation

Prix

extension en bois en kit

autour de 800 € le m²

extension en bois modulaire

autour de 1.000 € le m²

extension en bois sur mesure

à partir de 1.400 € le m²

surélévation avec construction en bois

de 2.000 à 2.500 € le m²

extension avec gros oeuvre et isolation

à partir de 1.300 €

extension avec gros oeuvre, isolation et aménagements

à partir de 1.700 €

isolation par l’intérieur

de 30 à 50 € le m²

isolation par l’extérieur

de 100 à 120 € le m²

cloisonnement

25 € le m²

sol PVC

de 20 à 80 € le m²

sol carrelage

de 25 à 50 € le m²

sol parquet (flottant, massif, etc.)

de 50 à 200 € le m²

électricité (selon chauffage électrique)

de 50 à 130 € le m²

plomberie si nécessaire

de 100 à 300 € le m²

ventilation

2.000 € en double flux

chauffage (2 radiateurs)

1.000 à 1.500 €

 

 

Les obligations

Lorsque vous souhaitez réaliser une extension de maison, qu’elle soit en bois ou en dur ne change pas les obligations qui sont liées à la surface de création et à la surface totale qu’elle implique.

 

Lorsque la commune est liée à un PLU, une extension au-delà de 40 m² demande un permis de construire. Dans le cas contraire, le permis de construire sera nécessaire dès 20 m² d’agrandissement.

 

Lorsque votre construction vient alors à dépasser les 150 m², agrandissement compris, ce chantier nécessite un permis de construire quel que soit votre agrandissement.

 

D’ailleurs, si votre construction dépasse cette taille fatidique de 150 m², l’intervention d’un architecte devient également indispensable.

 

Dans les dimensions inférieures, et à partir de 5 m², une simple déclaration de travaux sera nécessaire et vous permettra de recevoir une réponse dans un délai de seulement 1 mois, au lieu des 3 mois pour un permis de construire.

 

Si le COS (Coefficient d’Occupation des Sols) n’existe plus en tant que tel, les normes du PLU, relatives aux limites séparatives et à l’emprise au sol, notamment, peuvent encore déboucher sur un refus de permis ou de travaux.

 

Toutes ces données sont à consulter en mairie avant de faire réaliser des plans qui pourraient vous être refusés et vous faire perdre du temps et de l’argent.

 

La réglementation thermique

La réglementation thermique, RT 2012 à ce jour, peut aussi imposer certaines contraintes. Ainsi, elle incite à rester à la limite du seuil de 30 % de la surface actuelle de votre maison pour créer votre extension.

 

Dans le cas contraire, le risque est essentiellement pécuniaire puisque vous devrez effectuer une étude énergétique et remettre un bilan thermique à l’issue des travaux. Des dossiers qui, en plus des équipements et isolations devenant obligatoires, gonflent de façon assez sensible votre budget travaux.

 

Le bois comme esthétique

Lorsqu’il est question d’extension bois, il faut bien s’entendre sur la définition exacte du terme. En effet, parler d’extension en bois ou même d’ossature bois ne signifie pas que l’aspect extérieur reste dans cette matière.

 

Ceux qui craindraient l’entretien nécessaire de cette finition ou qui n’aimeraient pas la teinte que prend le bois en vieillissant peuvent aussi choisir de le crépir, par exemple, pour lui offrir un look traditionnel vu de l’extérieur ou le recouvrement par du composite moins appelé à entretien. Ce qui ne vous empêche pas de conserver l’intérêt isolant du bois, en intérieur.

 

L’incidence de l’essence

Le choix du bois a évidemment des conséquences sur le prix qui en découlera.

 

Si le bois blanc, pin et sapin, est le plus souvent utilisé, c’est justement pour le coût moindre que représentent ces essences. Pour des bois nécessitant moins d’entretien, vous devrez aller vers des essences plus dures, comme l’iroko, le teck ou l’ipé, en bois exotiques, ou le chêne, mais au prix nettement supérieur. Toutefois, ces derniers seront peu sensibles aux attaques d’insectes et à l’humidité et ne nécessiteront pas des traitements aussi poussés.

 

Pour exemple, un bois comme le pin brut revient entre 250 et 300 € le m3 lorsque du Douglas se situera plutôt aux alentours de 350 € à 400 € le m3 et le chêne dans une tranche allant de 450 à 500 € le m3.

 

En sachant qu’une maison à ossature bois demande de 10 à 15 m3, une extension sera plutôt de l’ordre de 4 à 5 m3, c’est peut-être le moment de choisir un bois demandant moins d’entretien.

 

L’incidence de la pièce recherchée

Bien sûr, un agrandissement pour réaliser une chambre supplémentaire, ou une chambre avec salle de bains, par exemple, influencera le prix, notamment dans les aménagements internes. En effet, une partie plomberie augmente le budget et peut demander un chauffe-eau supplémentaire. Le problème est à peu près identique pour une cuisine entre plomberie et mobilier adapté. Des postes qui seront vus en aménagements intérieurs.

 

Les autres incidences

Il existe encore un certain nombre d’éléments qui peuvent provoquer des incidences sur le prix d’une extension bois, surtout dans la partie mise en œuvre. Ce sont, par exemple :

  • l’adaptabilité au sol ;
  • le terrain et son accessibilité ;
  • la région ;
  • le principe d’extension (latérale, en surélévation…) ;
  • le type de couverture ;
  • le niveau d’isolation ;
  • les finitions intérieures ;
  • la maîtrise d'œuvre.

 

C’est aussi pour cela que l’on trouve principalement 2 sortes d’extension en bois proposant des prix variés qui sont :

 

  • Le kit
    C’est la solution pour réaliser très rapidement un chantier.
    Les bois sont préparés en usine et il ne reste plus qu’à en réaliser l’assemblage selon les plans.
    La mise en œuvre peut être réalisée par un bon bricoleur et avec l’aide d’un professionnel.
    Le kit est un assemblage, selon les cas, de madriers bois ou d’ossature bois.
    C’est aussi une solution économique.
    Le prix se situe alors autour de 800 € le m².
     
  • L’extension modulaire
    Elle se rapproche un peu du kit sauf que, par ce côté modulaire, elle permet plus de flexibilité.
    Ces modules existent dans diverses dimensions pour offrir plus de solutions.
    Les extensions modulaires sont conçues en panneaux bois ou en ossature bois.
    Vous adaptez alors vos besoins en fonction des modules existant.
    Comme le kit, elle est livrée prête à poser.
    Son prix est de l’ordre de 1.000 € le m².
     
  • L’extension sur mesure
    Comme son nom l’indique, l’extension s’adapte précisément à votre idée et vos envies.
    Vous pourrez aussi imaginer une architecture personnalisée et adapter toutes les ouvertures de votre choix.
    Toutes les formes, surfaces et volumes sont donc possibles.
    Entrent alors dans la fabrication de votre extension tous les moyens disponibles de l’ossature bois : panneaux, planches, madriers, poutres…
    Vous entrez alors dans une catégorie pour laquelle il faut compter à partir de 1.400 € le m².
     

Solution d’extension en bois

Prix

extension en bois en kit

autour de 800 € le m²

extension en bois modulaire

autour de 1.000 € le m²

extension en bois sur mesure

à partir de 1.400 € le m²

 

 

Comparatif de prix des différentes extensions possibles

Pour mieux vous faire une idée du prix d’une extension en bois, voici quelques autres possibilités qui peuvent s’offrir à vous, que ce soit une extension dans un autre matériau ou un aménagement. Ce tarif ne tient compte que de la partie basique de l’extension, sans les aménagements type chauffage, plomberie, électricité, revêtements de sols et peintures.

 

Solution d’extension

Prix en fourniture et pose

extension en bois

à partir de 1.000 € le m²

extension en parpaings

à partir de 1.500 € le m²

extension par véranda

à partir de 1.800 € le m²

surélévation de maison

à partir de 1.500 € le m²

aménagement des combles

à partir de 1.100 € le m²

 

 

Sur le guide Prix de création d’un étage, vous pouvez aussi retrouver des variantes de ces tarifs avec et sans les aménagements. Par exemple, compris les aménagements, il en découle les tarifs suivants :

 

Création d’un étage

Prix avec aménagements

simple modification de pente

de 1.500 à 2.000 € le m²

surélévation avec construction en bois

de 2.000 à 2.500 € le m²

surélévation avec construction en béton

de 2.500 à 3.000 € le m²

surélévation avec construction verre + acier

de 3.000 à 3.500 € le m²

 

 

Les avantages d’une extension en bois

L’extension en bois présente de nombreux avantages et se révèle donc un choix mûrement réfléchi. Voici quelques-uns des avantages que vous procure cette solution :

  • légèreté : le bois est plus léger que le parpaing, la brique ou le verre et nécessitera des fondations plus légère. De plus, dans le cas d’une surélévation, il ne sera alors pas nécessaire de renforcer les fondations existantes.
  • facilité de montage : le principe du kit ou de la modularité, par exemple, permettent des assemblages plus aisés que le parpaing ou la brique.
  • permet l’auto-construction : ces mêmes formules kit ou modulaires permettent le principe de l’autoconstruction ou du travail avec un professionnel pour vous assurer une excellente étanchéité et l’absence de ponts thermiques.
  • rapidité de montage : le bois est plus vite assemblé que ne peut l’être une extension en parpaings et ne demande aucun temps de séchage. En 3 ou 4 jours, la structure peut être mise en place.
  • résistance aux intempéries : le bois résiste bien aux UV, aux changements de température et est aussi plus flexible que les constructions traditionnelles pour résister aux tremblements de terre.
  • bonne isolation naturelle : le bois est le meilleur isolant naturel et offre aussi chaleur et confort.
  • confort acoustique : en plus d’être un bon isolant thermique, le bois est également un bon isolant phonique.
  • bonne résistance au feu : sa résistance est meilleure que le métal, par exemple en charpente, car le métal se déforme sous les effets de la chaleur.
  • prix intéressant : l’extension bois revient moins cher que celle par véranda. Pour le dur, si les matériaux reviennent moins cher, leur mise en œuvre et les besoins plus importants en semelles et, donc, terrassement, complexifie le travail à réaliser.
  • avantage écologique : le bois choisi pour la construction est issu de forêts qui sont replantées.
  • esthétique intéressante : le bois permet toutes les créations et peut aussi prendre différents aspects, rustique, classique, tendance, moderne, selon la façon dont il est mis en œuvre et les finitions qu’il reçoit.
  • propreté du chantier : il permet de laisser un chantier plus propre qu’avec du béton.

 

Les inconvénients d’une extension en bois

Si le bois est une solution particulièrement intéressante, il présente aussi des particularités que certains pourront juger comme des défauts. Les prendre en compte peut aussi vous aider à en trouver la parade et éviter d’être déçu.

  • requiert un isolant thermique supplémentaire : malgré une isolation thermique meilleure que la plupart des matériaux, le bois manque encore d’inertie thermique et requiert l’ajout d’un isolant pour en faire un véritable lieu d’habitation.
  • complément d’isolation acoustique : là aussi, à lui seul, il ne suffira pas à annihiler tous les bruits et un isolant phonique sera nécessaire.
  • nécessité d’entretien : selon l’essence choisie, il vous faudra prévoir un entretien du bois seul ou un traitement complémentaire contre les insectes xylophages et contre l’humidité. La fréquence de cet entretien dépend également de l’essence.

 

Le prix de la construction d’une extension en bois

Lors de la réalisation d’une extension en bois, certaines bases de travaux sont inévitables dans le domaine du gros œuvre. Ce sera le cas de terrassement, de semelles, de dalle béton, par exemple.

 

Différents niveaux de travaux

Prix en fourniture et pose

extension ossature bois en kit

à partir de 800 €

extension avec gros oeuvre et isolation

à partir de 1.300 €

extension avec gros oeuvre, isolation et aménagements

à partir de 1.700 €

 

 

Mais certains frais supplémentaires sont à prévoir. Par exemple, si cette extension est latérale, une ouverture risque d’être nécessaire pour créer un accès, sauf si vous avez la chance d’avoir une porte de service donnant sur l’extérieur à cet emplacement, par exemple.

 

Sinon, la création d’une ouverture dans un mur porteur vous reviendra autour de 2.000 € TTC, étude et réalisation comprises.

 

Pour une extension par le haut, c’est un accès par escalier qui peut devenir nécessaire. La réalisation d’un escalier hélicoïdal prenant moins de place, par exemple, vous reviendra autour de 1.500 €. Vous aurez les frais d’une surélévation de toiture mais économiserez ceux de terrassement et de fondations.

 

Ce qui peut aussi faire considérablement évoluer le prix est le type de couverture qui sera utilisée pour terminer cette extension. Si les prix proposés le sont pour du standard, vouloir reprendre à l’identique la couverture ardoises existant sur la maison ou souhaiter associer un toit-terrasse représente une plus-value conséquente.

 

Alors qu’une toiture simple revient de 20 à 40 € le m², selon les tuiles utilisées, un toit en ardoises naturelles revient de 100 à 150 € le m² et un toit-terrasse entre 75 et 125 € le m². Des caractéristiques plus précises que vous retrouverez sur le Guide Prix de création d’un toit-terrasse ou celui Prix de la toiture au m².

 

La solution de l’auto-construction

Le principe de l’auto-construction permet de réaliser des économies pour ceux qui sont bricoleurs et souhaitent minimiser le tarif final.

On retrouve donc le prix du kit vu précédemment avec des tarifs évolutifs selon le niveau de préparation et le niveau de prestation fourni.

Dans ce domaine plus général, les premiers prix débutent autour de 600 € le m² pour s’étaler jusqu’à 900 € le m², environ.

 

Quelques frais supplémentaires

Si la réalisation d’une extension en bois peut même, parfois, être réalisée en auto-construction, cela n’enlève pas le fait que, passée une certaine surface totale de maison, 150 m² pour être plus précis, l’intervention d’un architecte est requise. Intervention qui peut représenter un surcoût selon le service qui lui est demandé :

  • 1.500 € H.T. pour une demande de permis de construire, au minimum ;
  • 1.000 € H.T. mini pour la réalisation des plans avec un tarif de 65 € H.T. le m² pour des surfaces au-delà ;
  • 5 à 10 % du montant des travaux dans le cas d’une conception, d’un dépôt de permis et de consultation des entreprises ;
  • 10 à 15 % du montant des travaux dans le cas où viendrait s’ajouter le suivi des travaux.

 

 

Les autres postes de la construction

 

Enfin, pour mieux estimer toute la partie aménagement, poste par poste, le tableau suivant vous offre les premières indications :

 

Aménagement interne

Prix en fourniture et pose

isolation par l’intérieur

de 30 à 50 € le m²

isolation par l’extérieur

de 100 à 120 € le m²

cloisonnement

25 € le m²

sol PVC

de 20 à 80 € le m²

sol carrelage

de 25 à 50 € le m²

sol parquet (flottant, massif, etc.)

de 50 à 200 € le m²

électricité (selon chauffage électrique)

de 50 à 130 € le m²

plomberie si nécessaire

de 100 à 300 € le m²

ventilation

2.000 € en double flux

chauffage (2 radiateurs)

1.000 à 1.500 €

 

 

Vous retrouverez ces tarifs et bien d’autres dans les guides Prix d’agrandissement d’une maison ou Prix pour transformer un grenier en pièce à vivre.

 

Vous retrouverez d’autres tarifs dans les guides spécialisés, par exemple pour installer un chauffage au sol, pour prévoir des menuiseries spéciales ou pour associer un chauffe-eau instantané ou un cumulus.

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.