Comment choisir son parquet ?

Mis à jour le 19 février 2020
2020-02-19 16:00:00
Pièce avec parquet neuf

Le choix d’un parquet passe par de nombreux éléments. C’est pourquoi il est intéressant de se pencher sur cette question, en découvrir les différentes essences, les qualités, les classes ou autres classements pour s’y retrouver.

Tout comme il est important d’étudier les différentes possibilités de pose, ainsi que l’entretien qui sera ensuite nécessaire pour le garder en bon état.

 

Vous avez un projet ?

Budget récapitulatif achat et pose

Postes de dépense

Tarif

parquet massif en bois européen

30 à 100 € le m² en fourniture

parquet massif en bois exotique

40 à 150 € le m² en fourniture

parquet contrecollé

20 à 100 € le m² en fourniture

parquet stratifié

20 à 30 € le m² en fourniture

pose de parquet

20 à 40 € le m²

peinture

de 15 à 45 € le m² en fourniture et pose

pose de plinthes

10 € le m² en fourniture et pose

pose de quarts-de-rond

3 à 4 € le m² en fourniture et pose

vitrification 1 couche

5 € le m² en fourniture et pose

vitrification 3 couches

20 € le m² en fourniture et pose

ponçage pour rénovation parquet

20 à 30 € le m² en fourniture et pose

remplacement lames parquet cloué ou collé

30 à 35 € le m² en fourniture et pose

remplacement lames parquet flottant

25 à 30 € le m² en fourniture et pose

 

 

Les types de parquet

Il existe trois grands types de parquet :

  • le parquet massif
    Parquet le moins fragile, il est de meilleure qualité, et peut même être l’une des solutions de revêtement de sol les plus luxueuses, selon l’essence de bois choisie et le mode de pose (par exemple, pose en chevron de parquet massif en teck ou en ébène).
    Sa durée de vie est alors la plus longue.
    En fourniture seule, comptez de 30 à 100 € le m² pour un bois européen et de 40 à 150 € le m² pour une essence tropicale.

 

  • le parquet contrecollé
    Parquet souvent retenu pour son prix plus intéressant, sa qualité est variable selon l’épaisseur de la couche de bois et l’essence qui recouvre les 2 couches de dérivés de bois.
    Il est le plus souvent prêt à être posé, traitement et vitrification déjà réalisés.
    En fourniture, un parquet contrecollé ira de 20 à 100 € le m² maximum.

 

  • le parquet stratifié
    C’est le parquet le plus simple qui se contente d’un recouvrement en médium ou en aggloméré reprenant l’aspect du bois.
    C’est aussi le plus fragile et, bien sûr, celui qui présente la durée de vie la moindre.
    Aucun entretien, à part un lavage, n’est nécessaire.
    Pour un parquet stratifié, il faut compter de 20 à 30 € le m² en fourniture.

 

Type de parquet

Prix au m² en fourniture

parquet massif en bois européen

30 à 100 €

parquet massif en bois exotique

40 à 150 €

parquet contrecollé

20 à 100 €

parquet stratifié

20 à 30 €

 

 

Que savoir pour choisir son parquet : résistance, usure, ….

Selon le parquet que vous choisirez, sa résistance sera donc plus ou moins importante.

Le choix pourra aussi être lié à l’utilisation qui en est faite. Par exemple :

  • dans des pièces de vie, avec passage d’invités, parfois avec des graviers sous les chaussures, il est essentiel que ce parquet ait une excellente résistance ;
  • dans des chambres, tout dépendra de la façon d’y circuler, selon qu’elles donneront directement à l’extérieur avec risque de graviers, ou seront à l’étage avec circulation en chaussettes ou en chaussons.

 

Dans l’absolu :

  • pour un parquet massif, vous aurez généralement une épaisseur de 20 mm de bois comme nous le verrons plus loin ;
  • pour un parquet contrecollé, vous devrez veiller à ne pas prévoir une couche d’usure de moins de 2,5 mm car, en cas de rayure, il est important de savoir qu’un ponçage enlève environ 1 mm de bois ;
  • le choix de l’essence sera également important et il est préférable d’éviter les bois tendres tels que l’acajou ou le bouleau et se diriger de préférence vers le châtaignier, le chêne, le frêne, le hêtre, le noyer ou le wengé.

 

Dans le cas de parquets massifs, voici d’ailleurs quelques exemples de prix de selon cette essence :

 

Essence de bois de parquet

Prix au m² en fourniture

pin

de 40 à 60 €

acacia, bouleau, chêne, érable, hêtre, merisier, noyer

de 30 à 100 €

amarante, doussié, ipé, iroko, palissandre

de 50 à 100 €

bambou, teck, wengé, zebrano

de 50 à 150 €

ébène, merbau

autour de 100 €

 

 

La durée de vie du parquet

Un critère aide à déterminer la solidité d’un parquet : sa durée de vie. Ainsi, il est coutume de dire que cette durée de vie est de :

  • supérieure à 100 ans pour les meilleures essences de parquet massif ;
  • de 50 à 70 ans pour un parquet contrecollé parmi les meilleurs ;
  • de 10 à 25 ans, pour un parquet stratifié, selon la qualité choisie.

 

Quel parquet pour quelle pièce / usage ?

Comme précisé précédemment, les parquets sont aussi à envisager différemment selon la pièce dans laquelle ils se trouvent.

Si un parquet devra être très résistant dans une entrée, voire dans une pièce de jour, ou encore dans un bureau permettant de recevoir des visiteurs, il pourra se permettre de l’être un peu moins dans une chambre, surtout si cette dernière se trouve en étage, sans accès direct vers l’extérieur.

 

Le parquet des pièces humides

Mais la plus grande particularité concerne le parquet dans une pièce d’eau. Il est coutume de dire que le bois ne convient pas, ce qui est faux,

Il faut, par contre, que ce parquet dispose d’un traitement contre l’humidité qui le protègera et une pose qui évite les infiltrations. Par exemple, un imperméabilisant ou un vitrificateur de parquet assurera cette étanchéité.

 

Le parquet pour les escaliers

Autre particularité qui concerne notamment la pose, le cas des escaliers. Selon les poses qui seront examinées plus loin, seule la pose collée est alors envisageable. Les pertes, compte tenu des découpes, seront évidemment supérieures et peuvent atteindre jusqu’à 50% de produit. Des nez de marche existent ensuite pour finir l’habillage.

 

Le parquet en balcons et terrasses

Enfin, dans le cas d’un parquet pouvant être exposé plus directement à l’eau, comme les balcons et les terrasses, il faudra opter pour un bois extrêmement résistant, type chêne ou bois exotique haut de gamme, voire pour du composite.

Dans ce cas, il faudra juger du classement autoclave de ce parquet. Ce classement va de 1 à 4 selon sa résistance à l’eau pour les lames extérieures qui se classent plutôt dans les caillebotis.

 

Sols bois pour extérieur style caillebotis

Prix

pin, sapin ou chêne

à partir de 20 € le m² en fourniture

bois exotique

à partir de 60 € le m² en fourniture

composite

à partir de 30 € le m² en fourniture

 

 

Il est aussi possible, avec certaines réserves, d’utiliser du véritable parquet.

La pose devra alors s’effectuer sur lambourdes afin que le bois ne soit pas directement dans l’eau et les lames devront aussi être suffisamment épaisses.

De plus, un entretien très régulier sera nécessaire.

Une solution qui conviendra mieux à un revêtement abrité, type balcon ou pergola, qu’à une terrasse totalement exposée.

 

La couleur du parquet

Si vous souhaitez effacer le ton bois de ce parquet, tout en conservant cette solution moins froide que le carrelage et moins exposée aux acariens que la moquette, vous pourrez choisir, alors, de le peindre.

Pour plus de renseignements, vous pouvez aussi aller sur l’article développé concernant le Prix de peinture d’un parquet.

Pour rappel, en voici les grandes lignes, sachant que cette peinture doit convenir à la fois à une peinture sur bois et à un sol.

 

Peinture de parquet

Spécificités

Prix en fourniture au litre

Prix en fourniture et pose

peinture acrylique

  • conserve le veinage
  • peut disposer d’effets
  • moins résistante et doit être vernie pour améliorer cette résistance
  • facile à repeindre

de 12 à 18 €

de 20 à 40 € le m²

peinture polyuréthane

  • odeur forte pendant quelques jours
  • meilleure résistance au sol
  • meilleure résistance à l’eau
  • fait disparaître le veinage du bois
  • moins de choix de couleur

25 €

de 30 à 45 € le m²

lasure

  • pénètre dans le bois
  • conserve l’aspect bois
  • permet au bois de respirer
  • plus difficile à enlever puisqu’elle a pénétré

10 à 20 €

de 15 à 25 € le m²

 

 

La tendance est plutôt aux couleurs claires, qui seront plus lumineuses et aussi moins salissantes. Ce sera aussi la solution pour les plus petits volumes afin de les faire apparaître le plus grand possible.

Les couleurs plus sombres pourront être retenues dans certaines pièces pour apporter de l’intimité ou, justement, diminuer cette intimité, comme un bureau, une salle de lecture ou une salle de télé.

Dans certains cas, vous pouvez aussi créer des motifs au sol avec la peinture.

 

Labels de traçabilité des parquets

Les parquets se déclinent aussi en différents labels de traçabilité en lien avec leur aspect écologique :

 

Label parquet

Spécificités

PEFC

  • logo arbre vert entouré d’un rond
  • correspond à Plan European Forest Certification
  • certification européenne
  • label écologique développement durable et traçabilité
  • demandé par propriétaires forestiers et fabricants de parquets
  • comprend un numéro d’agrément
  • gestion de la forêt en respect de la faune et de la flore
  • certification du bois, pas de sa fabrication
  • ne concerne pas forcément l’intégralité du bois

FSC

  • logo FSC noir ou vert
  • numéro d’agrément
  • correspond à Forest Stewarship Council
  • plus international que PEFC et concerne aussi les bois exotiques
  • reprend sensiblement les mêmes engagements que PEFC dont gestion de la forêt et la traçabilité
  • demandé par fabricant du parquet

Parquet de France

  • généralement associé à l’un des logos précédents
  • pour les parquets fabriqués en France
  • pas forcément sur bois français mais fabrication française
  • engagement sur traçabilité et écologie
 

 

Les classes d’utilisation des parquets

Pour tout connaître du parquet, il faut aussi savoir qu’il propose des classes d’utilisation qui dépendent de sa résistance.

  • classe 21 : parquet le plus fragile qui correspond plutôt à des chambres, sans trop de passage et excluant les enfants en bas âge
  • classe 22 : pièce à passages moyens
  • classe 23 : pour passages fréquents
  • classe 31 à 34 : pour des locaux commerciaux à fort passage

 

Dimension, épaisseur des lames

Le parquet se définit aussi selon certaines dimensions qui sont :

  • sa largeur : lames allant généralement de 50 à 300 mm
  • sa longueur : de 400 mm à 2400 mm, selon le type de parquet
  • son épaisseur : il est de règle de l’adapter aussi avec la largeur des lames mais aussi en fonction des besoins, par exemple les plus faibles épaisseurs pour poser par-dessus de l’existant en rénovation.
    En contrecollé, l’épaisseur moyenne sera plutôt de 14 à 15 mm, tandis qu’elle sera plutôt de 22 mm en parquet massif.
    Voici quelques correspondances habituelles entre l’épaisseur et la largeur des lames.
    • 10 mm d’épaisseur pour des lames jusqu’à 70 mm
    • 15 mm d’épaisseur pour des lames jusqu’à 140 mm
    • 20 mm d’épaisseur pour des lames jusqu’à 200 mm
    • 23 mm d’épaisseur pour des lames jusqu’à 260 mm

 

 

Les parquets modernes tendent vers des modèles plus larges et plus longs, en fonction aussi de la dimension de la pièce.

Il faudra toutefois faire attention car le parquet massif proposant des lames plus larges est plus sujet à travailler, qui plus est dans des pièces humides.

Le parquet contrecollé est alors moins fragile et moins sujet à travailler.

 

La pose du parquet

Pour des informations supplémentaires concernant la pose, des articles comme Prix de pose du parquet et Tarif d’un parqueteur.

Trois types de pose sont généralement possibles :

 

Pose de parquet

Spécificités

Prix au m²

Pose clouée

  • pour parquets massifs et contrecollés
  • bonne isolation phonique
  • pas de chauffage au sol
  • nécessite une surélévation du sol

de 35 à 40 €

Pose collée

  • pour parquets massifs jusqu’à 20 mm d’épaisseur et contrecollés
  • convient au chauffage au sol
  • idéal en rénovation
  • bonne résistance
  • travaux importants

de 25 à 30 €

pose flottante

  • pour parquets stratifiés et contrecollés
  • travaux plus rapides
  • plus fragile
  • pas dans les pièces humides car risque de travailler

de 20 à 25 €

 

 

La préparation du sol

Pour ce sujet, il est aussi possible de s’en remettre à des articles comme Prix pour enlever du carrelage ou Prix d’un isolant plancher.

Suppression sol existant

En rénovation, il est possible de devoir prévoir quelques travaux préalables :

  • une dépose de carrelage revient alors entre 20 et 30 € le m² ;
  • une dépose de parquet existant est à estimer entre 10 et 12 € le m² ;
  • l’enlèvement des gravats sera de 30 € le m3 ;
  • un ragréage simple coûtera de 20 à 30 € le m².

 

Isolation

Une isolation sous plancher peut aussi être à envisager, surtout dans des étages, notamment sur le plan phonique. Laine de verre, laine de roche, polystyrène ou mousse de polyuréthane en fourniture et pose vous coûteront entre 50 et 80 € le m².

 

Les finitions

Différentes finitions, pour le parquet ou autour du parquet peuvent aussi venir s’ajouter, ou seront aussi à envisager dans un cadre d’entretien. Vous trouverez d’autres informations sur Prix de vitrification de parquet :

 

Finitions

Tarif en fourniture et pose au m²

pose de plinthes

10 €

pose de quarts-de-rond

3 à 4 €

vitrification 1 couche

5 €

vitrification 3 couches

20 €

ponçage pour rénovation parquet

20 à 30 €

remplacement lames parquet cloué ou collé

30 à 35 €

remplacement lames parquet flottant

25 à 30 €

 

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.