Prix de la peinture pour parquet

Mis à jour le 08 juillet 2019
2019-07-08 08:45:00
Grenier aménagé avec parquet peint

Le prix de la peinture pour parquet, de 10 à 25 € le litre en fourniture et de 15 à 45 € le m² en fourniture et pose est une solution qui peut permettre des finitions très tendance, dans certains cas. Selon les parquets, selon leur état, vous pourrez ainsi créer des ambiances variées en optant pour des couleurs adaptées à vos pièces, à leur dimension et au style recherché pour votre intérieur.

 

Vous avez un projet ?

Récapitulatif

Peintures pour parquet

Tarif

peinture acrylique

de 12 à 18 € le litre en fourniture

peinture polyuréthane

autour de 25 € le litre en fourniture

lasure

de 10 à 20 € le litre en fourniture

location de ponceuse professionnelle

environ 20 € par jour

ponçage

de 15 à 30 € le m² réalisé par un professionnel

peinture acrylique

de 20 à 40 € le m² en fourniture et pose

peinture polyuréthane

de 25 à 45 € le m² en fourniture et pose

lasure

de 10 à 20 € le m² selon le nombre de couches

 

 

Les différents types de parquets

La reconnaissance du parquet est un élément essentiel au choix d’une peinture pour parquet. Pour que cette peinture adhère parfaitement et puisse tenir, il faut en effet qu’elle corresponde au support. Voici donc recensés les 3 grands types de parquet qui existent :

 

  • Parquet massif
    C’est le haut de gamme, fait de bois massif, qui durera toute une vie et même au-delà puisque, selon le type de bois et l’entretien que vous en exercerez, il approche les 100 ans en termes de longévité.
    Son prix étant cependant supérieur, il est de moins en moins utilisé.
     
  • Parquet contrecollé
    Le parquet contrecollé est celui qui, aujourd’hui connaît l’essor le plus fort.
    En 3 couches, il se compose d’une couche de bois d’essence plutôt remarquable et de 2 couches de dérivés de bois.
    La qualité du contrecollé se juge selon l’essence de la couche supérieure et selon son épaisseur.
    Généralement préparé et traité en usine, il ne nécessite pas de traitement supplémentaire lors de sa pose et se livre le plus souvent déjà vitrifié.
     
  • Parquet stratifié
    C’est la version la moins coûteuse mais aussi la plus fragile.
    Elle a cependant l’apparence d’un parquet tout en se composant d’un medium ou d’un aggloméré recouvert d’une simple couche de résine reprenant l’aspect du bois.
    De par son prix, on le retrouve très fréquemment et il possède aussi l’avantage de ne pas nécessiter de traitement.

 

Le choix selon le parquet

L’autre nuance que vous devrez prendre en compte est l’âge de votre parquet.

 

  • Sur parquet massif neuf
    Un simple nettoyage suffit la plupart du temps, avant peinture. Dans le pire des cas, un très léger ponçage permettra la bonne tenue d’une peinture.
     
  • Sur parquet massif ancien
    Un nettoyage et un ponçage beaucoup plus poussés seront nécessaires pour éliminer les années d’utilisation. Le ponçage nécessitera très certainement l’utilisation d’un matériel électrique permettant d’éliminer toutes ces années de traitement, de salissures et autres.

 

Le choix selon la finition de parquet

Vous avez plusieurs solutions pour peindre un parquet :

  • lui assurer une peinture couvrante qui fait totalement disparaître le veinage du bois ;
  • lui passer une peinture transparente qui laisse apparaître le bois ;
  • lui appliquer une peinture de façon intermédiaire qui donne un aspect patiné.

 

Toutefois, il faut également savoir qu’un parquet clair sera plus facilement peint qu’un parquet foncé. De même qu’il est plus intéressant de peindre un parquet de moindre qualité qu’un parquet en chêne ou en palissandre, pour lesquels il sera alors plus intéressant de laisser transparaître et, donc, de vitrifier plutôt que de peindre, voire de cirer pour conserver le veinage noble.

 

Les prix des peintures pour parquet

Il existe alors différentes solutions pour la peinture du parquet qui ont, chacune, leur spécificité. Il faut donc que cette peinture présente deux particularités : une adaptation au sol et une adaptation au bois.

 

Il existe ainsi des peintures couvrantes et des peintures transparentes. Les premières modifient totalement l’aspect du parquet dont le veinage disparaît, tandis que les peintures transparentes font ressortir ce veinage, ce qui n’empêche pas de lui en modifier la teinte ou la couleur.
 

  • La peinture acrylique
    C’est une peinture à l’eau respectueuse de l’environnement.
    Elle nécessite un support propre qui doit être, au préalable, traité.
    C’est la solution la moins chère et celle qui permet, tout en peignant, de conserver le veinage du parquet puisqu’elle conserve une notion de transparence.
    Il est aussi possible de trouver certaines peintures acryliques avec effets.
    C’est cependant la peinture la moins résistante et elle doit être vernie pour améliorer sa résistance.
    Elle est facile à repeindre pour en passer une nouvelle couche ou modifier sa couleur.
    Son prix va alors d’environ 12 € le litre jusqu’à 18 € pour des modèles à effet.
     
  • La peinture polyuréthane
    C’est une peinture à l’huile plus nocive et dont l’odeur est très prenante, il faut plusieurs jours avant de la dissiper.
    Elle présente une meilleure résistance qui lui permet de bien s’adapter au sol et de posséder ainsi une durée de vie plus longue.
    Cette résistance lui procure aussi de bons atouts face à l’eau, aux poussières, etc.
    Elle est aussi plus épaisse et camoufle plus le bois et est d’ailleurs également utilisée sur d’autres supports que les parquets.
    Pour le parquet, les modèles époxy à base de résine sont particulièrement couvrants et résistants.
    Elle ne nécessite pas de vernissage du parquet au préalable.
    Elle propose aussi moins de choix de couleurs.
    Son prix est également plus élevé puisqu’il faut compter autour de 25 € le litre.
     
  • La lasure
    La lasure pénètre le bois, le nourrit et assure une durée de vie longue.
    Elle permet cependant au bois de continuer à bien respirer.
    Elle est transparente et permet de conserver l’aspect du bois.
    Par contre, elle est plus difficile à enlever une fois passée pour retrouver le bois naturel tel qu’à son origine.
    Elle n’est pas, non plus, compatible avec une vitrification.
    Elle est facile à passer.
    Son prix est de l’ordre de 10 à 20 € le litre.

 

Modèle de peinture

Prix en fourniture seule

peinture acrylique

de 12 à 18 € le litre

peinture polyuréthane

autour de 25 € le litre

lasure

de 10 à 20 € le litre

 

 

Un litre de ces peintures permet de couvrir environ 10 m² avec un litre, pour une couche.

 

Le principe de réalisation de peinture de parquet

La réalisation d’une peinture de parquet se fait en plusieurs étapes :

 

  • La préparation du parquet
    Comme il faut que le parquet soit propre et en bon état, il faut commencer par le nettoyer.
    Un ponçage est également nécessaire lorsqu’il est ancien afin de retrouver le bois comme à son origine. Louer une ponceuse professionnelle pour parquet est alors préférable afin de réaliser un travail régulier et impeccable.
    Le ponçage doit toujours être effectué dans le sens du veinage du bois afin de ne pas l’endommager.
    Pour un ponçage plus simple, il faut prévoir un ponçage manuel avec papier de verre à gros grain, type 40 ou 60 et un premier passage d’aspirateur pour éliminer les poussières. Un second ponçage avec un grain fin type 120 ou 150 permet de donner un aspect plus lisse au parquet. Un dernier nettoyage à l’aspirateur est alors nécessaire.
    Dans le cas d’un parquet stratifié, compte tenu de la structure, le ponçage devra s’effectuer avec un papier de verre très fin en grain de 220 ou plus, afin de ne pas l’abîmer.
    Le remplacement des lames abîmées ou cassées et le rebouchage des trous et des fissures fait aussi partie de ce travail de préparation.
    La location d’une ponceuse professionnelle pour parquet est estimée autour de 20 € par jour et est assez lourde à manier.
     
  • La protection avant peinture
    La pose de ruban adhésif sur les plinthes permet de les protéger et de pouvoir peindre plus facilement et plus vite le sol. De même, en cas de pièce délimitée, un ruban adhésif sera posé au niveau du seuil de porte ou de la fin de la zone à peindre.
     
  • La peinture
    Sont tout d’abord peints au pinceau les bords des zones délimitées par le ruban adhésif.
    Si nécessaire, une sous-couche pour bois sera appliquée en tout premier lieu.
    Puis est peinte au rouleau toute la grande partie centrale, en commençant évidemment par le côté opposé à la sortie afin de ne pas être bloqué à la fin.
    Après un séchage de l’ordre de 24 heures, une seconde couche peut alors être passée après un très léger ponçage sur la première couche.

 

Le prix de la peinture par un peintre

Si vous faites appel à un spécialiste pour ces travaux, il faut tout d’abord compter de 15 à 30 € le m² de ponçage, selon le degré de ponçage nécessaire.

 

Pour la partie peinture, son intervention sera de l’ordre de 15 à 20 € le m² hors fourniture avec des prix alors légèrement différents selon le type de peinture réalisé :

 

Modèle de travail

Prix en fourniture et pose

ponçage

de 15 à 30 € le m²

peinture acrylique

de 20 à 40 € le m²

peinture polyuréthane

de 25 à 45 € le m²

lasure

de 10 à 20 € le m² selon le nombre de couches

 

 

Les couleurs de peinture pour parquet

Le choix de la peinture n’est pas seulement un choix de structure de peinture mais aussi de finition. Ainsi, voici différentes possibilités qui s’offrent à vous :

 

  • la couleur
    Vous la choisirez plutôt claire pour donner une impression d’espace à votre pièce et lui apporter un maximum de lumière. Votre sol sera aussi moins salissant et pourra prendre un aspect patiné blanchi et vieilli. Elle apporte une ambiance plutôt scandinave très tendance à votre intérieur. La couleur claire sera aussi utilisée pour des pièces plus petites en surface, comme des chambres, par exemple. En dessous de 20 m², c’est le choix préférentiel.
    Vous la choisirez plus foncée pour ajouter à l’intimité et faire ressortir les volumes. Elle permettra alors d’ajouter du caractère et d’atténuer la luminosité pour une salle de télé ou de cinéma, par exemple.
    La couleur doit aussi être en accord avec vos murs et, parfois, en contraste total, parquet clair avec murs sombres et parquet foncé avec murs clairs pour mettre les volumes en évidence.
    Cependant, pour des petits volumes, le choix de clair est généralement retenu aussi bien pour le parquet que pour les murs.
     
  • les motifs
    Il est aussi possible de réaliser des motifs sur un parquet, pour les peintures couvrantes, comme vous le feriez pour des murs. Ce sont alors des figures géométriques ou graphiques, ou encore des choix floraux ou végétaux, le plus souvent.

 

Conseils pour la peinture pour parquet

  • La préparation du parquet est un passage obligé avant la peinture, et c’est aussi un élément déterminant pour le prix. Cette préparation peut, en effet s’avérer aussi coûteuse que la finition. Il faut donc bien évaluer le travail à réaliser en fonction de l’état initial du parquet afin de ne pas avoir de mauvaises surprises lors de la facture finale.
     
  • Comme déjà vu, le choix des couleurs est aussi important que le choix de la peinture elle-même. Les petits volumes, à moins de pièces spéciales qui ne nécessitent que peu de lumière, demandent des couleurs claires afin de paraître plus grande et de refléter la lumière.
     
  • Certains parquets sont plus difficiles à peindre. C’est le cas pour les parquets qui possèdent des nœuds, plus irréguliers. C’est aussi le cas de parquets exotiques au ton plus foncé par leur origine.
     
  • Il est nécessaire de bien respecter les temps de séchage, voire de les exagérer, afin que la peinture ait eu le temps de bien prendre et ait perdu une grande partie de sa fragilité.
     
  • Dans certains cas, l’application d’une sous-couche, puis d’une peinture et, enfin, d’un vernis, assurera une meilleure tenue de la peinture.
     
  • L’application de plusieurs couches est aussi le gage d’une meilleure tenue de cette peinture.
     
  • La peinture d’un parquet n’est jamais irréversible. Il sera toujours possible de poncer ultérieurement pour retrouver l’état initial du sol.
     
  • Il faut prendre soin du parquet ensuite et éviter, par exemple, les objets qui peuvent le rayer. Il faudra donc déplacer les meubles avec soin, sans les traîner, si vous avez à le faire. Tout comme les pieds de chaise qui peuvent endommager la peinture. Il est donc sage de mettre des tampons sous les pieds de chaise et sous les meubles, si vous avez à les glisser.
     

Pour entretenir le parquet et le nettoyer, il faudra éviter de faire des lessivages à grande eau, ce qui aurait pour effet de faire gonfler le bois. Un torchon légèrement humide suffira pour un nettoyage parfait.

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.