Prix pour séparer une pièce en 2

Mis à jour le 15 mars 2019
Aucun vote pour le moment
2019-03-15 14:00:00
Chambre séparée du salon par un mur

De 50 € le m² pour une claustra simple à 150 € le m² pour un mur en parpaings doublé et plusieurs centaines d’euros pour certains cloisonnements où le design deviendra votre priorité, le prix pour séparer une pièce en 2 peut prendre bien des apparences jusqu'à devenir un véritable objet de votre décoration d’intérieur. Ce sujet vous guide à travers les différentes opportunités selon les raisons qui vous motivent.

 

Vous avez un projet ?

Des questions à se poser

Lorsque vous souhaitez séparer une pièce en deux, la question qui se pose est souvent de savoir pourquoi, car la méthode peut en dépendre. Souhaitez-vous séparer cette pièce pour vous protéger du bruit, pour vous protéger des odeurs ? Voulez-vous conserver la lumière ? Voulez-vous conserver une vue intégrale ou non ? Cherchez-vous seulement un petit espace légèrement retiré ? Bruit, odeurs, lumière, vue, ce sont les ingrédients principaux de votre décision.

 

Selon les réponses, vous pourrez vous diriger vers un véritable mur, vers une cloison plus légère, vers une cloison amovible ou simplement ouvrante, vers en cloison transparente ou, pourquoi pas, vers un espace végétalisé, par exemple, ou cloisonné par des étagères.

 

 

Les travaux peuvent dépendre de la pièce

Parfois, la réponse va dépendre de la pièce que vous souhaitez séparer. Séparer un grand espace jour afin de mieux délimiter les zones peut aussi vous inciter à prévoir un cloisonnement vitré type verrière entre la cuisine et le salon afin de pouvoir l’ouvrir et le fermer à volonté, pour vous protéger des odeurs, tout en conservant la lumière traversante.

 

Organiser une chambre parentale pourra se faire avec une salle d’eau totalement cloisonnée, si vous aimez l’intimité, ou seulement avec une cloison partielle pour mieux ventiler et conserver cette notion de pièce ouverte. La réponse sera aussi différente si vous y placez un espace toilettes, par exemple, ou si vous travaillez en horaires décalés et ne souhaitez pas gêner votre conjoint.

 

La réponse sera encore différente si vous utilisez un garage que vous voulez séparer en deux pour y créer deux chambres, par exemple, que vous voulez isoler également phoniquement afin que chacun y trouve toute sa tranquillité.

 

Prix d’un mur

La première solution pour séparer une pièce en 2 est la maçonnerie. Briques ou parpaings, vous ferez réaliser un véritable mur, en dur, que vous pourrez ensuite doubler avec un plâtre ou placo, et ajouter un isolant phonique.

Une solution qui délimite totalement chaque espace et le rend vraiment indépendant, même le bruit étant très fortement atténué. Idéal, par exemple, pour réaliser des chambres d’hôtes dans un garage et que les nuisances ne soient pas la cause d’une déception.

 

La brique ou le parpaing coûte de 40 à 50 € le m² fourni et posé.

 

Toutefois, cette solution nécessite des finitions puisque vous ne laisserez pas ce mur brut. Aussi, posé en incluant un placo BA13 de chaque côté du mur et une peinture sur ce placo, le prix au m² vous reviendra, au total, de 130 à 180 € le m². Des tarifs que vous retrouverez aussi dans le guide sur le Prix de construction d’un mur et pose d’une cloison. Le prix sera sensiblement le même avec des briques.

 

 

D’autres options de murs

Bien sûr, dans la réalisation d’un mur, vous trouverez aussi les options habituelles d’un mur intérieur comme le béton cellulaire, pour un prix de 80 à 120 € le m². Cette option peut, entre autres, se révéler intéressante dans un étage, avec un poids moindre que le parpaing ou la brique. Il existe même des variantes possibles ne craignant pas l’humidité, pour une salle d’eau ou une salle de bains.

 

Toujours assez traditionnel, notamment parce que plus solide que le placoplâtre, les carreaux de plâtre pourront aussi vous apporter une solution relativement rapide à mettre en place, pour un prix proche du parpaing et de la brique, c’est-à-dire de 40 à 50 € le m² posé. Là aussi, il existe des versions alvéolées pour les alléger ou des versions hydrofuge correspondant à la présence d’une douche, d’un lavabo ou d’un évier.

 

Pour séparer un salon d’une salle à manger, en rez-de-chaussée, vous aurez peut-être envie d’un côté plus rustique comme la pierre de taille (de 200 à 300 € le m² posé) ou la pierre reconstituée un peu moins onéreuse (de 50 à 100 € le m²). Des solutions qui, par contre, ne nécessitent aucun doublage, mais vous permettrons plus difficilement de faire passer des câbles ou des canalisations.

 

Enfin, la cloison bois, pour un prix posé de 200 à 800 € le m², selon la nature du bois choisie, vous proposera un intérieur chaleureux, et se révélera le meilleur isolant phonique possible, naturellement. De la même façon, vous n’aurez pas la contrainte d’un doublage et seule une peinture ou une teinture, pour un prix de 20 à 35 € le m² sera quasi obligatoire. Par contre, il est possible de réaliser un principe de panneau sandwich avec deux plaques de bois séparées par un isolant phonique pour optimiser cette séparation des pièces au niveau acoustique.

Pour mieux renforcer cette cloison bois, la pose de chevrons en ossature est toute indiquée. Des panneaux de contreplaqué ou d’aggloméré peuvent alors y être fixés, puis recouverts de planches ou de lambris, selon l’aspect voulu. Il est ensuite possible de peindre ces planches ou ce lambris si vous ne souhaitez pas obtenir une finition “chalet” qui n’est pas approprié à tous les styles de maison et un peu trop marqué, parfois.

 

Récapitulatif murs

Prix en fourniture et pose

parpaings

de 40 à 50 € le m²

briques

de 40 à 50 € le m²

briques ou parpaings + doublage et peinture

de 130 à 180 € le m²

béton cellulaire

de 80 à 120 € le m²

carreaux de plâtre

de 40 à 50 € le m²

pierre reconstituée

de 50 à 100 € le m²

pierre de taille

de 200 à 300 € le m²

bois

de 200 à 800 € le m²

finition peinture, teinture ou papier peint

de 20 à 35 € le m²

 

 

Prix d’un cloisonnement

Toutefois, sans vous lancer dans des travaux très importants, d’autant que vous souhaiterez peut-être revoir la configuration de votre maison plus tard, parce qu’elle correspond à un instant de votre vie qui peut évoluer lorsque vos enfants quitteront le nid familial, vous pouvez aussi réaliser du cloisonnement plus facilement installé et plus facile également à enlever.

 

Il existe de nombreuses façons de réaliser une cloison comme vous pourrez aussi le découvrir en vous rendant sur Prix de pose de cloison.

 

Il vous faudra cependant une cloison suffisamment solide pour qu’elle ne tremble pas au moindre courant d’air et claquement de porte et qu’elle reste suffisamment rigide si vous souhaitez une véritable séparation entre les 2 pièces créées.

 

  • Le placoplâtre
    Le cloisonnement, le plus souvent utilisé, est le placoplâtre. Là encore, décider d’une cloison placoplâtre n’est pas une solution unique. Entre placo de cloisonnement, modèle résistant au feu, modèle résistant à l’humidité, modèle résistant aux chocs et modèle incluant un isolant thermique et phonique, les prix sont variables. En voici quelques exemples et, pour en savoir plus, vous pourrez vous rendre sur le Prix de pose du placo.
    En outre, si posé du placo peut sembler une opération simple, il s’agit cependant de bien respecter toutes les règles. Notamment ne pas oublier qu’un placoplâtre ne doit pas être directement sur le mur mais à une distance permettant à l’air de circuler. C’est pourquoi la pose sur rails est recommandée par les fournisseurs. Certains professionnels emploient d’autres méthodes, comme la pose collée avec des épaisseurs de colle suffisante pour maintenir ces quelques millimètres de vide d’air, ou la pose avec tasseaux de bois.
    L’autre élément pour lequel il faut faire très attention, est de ne pas créer de ponts thermiques.
    Enfin, lorsque la pose est effectuée, une opération très délicate consiste en la pose de bandes de jointoiement, la réalisation de l’enduit sur ces bandages et le lissage final. La moindre irrégularité pourrait se voir ensuite, une fois la peinture terminée. Ce travail de bandes et enduit revient, à lui seul, à une bonne dizaine d’euros le m².

 

Prix placo

Prix en fourniture et pose

Placo collé au mur

environ 30 € le m²

Placo collé au mur avec isolant

environ 35 € le m²

Cloison alvéolaire

de 30 à 35 € le m²

Pose de bandes, enduit et lissage des bandes

de 10 à 15 € le m²

 

 

 

  • La brique de verre
    Elle est parfaite pour isoler une salle de bains d’une chambre, par exemple, dans un ensemble parental, sans empêcher la lumière de passer. Par contre, la vue est très réduite, assurant une certaine intimité. De plus, la brique de verre reste moins salissante qu’une cloison en verre et ne craint pas l’humidité. Elle est aussi parfaite comme paroi de douche.
    Si le prix d’une brique de verre reste inférieur à 10 € le m², en fourniture et pose, une telle paroi ira plutôt de 70 à 300 € le m², selon le modèle choisi et son épaisseur.
     
  • La cloison vitrée
    Le principe est souvent retenu pour créer un design industriel. Elle a aussi le très gros avantage de laisser passer la lumière. Si vous créez une chambre sans fenêtre à l’arrière d’une pièce, vous pourrez alors récupérer cet éclairage naturel. Pour l’intimité, vous pourrez doter cette cloison de rideaux escamotables.
    La cloison vitrée est également parfaite, dans un type verrière, pour séparer une cuisine de l’ensemble salon + salle à manger. Si beaucoup ont souhaité une cuisine ouverte, dite à l’américaine, beaucoup en reviennent cependant pour des raisons de bruit ou pour des raisons d’odeurs de cuisine pas toujours agréables.
    Une cloison armature métal et vitrage, parfois en grande partie escamotable également, avec des portes à galandage, permet de choisir le mode ouvert ou fermé mais, même fermé, conserve la lumière traversante et n’isole pas la personne qui prépare à manger.
    Pour encore mieux maîtriser ce sujet, rendez-vous sur Prix de fermeture d’une cuisine à l’américaine.
    Une cloison vitrée peut aller de 150 à plus de 1.000 € le m², selon les matériaux employés (bois, alu, fer + polycarbonate, verre…).

 

 

Prix de la cloison mobile

Mais séparer une pièce en deux parties ne nécessite pas forcément un cloisonnement aussi complet, voire aussi définitif. Un cloisonnement léger peut parfois suffire et seulement isoler une partie bureau d’une pièce de jour ou une partie dressing d’une chambre. Voici quelques solutions qui devraient vous convenir et qui peut même, parfois, permettre à un locataire de prévoir une séparation de pièce dans un logement, sans gros travaux et sans rien détériorer afin de rendre l’habitation, ensuite, telle qu’il l’a eu à l’origine.

 

  • La cloison japonaise
    Elle a cet avantage d’être la plus légère possible, constituée de panneaux coulissants garnis de papier le plus souvent. Vous pourrez laisser votre bureau encombré sans que cela soit dérangeant si vous avez des invités dans votre salon.
    Sa légèreté permet aussi de laisser entrevoir la lumière.
    Son prix va de 400 à 4.000 € le m² posé.
     
  • La cloison amovible
    Là aussi, l’avantage est que la solution n’est jamais définitive. Aussi, si le besoin d’ajouter une pièce est transitoire, vous pourrez créer cette chambre qui vous manque pour quelques mois seulement, sans que cela soit rédhibitoire pour votre logement. Mais vous pourrez aussi vous créer un bureau le temps de lancer votre activité, tout comme vous pourrez séparer une pièce en deux et en repenser le dimensionnement de chaque, quelques semaines plus tard.
    Des solutions existent dans de nombreux matériaux, que ce soit le bois ou le vitrage, par exemple.
    Avec des tarifs de 100 à 1.000 € le m² posé, vous trouverez différentes opportunités vite mises en place.
     
  • La cloison coulissante
    Il reste aussi la solution de la cloison coulissante qui permet de choisir entre ouvrir et fermer une porte. C’est très pratique si vous souhaitez séparer un salon d’une salle à manger ou un bureau d’un salon. Ainsi, en temps normal, chacun pourra vaquer tranquillement à ses occupations de son côté mais, à Noël par exemple, lorsque vous aurez besoin d’un grand espace pour le repas de famille, vous pourrez faire coulisser cette cloison.
    A l’inverse, en version salon, la cloison restera ouverte mais, lors de la venue d’amis, ils trouveront une véritable chambre où ils seront tranquilles pour dormir.
    Le summum sera de faire coulisser ces portes selon le principe du galandage pour les faire totalement disparaître dans le cloisonnement lorsqu’elles sont ouvertes.
    Comptez de 400 à 1.000 € le m² posé pour cette solution.

 

 

Prix des séparations plus symboliques

Dans certains cas, peu vous importe de totalement fermer pour séparer une pièce en 2. Ce que vous souhaitez, par exemple dans une vaste pièce de jour, ce sont des espaces bien délimités, mais qui restent, au moins en partie, ouverts. Il existe alors différentes solutions, plus simples, liées à du mobilier et/ou des végétaux pour se créer un coin de salon intime dans une pièce de vie. Il n’est plus question, alors, de séparer phoniquement les espaces, mais de mieux les symboliser.

 

  • Le paravent
    C’est simple, mais c’est parfois efficace, notamment dans une chambre parentale, pour isoler un coin baignoire de la chambre, sans réellement construire une cloison, tout en créant une petite intimité.
    De 50 à 150 €, vous en trouverez de toute dimension, de tout style, avec des modèles pliables ou rétractables
     
  • Le rideau
    Relativement simple également, à part le fait qu’il vous faudra installer une tringle ou une barre, le rideau peut aussi séparer des pièces, comme un salon, et prendre différentes configurations, ouvert ou fermé.
    Le prix est totalement variable selon le tissu, la dimension, etc.
     
  • La claustra
    Elle divise parfaitement les espaces tout en restant ajourée. Une sorte de brise-vue qui peut prendre des allures assez différentes. Que ce soit par les formes ou par les matériaux, elle peut parfaitement isoler une partie d’un coin jour comme celle d’un coin nuit.
    Avec de l’imagination, elle peut aussi laisser place à votre propre création et devenir une véritable décoration.
    De 50 à 700 € le m².
     
  • Le mobilier
    Vous pouvez aussi vous servir simplement de votre mobilier pour séparer une pièce en deux. Il est facile d’imaginer des étagères entre votre salon et votre séjour qui permettront de mieux définir les zones sans les diviser complètement.
    Il est aussi possible d’utiliser le lit comme séparation entre la partie chambre et la partie salle de bains, une tête de lit plus imposante permettant de servir de paravent, voire de s’équiper de rangement, au dos.
     
  • Des différences de niveau
    Placer un lit sur une estrade, l’encastrer, descendre des marches pour aller dans un salon, sont aussi des solutions pour délimiter les zones.
    Certaines auront dû être conçues avec la maison, d’autres comme l’estrade pourront se créer ultérieurement.
     
  • La séparation végétale
    Un mur de végétaux peut aussi prendre place entre des pièces, salle à manger et salon, ou salon et bureau, par exemple. Plantes grimpantes ou tombantes, mur de pots de fleurs, là encore l’imagination fait loi.
    A partir de 100 € le m², vous trouverez les plantes pour paysager votre environnement.
     
  • Les ambiances
    A ces différentes séparations plus ou moins symboliques peuvent aussi correspondre des ambiances différentes de pièces. Par exemple, prévoir un revêtement de sol différent entre la cuisine et la salle à manger / salon ou des couleurs de mur différentes peut aussi mieux marquer chaque espace.

 

Les options nécessaires

En divisant une pièce en deux, certains autres coûts sont à prévoir afin de réaliser votre projet.

 

  • Les ouvertures
    Selon les ouvertures dont dispose déjà la pièce que vous divisez, vous pouvez être amené à créer une fenêtre pour ne pas avoir de pièce aveugle. Toutefois, si c’est le cas, votre projet devra alors passer par une autorisation préalable de travaux puisque la façade de votre maison sera alors modifiée. A noter que, dans le cas contraire, ce ne sera pas le cas puisque diviser une pièce en deux ne crée pas de surface habitable.
    Pour la création d’une fenêtre avec volets, en fourniture et pose, comptez de 600 à 1.000 € selon sa nature et sa dimension.
     
  • L’électricité
    Pour diviser cette pièce, il vous faudra certainement ajouter des points électriques, lumières et prises. Ce tableau permet d’évaluer ce poste.

 

Prix travaux électriques

Prix TTC en fourniture et pose

Pose boîte de dérivation

60 €

Pose interrupteur

de 65 à 80 €

Pose prise de courant 16 A avec câble

de 60 à 90 €

Pose prise de courant 32 A avec câble

de 70 à 100 €

Passage fil pour distribution électrique dans gaine

10 € le mètre linéaire

 

 

 

Prix des travaux de plomberie

Prix TTC en fourniture et pose

Alimentation en eau

de 20 à 60 € le mètre linéaire

Evacuation des eaux usées

de 50 à 100 € le mètre linéaire

 

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.