Prix de pose de fenêtre

Mis à jour le 20 novembre 2018
Moyenne : 5 (1 vote)
2018-11-20 09:00:00
Pose de fenêtre

Le prix de pose de fenêtre repose sur de très nombreuses options que sont les matériaux, l’ouverture et la dimension. Sans oublier qu’elle peut s’appliquer en neuf ou en rénovation. Voici tout ce que peut comprendre ce tarif pour mieux évaluer vos travaux.

 

Formulez une demande de devis

Les démarches administratives

Faire poser une ou des fenêtres implique cependant une certaine législation à suivre. Dans le cas d’un logement neuf, il y aura évidemment un permis de construire pour l’ensemble de la construction. Permis qui peut être complété par une demande auprès des Bâtiments de France selon la situation géographique du terrain en rapport d’un éventuel site classé.
Dans le cas de remplacement de fenêtre, rien ne sera nécessaire s’il s’agit d’un remplacement à l’identique. Par contre, en cas d’une modification de dimension, d’une création ou d’un changement d’aspect, une autorisation de travaux sera nécessaire auprès des services de l’urbanisme et, comme précédemment, en cas de proximité d’un site classé, une demande auprès des Bâtiments de France qui pourraient imposer une couleur, un matériau, etc.

 

Prix des fenêtres par matériaux

Une fenêtre se caractérise tout d’abord par la matière de fabrication, qui la rend plus ou moins durable, plus ou moins isolante.

 

  • fenêtre en bois
    C’est une solution souvent employée parce que le bois est le matériau le plus chaleureux, finalement et qui, en termes d’isolation, propose les meilleurs résultats, aussi bien dans le domaine du thermique que du phonique.
    Le bois est aussi un matériau 100% recyclable et, disposant des labels PEFC ou FSC, provient de gestion durable de la forêt.
    La fenêtre bois peut proposer des solutions tout aussi bien classiques que modernes, pour des habitations simples, mais aussi pour des maisons d’architecte ou de la rénovation de logements anciens. Elle permet aussi de grandes portées avec le principe, dans ce cas, du lamellé collé.
    C’est aussi une solution durable, à condition de choisir une essence de qualité et éviter les menuiseries de bas de gamme. Il faudra aussi veiller à ce qu’elle dispose des bons traitements (insecticide, fongicide et hydrofuge).
    Par contre, une fenêtre demandera un certain entretien, et encore plus si elle est exposée aux intempéries comme le soleil et la frappe d’eau.
    Pour une fenêtre bois standard, il faut compter à partir de 250 € et jusqu’à 800 €, en fourniture.
     
  • fenêtre en PVC
    Le PVC a convaincu près de la moitié des acheteurs. Leur volonté est de ne plus avoir à se soucier de l’entretien, pour la plupart d’entre eux.
    Attention, cependant, comme pour le bois, à ne pas retenir les solutions uniquement les moins coûteuses qui proviennent parfois de modèles moins résistants dans le temps. Car c’est aussi la faiblesse du PVC, c’est la fenêtre qui tient le moins longtemps, même si une nette amélioration est cependant à constater.
    Un atout du PVC est de proposer également une très bonne isolation thermique et phonique et, même exposé à la pluie et au soleil, ne se détériore pas.
    Si sa présentation principale est le blanc, il se décline cependant aussi en couleur, voire dans des imitations de bois, par exemple.
    Une des restrictions principales du PVC est de ne pas permettre de grandes portées. Dans ce cas, il sera nécessaire de renforcer la structure PVC par une partie aluminium, par exemple.
    Enfin, le prix d’une fenêtre PVC est une autre des raisons essentielles qui en font le choix principal puisqu’il se situe autour de 200 à 300 € seulement.
     
  • fenêtre en alu
    La fenêtre alu a, pour elle, sa solidité. Très bonne durée de vie et très bonne résistance, vous investissez sur le long terme.
    Vous pourrez, bien sûr, lui reprocher des qualités d’isolation inférieures au bois et au PVC mais, même dans ce domaine, de très bon progrès ont été réalisés. Preuve en est qu’elle est désormais conforme à la RT 2012.
    Comme pour le PVC, et contrairement au bois, vous n’aurez aucun entretien d’envergure à réaliser, si ce n’est un coup d’éponge avec de l’eau savonneuse de temps à autre, pendant que vous laverez vos vitres, par exemple.
    Sa solidité en fait aussi le matériau de prédilection pour les très grandes portées.
    On lui trouve également de très nombreuses finitions qui font que les fenêtres en alu pourront parfaitement s’adapter à une maison moderne, mais aussi à une ancienne ferme, à une maison de lotissement, à un bâtiment collectif et autres.
    Avec des profilés de plus en plus fins, elle est aussi le modèle idéal pour laisser la plus grande place au vitrage et, donc, pour laisser entrer la lumière naturelle.
    Pour en savoir plus, le guide sur le prix de pose de fenêtre alu vous sera utile.
    Par contre, en prix, vous ne trouverez pas de solutions à moins de 300 € pour un modèle standard, un prix qui risque de grimper au-delà des 500 €, même.
     
  • fenêtre alu + bois
    Si votre souhait est de multiplier les avantages techniques, c’est vers cette solution mixte qu’il vous faudra vous diriger.
    Aluminium extérieur pour n’avoir aucun entretien à effectuer, bois intérieur pour bénéficier de son côté chaleureux et de la meilleure isolation possible, aussi bien thermique que phonique, cette mixité est parfaite.
    Elle n’a qu’un seul et unique défaut : son prix. Il vous faudra alors plutôt vous orienter vers un budget de 400 à 1.000 €.

 

Matériau

Prix en fourniture

Fenêtre bois

de 250 à 800 €

Fenêtre PVC

de 200 à 300 €

Fenêtre alu

de 300 à 500 € et plus

Fenêtre alu + bois

de 400 à 1.000 €

 

 

 

Les ouvertures de fenêtre

Une autre particularité des fenêtres est leur principe d’ouverture. Voici les choix que vous pourrez trouver :

 

  • ouverture à la française
    Ouverture la plus simple et la plus courante, à la base, c’est aussi la moins chère, même si la notion de prix, dans ce domaine de principe d’ouverture reste relativement peu influent.
    L’inconvénient, peut-être, de ce principe, est qu’il faut disposer de suffisamment de place dans la pièce pour convenir du débattement des vantaux.
     
  • ouverture coulissante
    L’ouverture coulissant est la réponse parfaite qui ne nécessite pas de débattement, justement, ce qui peut être intéressant dans une chambre de petite dimension.
    Par contre, le problème est que, en 2 vantaux, 1 vantail coulisse sur le second mais vous ne pouvez jamais profiter de l’ouverture totale pour une aération maximale.
    L’autre problème est pour nettoyer les vitres de l’intérieur, ce qui est un peu moins pratique.
    Vous trouverez encore plus d’éléments dans le guide sur les fenêtres coulissantes.
     
  • ouverture oscillo-battante
    L’ouverture oscillo-battante est la solution moderne qui est utilisée. En effet, en plus de l’ouverture possible à la française, une seconde position en soufflet est proposée.
    Elle permet, alors, d’aérer votre maison sans que quelqu’un puisse s’y introduire ou que, à l’inverse, un animal ou un enfant ne puisse sortir. C’est donc une double sécurité qui est aussi opérationnelle en cas de pluie, le plus souvent.
     
  • ouverture à galandage
    L’ouverture à galandage est, quant à elle, une ouverture coulissante améliorée. Tenant compte que certains peuvent ne pas apprécier le fait de ne pas ouvrir totalement une fenêtre coulissante, le galandage répond à cette restriction et assure l’intégralité de cette ouverture, un rail continuant dans le cloisonnement et non apparent.
    La contrainte se fera surtout sentir pour nettoyer la vitre, et principalement lorsque cette fenêtre est à l’étage, l’accès par l’extérieur devenant encore plus complexe.
    C’est l’ouverture qui est la plus chère.
     

En tarif, l’ouverture à la française représentent les prix de base (présentés autour de 250 € en bois ou PVC). Prévoir environ 50 € de plus en fourniture pour une ouverture à galandage ou oscillo-battante.

 

Pour information, mais relativement peu présentes dans le territoire, il existe aussi un principe d’ouverture à l’anglaise lorsque les battants s’ouvrent vers l’extérieur. Solution pratique pour ne pas prendre de place à l’intérieur mais qui pose problème en présence de volets. Il faut alors de volets roulants.
Des fenêtres à l’italienne existent également et basculent sur la partie haute.

Enfin, certaines fenêtres peuvent être fixes, mais le principe est plus courant dans le cas de châssis.

 

 

Les dimensions des fenêtres

Le dimensionnement des fenêtres, lorsqu’il reste dans les formats standards, n’a pas, non plus, une grande incidence tarifaire. La différence n’est, le plus souvent, que de quelques euros ou quelques dizaines d’euros. Voici l’exemple de fenêtres bois du même modèle :

 

Dimension fenêtre bois

Prix en fourniture

115 x 100 cm

à partir de 200 €

125 x 100 cm

à partir de 230 €

135 x 100 cm

à partir de 240 €

125 x 120 cm

à partir de 240 €

135 x 120 cm

à partir de 250 €

 

 

 

En dehors de ces dimensions, il vous faudra faire réaliser des fenêtres sur-mesure avec une plus-value qui se chiffre à partir de 150 € le m². Une fabrication qui sera plus simple et donc moins coûteuse à faire réaliser en bois ou en PVC qu’en alu. Ce sera cependant à vous de faire le calcul, notamment en rénovation, de savoir s’il est préférable de faire fabriquer une fenêtre sur-mesure ou de faire réadapter la maçonnerie à des mesures standards.

Un guide vous renseigne plus totalement sur le prix d’une fenêtre sur-mesure.

 

Exemple sur modèle fenêtre à la française

Prix en fourniture

fenêtre bois sur-mesure

250 € le m²

fenêtre PVC sur-mesure

de 150 à 200 € le m²

fenêtre alu sur-mesure

de 300 à 400 € le m²

 

 

 

Prix des fenêtres particulières

Jusqu’ici, n’ont été étudiés que les cas de fenêtres les plus courants. Cependant, pour être tout à fait complet sur le sujet, il faut aussi prendre en compte des fenêtres plus particulières comme :

 

  • les fenêtres panoramiques
    Pour profiter de toute la lumière du jour et de votre environnement, vous pouvez souhaiter placer des fenêtres panoramiques dans une chambre, dans une cuisine ou dans un salon, principalement.
    Ces fenêtres sont généralement extra-larges, de dimension 150 cm de haut x 240 cm de large.
    Les prix débutent à 140 € en PVC, 220 € en alu et 250 € en bois, pour des versions non ouvrantes.
     
  • les fenêtres d’angle
    Très design aussi, qui vous permet d'offrir la vue sur deux côtés à la fois, la fenêtre d’angle pourra également être fixe, coulissante, à galandage, etc. Tout comme elle pourra être en PVC, en bois, en alu, ou en alu+bois.
    Elle sera de 100 à 120 cm de haut avec une double largeur de 115, 125 ou 135 cm.
    Pour exemple, un modèle PVC fixe vous reviendra autour de 200 € en fourniture. Pour un modèle coulissant alu, vous approcherez les 1.000 €.
     
  • les fenêtres de toit
    Lorsque vous aménagez un grenier, vous n’avez pas toujours la possibilité de créer une ouverture sur un mur. La solution de la fenêtre de toit est très souvent la meilleure option.
    Il existe alors différents modèles tels que :

 

Modèle de fenêtre de toit

Prix en fourniture

oeil-de-boeuf rond en 44 cm

entre 400 et 700 €

oeil-de-boeuf ovale de 44 x 59 cm

entre 500 et 800 €

fenêtre triangulaire

entre 300 et 500 €

velux à ouverture basculante

entre 150 et 1.500 €

 

 

Vous pourrez aussi trouver des modèles motorisés électriquement ou par système solaire (ce qui vous évite le passage de câbles électriques) à partir de 500 € car, si le velux est placé un peu trop haut, vous pouvez avoir des problèmes pour l’ouvrir et le fermer.

 

Le vitrage de la fenêtre

N’a pas encore été abordé le cas du vitrage des fenêtres. Par défaut, aujourd’hui, le double vitrage est présent sur les ouvertures. Toutefois, vous pouvez faire appel à du double vitrage à isolation phonique renforcée, à isolation thermique renforcée, et de nombreuses autres options, selon que votre construction se situera le long d’un axe très passant, à proximité d’une voie ferrée ou d’un aéroport ou dans une région froide. Voici quelques incidences liées au vitrage :

 

Principe de vitrage

Prix

double vitrage simple

de 55 à 120 € le m²

double vitrage à isolation thermique renforcée

de 70 à 150 € le m²

double vitrage à isolation phonique renforcée

de 140 à 200 € le m²

double vitrage anti-réfléchissant

de 300 à 350 € le m²

double vitrage chauffant

de 800 à + de 1.000 € le m²

 

 

La sécurité de la fenêtre

La fenêtre est l’un des points névralgiques de l’habitation, en cas de cambriolage. La porte d’entrée se situant, en général, sur la façade de la maison, il se trouve très souvent une fenêtre, sur un mur moins éclairé, moins repérable, pour laisser suffisamment de temps pour une effraction. Il vous faudra donc être particulièrement vigilant sur ce point. Bien sûr, comme nous le verrons plus loin, les volets peuvent être le premier barrage à cette effraction mais il est aussi courant que ces cambriolages se déroulent en plein jour, lorsque les occupants ont quitté le domicile pour se rendre à leur travail. Voici quelques solutions pour régler le problème :
 

  • le vitrage anti-effraction : il n’arrêtera jamais totalement les cambrioleurs, mais il peut tellement retarder leur intervention qu’ils préféreront abandonner, sous risque de se faire surprendre. Le prix d’un tel vitrage est alors de 230 à 250 € le m².
     
  • la seconde solution est l’alarme qui peut d’ailleurs être connectée via Wi-Fi à votre smartphone et vous lancer une alerte ou simplement à une sirène, la différence de prix étant peu sensible entre les deux modèles. Par ouverture, comptez de 15 à 20 €.
     

 

Le prix de pose de fenêtre

Une fois choisi votre modèle de fenêtre, il vous reste la question de la pose. Elle peut être très différente selon que la fenêtre sera sur un mur ou de toit, qu’elle prendra place dans une construction ou dans une rénovation, qu’il faudra l’adapter ou la créer totalement. Tous ces cas particuliers sont donc étudiés.
 

  • pose de fenêtre dans du neuf
    C’est évidemment le cas le plus simple puisque la fenêtre s’adapte précisément à la maçonnerie et que l’ensemble des ouvertures ne prend généralement pas beaucoup plus d’une journée sur une maison standard de 100 m².
    Ceci étant entendu dans des conditions de chantier relativement simples, d’accès facile. Il vous faudra cependant vous en remettre à un professionnel qui fera en sorte d’éliminer tous les risques de ponts thermiques que vous pourriez avoir.
    Etant aussi entendu qu’une fenêtre en étage peut être un peu plus compliquée à poser et que la plus grande difficulté sera pour une fenêtre à galandage.
    Pour ces différents, du plus simple au plus complexe, comptez un tarif allant de 120 à 250 € en pose seule. Tarif qui dépend aussi, bien sûr, du professionnel et de la région dans laquelle se situe votre chantier.
     
  • pose d’une fenêtre de toit
    Parmi les cas particuliers, la fenêtre de toit peut parfois être plus compliquée à installer du fait de la découpe éventuelle de poutres, de l’enlèvement de couverture, de la parfaite étanchéité à réaliser sur cette couverture pour éviter les infiltrations de pluie, de neige ou les déperditions de chaleur.
    Dans les cas les plus simples, ce prix pourra se limiter à un prix de pose de fenêtre normale, autour de 200 €, mais pourra aller jusqu’à 1.000 € (toujours hors fourniture) lorsque l’intervention sera plus lourde, voire que des alimentations pour motorisation seront aussi à mettre en place.

 

  • pose de fenêtre en rénovation
    Autre cas à étudier la pose d’une fenêtre dans le cas d’une rénovation. Ce qui revient à poser une fenêtre parfois de dimension standard, mais parfois de dimension sur-mesure.
    Pour ce qui est de la pose, il faut aussi tenir compte, si vous la confier au professionnel, de la dépose du modèle existant qui pourra aller de 50 à 150 €, selon la difficulté qu’il rencontrera.
    Dans le cas le plus simple de pose, vous devez vous baser sur un tarif de 250 € par fenêtre.
    Ceci étant, le professionnel vous proposera soit une pose en rénovation, soit une pose en applique :
     
    • pose en rénovation : c’est le cas le plus simple et le moins coûteux. L’ancienne fenêtre n’est débarrassée que de ses ouvrants. La nouvelle fenêtre vient se positionner sur l’ancien dormant qui sera généralement doublé ensuite.
      Le prix de cette opération se situe autour de 300 € hors fourniture, bien sûr.
       
    • pose en applique : les ouvrants et le dormant de l’ancienne fenêtre sont supprimés et la nouvelle fenêtre vient se positionner à la place, sur la maçonnerie. L’intérêt est que l’entrée de lumière sera plus importante.
      Un peu plus de travail en démontage, un peu plus en isolation et adaptation, le prix atteint plus facilement les 500 € en pose seule.
  • agrandissement d’une fenêtre existante
    Un guide aborde aussi le sujet de l’éventuel remplacement d’une fenêtre existante par un modèle plus grand. Le travail est alors encore plus conséquent. De quelques 1.000 € en pose seule à près de 4.000 €, le prix va dépendre d’un certain nombre d’éléments tels que la dépose de la fenêtre (80 à 150 €), l’agrandissement de l’ouverture vers le bas (500 à 1.500 € selon la nature du mur) ou en largeur (de 1.500 à 3.000 € compte tenu de la nécessité d’un linteau), la pose de la fenêtre (autour de 250 €) et les travaux de finition (de 200 à 500 €).
     
  • création d’une fenêtre
    Dernière possibilité, vous voulez créer une fenêtre directement dans un mur plein. En dehors du prix de la fourniture qui restera le même, vous devrez prévoir, comme dans le cas précédent, la réalisation d’un linteau. Ce qui fait que vous retrouverez plusieurs des prix précédemment énoncés comme l’ouverture avec pose de linteau (de 1.500 à 3.000 €), la pose de la fenêtre (autour de 250 € sans fourniture) et les travaux de finition (pour 200 à 500 €).

 

Durée des travaux

Dans un cas relativement simple de pose de fenêtre, le temps passé par un professionnel s’étale entre 1 et 2 heures. Bien sûr, dans le cas de dépose, d’agrandissement ou de création, ce temps sera largement dépassé et ira au-delà de la journée, surtout avec des travaux de finition tels que le rattrapage du crépi, par exemple.

 

Prix des volets

Sans aborder totalement ce sujet, il faut rappeler que les prix énoncés jusqu’à présent ne comprennent ni la fourniture, ni la pose de volets. La fourniture de volets peut aller de 200 € en standard 2 vantaux, à 300 ou 400 € en volets roulants PVC télécommandés. Il faut encore ajouter autour de 200 € pour la pose.

 

Les aides

Le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique a malheureusement cessé d’être appliqué sur les fenêtres, à ce jour. Toutefois, les possibilités changent chaque année et, entre les aides de l’Anah, les taux de TVA réduits (à 5,5% dans le cadre des économies d’énergie et à 10 % dans le cas de la rénovation) et l’éco-prêt à taux zéro, le professionnel RGE qui vous fournira les fenêtres et vous les posera pourra vous indiquer ce à quoi vous avez droit.

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.