Le prix d’ouverture d’un mur (porteur ou non porteur)

Mis à jour le 15 décembre 2017
Ouverture d'un mur
Ouverture d'un mur
Recevoir 5 devis gratuitement

Pourquoi ouvrir un mur ?

Lorsque vous allez ouvrir un mur, le but de l’opération est aussi important que la qualité du mur que vous allez ouvrir. Si un article est déjà présent sur la démolition d’un mur, vous n’aurez, ici, pas la volonté de le détruire totalement mais de lui définir une certaine dimension d’ouverture.

Ainsi, vous pourrez choisir d’ouvrir une simple fenêtre, une porte de service, une porte-fenêtre, une baie ou un simple espace vide, que ce soit entre une cuisine et un salon, entre un salon et une salle à manger, entre une chambre et une salle de bain.

Facilité d’accès, redistribution d’un intérieur, aménagement d’un garage ou d’un atelier et aménagement de combles nécessitant l’apport de clarté, sont autant de raisons de réaliser de tels travaux.

 

Ainsi, cette dimension d'ouverture aura un rôle à jouer sur le coût final, sur les outils nécessaires, éventuellement sur l’évacuation des gravats. En prévoyant plus large, vous obligez aussi le professionnel à plus de précautions lors de ces travaux. Une simple poutre horizontale pour une fenêtre ou une porte ne suffira pas. Il faudra la surdimensionner pour une large baie vitrée et, certainement, prévoir des jambages (poteaux venant soutenir le linteau) supplémentaires.

 

La réglementation

La première chose à suivre, si vous ouvrez un mur, est la réglementation. Et elle différera selon les cas, si c’est un mur porteur ou non, et si vous êtes en copropriété ou seul propriétaire.

Si vous êtes propriétaire et que vous désirez ouvrir un mur porteur et, plus particulièrement, un mur de façade, il vous faudra une autorisation de travaux de la mairie. Si c’est un mur mitoyen, vous devez demander un avis contradictoire. Si cette ouverture a pour but de rendre un garage aménagé ou un quelconque agrandissement de pavillon, il vous faudra aussi une autorisation de travaux ou un permis de construire.

 

Dans le cas d’une copropriété, il vous faudra un avis de l’architecte qui a construit le bâtiment, 3 devis de différentes entreprises du bâtiment, une contre-expertise d’un ingénieur béton et présenter le tout à l’assemblée de copropriété pour obtenir son aval.

Si vous êtes locataire, vous aurez certainement moins l’occasion de réaliser un tel travail, à moins d’avoir l’accord signé de votre propriétaire.

 

Prix de l'ouverture d'un mur porteur

Ce qui va tout de suite importer, c’est la nature du mur. Et, entre autres, savoir si le mur sera porteur ou non. Donnant sur l’extérieur, il le sera automatiquement, et nécessitera donc de connaître les calculs de charge. En effet, si vous venez insérer une porte ou une fenêtre dans cette ouverture, c’est son cadre qui se retrouvera à porter toutes la charge et il est peu probable qu’elle l’accepte sans céder. Il ne faut pas oublier que le mur qui est au-dessus de l’espace ouvert représente un certain poids, une certaine charge et que, sur ce mur de façade, repose une charpente sur laquelle est posée une couverture, donc des charges supplémentaires. C’est aussi sur le que repose parfois le plancher de l’étage supérieur.

Mais attention, un mur porteur peut aussi se trouver en intérieur de la construction et porter une partie de la charpente ou une partie du plancher, lui aussi.

 

On reconnaît le plus souvent ce mur porteur au bruit sourd qu’il fait lorsqu’on essaie de taper dessus.

Ces murs sont de plusieurs natures : béton banché, parpaings, brique, pierre, selon la nature même de la construction de l’habitation. Ils sont donc aussi plus épais que les simples cloisons, le plus souvent supérieurs à 15 cm.

Dans tous ces cas, vous aurez beaucoup de mal à vous passer de l’intervention d’un professionnel.

Il vous faudra alors compter de l’ordre de 1.500 € à 3.000 € TTC pour faire réaliser ce travail, pour une dimension relativement standard d’ouverture entre 1 m 50 et moins de 2 m, avec une hauteur elle-même standard. Pour une hauteur supérieur, il faut évidemment tenir compte de la complexité supérieure, du matériel alors nécessaire s’il faut échafauder, etc.

 

Prix d'ouverture d'un mur non porteur

Normalement, le travail est plus simple ici. Mais “normalement” seulement, car il faudra quand même prendre certaines précautions. Même s’il n’est pas porteur, rien n’indique en effet qu’il ne contient pas quelques pièges qui ont alors pour nom des câbles électriques ou des tuyaux d’alimentation en eau.

Il existe des détecteurs qui permettent de sonder le mur et de déterminer si un quelconque passage d’un tel matériel est présent ou non. Un professionnel le possédera. Réalisé par un professionnel, vous devrez prévoir une somme allant de 300 € à 500 € TTC pour ce type de travail et une largeur équivalente à la précédente (autour de 1 m 50).

 

Comment procéder à l’ouverture d’un mur ?

On peut préciser que l’ouverture d’un mur porteur commencera par un traçage de cette ouverture et le repérage des câbles et canalisations (voire leur déplacement) avant d’enchaîner par une protection de la zone pour faire le moins de saletés et de dégâts possible (prévoir des bâches autour ou sur le mobilier, protéger le sol, etc.).

Ensuite, il faudra procéder à l’ouverture en elle-même, à l’aide d’une scie (mur en placo), d’une tronçonneuse (briques, parpaings, carreaux de plâtre, béton cellulaire) et/ou d’une masse. Pour un mur en béton, il faudra certainement louer un matériel encore plus spécifique (marteau piqueur), selon la dureté du béton, en essayant de ne pas trop fragiliser l’ensemble du mur.

Enfin, dans les prix annoncés, le professionnel effectuera l’enlèvement des gravats pour vous rendre un chantier propre.

Lorsque le mur est porteur, il faut commencer par la découpe supérieure pour étayer le plus vite possible et réaliser ou poser le linteau (bois, métal, béton).

 

Les dimensions de l’ouverture

Si vous cherchez seulement à créer un passage sans porte entre deux pièces, les dimensions à respecter n’ont que peu d’incidence, puisque c’est surtout votre souhait qui comptera.

Par contre, dans le cas de pose d’une ouverture, il vous faudra bien tenir compte de la dimension hors tout de la porte ou de la fenêtre que vous apporterez, compris son cadre, et en laissant un flottement de l’ordre de 2 cm autour. Attention, si vous prévoyez l’ajout d’un volet roulant, il faut aussi laisser le passage nécessaire. Enfin, dans le cas d’une porte, prévoyez un légère rehausse intérieure pour éviter les infiltrations d’eau sous la porte, une légère pente évitera donc ces infiltrations et, pour une fenêtre, prendre en compte l’épaisseur de l’appui de fenêtre. Par exemple, dans le cas de la pose d’une fenêtre standard, une fois votre ouverture créée à la bonne dimension, il faut compter autour de 650 € en fourniture et pose d’une fenêtre PVC standard de 115 x 120 cm, en double vitrage. Pour une porte-fenêtre, un regard sur notre article, vous permettra de vous faire une idée.

 

L’intervention d’un professionnel

Il est toujours plus sage de faire appel à un professionnel. Il aura les connaissances nécessaires et, pour les cas les plus délicats, sera en liaison avec les ingénieurs lui permettant de dimensionner son linteau.

Si vous faites appel à un vrai spécialiste, il pourra donc vous réaliser un chantier dans les règles de l’art, vous rendre votre maison propre, et vous apporter toutes les garanties indispensables de par sa propre assurance.