Tarif d'un peintre au m2 et horaires

Mis à jour le 30 octobre 2018
Moyenne : 3.4 (16 votes)
2018-10-30 08:15:00
Peintre

Tarif horaire, tarif au m², les deux types de tarification sont pratiqués par les peintres en bâtiment. Dans le premier cas, cela signifie que l’artisan doit estimer le temps nécessaire à la réalisation des travaux. Dans le second cas, le prix est calculé selon la surface réelle du support. Voici dans cet article les prix moyens pratiqués. Ces prix peuvent varier selon les régions.
 

Formulez une demande de devis

Le tarif horaire d’un peintre

Selon le type de bâtiment sur lequel il doit intervenir, le peintre en bâtiment estime la durée que prendra le chantier et pratique un tarif horaire (fourniture et pose) pouvant varier selon divers critères :

  • la préparation du chantier ;
  • la nécessité ou non de déposer le revêtement précédent ;
  • l’état du support ;
  • la pénibilité du chantier ;
  • la surface à peindre.

 

De plus, le taux de TVA applicable est différent selon l’ancienneté du bâtiment.

 

Ancienneté du bâtiment

Tarif horaire HT moyen

TVA applicable

Tarif horaire TTC

Logement neuf (< 2 ans)

 

35 €

20 %

entre 25 et 55 €

Logement à rénover (> 2 ans)

10 %

entre 22 et 50 €

 

De préférence, signez un devis exprimé au m² plutôt qu’à l’heure, vous saurez exactement ce qu’il vous en coûtera.

 

Le prix au m² d’un peintre

Alternative du tarif horaire souvent plus intéressante pour le client, le tarif au m² permet d’obtenir un devis précis correspondant à la surface exacte sur laquelle le peintre va intervenir. Les peintures principales (murs, plafonds, sols…) et les éventuelles peintures secondaires (portes, plinthes, radiateurs...) sont incluses dans un même devis. Comptez environ 30 € HT le m².

Voir notre explication sur le prix au m2 des travaux de peinture.

 

Ce prix comprend :

  • les fournitures (enduit et peintures) ;
  • la préparation du support (dépose éventuelle de l’existant, le prix au m² peut alors augmenter à 40 € HT le m²) ;
  • la pose.

 

  • Influence de la pénibilité du chantier sur le prix au m²

Le peintre en bâtiment peut baisser ou augmenter ses tarifs selon la pénibilité du chantier. Ainsi, pour un plafond, la moyenne se situe plutôt autour de 40 € le m², voire même jusqu’à 50 € le m². Alors que, pour un mur, la moyenne est plutôt autour de 30 € le m². Selon l’état des supports à peindre, le peintre en bâtiment peut proposer un tarif commençant à 20 € HT le m².

 

La préparation du support : prix au m²

Avant l’application de la peinture sur un mur ou un plafond, le peintre en bâtiment doit préparer le chantier. Il s’agit notamment de protéger les meubles et le sol afin de s’assurer de ne pas les éclabousser avec de la peinture. Des trous doivent parfois être bouchés, la surface aplanie, un précédent revêtement peut être à retirer, etc. Selon l’intervention nécessaire, le prix du peintre varie.

 

Type de support

Etat du support

Précédent revêtement à déposer

Prix moyen au m² HT

Mur

Neuf

non

2 à 8 €

oui

7 à 10 €

Mur

Bon état

non

4 à 10 €

oui

10 à 15 €

Mur

Mauvais état

non

15 à 25 €

oui

30 à 35 €

Plafond

Mauvais état

non

30 €

oui

40 €

 

  • Influence du type de peinture sur le prix au m²

Il est certain que, si ces prix conviennent bien pour une peinture traditionnelle, dans certains cas, et plus précisément pour une laque dont le travail est ultra-précis et la préparation tout aussi minutieuse, ces tarifs s’en trouveront sérieusement augmentés.

 

Les différents éléments à prendre en compte pour le tarif

Eléments à prendre en compte

Base tarifaire

logement neuf (< 2 ans)

  • le plus simple donc le moins cher

logement à rénover (> 2 ans)

  • majoration

protection des meubles

  • majoration

Type de support

murs

  • le plus simple donc le moins cher

sols

  • préparation du support différente (ponçage si carrelage, traitement anti-porosité si béton, etc.)
  • application de peintures spécifiques

plafonds

  • majoration car travail plus pénible

Supports endommagés

dépose de l’existant ou remise en état

  • majoration

Fournitures

peintures et enduits

  • prix varie selon la qualité et les caractéristiques (la peinture pour les sols est notamment plus chère)

Taux de TVA

selon l’ancienneté du logement

  • 10 ou 20 %

Zone géographique

Paris

  • prix moyen : 40 € HT le m²

province

  • prix moyen : 30 € HT le m²

 

Exemple de devis

Se faire une idée très précise du coût à prévoir pour des travaux de peinture s’avère très complexe. En effet, de multiples facteurs viennent influencer le tarif que ce soit l’état des supports, le type de peinture choisie ou encore le prix du professionnel. Quelques exemples chiffrés pourront cependant vous donner une première indication de ce qui se pratique.

 

Description

Etat des supports

Prestation réalisées

Quantités

en m²

Prix € HT

studio

20 m²

  • quelques trous et fissures sur les murs et plafonds : rebouchage à prévoir et remise en état partielle
  • salle de bain : nécessite une peinture adaptée
  • pas de dépose de revêtement à prévoir

Dans le salon :

  • préparation des murs
  • peinture plafond
  • peinture porte
  • peinture fenêtre
  • peinture murs (sous couche + 2 couches de peinture)

 

Dans la salle de bain

  • peinture plafond
  • préparation des murs
  • peinture murs (sous couche + 2 couches de peinture)

 

Total HT

 

40,00

15,00

1,00

1,00

40,00

 

 

 

5,00

22,50

22,50

 

 

 

 

340,00

240,00

30,00

30,00

480,00

 

 

 

80,00

260,00

320,00

 

 

 

1 780,00 €

salon

20 m²

  • quelques trous et fissures sur les murs et plafonds : rebouchage à prévoir et remise en état partielle
  • pas de dépose de revêtement à prévoir
  • préparation des murs
  • peinture plafond
  • peinture murs (sous couche + 2 couches de peinture)

 

Total HT

45,00

20,00

45,00

410,00

365,00

640,00

 

 

 

1 405,00 €

chambre

12 m²

  • dépose et évacuation de revêtement à prévoir
  • rénovation des murs : pose d’un placo et réalisation d’un enduit de lissage
  • peinture plafond
  • préparation des murs
  • peinture murs (sous couche + 2 couches de peinture)

 

Total HT

12,00

35,00

35,00

270,00

485,00

430,00

 

 

 

1 185,00 €

salle de bain

8 m²

 

  • nettoyage murs et plafond
  • rebouchage partiel en enduit des irrégularités des murs
  • préparation des murs
  • peinture des murs (sous couche + 2 couches de peinture)
  • peinture plafond

 

Total HT

20,00

20,00

 

8,00

240,00

300,00

 

144,00

 

 

 

684,00 €

Le taux de TVA applicable peut varier en raison de l’année de construction.

 

Récapitulatif des tarifs de peintre en 2018

Le prix pratiqué par un peintre du bâtiment se divise comme suit :

  • son tarif horaire brut, 35 € HT en moyenne ;
  • ou son tarif au m², entre 20 et 40 € HT le m² ;
  • la TVA applicable, 10 ou 20 % selon l’ancienneté du logement ;
  • les frais de déplacement du peintre, 30 € HT en moyenne.

 

Travaux complémentaires

Il est parfois nécessaire que le peintre intervienne sur des travaux supplémentaires, lorsque le support n’est pas parfait. C’est par exemple le cas en rénovation, contrairement au neuf. Il se charge alors de reprendre les défauts du mur pour une parfaite planéité.

Si ce n’est pas, à proprement parler, son travail, c’est néanmoins lui qui rattrape les défauts pour que son travail ultérieur de peinture ne soit pas remis en cause.

Voici donc quelques éléments qu’il prend alors en charge :

Niveau de travaux de préparation Prix
dépose de papier peint 5 € le m²
mur en état à peu près correct : rebouchage de murs écaillés / traitement des fissures 3 à 5 € le m²
mur en état moyen : idem + passe d’enduit croisé 10 à 15 € le m²
rebouchage mur en mauvais état 20 € le m²

Le peintre intervient aussi pour des reprises après dégâts des eaux : son travail est alors plus varié puisqu’il doit tout d’abord assécher le mur, le traiter, le préparer et le peindre :

  • assainissement du mur : de 30 à 50 € le ml ;
  • préparation du mur et peinture : autour de 35 € le m².

 

Il peut aussi intervenir sur des travaux encore plus spécifiques que les seuls murs en vous aidant à rénover votre intérieur avec un bon coup de home staging :

Nature de la peinture Prix
meubles de cuisine autour de 120 € le m²
radiateurs ● 60 € pour un radiateur acier
● 120 € pour un radiateur fonte
baignoire* de 300 à 500 € pour la rénovation totale d’une baignoire
carrelage de 25 à 40 € le m²

 

* la peinture d’une baignoire dépend, entre autres, du type de baignoire dont il s’agit, pour savoir quelle peinture effectuer :

  • pour une baignoire en émail ou en fonte :
    • pour une réparation de l’émail, prévoir une peinture polyuréthane ;
    • pour l’ensemble de la baignoire, utiliser une peinture émail à froid qui réparera aussi la structure ;
    • pour réparer des fissures, prévoir une résine époxydique.
       
  • pour une baignoire en acrylique ou en résine :
    • une peinture époxy sera idéale ;
    • il existe, sinon, des kits de restauration prêts pour ce genre d’intervention.

 

Pour une intervention de peintre de rénovation en extérieur, le tarif variera selon le travail qui lui est demandé :

  • pour un nettoyage basique : il prendra de 20 à 30 € le m² ;
  • pour un nettoyage de la façade et un enduit remis à neuf, comptez plutôt de l’ordre de 30 à 50 € le m² ;
  • enfin, pour un véritable ravalement de façade, complet, le prix sera alors de l’ordre de 100 € le m².

 

Coût en fonction de la qualité de la peinture

Le choix de la peinture est tout aussi important que le choix du peintre. Parce qu’il faut que la peinture corresponde au travail demandé d’une part, et parce qu’il faut qu’elle soit aussi de bonne qualité.

En termes de qualité, il est donc attendu qu’elle ait un excellent pouvoir couvrant, ce qui se vérifie par une couche primaire et deux couches couvrantes. Il est possible qu’une troisième couche soit nécessaire dans un cas de peinture en rénovation avec une couche claire par-dessus une couche plus foncée. A noter que, même lorsqu’il est question d’une peinture monocouche, cette dernière nécessite généralement une seconde couche. Il est souvent préférable d’opter, d’ailleurs, pour une peinture bicouche qui durera mieux dans le temps et résistera mieux à un lessivage, par exemple.
 

La qualité de la peinture se justifie aussi par sa tenue dans le temps : ce qui sera jugé par une couleur qui conserve sa teinte au fil des mois, sans ternir ou jaunir.

 

A propos des couleurs, il faut aussi faire attention à la véritable teinte proposée dont le rendu est parfois très différent d’un support à l’autre et dont la présence sur le pot ou sur un nuancier ne rend pas toujours bien compte de la réalité, surtout sur une grande surface, ensuite. Avant de s’engager dans l’achat d’un gros pot, un test en conditions réelles, avec un petit pot est souvent souhaitable pour valider le choix, plutôt que de poursuivre dans la déception.

Il faut aussi que cette peinture offre un très bon rendement. Il est généralement estimé autour de 10 à 12 m² par litre.

 

Le prix d’une peinture est souvent un des éléments du choix. Il faut évidemment se méfier de peinture qui pourrait être anormalement bon marché, tout comme il est inutile de la surpayer. Le prix normal est plutôt de l’ordre de 12 à 25 € le litre. Les marques les plus réputées sont généralement Libéron, Ripolin ou V33, mais d’autres feront très bien l’affaire, comme Dulux Valentine, Tollens, Luxens, etc.

 

Enfin, il ne faut pas oublier que chaque peinture est destinée à une utilisation particulière qu’il faut respecter :

  • peinture acrylique : c’est une peinture à l’eau, inodore, qui peut convenir à toutes les peintures intérieures, sur les murs et sur les plafonds, une fois les rattrapages bien réalisés.
  • peinture glycéro : peinture à l’huile, elle se spécialise pour les pièces dites humides, cuisine, salle de bains, salle d’eau, lingerie, voire cave. Elle est plus couvrante que la peinture acrylique, mais aussi plus complexe à passer sans que les coups de pinceau ou de rouleau n’apparaissent. Elle est de moins en moins utilisée du fait de la forte odeur dégagée et plus sujette à la critique sur le plan écologique.
  • peinture epoxy : autre peinture à l’huile, elle est encore plus couvrante et peut ainsi permettre de repeindre des murs, des plafonds, mais aussi des sols, des pièces humides et même de l’extérieur du fait de son imperméabilité. Elle est longue au séchage, délicate à passer et, comme la précédente, plutôt polluante.
  • peinture alkyde : elle s’apparente quelque peu à la peinture acrylique par sa composition d’eau et de résine. Mais elle est plus résistante du fait d’une résine alkyde, d’où son nom. Elle est aussi composée d’un liant spécial, uréthane. Si elle peut être utilisée dans une maison, elle sert aussi au sol d’un garage où sa bonne tenue permet de résister aux passages de roues.
  • peinture biologique : sur base d’éléments naturels, elle est utilisée, notamment, pour des chambres pour éviter toute nocivité. Elle reste parfaitement lessivable mais son prix est, aussi, plus élevé.

 

Il existe aussi différents choix de finition. Il faut veiller, là aussi, à employer la bonne finition selon ce que vous souhaitez faire peindre :

  • peinture mate : si vous voulez un intérieur paisible, prévoyez des peintures mates. Elles correspondront parfaitement à des murs et à des pièces où vous ne souhaitez pas que la lumière soit renvoyée. Elle est aussi utilisée pour atténuer les défauts d’un mur ou d’un plafond, par exemple lorsque les bandes de placo pourraient apparaître un peu trop avec une peinture brillante. Il faut éviter de la lessiver car vous allez en modifier l’apparence.
  • peinture brillante : avec la lumière qui se reflète parfaitement, les défauts sont aussi accentués. Elle est aussi plus facile à lessiver et pourra donc correspondre à des pièces dites humides comme précédemment citées.
  • peinture satinée : à mi-chemin entre les deux précédentes, elle en est le compromis et peut prendre place dans toutes les pièces.

 

Il ne vous reste plus qu’à discuter avec votre peintre, voir ce qu’il a prévu, écouter ses conseils, ses explications, choisir les bonnes couleurs, celles qui accentueront ou atténueront la lumière, selon l’exposition de votre maison, sa situation géographique et le dimensionnement des ouvertures.

 

Ainsi, ces différentes peintures auront aussi une incidence sur le prix

 

Type de peinture

Prix moyen TTC en fourniture

vinyl en bicouche

3 € le m²

acrylique mate ou satinée

5 € le m²

glycéro

4 à 10 € le m²

polyuréthane

6 à 8 € le m²

époxy

15 à 25 € le m²

 

Par exemple, il faudra compter autour de 20 à 40 € le m² pour une peinture acrylique posée par un professionnel et de 18 à 40 € le m² pour une peinture glycéro pour le même travail réalisé par le même professionnel.

 

La nuance entre les couleurs n’a d’incidence que sur la pose, surtout lorsqu’une peinture claire est posée par-dessus une foncée et risque de nécessiter au moins une couche supplémentaire ou une sous-couche blanche très couvrante (prévoir de 5 à 10 € le m² en supplément). De même pour la finition brillante, mate ou satinée puisque, comme déjà énoncé, une finition brillante doit s’effectuer sur un support parfait (se rapporter au tarif de préparation). Mais vous trouverez également des peintures avec des effets particuliers à des tarifs parfois différents telles que :

 

Peintures spéciales

Prix moyen TTC en fourniture

 peinture ardoise

3 à 5 € le m²

peinture magnétique

3 à 5 € le m²

peinture avec effet

5 à 25 € le m²

Trouver un professionnel

Pour vos travaux, vous pouvez effectuer une demande de devis pour trouver une entreprise qui réalisera vos travaux. Travaux à Part sélectionne les meilleurs artisans dans toute la France vous offrant le meilleur rapport qualité-prix pour vos travaux :