Prix de fermeture d’une fenêtre

Mis à jour le 17 septembre 2018
Aucun vote pour le moment
2018-09-17 05:00:00
Fenêtre murée

Encore plus simple que le prix de fermeture d’une porte, le prix de fermeture d’une fenêtre laisse moins de cas possible comme nous allons le voir. Occulter une fenêtre dépendra donc des matériaux servant à cette occultation, en voici les divers éléments de réflexion.

 

Formulez une demande de devis

Les fenêtres à occulter

Contrairement à la porte qui peut prendre différentes apparences, porte d’entrée, porte de service, porte-fenêtre, porte intérieure de séparation de pièces, la fenêtre est un cas beaucoup plus simple puisque, très rarement, une fenêtre sera prévue entre 2 pièces, en intérieur.

Ce peut être le cas pour une seconde chambre, avec mur aveugle, qui aura besoin de la lumière naturelle de la première, mais c’est un cas vraiment très exceptionnel qui n’est pas dans la logique des choses.

 

Aussi, la fenêtre à venir murer le sera principalement dans quatre cas :

  • Un ancien commerce dont le changement de destination le transforme en habitation et dont les ouvertures et, notamment, la fenêtre pouvait donner sur l’espace public et ne devient plus nécessaire.
  • Une rénovation de maison qui appelle à une redéfinition des pièces.
  • Une fenêtre mal placée qui ne permet pas de meubler de façon optimale la pièce dans laquelle elle se trouve.
  • Une fenêtre donnant au Nord et apportant trop de froid.

 

La demande de travaux pour murer une fenêtre

Dans quasiment tous les cas, en matière d’urbanisme, vous aurez besoin d’une autorisation préalable de travaux avant de réaliser cette opération. En effet, la fenêtre se situant sur un mur extérieur du logement, il en modifie cet aspect extérieur et oblige à cette demande.

 

En matière de copropriété, vous devrez aussi vous adresser à cette copropriété pour faire valider votre projet qui peut avoir une incidence sur l’esthétique de l’ensemble de l’immeuble.

 

Dans l’hypothèse de présence de sites classés à proximité, la demande pourrait s’avérer plus complexe et concerner aussi les Bâtiments de France.

 

Le démontage complet de la fenêtre

Comme pour une porte, le travail consistera tout d’abord à enlever les ouvrants, ce qui prend quelques secondes seulement. La partie dormante sera un peu plus délicate car le but est de l’enlever, pas forcément de tout casser au risque de reconstruire plus de mur que prévu.

 

Couper les pattes de fixations demande, en effet, de bonnes connaissances en menuiserie pour que ce soit réalisé proprement.

 

La dépose totale d’une fenêtre peut prendre de 1 h à 3 h, pour le faire sans rien détruire, soit un tarif qui ira de 100 à 200 € TTC, selon l’artisan qui le fera, sa région, la proximité du chantier, les conditions de travail, etc.

 

Toutefois, il est important, avant de supprimer la fenêtre, de savoir si elle est n’est pas nécessaire à la ventilation de la pièce, ce qui est parfois le cas, notamment pour un sous-sol. Dans ce cas, il vous faudra prévoir une autre solution de ventilation en remplacement (grille de ventilation, VMC, etc.). Par exemple, poser une grille de ventilation peut vous coûter de 150 à 250 €, selon qu’elle sera autoréglable ou hygroréglable et de qualité.

Pour une VMC, comptez un budget moyen de l’ordre de 700 €, en fourniture et pose.

 

La dimension de la fenêtre

La dimension de la fenêtre, qu’elle soit de 115, de 125 ou de 135 x 100 cm ou de 125 ou 135 x 120 cm n’aura qu’une incidence très relative. Le travail restera approximativement le même pour boucher un espace de 1,15 m² ou de 1,62 m². La quantité des matériaux n’entrant que pour très peu dans la tâche à réaliser, par rapport au temps à y passer.

 

Le principe pour murer une fenêtre

L’espace désormais laissé libre, vous aurez différentes solutions pour le remplir, selon les matériaux employés :

 

Les parpaings

C’est la solution souvent employée, tout simplement parce que le parpaing reste un matériau très usité dans la construction et qu’il se mariera très bien avec un mur déjà en parpaings. Un premier lit de mortier est utilisé et la pose se déroule comme dans toute construction, en croisant les différentes couches pour éviter l’apparition de fissures.
Les espaces restants seront comblés avec du mortier.
 

Les carreaux de plâtre

Les carreaux de plâtre pourront être utilisés simples ou en version hydrofuge en cas de pièce humide telle que lingerie, salle de bains, voire un garage, et encore plus s’il est semi-enterré et risque de recevoir un peu d’humidité.
Le principe sera sensiblement le même qu’avec des parpaings. Les espaces restants seront comblés avec la colle.
 

La brique

La brique n’est qu’une autre éventualité et, plus encore, si le mur existant à côté est déjà en brique, afin d’uniformiser notamment les épaisseurs. Le principe de pose est relativement similaire, une fois encore.
 

Le béton cellulaire

Le béton cellulaire a l’intérêt d’être très léger. Appelé parfois Siporex, de sa marque principale. Sa pose s’apparentera aux précédentes.
 

Les carreaux de verre

C’est une autre variante qui peut permettre de sacrifier une fenêtre, mais sans perdre la lumière qu’elle apportait. Une solution intéressante, par exemple, dans un garage, dans un couloir, surtout en hauteur lorsqu’il n’est pas réellement possible d’aller ouvrir la fenêtre, voire dans un garage pour apporter de la lumière alors que la fenêtre pouvait se présenter comme un point d’effraction sensible.

 

Le prix de fermeture d’une fenêtre

Alors qu’il avait été vu que le prix de fermeture d’une porte s’élevait autour de 500 à 1.000 €, celui d’une fenêtre sera relativement semblable, le temps de mise en chantier étant aussi longue.

Comptez de 400 à 800 € pour un travail semblable.

 

Le prix des finitions

Toutefois, ce prix n’inclut que la partie brute de cette fermeture de fenêtre. Vous pouvez être appelé, intérieurement comme extérieurement, à réaliser des finitions.

  • Extérieurement, une peinture a minima devra être réalisée mais, le plus souvent, un crépi.
  • Intérieurement, pour une fenêtre de garage, parfois le travail restera brut mais, le plus souvent, une isolation, un placo, une peinture ou un papier peint seront nécessaires.

 

Voici quelques exemples de ces prix et un rappel des précédents pour vous apporter quelques précisions, tout en sachant que vous pouvez, pour la peinture ou le crépi, être amené à reprendre tout un mur pour retrouver un ensemble uniforme et ne pas donner l’impression de retouches.

 

Travaux pour murer une fenêtre

Prix

Démontage ouvrants et dormant

de 100 à 200 €

Rebouchage brut de l’espace ouvert

de 400 à 800 €

Crépi extérieur

de 20 à 75 € le m²

Placo et isolation intérieur

de 50 à 60 € le m²

Peinture ou papier peint

de 25 à 50 € le m²

 

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.