Prix du crépi extérieur et intérieur

Mis à jour le 06 octobre 2017
2017-10-06 06:45:00
Crépi

Esthétique, mais aussi protecteur, le crépi vient terminer une façade, un mur de clôture ou différents autres types de murs. Il peut même être réalisé en intérieur. S’il existe différentes finitions, il existe aussi différentes façons de le réaliser, avec divers types de matériel.

 

Vous avez un projet ?

Le crépi extérieur

En plus de son aspect finition décorative, le crépi aura un rôle de protection contre les infiltrations, tout en ajoutant quelques performances thermiques et acoustiques supplémentaires plus ou moins grandes.

Il peut s’appliquer sur différents supports : parpaings, béton, briques, pierre. Par contre, dans le cas du bois, des précautions sont à prendre puisque c’est une matière qui peut être amenée à évoluer, à sécher, à gonfler, etc. N’importe quel crépi ne pourra être posé, il faudra qu’il reste souple pour suivre d’éventuelles variations du support.

 

Les types de crépi de façade

  • Sur le marché, il est possible de trouver de l’enduit monocouche, prêt à l’emploi, à base de plâtre et de ciment et livré en sac qu’il ne reste qu’à gâcher, pour le professionnel. C’est le cas le plus fréquent pour sa facilité d’utilisation et le gain de productivité. Un tel crépi a une durée de vie de 30 à 50 ans.
  • Pour le reste, certains professionnels préféreront encore s’en remettre au crépi traditionnel, préparé par eux, avec un savant dosage de mortier de ciment, de chaux et de sable, voire de pigments de couleur et d’hydrofuge, posé en 3 couches : la première, appelée globetis, plus liquide, pour l’accroche, et envoyée à la truelle, la seconde pour l’épaisseur et le rattrapage de planéité, appelé corps d’enduit, et tirée à la règle, et la dernière pour la finition. Ce type de crépi possède une durée de vie plus longue de 50 à 100 ans.

Il existe trois types de crépi pour des utilisations différentes :

 

Type de crépi

Utilisation

crépi acrylique

Crépi qui correspond pour des façades moins en lien avec les intempéries et dont l’état général est bon, comme pour des façades neuves. Il se nettoie simplement à l’eau.

crépi pliolite

Très bien pour des surfaces exposées à l’eau et à l’humidité, pour des utilisations en extérieur ou dans des pièces humides. Il se nettoie également à l’eau.

crépi siloxane

Parfait pour des régions dont les variations de température sont extrêmes, que ce soit vers le froid ou vers le chaud. Ses couleurs conservent bien leur intensité.

 

 

 

Les finitions

On en arrive, alors, aux différents aspects que peut prendre un crépi, selon comment il est réalisé et terminé. En voici quelques exemples :

 

Type de finition

Principe de pose

crépi gratté

le crépi est tout d’abord projeté puis égalisé à la taloche ou à la règle avant d’être gratté, juste avant de trop durcir, avec une taloche cloutée

crépi taloché

le crépi est taloché ou passé à l’éponge pour l’aplanir et lui offrir une finition lissée

crépi écrasé

il peut être projeté puis écrasé à la taloche, ou réalisé directement à la truelle ou à la taloche

crépi projeté

 

il est projeté, soit avec un compresseur, soit avec une tyrolienne et le plus souvent réalisé en 2 couches, ce qui lui procure cet aspect granuleux

crépi imitation pierre

c’est une option supplémentaire qui nécessite un travail assez fin de façonnage à la main, réservé, encore plus, à un professionnel

 

 

Le crépi isolant
Dans certains cas, joindre un crépi à une opération d’isolation par l’extérieur, peut s’avérer une bonne solution, notamment pour combattre les ponts thermiques. L’article qui portera sur ce thème vous renseignera plus totalement sur ce type de matériel. Dans les grandes lignes, la pose d’un matériau isolant de 6 à 12 cm est recouverte d’un mortier, puis d’un produit d’encollage avant la finition. Comptez de 100 à 180 €/m² TTC posé par un professionnel, selon le niveau d’isolation requis.

 

Le choix du crépi extérieur

Le choix du crépi se fera, en fait; selon 3 critères :

  • Vos obligations réglementaires : selon les directives éventuelles de votre lotissement, celles de votre commune, et celles des Bâtiments de France si vous vous trouvez situé à proximité d’un Monument historique.
  • Le diagnostic réalisé par un professionnel qui peut vous conseiller tel ou tel produit en fonction des produits qui composent actuellement votre façade ou de son exposition.
  • Et, bien sûr, en fonction de vos goûts personnels concernant l’aspect et la couleur.

 

 

Prix de pose du crépi extérieur

Faire appel à un façadier est l’assurance d’un travail bien réalisé car il faut faire attention à de nombreux points :

  • si vous réalisez le mélange personnellement, il ne faut pas varier les dosages pour assurer une uniformité de couleur, notamment ;
  • il faut faire attention aux reprises si votre façade ne peut être effectuée en une seule passe ;
  • si vous utilisez la méthode du gratté, elle est particulièrement délicate à effectuer pour conserver une bonne homogénéité et éviter que certaines parties soient mal grattées ;
  • la technique de l’imitation pierre est encore plus difficile.

 

Méthode

Prix en fourniture et pose par un professionnel

projeté

de 20 à 40 €/m²

projeté et écrasé

de 25 à 45 €/m²

taloché

de 55 à 65 €/m²

taloché et écrasé

de 65 à 75 €/m²

gratté

de 30 à 50 € le m²

imitation pierre

autour de 70 €/m²

 

 

Ces tarifs concernent des conditions de travail ordinaire. Si du rebouchage doit être effectué, ces prix peuvent aller jusqu’à doubler.

Ils sont aussi considérés pour des conditions d’intervention normales, avec un échafaudage simple. Sinon, il faudra ajouter le prix de location de matériel spécial par le professionnel : de 70 à 100 €/jour pour une nacelle, par exemple.

 

Le crépi intérieur

Même si la tendance de ces dernières années lui a fait perdre pas mal de son intérêt, on le trouve encore dans certains intérieurs. C’est vrai que le mode projeté est quasiment disparu mais, en imitation pierre ou en crépi écrasé, il permet quelques finitions qui sont encore du plus bel effet dans les foyers ou autres intérieurs, style bureaux, boutiques, etc.

Le côté salissant est alors moins présent qu’avec un crépi projeté. La difficulté restante provenant du remplacement délicat de cette finition par un autre revêtement mural, mais le faible prix d’une telle décoration peut quand même attirer.

 

Type de crépi intérieur

Prix en fourniture et pose par un professionnel

(comprenant la protection de la pièce)

crépi au rouleau

30 à 50 €/m²

crépi écrasé

40 à 60 €/m²

 

 

 

Les conditions de pose du crépi

Dans le cas d’une rénovation, une déclaration est à déposer en mairie avant d’effectuer le travail. Dans du neuf, le permis de construire aura été accepté avec un principe de crépi et une couleur et accepté par les services administratifs.

Par contre, si votre construction se trouve en limite de voie publique, vous aurez également besoin d’une autorisation pour effectuer ces travaux depuis l’espace public ou, pire, pour y installer un échafaudage. Si vous devez intervenir depuis chez un voisin, de la même façon, vous aurez besoin de son autorisation. S’il ne peut vous le refuser, il peut vous imposer des jours ou des heures.

S’il s’applique aussi bien en neuf qu’en rénovation, il faut cependant que le support sur lequel se pose le crépi soit propre et puisse permettre une bonne accroche, donc pas trop lisse, à moins de passer par une sous-couche d’accroche (prévoir un peu moins d’un euro par m² en fourniture, en supplément).

Inversement, le crépi n’est pas, non plus, fait pour boucher toutes les imperfections d’un mur et ce travail, comme le nettoyage, devra être réalisé en amont.

Un mur en brique, en béton ou en pierre lui conviennent très bien, pour le bois, une couche d’accroche sera également nécessaire. Une période d’un mois est indispensable pour le bon séchage de la maçonnerie, avant d’effectuer cette phase de crépi.

Les conditions météorologiques sont aussi importantes pour cette tâche et, pas plus que durant les périodes de gel, il ne sera possible de l’effectuer pendant des périodes de canicule, si les températures atteignent ou dépassent les 35°. Dans de telles conditions, des fissures pourraient apparaître.

 

Techniques de pose

Comme il en a été quelque peu question dans les finitions de crépi, on trouve différents types de pose :

 

Principe de pose

Pour quel crépi ?

à la truelle

Une technique parfois employée pour des crépis d’intérieur, souvent écrasés en même temps.

projeté

C’est le principe souvent employé pour de très grandes surfaces. A la tyrolienne ou au compresseur. Toutefois, il peut aussi se faire en projeté et être ensuite écrasé ou gratté par une finition taloche ou taloche à clous.

au rouleau

De moins en moins utilisé, c’était la méthode pour les crépis intérieurs aspect granuleux vendus en pots. Il est toutefois possible de l’écraser ensuite.

à l’éponge

C’est plus un principe de finition que de pose, pour lui donner un aspect plus lisse.

 

 

 

TVA

Dans le cas d’une construction de plus de 2 ans, un taux de TVA au taux intermédiaire de 10% peut être appliqué lors de la réalisation par un professionnel.

 

Entretien

Un crépi doit aussi s’entretenir pour éviter l’apparition de mousse, de coulures et autres problèmes. Un bon entretien permettra de le faire durer. S’il venait à se tacher, il pourra s’effectuer avec un nettoyeur à haute pression et/ou l’ajout d’un anti-mousse ou autre produit d’entretien.

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.