Prix d'une piscine couverte

Mis à jour le 17 janvier 2019
Moyenne : 5 (1 vote)
2019-01-17 14:00:00
Piscine sous serre

Si une simple piscine ne vous suffit pas mais que, pour des questions diverses, d’utilisation plus longue dans les saisons ou de meilleure protection du bassin, par exemple, vous souhaitez qu’elle soit couverte, voici des renseignements complémentaires sur son aspect administratif, technique ou financier. Vous y verrez alors plus clair après avoir lu le prix d’une piscine couverte.

 

Vous avez un projet ?

Les démarches

Il faut rappeler les démarches administratives, tout d’abord, qui entoure les piscines individuelles.

  • Lorsque la piscine est hors sol, mais aussi démontée chaque année, ou lorsqu’elle est enterrée, quels que soient ses matériaux de construction, et fait moins de 10 m², vous n’avez aucune démarche à effectuer. Il en est de même si elle est gonflable ou tubulaire. Mais c’est encore le cas si vous avez une piscine intérieure réalisée dans un bâtiment existant et que vous ne modifiez pas l’aspect et la structure de ce bâtiment.
    Dans le cas d’une piscine enterrée de moins de 10 m² ne demandant pas de permis, vous pourrez aussi la recouvrir d’un abri si ce dernier ne dépasse pas 1,80 m de haut.
    Si un local technique lui est associé, il devra faire moins de 2 m².

 

  • Il vous faudra une autorisation préalable de travaux si votre piscine enterrée fait entre 10 et 100 m² et si votre abri fait moins de 1,80 m de hauteur également.
    Il vous en faudra aussi une pour une piscine hors sol de plus de 10 m² ou si votre local technique fait de 2 à moins de 20 m².

 

  • Enfin, un permis de construire sera nécessaire si votre piscine enterrée fait plus de 100 m², ou si elle est enterrée de n’importe quelle taille et dispose d’un abri de plus de 1,80 m ou encore, de la même façon, il vous faudra un permis de construire lorsque le local technique dépasse les 20 m².

 

Il sera, dans tous les cas, préférable de vous rendre auprès des services de l’urbanisme pour voir si aucune interdiction ou restriction n’entoure votre projet de piscine couverte.
 

Les avantages et inconvénients

Avant de vous lancer dans cette opération, il peut aussi être intéressant de juger des réels avantages et des inconvénients qu’une telle réalisation peut vous apporter, sans parler de la piscine en elle-même, mais de la piscine couverte.

 

  • Avantages d’une piscine couverte
    Vous allez pouvoir considérablement prolonger la saison de baignade, selon le mode d’abri que vous retiendrez ;
    Vous n’aurez plus à vous préoccuper de l'hivernage de votre bassin ;
    Vous allez gagner des degrés en toute saison et, même en été, votre eau atteindra facilement les 29 à 30° C pour s’y maintenir ;
    Vous économiserez les autres sécurités obligatoires si votre abri ou votre bâtiment peut se condamner ;
    Vous allez la mettre à l’abri des feuilles, des insectes et de toute pollution qui peuvent tomber dans le bassin.
     
  • Inconvénients d’une piscine couverte
    Selon l’abri, vous risquez de ne plus profiter des rayons du soleil en été ;
    La montée en température peut aussi être forte et provoquer plus d’évaporation, vous obligeant à remplir votre bassin plus souvent ;
    L’abri ou le bâtiment va atteindre un taux d’hygrométrie qui vous obligera à prévoir une bonne ventilation ;
    Si vous faites des économies en produit d’hivernage, ce ne sera pas le cas avec les produits de traitement puisque votre eau sera plus chaude
    Le prix peut être dissuasif car atteindre ou même dépasser le prix de la piscine elle-même.

 

Le budget d’une piscine couverte

On vient de noter le prix qui peut alors devenir dissuasif. Pour mieux le déterminer, avant de le détailler, il est intéressant de définir l’enveloppe budgétaire globale d’un tel projet.
 

On peut alors situer cette enveloppe entre 10.000 € et 100.000 €, même si ces extrêmes seront rares. Le prix sera plutôt à prévoir entre 30.000 € et 50.000 € avec un simple abri et beaucoup plus si vous voulez lui créer un véritable bâtiment en dur autour.

Ces prix seront cependant très dépendants de :

  • la piscine d’une part, selon sa matière, sa dimension, sa profondeur,
  • mais aussi de l’abri d’autre part, selon qu’il s’agira d’un abri, d’une construction existante ou à créer, selon également sa dimension et sa hauteur. On parlera alors d’une piscine extérieure avec abri ou d’une piscine intérieure.

 

Prix des modèles de piscine

La piscine est donc le premier élément déterminant du prix. Vous en trouverez de plus amples développements dans le guide sur le prix d’une piscine : hors sol ou enterrée.

 

Sans en reprendre tous les détails, on peut cependant en déduire le tableau suivant qui apportera les premiers éléments de réflexion, pour un bassin standard avoisinant les 8 x 4 m avec une profondeur d’environ 1,50 m :

 

Modèle de piscine

Prix TTC en fourniture

Prix TTC en fourniture et pose

Coque

autour de 10.000 € en kit

autour de 15.000 €

Kit

autour de 8.000 € en kit

autour de 20.000 €

Modulaire

autour de 8.500 € en kit

autour de 15.000 € à 20.000 €

Maçonnée

-

de 20.000 à 30.000 €

 

 

Bien sûr, de nombreux autres éléments peuvent intervenir comme la qualité du liner, la possibilité d’un fond avec fosse à plonger, la présence d’une pompe à chaleur pour maintenir l’eau à une bonne température, même en plein hiver,

 

Par contre, ne sont pas envisagées, ici, les piscines hors sol qui, même si cela reste toujours possible, ne sont pas réellement conçues pour être couvertes par un abri ou pour être assemblées dans un bâtiment.

 

Prix des abris de piscine

La différence se fait aussi selon le principe retenu qui pourra disposer de différents types d’abris, que ce soit par leur conception, mais aussi par leur hauteur.

Ainsi, la première caractéristique de ces abris est leur principe de fonctionnement et l’on trouve ainsi différents modèles :

  • la structure fixe qui est ancrée dans le sol et dont le prix est alors de 10.000 à 40.000 €, selon leur matière et leur dimension ;
  • La structure ouvrante qui permet de dégager tout ou partie du bassin pour le laisser à l’air libre, lorsque l’on souhaite et qui coûte alors, en fourniture, de 3.000 à quelquefois 20.000 € ou plus, selon la surface du bassin, le principe d’ouverture et la hauteur de l’abri. On retrouve alors des ouvertures :
    • coulissantes : lorsque deux modules coulissent l’un sur l’autre.
    • semi-coulissantes : un module est fixe et un autre vient coulisser dessus.
    • télescopiques : l’abri se décompose en 4 ou 5 modules, voire plus selon la longueur du bassin, et chacun vient coulisser sur les autres, vous permettant de dégager le bassin comme vous le souhaitez.
    • relevables : les modules ne coulissent plus mais peuvent se relever pour vous laisser profiter de l’air.
    • amovibles : les modules se démontent, sont légers et se positionnent alors les uns sur les autres.
    • type serre : une toile vient se fixer sur une structure solide.
    • gonflables : la toile est gonflée par une sorte de compresseur.

 

Le plus courant et le plus pratique reste le principe du télescopique qui permet de fermer ou d’ouvrir le bassin comme souhaité.

Ces modèles peuvent être avec rail ou sur roulettes.

L’avantage du rail est que les modules coulissent parfaitement quelle que soit la nature du sol.

L’inconvénient est la présence du rail qui est alors, soit encastré dans la plage mais où les saletés viennent s’encastrer, soit posé sur la plage avec le risque de se taper dedans avec les pieds.
 

Mais ces abris se décomposent encore en plusieurs principes de hauteur qui sont :

  • l’abri haut : il fait au-delà de 1,80 m et peut aller jusqu’à 3 m. Son avantage est de pouvoir tenir debout dessous. Il est parfois télescopique mais dispose de portes pour y entrer et le refermer pour l’utiliser en hiver. C’est d’ailleurs dans cet esprit qu’il est conçu. Car, compte tenu de son poids, il est plus souvent ouvert par ses portes, même en été, afin de l’aérer. Il sera plus large que le bassin afin de pouvoir y placer des transats ou autres chaises longues.
  • l’abri semi-haut : Il peut aller, en point haut, jusqu’à 1,80 m. Constitué de différents éléments, le plus bas ne permet pas de s’y tenir debout partout. Télescopique, il s’utilise plutôt ouvert pour se baigner.
  • l’abri bas : A son point le plus haut, il fait autour de 1 m et donc moins sur les côtés, et encore moins sur les modules inférieures. Il est fait pour une utilisation plutôt ouverte mais permet quand même de se baigner dessous sans ouvrir totalement (soit en coulissant partiellement un des éléments, soit en ouvrant une porte coulissante ou relevable sur le côté d’un des modules).
  • il existe aussi des principes d’abris qui sont plats, pratiquement à fleur de votre bassin. Ils devront donc être ouverts pour vous baigner et ne vous permettent pas de vous baigner en toute saison, à moins d’être dans une région très chaude. Par contre, ils protègent parfaitement votre bassin de toutes les feuilles et autres impuretés qui pourraient s’y engouffrer, un peu selon le principe du rideau de piscine.

 

La plupart des abris sont conçus avec une armature en alu et des panneaux en polycarbonate. Leur prix plus précis varie donc selon quelques-unes des caractéristiques vues précédemment, pour un modèle de 8 m x 4 m :

 

Modèle d’abri

prix abri haut

prix abri semi-haut

prix abri bas

abri fixe

de 10.000 à 40.000 €

-

-

abri télescopique

de 15.000 à 25.000 €

de 10.000 à 18.000 €

de 7.000 à 15.000 €

abri coulissant

de 8.000 à 20.000 €

de 7.000 à 15.000 €

de 5.000 à 9.000 €

abri relevable

-

de 5.000 à 12.000 €

de 4.000 à 8.000 €

abri amovible

-

-

de 3.000 à 6.000 €

 

 

Ce qui peut aussi retenir votre intérêt est la présence d’une motorisation même si un abri télescopique peut souvent être manipulé facilement par une seule personne. Le prix d’une telle motorisation ajoute alors une somme d’environ 5.000 €.

 

Le cas d’une piscine intérieure

Si vous voulez un véritable bâtiment autour de votre piscine, vous avez deux solutions :

 

  • Le bâtiment existe déjà, grange, hangar ou véranda, et il vous faudra faire creuser la piscine dans ce qui contient déjà une dalle béton. Il vous faudra alors compter 2.000 à 3.000 € pour démolir une trentaine de mètres carrés de dalle.
     
  • Vous voulez faire construire un bâtiment autour de votre piscine, en dur.
    Le coût de la construction d’un simple bâtiment sera autour de 1.500 € le m².
    Pour une véranda, il vous en coûtera entre 1.000 et 1.200 € le m².
    Dans tous les cas, un système de ventilation de très bonne facture sera indispensable et des matériaux ne craignant pas l’humidité.

 

Prix du chauffage de piscine

Si vous souhaitez utiliser votre piscine le plus longtemps possible, voire toute l’année, vous devrez aussi, certainement, prévoir de la chauffer. Il vous faudra alors prévoir un supplément de 3.000 à 6.000 € pour un chauffage par panneaux solaires ou par pompe à chaleur, selon le cubage total de votre bassin, votre région et la saison à laquelle vous voulez l’utiliser (toute l’année, 9 mois de l’année ou 6 mois de l’année).

 

Le coût de fonctionnement d’une piscine

Si vous souhaitez une piscine, il ne faudra, cependant, pas prendre seulement en compte le prix de l'investissement que représente ce bassin et son abri, mais ne pas oublier son coût de fonctionnement. Même s’il est moindre, il n’est quand même pas négligeable. Cette question a été étudiée dans le guide prix des équipements de sécurité et entretien d’un piscine. Comptez une somme allant de 200 à 350 € par an, selon le principe retenu (chlore, brome, oxy-actif) ou selon l’appareillage et son amortissement.

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.