Prix d’une piscine à débordement

Mis à jour le 16 septembre 2019
2019-09-16 05:00:00
Piscine à débordement

Si vous souhaitez construire une piscine basée sur l’esthétique et le luxe, la piscine à débordement est le modèle qu’il vous faut. Cependant, il faudra veiller à prendre en considération les démarches administratives, la législation ou encore les frais supplémentaires qui incombent à la mise en place de cet équipement. Pour vous doter d’une telle piscine il faudra compter un prix de départ fixé à 20.000 €.

 

Vous avez un projet ?

Budget récapitulatif

Postes en amont de la construction

Prix

étude de terrain

entre 1.000 et 1.500 €

assurance dommage ouvrage

80 €

Postes pour la préparation du sol

Prix

Terrassement

15 à 60 € le m³

Excavation

10 à 30 € le m³

Retrait du surplus de terre

10 à 50 € le m³

Construction d’une dalle

environ 65 € le m²

Choix du modèle

Prix

débordement miroir

10 à 20 % en plus d’un modèle traditionnel

débordement cascade

15 à 30 % en plus d’un modèle traditionnel

Types de construction

Prix

en kit, type monocoque

entre 10.000 et 20.000 €

en béton

entre 20.000 et 50.000 €

pose

entre 500 et 10.000 €

Revêtement

Prix

liner

entre 5 et 50 € la m²

pose d’un liner

entre 500 et 1.000 €

Raccordement

Prix

électricité

entre 200 et 300 €

eau :

  • tranchée
  • raccordement eau et alimentation

 

entre 10 et 50 € le ml

entre 20 et 60 e le ml

Coûts annexes

Prix

taxe d’aménagement

taxe foncière et habitation

entre 300 et 700 €

augmentation de 10 %

coûts de fonctionnement en électricité

entre 250 et 350 €/an

produits de traitement de l’eau

entre 200 et 400 €/an

usure du matériel

environ 200 €/an

 

Les démarches en amont des travaux

Avant le lancement de tous travaux et avant même l’établissement de simples devis, il est important de réaliser certaines formalités.

 

  • Les démarches administratives

 

La première étape consiste à se renseigner auprès de la mairie du lieu d’habitation, du PLU (Plan Local d’Urbanisme) en vigueur dans votre commune. En effet, il est possible que ce dernier dispose de certaines règles pouvant vous empêcher la réalisation de cet aménagement.

 

Toutefois, si le PLU ne mentionne pas de conditions restrictives particulières, il vous faudra réaliser une demande de travaux à votre mairie si votre piscine à débordement dispose d’une superficie comprise entre 20 et 100 m².

 

La demande de permis de construire est obligatoire dans les cas suivants :

  • si la piscine est non couverte et dont la superficie dépasse les 100 m² et dont la hauteur est supérieure à 60 cm ;
  • si la piscine mesure plus de 20 m² et est intérieure ou sous un abri spécifique à une piscine ;
  • si la piscine dispose d’un abri mesurant plus d’1m80.

 

L’étude de terrain

En parallèle des démarches administratives, il est recommandé de faire réaliser par un spécialiste, une étude de terrain. Cela constitue également une étape préalable à la construction de la piscine et il ne convient en aucun cas de passer outre, même si elle n’est pas obligatoire elle anticipera les mauvaises surprises. En effet, cette dernière permet dans un premier temps de savoir si votre terrain est piscinable. Si tel n’est pas le cas, il vous faudra abandonner votre projet de construction.

 

Les conditions idéales pour pouvoir accueillir une piscine à débordement est de posséder un terrain disposant d’une légère pente et étant constitué d’une terre calcaire. Si la composition de votre sol est plutôt argileuse, l’installation d’une piscine s’avère compliquée du fait que ce soit une terre instable car particulièrement sensible aux variations d’humidité. Cela pourra jouer en votre défaveur et endommager l’armature de la piscine. Pour contrer ce type de désagrément, il faudra installer un système de drainage et de puits de décompression afin de contrôler l’humidité du sol. Cela est également vrai pour les sols à tendance sableuse.

 

Cette analyse veillera bien entendu à déterminer l’emplacement idéal en termes d’ensoleillement mais aussi selon le type de sol.

Pour une réalisation de ce type, il sera nécessaire de dégager un budget compris entre 1.000 et 1.500 €.

 

La législation régissant l’installation d’un tel équipement

Il est important de savoir que la mise en place d’une piscine est régie par un certain nombre de règles pour en sécuriser l’accès afin d’éviter les accidents. Il est vrai que, depuis la loi n°2003-9 en date du 3 janvier 2003, la piscine se voit dans l’obligation d’être dotée d’un des équipements de sécurité listés dans le tableau ci-dessous :

 

Equipements obligatoires

Prix en fourniture et pose

barrières ou clôtures

entre 150 et plus de 1.000 €

système d’alarme

entre 200 et 1.000 €

volet roulant automatique

entre 3.000 et 7.000 €

abris de piscine

entre 5.000 et 20.000 €

 

La construction nécessite également de prendre une assurance dommages ouvrage afin de couvrir les risques potentiels liés à sa mise en place. Cette assurance vous en coûtera la somme de 80 €.

 

Le principe de fonctionnement d’une piscine à débordement

La piscine à débordement repose sur un principe simple. L’eau de la piscine s’épand dans un second bassin, aussi appelé bassin tampon, disposé en contrebas du premier dont l’écoulement se fait par un ou bien plusieurs côtés de la piscine principale. Il est donc partiel ou total.

 

Il se peut aussi, selon le modèle, que l’eau se déverse au sein d’un réseau de goulottes installé en périphérie de la piscine. Dans ce second cas, un deuxième bassin n’est donc pas nécessaire.

 

Une piscine à débordement est donc une piscine enterrée, les margelles généralement installées autour des piscines traditionnelles n’existent plus dans cette version. De la même manière, les skimmers, initialement présents à hauteur de la ligne d’eau sur une piscine standard et servant à faire entrer l’eau pour la filtrer ont totalement disparu dans ce modèle car la filtration s’effectue via le bassin tampon ou bien au moyen du réseau de goulottes.

 

Dans le cas où un bac de débordement existe, il faut que la contenance de ce dernier soit supérieure ou égale à 10 % du volume du bassin principal afin d’en garantir le bon fonctionnement.

 

Pour que ce type d’aménagement fonctionne bien, il est impératif que la surface de l’eau soit parfaitement plane. Pour cela il est donc catégorique que le pisciniste réalise la mise en place de l’équipement dans les règles de l’art.

 

Les types d’équipements nécessaires

Pour le bon fonctionnement d’une piscine à débordement, il est nécessaire, en plus de la construction, d’installer un certain nombre d’équipements. Ces derniers peuvent être :

  • une pompe à débordement qui a un rôle d’absorption de l’eau. Pour un meilleur rendement et selon la taille de la piscine il peut être envisagé d’installer une seconde pompe afin d’obtenir un meilleur débit.
  • une filtration puissante car elle fonctionne en continue.
  • une vanne anti retour ayant pour vocation d’arrêter l’écoulement de l’eau si la pompe ne fonctionne plus.
  • une électrovanne qui régule le volume d’eau de la piscine.
  • une sonde niveau aussi appelée sonde trop plein : quand le niveau est trop bas elle permet l’ouverture de l’électrovanne pour remplir le bassin jusqu’à atteindre son niveau initial et se ferme dès lors que le niveau est atteint. L’inverse est également possible.
  • un bassin secondaire pour un modèle en cascade.
  • équipement d’injection de gaz carbonique pour réguler le pH de l’eau car en se déversant dans le bac tampon, l’eau libère des gaz carboniques qui déséquilibrent le pH de la piscine.

 

Afin d’améliorer le confort des utilisateurs, il est possible d’ajouter des équipements complémentaires tels que :

  • une pompe à chaleur ;
  • un dispositif de balnéothérapie ou encore de massothérapie ;
  • un dispositif de traitement de l’eau.

 

Les différents modèles de piscine à débordement

En termes de piscine à débordement, il existe principalement deux grandes familles que sont :

  • la piscine à débordement miroir : ce modèle de piscine est celui des piscines publiques. L’eau qui déborde se déverse par les grilles reliées aux goulottes se trouvant tout autour du bord de la piscine. Cependant, pour les piscines privatives, il est possible qu’une simple fente en bordure de la piscine se substitue à ce système de grilles pour sortir de cet aspect piscine publique et ainsi rend un côté plus esthétique. La fente est également reliée à des goulottes transportant l’eau aux filtres qui sera ensuite renvoyée dans le bassin.
  • la piscine à débordement cascade : la ligne de surface de la piscine se fond avec la ligne d'horizon et offre l’illusion visuelle que les 2 se confondent. Pour cela, il est nécessaire de créer un 2ème bassin en contrebas. Bassin dans lequel l’eau s’écoulera en formant une cascade le long de la piscine principale surplombant ainsi le petit bain. Toutefois, pour un effet cascade réussi, le débordement se doit d’être le plus silencieux possible. L’eau doit seulement ruisseler le long de la paroi menant au bassin tampon.

 

Les avantages et inconvénients d’une piscine à débordement

La piscine à débordement, peu importe le modèle pour lequel vous opterez offre de nombreux avantages en comparaison à une piscine enterrée traditionnelle. Parmi ces points forts, on peut citer :

  • esthétisme et design : le modèle à débordement fait partie des piscines les plus luxueuses
  • entretien facilité car l’eau est continuellement brassée, toujours propre et donc d’une qualité optimale
  • absence de trace de la ligne d’eau sur le liner du fait que l’eau déborde de la piscine
  • économie d’eau car en tombant dans le bassin tampon, elle est recyclée. De même pour les eaux de pluie.
  • l’absence de margelle donne au bassin une impression de grandeur

 

Toutefois, les avantages ne vont pas sans la contrepartie de quelques inconvénients :

  • le maintien d’une température constante au sein de tout le bassin est impossible car l’eau est en perpétuelle mouvement
  • il est nécessaire de maintenir un niveau d’eau constant
  • des pompes puissantes sont indispensables
  • le terrain doit préférablement être dénivelé pour y mettre le second bassin où débordera l’eau
  • le coût est élevé
  • la pose est complexe
  • il faut faire établir une étude de faisabilité avant de lancer la construction du projet

 

L’étape de la construction

Lorsque la phase de construction débute, il est fondamental de prendre en considération un certain nombre de critères comme les suivants :

  • le choix des matériaux
  • la dimension
  • les aménagements du pourtour de la piscine comme une terrasse. Si vous souhaitez obtenir de plus amples détails à ce sujet, veuillez vous référez à l’article ci-contre : Prix d’une terrasse de piscine
  • les équipements

 

Le terrassement et le décaissement sont les principales actions à mener pour préparer le terrain avant de recevoir la piscine. Voici quelques indications de prix pour la réalisation de cette étape :

 

Postes pour la préparation du sol

Prix

 

 

Terrassement

sol sablonneux

15 à 20 € le m³

sol argileux

25 à 30 € le m³

sol calcaire

50 à 60 € le m³

Excavation

10 à 30 € le m³

Retrait du surplus de terre

10 à 50 € le m³

Construction d’une dalle

environ 65 € le m²

 

Il vous est ensuite possible de choisir entre différents types de structure :

  • le kit de type monocoque peut se trouver sur le marché pour un budget oscillant entre 10.000 et 20.000 €. Cependant, la variété en termes de formes mais aussi de dimensions est limité.
  • le béton : toutes les formes et superficies sont réalisables. La piscine béton peut être un modèle :
    • avec structure en parpaings : entre 20.000 et 30.000 €
    • en béton coulé : entre 25.000 et 50.000 €
    • en béton projeté : entre 25.000 et 50.000 €

 

Si vous optez pour un modèle en béton maçonné ou en parpaing, un revêtement de type liner, carrelage/mosaïque, peinture, résine, enduit hydrofuge, un béton ciré ou encore polyester devra être installé par-dessus.

 

Le liner est un revêtement qui est souvent utilisé pour la construction d’une piscine de par son bon rapport qualité/prix. En effet, il dispose d’un certain nombre d’avantages, c’est pour ces raisons qu’il fait partie des revêtements les plus installés. Il est vrai que le liner s’adapte à tout type de surface, l’entretien est facile, il ne se décolore pas, il est disponible en plusieurs coloris ou textures, il est antidérapant et possède une durée de vie pérenne.

Voici ci-contre, les prix auxquels vous pourrez vous attendre si vous souhaitez faire installer un liner :

 

Epaisseur du liner

Prix au m²

45 mm

entre 5 et 15 €

50 mm

entre 10 et 20 €

75 mm

entre 15 et 30 €

85 mm

entre 25 et 50 €

Pose d’un liner

Prix

main d’oeuvre

entre 500 et 1.000 €

 

Il ne faut pas oublier d’établir les raccordements en eau et en électricité à la piscine. Voici à titre indicatif quelques prix relier votre piscine au réseau d’électricité et d’eau :

 

 

Descriptif

Prix

Raccordement électrique

installation d’un coffret électrique disposant d’une protection

entre 200 et 300 € (fourniture et pose)

Raccordement au réseau d’eau

tranchée

entre 10 et 50 € le mètre linéaire

raccordement et alimentation en eau

entre 20 et 60 € le mètre linéaire

 

Prix d’une piscine à débordement

Afin de s’équiper d’une telle piscine, il faut savoir que son coût est entre 20 et 30 % plus onéreux qu’une piscine enterrée traditionnelle. Il faudra débourser au minimum 20.000 € pour obtenir une piscine à débordement. Ce prix sera tout de même susceptible de varier grandement selon les options que vous choisirez.

 

Les critères impactant le prix

  • le terrassement
  • les matériaux utilisés pour la construction
  • les dimensions de la piscine
  • les aménagements du pourtour de la piscine
  • les accessoires
  • le pisciniste que vous déciderez d’employer
  • Vous pourrez aussi miser sur l'agrandissement de votre piscine existante.

 

Selon la famille de piscine à débordement pour laquelle vous optez, il faudra avoir en tête quelques idées de prix :

  • pour un débordement miroir, comptez 10 à 20 % en plus par rapport à une piscine classique
  • pour un débordement cascade, il faudra plutôt se baser sur un surcoût allant de 15 à 30 %

 

Concernant la pose, les prix d’installation se situent entre 500 à plus de 10.000 € selon la complexité du modèle désiré.

 

Quel entretien effectuer ?

L’entretien de la piscine passe dans un premier temps par le fonctionnement en continu des pompes de filtration. Ainsi, la surface de la piscine est constamment propre.

Toutefois, afin de pallier à la différence de hauteur dans le cas d’une piscine à débordement cascade, la pompe se doit d’être particulièrement performante pour pouvoir être en capacité de rejeter l’eau dans la piscine supérieure.

 

En plus de ces pompes, peut y être ajouté le passage quotidien durant plusieurs heures d’un robot de piscine. Pour se doter d’un tel équipement, il faut compter entre 250 et 1.000 €.

 

Afin d’obtenir des informations complémentaires au sujet de l’entretien de la piscine, vous pouvez consulter le guide sur le Prix des équipements de sécurité et de l’entretien d’une piscine.

 

Les frais complémentaires

Il ne faut pas oublier qu’en plus des frais de construction, des dépenses annexes verront le jour. Parmi ces dernières, on peut citer :

  • les taxes qui sont au nombre de 2 :
    • la taxe d’aménagement, anciennement appelée taxe locale d’équipement, est à verser uniquement une seule fois. Elle varie selon le lieu d’habitation et la surface de votre piscine. Elle est généralement comprise entre 300 et 700 €.
    • la taxe foncière et d’habitation : la construction d’une piscine enterrée fait augmenter de l’ordre de 10 % maximum les taxes d’habitation et foncière. La construction est donc considérée comme étant une annexe à votre logement. De par ce fait, elle doit impérativement être déclarée auprès des services d’impôts.
  • pour les coûts de fonctionnement et notamment l’électricité pour les pompes qui tournent en continu lors de la période estivale, il faut compter un coût annuel compris entre 250 et 350 €.
  • les rajouts d’eau au cours de la saison d’utilisation
  • produits d’entretien : pour les produits de traitement de l’eau seulement, il faudra compter entre 200 et 400 € par an
  • l’usure du matériel : en termes de budgétisation sur une année, ces coûts se trouvent aux environs de 200 €.

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.