Prix d’un chauffe-eau thermodynamique

Mis à jour le 12 septembre 2019
Aucun vote pour le moment
2019-09-12 13:00:00
Schéma d'un chauffe-eau thermodynamique

Le prix d’un chauffe-eau thermodynamique, en fourniture et pose, peut varier de 1 800 à 6 100 €, en fonction du modèle choisi, de la provenance de l’air extrait et de la nature des travaux à réaliser pour son installation. Ce mode de production d’eau chaude sanitaire est à la fois écologique, car il fonctionne par aérothermie, et donc économique.

 

Vous avez un projet ?

Budget récapitulatif

Type de chauffe-eau thermodynamique

Prix de fourniture seule

Prix de fourniture et pose

Chauffe-eau thermodynamique sur air intérieur

de 1 400 à 3 000 €

de 1 800 à 4 100 €

Chauffe-eau thermodynamique sur air extérieur

de 1 800 à 3 500 €

de 2 200 à 4 600 €

Chauffe-eau thermodynamique sur air extrait

de 2 800 à 5 000 €

de 3 200 à 6 100 €

Autres prestations

Prix

Consommation électrique annuelle

160 € / an

Coût de dépose de l’ancien chauffe-eau

140 € environ

Contrat d’entretien annuel

entre 130 et 200 € / an

 

 

Le principe de fonctionnement d’un chauffe-eau thermodynamique

Le chauffe-eau thermodynamique, appelé également CET ou même cumulus thermodynamique, permet de produire de l’eau chaude sanitaire grâce à l’aérothermie. En effet, le principe de fonctionnement est le même que celui d’une pompe à chaleur. Les calories présentes dans l’air sont, dans un premier temps, captées afin de réchauffer un fluide caloporteur. Ce dernier transmet la chaleur à l’aide d’un compresseur pour chauffer l’eau présente dans le ballon de stockage.

 

  • Selon que l’apport d’air se fait par l’intérieur ou par l’extérieur, un chauffe-eau thermodynamique peut fonctionner avec des températures allant de -5 à 35 °C. Ce type d’installation permet donc de fonctionner presque tout au long de l’année. Il est à noter qu’une température de l’air capté de l’ordre de 19 °C environ permet un rendement optimal.

 

  • Un chauffe-eau thermodynamique peut couvrir jusqu’à 75 % des besoins en eau chaude d’un logement sur une année complète.

 

  • Un dispositif d’appoint, très souvent électrique, permet de prendre le relais quand cela est nécessaire. C’est le cas notamment pour certains chauffe-eau thermodynamiques quand la température extérieure passe en-dessous de la barre des -5 °C, ou si vos besoins en eau chaude augmentent de façon ponctuelle par exemple.

 

  • La température de l’eau chaude ainsi produite peut afficher des températures allant jusqu’à 60 °C.

 

  • Les économies réalisées sur votre facture énergétique peuvent aller au-delà de 50 % en comparaison avec une production d’eau chaude sanitaire intégrée à une chaudière. Ce pourcentage peut s’élever à près de 70 % s’il est comparé aux traditionnels chauffe-eau fonctionnant au gaz ou à l’électricité.

 

  • Un chauffe-eau thermodynamique nécessite toutefois un léger apport électrique pour alimenter le compresseur. Bien évidemment, sa consommation électrique augmente quand le dispositif d’appoint se déclenche. Ainsi, la consommation électrique d’un chauffe-eau thermodynamique est estimée aux alentours de 160 € par an.

 

  • L’installation de votre chauffe-eau thermodynamique doit être réalisée dans une pièce aérée présentant une surface au plancher d’au moins 10 m² afin d'obtenir un rendement idéal.

 

  • Le temps de chauffe est assez court, de l’ordre de 8 heures environ pour une production de 250 litres d’eau chaude. Il est ainsi possible de chauffer votre eau sanitaire le temps des heures creuses afin de réaliser un surplus d’économies.

 

  • Il est important de signaler dans ce guide qu’il est possible d’alimenter un réseau de chauffage hydraulique avec une chauffe-eau thermodynamique. Ainsi, vous pourrez faire des économies sur votre facture de chauffage si vous le raccordez à des radiateurs à eau chaude ou un plancher chauffant par exemple.

 

Vous pouvez aussi consulter le comparatif des chauffe-eau afin de vous faire une meilleure idée.

 

Les avantages et les inconvénients

Avantages

Inconvénients

  • écologique, énergie renouvelable et gratuite
  • très économique à l’usage
  • couvre jusqu’à 75 % des besoins d’un foyer
  • aide et subventions à l’investissement
  • génère moins d’émissions de gaz à effet de serre qu’une chaudière fioul ou gaz
  • très faible consommation électrique
  • temps de chauffe rapide
  • investissement élevé
  • non autonome
  • besoin d’un apport électrique
  • nécessite un dispositif d’appoint
  • nécessite de l’espace pour l’installation
 

 

Les différents types de chauffe-eau thermodynamique

Les différents types de chauffe-eau thermodynamique se distinguent par la provenance et le procédé de prélèvement de l’air. Ainsi, ce dernier peut capter l’air intérieur, extérieur, ou même l’air extrait d’une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée).

 

  • Chauffe-eau thermodynamique sur air intérieur

 

Le chauffe-eau thermodynamique sur air intérieur, ou sur air ambiant, prélève donc l’air présent dans la pièce où il est implanté.

  • En règle générale, l’installation se fait dans un espace non chauffé, de type buanderie, garage ou toute autre pièce de service.
  • La zone d’implantation de votre équipement doit impérativement être bien ventilée, et représenter un minimum de 20 m3, soit environ 10 m² de surface de plancher.
  • Si le rendement de ce type d’installation est très avantageux, il fait néanmoins baisser la température de la pièce dans laquelle il est mis en place. Cela peut représenter un accroissement des besoins de chauffage afin de pallier à cette baisse des températures.
  • Afin de ne pas trop impacter votre facture de chauffage, il est fortement recommandé de veiller à l’isolation de la pièce où est installé votre chauffe-eau thermodynamique.
  • Son fonctionnement peut engendrer des nuisances sonores, il est donc conseillé de l’éloigner des chambres à coucher ou autres pièces de vie.
  • Ce type d’installation permet un fonctionnement tout au long de l’année.

 

  • Chauffe-eau thermodynamique sur air extérieur

 

Le chauffe-eau thermodynamique sur air extérieur prélève l’air en dehors de votre logement.

  • Il peut se présenter sous deux modèles différents, le monobloc ou en split.
  • Le chauffe-eau thermodynamique, qu’il soit monobloc ou en split, permet une installation dans un logement quand la place manque pour implanter un système sur air ambiant.
  • Les calories étant prélevées à l’extérieur, votre chauffe-eau thermodynamique ne peut fonctionner qu’avec des températures allant de -5 à 35 °C environ. En dehors de cette fourchette de températures, la résistance électrique prend le relais.

 

  • Dans sa version monobloc, un système de double gaines isolées est installé au niveau de la pompe à chaleur couplée à votre ballon de stockage. La première gaine permet d’extraire l’air de l’extérieur, et la deuxième permet de rejeter l’air refroidi.

 

  • Dans sa version en split, toute la partie pompe à chaleur est installée directement à l’extérieur de votre logement, reliée par une gaine au ballon de stockage installé, lui, à l’intérieur.
  • La pompe à chaleur du modèle en split est installée sur une dalle béton prévue à cet effet, ou en façade.
  • L’installation de cette pompe à chaleur à l’extérieur de votre domicile permet de ne pas subir les nuisances sonores de cette dernière.
  • Les débits d’air d’un modèle en split sont plus élevés qu’un modèle monobloc, donc plus performants.
  • Le coût d’installation d’un tel modèle est plus onéreux, de par sa configuration.

 

  • Chauffe-eau thermodynamique sur air extrait

 

Le chauffe-eau thermodynamique sur air extrait par une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée).

  • Ce type d’installation permet un rendement optimal, ce qui vous permet de réaliser un maximum d’économies énergétiques.
  • L’intégralité des calories présentes dans l’air chaud extrait par votre VMC sont récupérées par le compresseur du cumulus thermodynamique.
  • Ce modèle de chauffe-eau thermodynamique permet de produire de l’eau chaude sanitaire, mais également d’assurer la bonne ventilation de votre logement.
  • L’installation se fait dans une pièce chauffée équipée d’un système de ventilation.
  • Le chauffe-eau thermodynamique sur air extrait permet un fonctionnement tout au long de l’année.

 

Type de chauffe-eau thermodynamique

Avantages

Inconvénients

Chauffe-eau thermodynamique sur air intérieur

  • Fonctionne tout au long de l’année
  • Rendement avantageux

 

  • L’installation doit se faire dans une pièce bien ventilée
  • Nuisances sonores
  • Nécessite une surface au plancher de 10 m² au minimum
  • Fait baisser la température de la pièce

Chauffe-eau thermodynamique sur air extérieur

  • Absence de nuisances sonores pour une installation en split
  • Rendement plus élevé pour une installation en split qu’en monobloc
  • Ne fonctionne qu’avec des températures allant de -5 à 35 °C
  • Coût de l’installation en split plus onéreux qu’en monobloc

Chauffe-eau thermodynamique sur air extrait

  • Fonctionne tout au long de l’année
  • Rendement optimal
  • Récupération intégrale des calories de l’air extrait par la VMC
  • Solution 2 en 1 : production d’eau chaude sanitaire + ventilation
  • Modèle le plus économique à l’usage
  • Plus onéreux à l’achat
  • Nuisances sonores éventuelles
 

 

Les critères de sélection d’un chauffe-eau thermodynamique

Voici un petit tour d’horizon des différents critères qui vous permettront de faire votre choix au moment de l’achat d’un chauffe-eau thermodynamique :

 

  • Le coefficient de performance

 

Le coefficient de performance, le COP, représente la quantité de chaleur produite avec une consommation d’1 kWh d’électricité. D’une manière générale, un chauffe-eau thermodynamique affiche, en sortie d’usine, un COP compris entre 3 et 4. Cela signifie que pour 1 kWh d’électricité consommée, il restitue entre 3 et 4 kWh de chaleur.

  • Le coefficient COP augmente proportionnellement, en fonction de la performance de l’équipement. Un COP élevé vous garantit donc une bonne performance, synonyme d’économies supplémentaires.
  • L’indice COP est mentionné sur l’équipement que vous achetez. Il est calculé par les fabricants en laboratoire par un organisme certificateur.
  • Le COP est mesuré selon la norme EN 255-3 dans les conditions suivantes :
    • La température de l’eau chaude sanitaire est comprise entre 15 et 45 °C
    • Pour un chauffe-eau thermodynamique sur air extérieur, l’air prélevé affiche une température de 7 °C.
    • Pour un chauffe-eau thermodynamique sur air intérieur, l’air prélevé affiche une température de 15 °C.
    • Pour un chauffe-eau thermodynamique sur air extrait, l’air prélevé affiche une température de 20 °C.
  • Le COP doit se calculer sur une année complète, et non à une période précise.
  • Plus le COP est élevé, plus le prix d’achat de votre équipement le sera également.

 

Conditions de mesures du COP selon la norme EN 255-3

Température de l’eau chaude sanitaire

entre 15 et 45 °C

Température de l’air prélevé

chauffe-eau thermodynamique sur air extérieur

7 °C

chauffe-eau thermodynamique sur air intérieur

15 °C

chauffe-eau thermodynamique sur air extrait

20 °C

 

 

  • La capacité du ballon de stockage

 

La capacité du ballon de stockage devra être calculée en fonction du nombre de personnes vivant dans votre foyer, mais également en fonction de vos habitudes de vie.

  • Les cumulus thermodynamiques les plus installés présentent des volumes allant de 200 à 300 litres en moyenne.
  • A titre indicatif, une personne consomme près de 30 litres par jour d’eau chaude sanitaire.
  • Il est conseillé d’opter pour un ballon de stockage de 200 litres pour une famille de 6 au maximum. Au-delà, il est recommandé de partir sur une base de 300 litres a minima.
  • Un professionnel peut vous renseigner, et vous aider à calculer le volume de votre cumulus en fonction du nombre d’occupants de votre logement. En effet, s’il est sous-dimensionné, la résistance électrique devra prendre le relais pour vous apporter le surplus d’eau chaude nécessaire, et sur-dimensionné, l’eau chaude produite ne sera pas intégralement utilisée et sera donc gaspillée.
  • Tout comme pour l’indice COP, plus le volume de votre ballon de stockage est élevé, plus le prix d’achat le sera également.

 

  • Le type de chauffe-eau thermodynamique

 

Comme expliqué dans le chapitre précédent, le modèle de chauffe-eau thermodynamique dépend de la provenance de l’air prélevé.

  • Il convient de le choisir en fonction des différents critères approfondis précédemment, mais également de la place dont vous disposez pour une telle installation.
  • La technologie utilisée et le type d’installation n’étant pas les mêmes, le choix du modèle conditionnera le montant final de votre investissement (voir détail des prix ci-dessous).

 

  • La résistance et sa puissance

 

La puissance de la résistance électrique fera fluctuer votre consommation énergétique, et donc votre facture d’électricité.

  • Si votre installation est un modèle de chauffe-eau thermodynamique sur air extérieur, il conviendra d’opter pour une résistance électrique relativement puissante pour prendre le relais en cas de forte chute des températures extérieures.
  • Si votre installation est couplée à votre système de ventilation, votre résistance électrique ne sera pas autant sollicitée. Autant de paramètres à prendre en compte lors de l’achat.
  • Bien évidemment, comme la plupart des critères précédemment cités, plus la puissance de votre résistance est élevée, plus votre chauffe-eau thermodynamique sera onéreux.

 

  • La présence de dispositifs optionnels

 

La présence de dispositifs optionnels peut également être un critère de choix pour votre chauffe-eau thermodynamique. Ces options représentent du confort d’utilisation supplémentaire, mais également des frais à ajouter sur la facture finale.

  • Comme la technologie n’a de cesse d’innover, il est désormais possible de piloter votre cumulus thermodynamique depuis un smartphone ou une tablette. Cette option entre directement dans le champ de la domotique et permet des économies à l’usage.
  • La possibilité de programmer les heures de chauffe permet de déclencher votre appareil uniquement pendant les heures creuses, gage d’économies supplémentaires.
  • Certains modèles sont équipés d’un écran LED afin de rendre la programmation simplifiée et intuitive.

 

Le prix d’un chauffe-eau thermodynamique

Le prix d’un chauffe-eau thermodynamique dépend des différents critères vus précédemment. De plus, la marque choisie et le niveau de gamme peuvent également faire évoluer le prix d’achat de votre équipement. Voici, à titre indicatif, des fourchettes de prix moyens pour des CET actuellement sur le marché :

 

Type de chauffe-eau thermodynamique

Prix de fourniture seule

Chauffe-eau thermodynamique sur air intérieur

de 1 400 à 3 000 €

Chauffe-eau thermodynamique sur air extérieur

de 1 800 à 3 500 €

Chauffe-eau thermodynamique sur air extrait

de 2 800 à 5 000 €

 

 

L’installation d’un chauffe-eau thermodynamique

Comme expliqué précédemment, l’installation ne sera pas la même en fonction du modèle choisi :

  • Ainsi, pour un chauffe-eau thermodynamique sur air intérieur, il est indispensable de l’installer dans une pièce présentant un volume minimal de 20 m3, soit près de 10 m² de surface de plancher. Cette pièce doit être bien aérée et isolée parfaitement pour pallier aux baisses de températures.
  • Dans le cadre d’une installation d’un chauffe-eau thermodynamique sur air extérieur, il faudra percer votre mur afin de pourvoir faire passer les gaines pour l’extraction et le rejet de l’air.
  • Pour un chauffe-eau thermodynamique sur air extrait, le professionnel en charge de son installation devra coupler la bouche d’extraction d’air à la bouche d’insufflation de votre ventilation mécanique.

 

D’une manière générale, voici quelques recommandations quant à l’installation de votre un chauffe-eau thermodynamique :

  • Votre cumulus ne doit pas être exposé aux rayonnements solaires et aux fortes chaleurs.
  • A l’inverse, votre chauffe-eau doit être mis à l’abri du gel.
  • Il convient également de le tenir éloigné de polluants tels que des poussières ou autres substances chimiques ou toxiques.
  • Comme pour beaucoup d’équipements, il est fortement déconseillé d’entreposer quoi que ce soit dessus, ou devant la bouche d’extraction d’air.

 

L’installation d’un chauffe-eau thermodynamique nécessite un savoir-faire spécifique qui allie électricité et plomberie. Il est donc nécessaire de faire appel à un professionnel compétent et expérimenté. Celui-ci assurera l’installation de votre équipement ainsi que sa mise en service. Afin de pouvoir bénéficier des aides et subventions de l’État accordées dans le cadre de tels travaux, il est indispensable de choisir un professionnel certifié et Reconnu Garant de l’Environnement (RGE). Cela vous permettra également de bénéficier d’une installation conforme, capable de vous procurer le meilleur rendement possible.

 

Le coût de la main d’oeuvre pour l’installation d’un chauffe-eau thermodynamique dépend de la complexité du chantier. Toutefois, il est possible d’estimer ces frais dans une fourchette de prix allant de 400 à 1 100 €. Dans le cadre d’une rénovation, il vous faudra ajouter le prix de dépose de votre ancien chauffe-eau qui peut tourner aux alentours de 140 €.

 

Type de chauffe-eau thermodynamique

Prix de fourniture seule

Prix de fourniture et pose

Chauffe-eau thermodynamique sur air intérieur

de 1 400 à 3 000 €

de 1 800 à 4 100 €

Chauffe-eau thermodynamique sur air extérieur

de 1 800 à 3 500 €

de 2 200 à 4 600 €

Chauffe-eau thermodynamique sur air extrait

de 2 800 à 5 000 €

de 3 200 à 6 100 €

 

 

Pour les éventuels coûts annexes, vous pouvez consulter aussi l’article sur les prix de travaux de plomberie.

 

L’entretien d’un chauffe-eau thermodynamique

Afin de garantir un bon rendement dans la durée, il est important de veiller à l’entretien de votre chauffe-eau thermodynamique, comme vous le feriez pour un chauffe-eau classique :

  • Il est préférable de faire effectuer un contrôle annuel qui permet de prévenir toute panne éventuelle, et remplacer des pièces qui montrent des signes d’usure ou de dysfonctionnement, comme le ventilateur ou les sondes par exemple.
  • Ce contrôle annuel peut être l’occasion de nettoyer l’évaporateur ainsi que les grilles d’extraction d’air. En effet, cet entretien consiste à dépoussiérer et enlever tous dépôts éventuels. Cette opération doit être réalisée tous les ans.
  • Il est également important de réaliser un détartrage de votre installation. Cette opération peut également être effectuée lors du contrôle annuel par un technicien.
  • Si vous devez nettoyer le corps de votre cumulus, il est conseillé de le faire avec de l’eau légèrement savonneuse, et sans produit chimique pour ne pas détériorer les éléments peints ou en plastique.
  • Il est conseillé de mettre votre chauffe-eau thermodynamique hors tension en cas de longue absence.
  • Si la pièce dans laquelle se trouve votre cumulus thermodynamique est soumise au gel, il sera nécessaire de faire réaliser une vidange par un technicien qualifié.

 

Ces prestations peuvent être encadrées par un contrat d’entretien pour un prix compris entre 130 et 200 € / an.

 

Les aides financières

Si l’investissement initial est assez conséquent, l’installation d’un chauffe-eau thermodynamique, pour peu que celui-ci respecte les normes en vigueur et que la pose soit réalisée par un professionnel certifié RGE, peut ouvrir des droits à des aides et subventions de l’État :

  • Le Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE) est accordé pour les travaux de rénovation énergétique à hauteur de 30 %, sans conditions de ressources. Il faut néanmoins que les travaux concernent votre résidence principale, que vous soyez propriétaire, locataire, ou même occupant à titre gratuit.
  • L’Éco-Prêt à Taux Zéro, l’Éco-PTZ, permet de souscrire un prêt sans intérêts pour l’installation d’un chauffe-eau thermodynamique.
  • Dans le cadre d’une rénovation énergétique d’un logement de plus de 2 ans, le taux de TVA passe à 5,5 % pour l’installation d’un cumulus thermodynamique, que ce soit dans votre résidence principale ou secondaire.
  • L’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) accorde des aides pour les travaux d’amélioration énergétique, sous conditions de ressources.
  • De nombreux fournisseurs d’énergie proposent des primes énergie afin d’aider les ménages à s’équiper d’appareils économiques et peu énergivores. C’est le cas pour le chauffe-eau thermodynamique. Il convient de se renseigner auprès de votre fournisseur actuel pour voir quelles sont les aides auxquelles vous pourriez avoir accès.

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.