Prix du doublage d'un mur

Mis à jour le 06 avril 2018
Aucun vote pour le moment
2018-04-06 06:45:00
Pose d'isolant mural

Que ce soit pour l’esthétique ou pour l’isolation de votre intérieur, un doublage de votre mur vous sera nécessaire. Un doublage que vous choisirez justement selon ses performances ou selon la présentation qu’il vous permet de réaliser. Placoplâtre, dans des finitions diverses selon les pièces que vous souhaitez doubler, mais aussi autres matériaux, avec des techniques de mise en place variées, voici ce que vous devez savoir sur le prix de doublage d’un mur.
 

Formulez une demande de devis

Un doublage mur avec ou sans isolation

Les murs entrent pour 25% dans la part de perte d’énergie que l’on peut relever dans une maison. Alors, si le doublage peut avoir un autre sens que le simple fait de cacher les matériaux qui ont servi à la construction de votre logement, il vous faudra aussi trouver le meilleur isolant.

 

Mais, parler de “meilleur isolant” peut avoir des significations différentes selon ce que vous en attendez. Tout d’abord on peut parler d’isolation thermique et/ou phonique. Mais aussi, pour certains, dans des logements plus restreints, l’épaisseur pourra avoir une incidence afin de ne pas trop restreindre la surface utile des pièces. De même que le doublage d’une pièce de service, telle qu’une buanderie ou un atelier dans un garage, n’a pas les mêmes attentes.

C’est pourquoi le choix de l’ajout de l’isolant à ce doublage est important et pourquoi, aussi, la laine de verre ou la laine de roche directement collée sur le BA13 sont des solutions souvent utilisées parce qu’elles sont efficaces, pratiques et financièrement intéressantes comme nous allons le voir.

 

Prix du doublage classique d’un mur

Le plus fréquent en doublage est donc le BA13 qui présente des dimensions standards de 2m80 x 1m20 et, comme son nom l’indique “presque”, 12,5 cm d’épaisseur.

Le placoplâtre est une solution rapide à poser qui ne revient pas cher dans sa version la plus simple. De 15 à 25 € le m² dans sa version non isolée, il vous reviendra de 30 à 50 € selon l’isolant choisi. Il vous permet même des découpes très spéciales jusqu’à réaliser toutes formes d’angles, y compris des arrondis si votre professionnel possède la dextérité demandée.

 

Un peu moins efficace qu’une isolation par l’extérieur pour, notamment, éliminer tous les ponts thermiques, il vous fait en outre perdre de la surface habitable, car le plâtre seul ne sert que d’habillage et présente très peu de caractère isolant. C’est aussi pour cela que, dans la version la plus élevée du tarif précédemment annoncé, il existe avec des isolants très compacts tout en restant performants pour empiéter le moins possible sur la surface habitable, surtout dans le cadre de la rénovation.

 

Les autres options

Si le placoplâtre règne en leader dans le doublage des murs, il existe cependant quelques options suffisamment réalistes pour être utilisées dans certains cas.

 

  • n tout premier lieu, on considérera le cas du lambris. Certes, pour beaucoup il jouerait le rôle de “cache-misère” afin de camoufler des problèmes de moisissure ou d’humidité, avec un risque moins élevé que le placo. Mais, après tout, pourquoi ne pourrait-il pas être seulement employé à titre décoratif ? C’est vrai que l’impression “chalet” qu’il délivre le rend difficilement utilisable sur toute une pièce mais, sur un seul mur par exemple, il peut devenir très esthétique et peut parfaitement être peint dans une couleur le rendant finalement très moderne.
    Sur le plan de l’isolation, le lambris est très facile à compléter avec une laine de verre.

    Vous pourrez le poser en vertical pour donner plus d’impression de hauteur ou en horizontal, pour la rendre plus large, au contraire, dans l’impression. Une pose en diagonal peut aussi être très originale.
    Le prix en fourniture et pose d’un lambris bois de bonne qualité coûtera entre 30 et 40 € le m². Il sera sensiblement similaire en PVC ou en composite. Un prix de 15 à 20 € d’isolation par m² sera à ajouter si nécessaire pour la laine de verre.
     

  • Si vous souhaitez équiper une pièce qui ne nécessite pas forcément la même finition, vous pourrez aussi utiliser de l’OSB. Pour 20 à 30 € le m² posé, vous ferez un peu d’économies et aurez même une solution parfaite pour venir visser des étagères, par exemple. Pour un garage ou un atelier auquel vous voudrez apporter un doublage de mur, ce sera parfait et vous aurez même un mur moins froid que vos parpaings ou vos briques puisque le bois possède, à lui seul, un caractère isolant.

 

Comme tous les autres cas de pose de doublage, il sera important de ne jamais coller ces panneaux ou ce lambris au mur mais de prévoir des tasseaux qui permettront de venir se fixer dessus et de laisser ainsi un espace d’au moins 2 cm entre le mur et ce doublage pour une bonne ventilation.

De la même façon, un espace sera laissé en bas (pose sur cales) et en haut pour assurer cette ventilation complète.

 

Prix par type de placo

Il existe, même dans le seul placoplâtre, toute une gamme de produits qui s’adaptent à des situations particulières. Ce sont donc des alternatives à prendre en compte selon les besoins précis qui sont les vôtres.

 

Placo avec isolation thermique

Cette solution a été déjà envisagée précédemment. Il existe cependant des versions à isolation renforcée qui sont encore plus efficaces comme le placo associé à du polystyrène expansé graphité en 13+120 qui répondent parfaitement aux exigences de la RT2012 dont le prix en fourniture est alors autour de 20 € le m², comparativement à un BA13 autour de 3 € le m².

 

Placo hydrofuge

Si vous souhaitez doubler des murs de pièces humides, salles de bains, salles d’eau, lingerie ou cuisine, voire un garage, le placo hydrofuge, ou placomarine, de couleur verte, sera alors préféré. Son prix en placo seul et en fourniture sera alors d’environ 6 € le m².

 

Placo résistant aux flammes

Si vous souhaitez augmenter la sécurité d’une pièce, parce que les risques d’incendie sont plus grands, parce que c’est l’une de vos phobies ou parce que vous pourrez faire baisser le tarif de votre assurance, ce principe de placo, de couleur rose, n’est pas si cher que vous pourriez le craindre avec un tarif d’environ 10 € le m², en placo sans isolant et en fourniture seule.

 

Placo isolant phonique

Si votre priorité est de vous isoler phoniquement, parce que vous séparez un coin jour d’un coin nuit, parce que les bruits venus de l’extérieur sont désagréables, à proximité de lieux de transport, voiture, train ou avion, le placo bleu réduit de 50% les sons. Attention, cependant, pour être efficace, à ne pas oublier aussi d’isoler le plafond. Là encore, prévoir un prix d’environ 10 € le m² en placo sans isolant et en fourniture seule.

 

Placo pour assainir l’air

Les personnes sensibles, sujettes aux allergies, à l’asthme ou aux bronchites, apprécieront ce placo qui élimine la grande majorité des polluants de l’air d’une pièce. Là aussi, il faudra l’inclure au plafond pour que l’efficacité soit totale. Un tarif approchant les 10 € le m² est aussi à prévoir, en placo sans isolant et fourniture seule.

 

Placo pliable

Pour assurer le doublage des étages, il se peut que le chantier soit difficile à alimenter, avec un escalier en colimaçon ou trop exigu, c’est pourquoi ces plaques pliables peuvent vous intéresser. Un prix de l’ordre de 15 € le m² en placo sans isolation et fourniture seule est alors à envisager.

 

Le type de pose du doublage

Comme précisé avec les doublages lambris et OSB, il est important de laisser le mur respirer et, quelle que soit la pose et quel que soit le doublage, il ne faudra pas le coller directement le long du mur. Trois principales méthodes existent donc :

 

La pose sur tasseaux

Elle se fera à base de tasseaux fixés au mur et sur lesquels des vis placo viendront fixer les plaques.
Une solution qui nécessite toutefois un mur sain et le plus régulier possible.

 

La pose collée

Le map est une sorte de colle à placo qui permet de créer des dépôts sur le mur suffisamment épais pour que le placo soit placé à une distance raisonnable de ce mur.

 

La pose sur rail

Elle permet de rattraper n’importe quelle irrégularités et s’adapte à tous les types de placo qui existent. Les rails sont alors posés verticalement, puis l’isolant est inséré avant que les plaques ne viennent s’encastrer et soient vissées entre elles.

 

Un travail de finition, surtout pour le placo, est nécessaire, à l’aide de bandes et d’enduit, le tout avec un ponçage final pour ne pas que l’on puisse voir les délimitations de chaque plaque, surtout si une simple peinture servira de décor final.

Dans tous les cas de pose, la verticalité et l’aplomb du mur doivent être bien vérifiés. Avec isolant, on en arrive donc à des prix de pose de 30 à 50 € le m² selon la technique employée et la qualité du mur initial : 30 à 40 € le m² pour le collage, 35 à 45 € pour une pose sur tasseaux, 40 à 50 € pour la pose sur rail.

Pour information, le tarif horaire d’un plaquiste est situé entre 35 et 45 € de l’heure.

 

Recouvrement du mur

Une fois ce mur recouvert, il restera à le décorer avec une peinture, un papier peint, un carrelage, un crépi ou autres. Vous trouverez tous les guides pour enrichir votre intérieur.

 

Prix de dépose de l’existant

Dans certains cas de doublage de mur, une démolition de l’existant peut aussi être nécessaire si le but est le remplacement parce que le mur présente de trop gros défauts ou nécessite d’être repris pour être assaini.

Un prix de 30 à 40 € le m² pour cette démolition et l’évacuation des déchets est à ajouter alors.

 

Les aides

Pour un simple doublage, vous ne bénéficierez d’aucune aide mais, si vous incluez une isolation, vous serez alors éligible au Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE) si vous faite appel à un professionnel certifié RGE, et à condition que la résistance thermique du matériau employé soit reconnue supérieur ou égale à 3,7 m²K/W.

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.