Prix pose carrelage et conseils

Mis à jour le 30 janvier 2019
Moyenne : 5 (1 vote)
2019-01-30 15:15:00
Salle de bain avec carrelage

Revêtement bien connu, le carrelage est présent dans de nombreuses habitations, en intérieur comme en extérieur : sur le sol d’une pièce ou d’une terrasse, voire même sur les murs d’une salle de bains ou d’une cuisine. Selon le degré de modernité ou d’ancienneté de la maison, le style de carrelage varie en termes de couleurs, d’épaisseur, de taille et de pose.

Pour tout travaux de construction ou de rénovation, le carrelage est forcément un matériau auquel vous devez songer. Son prix attractif, son excellente résistance et sa très large gamme de choix font partie de ses caractéristiques appréciées.

 

Vous avez un projet ?

Les avantages et inconvénients du carrelage

Dans une cuisine, dans une salle de bain, sur le sol de nombreuses pièces, mais aussi sur une terrasse, un balcon ou dans une piscine, le carrelage est une excellente solution de revêtement. Voici quelques avantages et inconvénients de ce genre de matériau :

 

Avantages

Inconvénients

  • excellente protection contre l’humidité ;
  • longue durée de vie ;
  • très facile d’entretien
  • large gamme de modèles.
  • contact avec la peau pas forcément agréable car toujours froid (sauf s’il est associé à un chauffage par le sol)

 

La tendance

  • Le carrelage a laissé place aux moquettes pendant un temps, plus chaleureuse. Cependant, plus allergène, elle a perdu de sa superbe. C’est le parquet qui est devenu à la mode. Parfois jugé fragile et plus difficile à entretenir, de nouveaux carrelages ont bénéficié d’un regard très favorable du grand public.
    Il en est ainsi, justement, du carrelage imitation parquet qui en reprend parfaitement l’apparence, à tel point que, au premier abord, certains s’y trompent. On en trouve alors de 15 à 90 € le m² selon leur qualité, leur résistance aux chocs, etc.

 

  • Autre tendance du moment, le carrelage grande dimension. La cause en est simple, la mode est à la pièce de vie ouverte, avec cuisine américaine, salon et séjour d’un seul tenant. Ce type de carrelage met en évidence l’espace. Parfois de 45 x 45 cm ou 50 x 50 cm, certains vont jusqu’à du 60 x 120 cm. Si les premiers prix débutent autour de 15 à 20 € le m², on peut aller jusqu’à plus de 100 € le m², selon leur composition (porcelaine de Paris, Marbre, etc.)

 

  • Autre carrelage qui revient à la mode : le carreau de ciment peint. Si de nombreuses imitations existent, les prix de véritables carreaux de ciment se situent de l’ordre de 60 à 150 € le m².

 

Conseils pour choisir son carrelage

Le choix du carrelage pourra être différent selon qu’il s’agira d’un modèle pour pièce humide ou pour pièce à vivre, pour sol ou pour mur. Les critères de sélection, en dehors de ces éléments, pourront aussi porter sur deux autres variantes :

 

  • La couleur du carrelage
    Dans les tendances, nous avons noté que les grandes dimensions, les modèles imitation parquet ou les carreaux de ciment peint étaient actuellement à la mode. Il s’agit, pour les deux derniers, de carrelages pour sol.
    Mais on peut aussi ajouter que la tendance se porte également sur des couleurs gris ardoise. Avec une restriction à prendre en compte, la forte propension à bien montrer les salissures.
    Si vous souhaitez un carrelage plus neutre, pour placer dans une cuisine, par exemple, mieux vaut éviter ces couleurs sombres. Des tons intermédiaires, dans les gris, sont alors préférables.
    Dans les autres pièces, ces couleurs sombres mettent plus en avant votre décoration. Il faudra, par contre, un très bon éclairage naturel, et des murs plutôt clairs si vous ne voulez pas trop assombrir votre pièce.
    Un carrelage lisse sera aussi plus facile à nettoyer qu’un carrelage strié.
    Pour la résistance à la saleté, il faut aussi penser aux joints et, notamment, éviter les joints creusés dans lesquels toutes les poussières et autres impuretés peuvent se nicher.
     
  • La résistance du carrelage
    Le carrelage se définit également par sa résistance. Il existe trois normes pour la vérifier : PEI, UPEC et MOHS.
    • La norme PEI
      Norme européenne, elle se définit selon sa résistance à l’abrasion et répond à un nombre de passages réguliers, de PEI II pour un passage modéré, comme dans une chambre ou une salle de bains, à un PEI V pour du passage intensif que l’on trouve dans des halls d’immeuble, des commerces, des bureaux, des mairies, etc.
    • Le classement UPEC
      Il représente la résistance à l’usure (U), au poinçonnement (P) c’est-à-dire la chute d’objets, mais aussi celle à l’eau (E) et aux agents chimiques (C). Plus les chiffres qui accompagnant ces lettres sont élevés et meilleure est leur résistance, avec un étalement de 1 à 4. Les chiffres 4 représentent généralement des carrelages prévus pour les pièces humides comme la cuisine avec un risque d’emploi d’agents chimiques et de chute d’objets.
    • La norme MOHS
      Elle prend en compte la résistance des carreaux aux risques de rayures et s’accompagne de chiffres qui, de 1 à 4 démontrent une faible résistance, une résistance correcte pour 5 et 6, une bonne résistance pour 7 et 8, et une très bonne résistance pour 9 et 10.
       

Il faut aussi envisager l’épaisseur du carreau qui le rend, évidemment, plus résistant. Et, contrairement aux idées reçues, il sera d’autant plus simple à couper s’il est plus épais, puisqu’il sera moins fragile. Ainsi, voici quelques conseils d’épaisseur de carreaux en fonction de leur dimension :

  • prévoir 6 mm et plus d’épaisseur pour des carreaux de 10 x 10 cm :
  • prévoir 8 mm et plus pour ceux de 15 x 15 cm ;
  • prévoir 10 mm et plus pour ceux de 30 x 30 cm ;
  • prévoir 12 mm et plus pour ceux de 60 x 60 cm.
     

L’autre élément sur lequel vous devrez également être attentif est que la pierre naturelle est la plus dure et la plus résistante. De l’ardoise, du granit ou du marbre sont des matières plus robustes que la pierre reconstituée, par exemple. Par contre, ces matières plus robustes sont aussi plus froides. Aussi, si vous recherchez un bon rapport entre résistance et agrément, vous pourrez aller vers du grès cérame, de la terre cuite ou des carreaux de ciment.
 

Le prix du carrelage selon le type de pièce

Les excellentes caractéristiques du carrelage permettent une utilisation aussi bien en intérieur qu’en extérieur. Parfait pour une pièce humide, le carrelage peut tout aussi bien convenir pour une pièce sèche comme une chambre. Il est également la solution idéale pour une surface immergée dans l’eau comme une piscine.

En s'adaptant à des conditions extrêmes comme l’eau, l’humidité et les intempéries, le carrelage est un matériau de prédilection en termes de revêtement de surface. De plus le panel de choix est extrêmement varié, ce qui permet de laisser une grande liberté pour une installation adaptée au style du reste du logement.

Les prix présents ci-après ne comprennent pas la colle, le jointoiement et la pose du carrelage.

 

Pièces de vie

Dans une maison ou un appartement moderne, on retrouve la cuisine, le salon et la salle à manger, ou parfois l’entrée, dans ce type de sol. Facile d’entretien et peu fragile, c’est le choix le plus courant, parfois remplacé par le parquet.

Dans des maisons ou appartements plus anciens, la cuisine est généralement séparée et fait l’objet d’un carrelage plus spécifique pièce d’eau.

 

Type de pièce

Informations

Prix au m²

Pièces à vivre

Le sol d’une pièce à vivre peut être équipé d’un revêtement simple et sobre. Cela permet notamment que le logement soit plus facile à vendre si besoin est, puisque les styles et les modes trop spécifiques disparaissent et changent souvent.

 

Un carrelage aux dimensions traditionnelles peut cependant très bien être posé de manière originale. Pose droite, en diagonale ou en quinconce, le revêtement du sol permet de générer une certaine ambiance dans une pièce. Ces choix auront évidemment une incidence sur le prix, que ce soit par rapport aux chutes plus importantes dans une pose en diagonale ou sur le prix de pose avec plus de découpes nécessaires.

10 à plus de 100 €

 

 

Pièces de nuit

Elles ont beaucoup de points communs avec les pièces de vie. Si ce n’est, peut-être, la couleur du carrelage qui pourra varier. Quoi que l’autre tendance est d’uniformiser les sols et de personnaliser son logement avec la décoration : linges de lit, rideaux, cadres, mobilier, etc.

On retrouvera donc un tarif similaire.

 

Pièces d’eau

Elles comprennent les salles de bains, salles d’eau, lingerie et, parfois, la cuisine.

La particularité est de leur confier un carrelage antidérapant, compte tenu du risque d’eau au sol pouvant faire tomber, et de l’ambiance pouvant créer une certaine humidité.

Un carrelage plus petit, pour des joints nombreux, style mosaïque, peut aussi être une solution antidérapante.

Prévoir un carrelage dont le tarif tournera entre 14 et 80 € le m², voire plus de 100 € en grès cérame.

 

Carrelage mural

Carrelage, faïence et mosaïque possèdent aussi leurs spécificités. Ce type de carrelage est idéal pour les pièces telles que les cuisines et les salles de bains.

Matériaux

Informations

Prix au m²

Grès cérame

Le carrelage mural protège efficacement les murs contre l’eau et l’humidité.

10 à plus de 100 €

Faïence

Ce matériau, bien que plus esthétique, est légèrement plus fragile que le carrelage.

5 à 50 €

Mosaïque

Autre solution murale qui peut apporter une note décorative si la pièce n’est pas trop chargée en couleurs, par ailleurs.

40 à 90 €

 

Carrelage extérieur

Un carrelage extérieur, installé en terrasse ou en balcon, devra être capable de résister aux différentes intempéries, notamment, le gel, et ne pas se révéler glissant par temps de pluie, pour des raisons sécuritaires.

Les prix peuvent débuter à 10 € pour aller jusqu’à 70 € le m².

 

Piscine

Cas quelque peu particulier de carrelage, on entre ici dans le domaine de la mosaïque spécialement étudiée pour cette utilisation. Plus durable qu’un liner, elle lui est parfois préférée sur des piscines traditionnelles haut de gamme.

Le prix s’étale de 30 à plusieurs centaines d’euros le m². Le moins cher étant de la pâte de verre et le plus cher des émaux de piscine.

 

Le prix des différents types de carrelage

Comme entrevu précédemment, les prix varient aussi en fonction du type de carrelage, de sa qualité, de sa texture.

 

Matériaux

Descriptif

Prix au m²

Carrelage en céramique

En grès, terre cuite, argile, faïence, tomette, etc.

30 à plus de 100 €

Tomettes :

  • revêtement de sol typique de la Provence
  • conçu à partir d’argile
  • très esthétique
  • aspect traditionnel
  • difficile d’entretien

50 à plus de 100 €

Carrelage en pierre

En ardoise, granit, travertin, calcaire, marbre, etc.

35 à 200 €

Carrelage particulier

Mosaïque, ciment, carrelage d’imitation, pâte de verre, etc.

20 à 150 €

Carreaux de ciment

Carreau de ciment :

  • effet vintage et/ou campagnard
  • épais et lourd

75 à plus de 100 €

Pour fixer ces matériaux, collet et enduit sont nécessaires :

  • la colle, comptez entre 15 et 30 € pour un sac de 25 kg (environ 2 kg/m²) ;
  • l’enduit, comptez 5 à 10 € le kilo (environ 1 kg/m²).

La dépose au préalable

Si votre sol ou votre mur contient déjà un carrelage, il est préférable, pour de multiples raisons, d’enlever le carrelage déjà présent. La première cause est que vous changez peut-être ce revêtement parce que le précédent présente des fissures, ou est soufflé par endroit. Or, il vous faudra un sol parfait si vous voulez que votre nouveau carrelage dispose de la meilleure résistance possible.

En outre, un carrelage par-dessus un ancien créerait une surépaisseur posant certainement des problèmes, notamment au niveau des portes.
 

Dans ce cas, il vous faut prévoir un supplément pour la dépose du carrelage et son évacuation afin de laisser le chantier propre avant la mise en oeuvre de la phase suivante.

 

Travaux optionnels

Prix

Dépose d’un carrelage existant

20 € le m²

Evacuation des gravats*

environ 5 € le m²

 

* En fait, l’évacuation des gravats se calcule au m3 et se chiffre entre 150 et 200 pour 5 m3.1 m3 représentant à peu près 15 m² de carrelage, d’où un prix proche de 5 € le m².

La préparation du sol

Avant de poser votre carrelage, il faut vous assurer que votre sol est prêt pour l’une des poses. Il faut qu’il soit propre, régulier et de bonne résistance. C’est pour cela que, dans certains cas, vous pourrez être appelé à faire réaliser différentes phases, plus ou moins importantes, selon le diagnostic initial de votre sol.

 

Mode de préparation

Informations

Prix en fourniture et pose

Chape mortier ciment

Pour obtenir un sol plan et résistant

de 25 à 50 € le m²

Ragréage du sol

Pour un sol plus uniforme

de 20 à 25 € le m²

Ragréage du mur

idem pour mur

de 20 à 25 € le m²

Enduit de lissage de sol

Enduit de finition avant pose

de 10 à 20 € le m²

 

Le prix de pose carrelage selon la technique

Le carrelage peut être posé de 3 manières différentes. Selon la technique de pose utilisée par le professionnel, son tarif au m² (hors fourniture) sera plus ou moins élevé :

  • pose clipsable : prix le plus abordable ; 15 à 20 €/m² ;
  • pose collée : prix moyen ; 35 à 50 € le m² ;
  • pose scellée : prix le plus élevé ; 40 à 60 € le m².

 

Il existe trois principaux types de pose : la pose scellée, la pose collée et la pose clipsable. Ainsi, le prix d’un carreleur pour la pose scellée sera plus élevé dans la mesure où elle exige un travail plus important puisqu’elle nécessite la mise en place d’une chape comme support des matériaux. Le prix d’un carreleur pour la pose clipsable, au contraire, est le plus abordable car elle est facile à mettre en œuvre. Par ailleurs, la réalisation d’un plan de pose complexe avant le chantier (dit calepinage) peut augmenter le prix de la pose jusqu’à 30%.

 

Le devis au m² d’un professionnel s’effectue notamment en fonction de la taille de la surface à revêtir et du type de carrelage choisi, etc.

 

Type d’intervention

Prix

pose simple* (colle et joint inclus)

entre 30 et 60 € le m²

dépose du revêtement existant

20 €

 

*Pour un carrelage en mosaïque, en tomette, avec des carreaux de tailles différentes ou en diagonal, la pose est plus compliquée, le prix sera donc plus élevé.

 

Ces prix peuvent cependant varier selon certaines spécificités du carrelage qu’il ne faut pas négliger :

  • La pose de mosaïque et de tomettes est plus compliquée et plus spécifique et s’affichera plutôt dans la tranche haute du tarif, à savoir entre 50 et 60 € le m² ;
  • La pose de faïence restera dans une fourchette de 20 à 50 € le m², en pose ;
  • Le prix de pose, contrairement à ce que l’on pourrait en attendre, augmente avec les grandes dimensions à partir de 45 x 45 cm pour une raison très simple, cette mise en oeuvre nécessite un double encollage que l’on peut prévoir à un supplément de l’ordre de 15 € le m² pour les plus grands (60 x 60 cm).

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.