Prix du crépi de mur intérieur

Mis à jour le 01 février 2018
Aucun vote pour le moment
2018-02-01 15:30:00
Crépi intérieur jaune

Le crépi intérieur a été un véritable phénomène de mode dans les années 70/80. Depuis, il a un peu perdu de son influence mais les fabricants redoublent d’ingéniosité pour trouver de nouveaux produits qui sachent répondre aux problèmes qui l’ont vu disparaître et trouver de nouveaux développements en adéquation avec la tendance actuelle.

Il reprend donc de la vigueur avec des solutions écrasées moins salissantes et aux effets modernes qui séduisent à nouveau.

Voici donc ces produits présentés pour mieux définir le prix d’un crépi de mur intérieur et les conseils pour sa préparation et son entretien.

Il apportera alors un peu de variété à vos murs, qu’ils soient de logement, de bureau ou de commerce.

 

Formulez une demande de devis

Qu’entend-on par crépi ?

Lorsque l’on pense crépi, on pense immédiatement à ce revêtement de mur extérieur tel qu’il existait sur les pavillons, à une certaine époque, laissant apparaître des aspérités. Un principe qui a été ramené, ensuite, vers les murs intérieurs.

Toutefois, ce crépi a évolué et prend un aspect, aujourd’hui, beaucoup plus lisse, plus écrasé, et devient donc bien moins sensible à la poussière et aux salissures. En outre, il se teinte dans des finitions qui le rendent bien plus moderne, bien plus tendance.

 

La préparation du mur

Selon que vous aurez un pavillon neuf ou un mur de maison en rénovation, la préparation avant de réaliser un crépi de mur intérieur pourra être très différente.

Dans le cas d’un logement neuf, la surface est normalement déjà plane, lisse, régulière et ne présente pas de fissures. Cependant, il est conseillé de réaliser une sous-couche et de ne pas poser un crépi intérieur directement sur un placo. En effet, le produit pourrait endommager le placo et, de plus, si vous envisagez de l’enlever un jour, vous risqueriez de tout arracher.

Dans le cas d’une rénovation, il y a différentes étapes qui doivent être respectées pour que le travail réalisé puisse être conforme et durable.

  • Il est tout d’abord nécessaire de bien nettoyer le support. Nettoyer les poussières s’il est ancien, mais aussi toute trace de colle s’il possédait précédemment un papier peint. Eau savonneuse et grattoir sont des moyens pour rendre le mur prêt à recevoir le crépi. Il faut ensuite que ce mur soit sec avant de continuer à le préparer. Un ponçage ultime pourra finir de l’aplanir.
  • Dans le cas où des fissures apparaissent, il est recommandé de les évider convenablement avant de les combler avec un enduit spécifique qui variera selon la nature du mur. Il sera à base de chaux pour un mur en plâtre, à base de ciment pour un mur en briques de terre. Une couche de finition avec un enduit de lissage viendra terminer cette préparation du support.

 

Les avantages et inconvénients

Quels sont les éléments qui peuvent convaincre ou, au contraire, dissuader de réaliser un crépi de mur intérieur ?

Le premier élément dissuasif du crépi est qu’il est salissant. Mais il faut aussi être conscient que le gros crépi au rouleau qui était autrefois réalisé en intérieur comme en extérieur a été rapidement oublié, au bénéfice d’un crépi taloché, gratté, bien moins épais et bien plus facile à entretenir.

Cet aspect rugueux qui faisait qu’on s’y accrochait a, lui aussi, disparu par la même occasion.

 

De la même façon, le crépi blanc, blanc cassé ou beige a disparu au bénéfice de nouvelles couleurs, plus tendance, ocre, terra cota, et de nombreux dérivés qui se marieront parfaitement avec des maisons anciennes ou le bois et la pierre sont des dominantes essentielles. Mais il est aussi possible de trouver de jolis tons pastels, très reposants, pour des chambres ou des salles de bains. Enfin, rien ne vous empêche de teinter votre crépi ou de le repeindre.

L’autre inconvénient du crépi est que, contrairement à une peinture que l’on peut recouvrir, à un papier peint que l’on peut décoller, un crépi est plus difficile à enlever. Cependant, qui dit plus difficile ne dit pas impossible, surtout s’il a été posé dans les règles de l’art. Et s’il a été choisi dans les gammes nouvelles qui sont étudiées pour être faciles à enlever et qui comprennent une sous-couche.

Enfin, la solution du crépi est relativement économique et peut vous permettre de réaliser un intérieur original et très personnel.

 

Les types de crépi

Si, pour un crépi extérieur, vous devez prendre un modèle spécifique, conçu pour l’extérieur, capable de résister aux conditions extrêmes, que ce soit de forts ensoleillements, des périodes de forte humidité ou des grands froids, pour un crépi intérieur, vous pourrez vous diriger vers n’importe quel modèle, pour l’intérieur ou l’extérieur.

Cependant, il existe un certain nombre de crépis spéciaux pour intérieur qui auront des particularités intéressantes dans cette optique :

  • Crépi fibre : soluble dans l’eau, il possède deux gros avantages, celui de se décoller très facilement, avec une simple décolleuse de papier peint, et celui d’être relativement lisse et non agressif.
  • Crépi plastique : autre crépi relativement facile à enlever, il nécessitera cependant d’être chauffé, comme avec un pistolet à air chaud et gratté avec un couteau de peintre. Il se passe au rouleau.
  • Crépi mortier de plâtre : on entre ici dans la catégorie des crépis avec aspérités. Il peut s’enlever avec une ponceuse mais nécessite plus de travail, surtout s’il a été peint et qu’il a ainsi durci.
  • Crépi mortier de ciment : idem que précédemment, il présente des aspérités et est encore plus dur à enlever par sa rigidité. Il faudra l’aide d’une meuleuse pour s’en défaire, avec le risque d’endommager le support.

Des crépis que l’on trouve, selon la marque et la boutique, entre 1 et 2 € le kg, en fourniture.

 

La réalisation du crépi intérieur

Ces crépis peuvent être réalisés avec différents outils, selon le type de crépi utilisé, et selon la finition souhaitée. En voici les principaux modes :

  • au rouleau : un principe qui correspondait aux pots de crépis très granuleux mais qui est de moins en moins utilisé, cependant, aujourd’hui ;
  • à la taloche : crépi qui s’apparente à des enduits pour des finitions marbrées, la taloche appliquant le produit en arc de cercle ;
  • gratté avec une truelle spéciale à pointes : le principe consiste à projeter le crépi à la truelle sur le mur, à le laisser durcir, puis à le gratter/ Principe aussi très salissant qui est plutôt employé en extérieur mais reste possible en intérieur ;
  • écrasé à la taloche ou à la truelle : le crépi est appliqué sur le mur puis écrasé avec une taloche ou une truelle pour éliminer les aspérités ;
  • projeté : on entre dans des crépis destinés à de grandes surfaces, comme en nécessite plutôt l’extérieur, d’autant que la méthode est bien plus salissante. Il est possible de le faire à l’aide d’une tyrolienne ou d’un compresseur.
  • à l’éponge : une fois le crépi appliqué, une finition à l’éponge permet d’éliminer les aspérités, tout en lui donnant quelques effets.

 

Entretien crépi intérieur

Par contre, la réalisation d’un crépi intérieur doit s’entretenir dans le temps afin qu’il ne se remplisse pas de poussière, que l’humidité ne favorise pas l’apparition de mousses et que les taches ne s’accumulent pas.

Selon le crépi que vous aurez utilisé, il sera peut-être lessivable et une éponge avec de l’eau savonneuse pourra alors suffire à lui redonner un peu d’éclat, si les aspérités ont été écrasées.

Un crépi peut aussi être entretenu avec un nettoyeur à haute pression mais, en intérieur, à moins de le faire avant rénovation, ce procédé sera plutôt utilisé sur un crépi extérieur.

Enfin, il est possible de redonner un goût de neuf et de moderne à un crépi en lui ajoutant une couche de peinture.

Si vous souhaitez le refaire, il est aussi possible de l’enlever. Comme vu précédemment, selon le type de crépi, il est possible de le faire à la spatule, avec une décolleuse de papier peint, avec un pistolet à air chaud, avec une ponceuse ou avec une meuleuse. Il est aussi possible d’utiliser un produit décapant pour des crépis qui s’enlèvent sur le principe du papier peint.

 

Le prix du crépi intérieur

Si le crépi peut être réalisé de différentes façons, à l’origine il se présente sous 3 formes :

  • en poudre : il reste à réaliser le mélange - le prix est de l’ordre de 0,30 € le m² en fourniture ;
  • en pot : il est prêt à l’utilisation - le prix est de l’ordre de 0,40 € le m² en fourniture ;
  • en kit : il se compose du crépi et de la sous-couche à appliquer au préalable - le prix est de l’ordre de 4 € le m² en fourniture.

La réalisation d’un crépi par un professionnel vous évitera des problèmes, qu’ils soient dus à une pose irrégulière, ou à mauvaise préparation du support.

 

Type de crépi

Prix TTC en fourniture et pose

Préparation du mur

de 30 à 40 € le m²

Simple au rouleau

autour de 30 € le m²

Ecrasé

autour de 35 € le m²

Taloché

autour de 40 € le m²

Gratté

autour de 45 € le m²

 

 

Vous pourrez bénéficier d’une TVA à 10 % dans le cas d’une rénovation sur un logement datant de plus de 2 ans.

Trouver un professionnel

Pour vos travaux, vous pouvez effectuer une demande de devis pour trouver une entreprise qui réalisera vos travaux. Travaux à Part sélectionne les meilleurs artisans dans toute la France vous offrant le meilleur rapport qualité-prix pour vos travaux :