La maison sur pilotis : prix et construction

Mis à jour le 04 mars 2019
Moyenne : 5 (1 vote)
2019-03-04 06:15:00
Maison sur pilotis

La maison sur pilotis, le plus souvent en bois, avec un prix de base autour de 1.000 € le m², est un élément qui a de réels attraits, surtout dans certains cadres bien définis. Le cadre réglementaire, ses avantages, ses inconvénients, son principe d’édification, vous saurez tout sur cette technologie originale qui ne laisse jamais indifférent.

 

Vous avez un projet ?

Le cadre réglementaire

La toute première démarche est de vous assurer que ce principe de construction est accepté sur votre commune ou s’il n’existe pas de restriction en fonction d’un patrimoine existant.

 

Si vous avez la possibilité de créer une maison sur pilotis, la réglementation est alors identique à celle d’une construction traditionnelle. Sauf qu’il est alors question, non plus de surface au sol mais d’empreinte au sol puisque le plancher ne repose pas directement sur ce sol.

 

Ainsi, pour moins de 40 m² d’emprise au sol, et à la condition de ne pas dépasser les 12 m de haut, la construction pourra se contenter d’une autorisation préalable de travaux, dans le cas d’un Plan Local d’Urbanisation (PLU). En absence de PLUS, cette surface est ramenée à 20 m². Néanmoins, dans la plupart des cas, au-delà de ces valeurs, donc, un permis de construire sera indispensable.

 

Les origines de la maison sur pilotis

L’origine des maisons sur pilotis provient notamment d’Asie ou même des cités lacustres, à l’âge de bronze, lors de la protohistoire, il y a plus de 3.000 ans. C’est dire que le procédé s’appuie sur une technique particulièrement ancienne qui a fait ses preuves.

 

Ces maisons répondaient à deux critères principaux :

  • réaliser de l’habitat sur des rizières ou des zones inondables, voire même inondées, à une hauteur d’environ 4 m ;
  • bâtir à flanc de coteau.

 

Le principe de construction d’une maison sur pilotis

Pour considérer la maison sur pilotis, sur la base d’une structure élevée, on peut la décomposer en deux parties qui sont la maison et les pilotis qui la supportent.

 

  • La maison
    Pour être supportée par des pieux, il faut donc une construction capable de ne pas être supportée sur l’ensemble de la surface, c’est-à-dire suffisamment solide pour supporter les poids du mobilier et des personnes, sans être trop lourde pour que ce poids puisse se répartir sur plusieurs points d’appui.
    Le bois est donc particulièrement bienvenu puisqu’il est résistant, facile à trouver, facile à remplacer par de nouvelles plantations, et assez léger pour être supporté par les pilotis, ce qui lui permet de grandes portées sans problème.
    En outre, avec les traitements dont il peut désormais bénéficier, en plus de la qualité naturelle de certains bois, il est durable et protégé contre les nombreuses attaques qu’il pouvait subir auparavant, que ce soit les insectes ou les champignons.
    En outre, il protège très bien contre la pluie, est parmi les meilleurs isolants qui soient, et présente une esthétique lui assurant de parfaitement s’intégrer dans le paysage.
    Facile à mettre en oeuvre, le bois reste à un prix très convenable, autour de 1.000 € le m² en construction. Des prix que vous pourrez retrouver dans le guide sur le Prix de la construction au m², selon l’avancement de travaux (de 700 à 1.200 € le m² en hors eau hors air, et de 1.100 à 1.500 € le m² clés en mains). Mais que vous trouverez aussi, en plus détaillés dans le guide sur le Prix de construction d’un chalet.
     
  • Les pilotis
    Ces pilotis empêchent donc la maison d’être à même le sol, et confrontée à l’eau ou aux animaux, dans certains cas, ce qui permet de la sécuriser face à de nombreux risques.
    Les pilotis sont réalisables de plusieurs manières :
     
    • pilotis en bois
      Ils ont l’avantage d’être facile à enfoncer dans le sol, tout en restant d’une grande solidité grâce à des traitements très appropriés.
      C’est par contre le cas où la priorité de la construction bois devra être donnée.
      Il nécessite un entretien régulier pour être conservé en bon état.
       
    • pilotis en acier
      De la même façon, il faudra que l’acier ait été doté des traitements nécessaires à sa bonne conservation.
      Les pilotis en acier seront plus faciles à enfoncer dans un sol dur, notamment constitué de roches.
      Du fait de la plus grande robustesse de cette matière, il est alors possible de lui associer un plancher en hourdis et une construction en briques, par exemple.
      Les pilotis en acier nécessitent également un bon entretien.
       
    • pilotis en béton
      C’est un travail qui intervient plutôt dans le cas de micropieux pour aller chercher la stabilité d’un sol, avant de réaliser des semelles et une dalle béton, lorsqu’il est trop meuble ou inondable.
      Ils sont aussi adaptés à des constructions traditionnelles sur des terrains en pente, afin de rattraper les problèmes de dénivellation.

Par contre, le travail à réaliser est plus complexe. Ce travail fait appel à des coffrages et le coulage d’un béton vibré avec un renforcement par armatures pour la bonne résistance du béton.
Il est alors possible de faire supporter le poids d’une maison traditionnelle, selon le dimensionnement de ces pieux, leur densité béton, leur armature et leur répartition. Une étude béton est alors nécessaire pour répondre à ces interrogations. Un sujet qui a été étudié dans le guide sur Le prix des fondations de maison. Il faut alors compter autour de 80 € le m3 pour un pieu foré, par exemple.

 

L’intérêt des pilotis

Nous avons donc vu les principaux cas de réalisation d’une maison sur pilotis lors des différents sujets abordés, qu’il est bon de rappeler :

  • pour une construction en zone inondée ou inondable afin de se mettre au sec et hors du danger d’une montée des eaux ;
  • pour une construction sur un sol mou comme du sable afin d’aller chercher une meilleure résistance dans la profondeur ;
  • pour une protection contre les insectes ou rongeurs pouvant attaquer les biens ou les réserves ;
  • pour une protection contre des animaux plus dangereux comme serpents, ours et autres animaux pouvant attaquer l’homme ;
  • pour rattraper une forte dénivellation ;
  • mais aussi pour des simples raisons esthétiques, parfois.

 

Ainsi, dans certains cas, en réalisant le principe de pilotis, vous pourrez acquérir un terrain moins cher au m², puisque inondable ou marécageux, et vous permettre de réaliser des économies tout en obtenant la maison de vos rêves s’intégrant parfaitement dans le paysage.

 

Sur des terrains particulièrement à problèmes, tels que ceux en pente, les travaux de terrassement deviendront beaucoup plus simples, voire inexistants. Ce qui rend, dès lors, votre construction plus économique, surtout dans le cas d’une construction bois.
 

Mais réaliser une maison sur pilotis peut aussi permettre de gérer l’espace en dessous, notamment si cette réalisation fait suite à des raisons de pente, d’esthétique ou de sol meuble, et pas de terrain inondé. Vous aurez, en effet, le loisir :

  • d’y prévoir un stationnement de voiture à l’abri du soleil ;
  • de réaliser un espace terrasse ombragé ;
  • de stocker votre bois ou autre matériel ;
  • de créer un endroit pour vos animaux, chien, poules, etc.

 

La construction bois sera aussi réalisée plus rapidement qu’une construction traditionnelle en parpaings avec semelles et dalle béton demandant des temps de séchage entre certaines interventions et pouvant se trouver confrontée aux intempéries.

 

Enfin, un argument qui pourra aussi être décideur, c’est que, construite au-dessus du sol, une maison est reconnue plus résistante qu’une maison à même le sol.

 

Ecologie et magie

Mais au-delà de toutes les utilisations utiles, il ne faut pas oublier le symbole d’une maison sur pilotis qui donne un air de vacances puisque vous la retrouverez souvent dans des régions paradisiaques avec un mode de vie qui sort des sentiers battus et vous offre souvent une vue imprenable sur l’environnement. Un habitat insolite qui ouvre de nouvelles perspectives.

 

Mais l’écologie n’est pas oubliée dans ce type de construction, généralement bois, avec une empreinte carbone moindre, dans le cas où le bois provient d’une gestion forestière bien étudiée. En outre, le terrain n’est pas dégradé par du terrassement, la déconstruction de la maison, si nécessaire est facilitée par des matériaux biodégradables, et les coefficients d’isolation thermique sont déjà bien meilleurs que le béton, le parpaing ou la brique.

 

Parfaitement en harmonie avec votre environnement, elle jouera aussi cet autre rôle environnemental.

 

Enfin, dans un bois de qualité, comme l’Ipé, par exemple, ou des bois exotiques réputés, elle aura une durée de vie intéressante, surtout si elle est entretenue dans de bonnes conditions, comme le précise l’article sur le chalet bois déjà cité.

 

Les avantages de la maison sur pilotis

Pour résumer, voici les avantages qu’il est possible de reconnaître à une maison sur pilotis :

  • elle met à l’abri de l’eau, des sols meubles et des animaux ;
  • elle permet de rattraper des différences de niveau en terrain en pente ;
  • la circulation de l’air y est supérieure du fait qu’il est aussi possible de créer des prises d’air au niveau du plancher et que le dessous du plancher est naturellement ventilé ;
  • la maison réagit mieux aux risques sismiques ;
  • l’impact écologique est plus intéressant ;
  • il est possible de créer des pilotis en différentes matières pour supporter des poids plus ou moins lourds ;
  • il est possible de créer des aménagements dessous ;
  • l’accès par en dessous peut permettre de passer des alimentations facilement, moins visibles, et d’y avoir accès facilement, si nécessaire ;
  • l’absence de fondations et de dalle facilite le travail ;
  • le coût d’un tel procédé revient souvent moins cher que de l’habitat traditionnel et peut laisser plus facilement place à une partie d’autoconstruction.

 

Les inconvénients de la maison sur pilotis

Même si les avantages sont nombreux, il ne faut pas négliger certains inconvénients, pour une véritable objectivité ou, également, pour leur trouver éventuellement des parades :

  • en l’absence d’une isolation géothermique naturelle du fait d’un plancher à même le sol, il faut rester attentif à la bonne isolation de ce plancher qui peut représenter une dépense supplémentaire afin d’éviter le manque d’inertie ;
  • il faut une étude précise du terrain, sa nature, ses risques, qu’ils soient sismiques, gel ou autres, pour que la pose de pilotis puisse en tenir compte, ainsi que leur résistance ;
  • à moins d’un terrain en pente, vous pouvez perdre l’accès à votre domicile de plain-pied, ce qui peut représenter un problème avec l’âge, ou pour des personnes à mobilité réduite. Il vous faut alors penser à des solutions de remplacement type monte-escalier ou rampe d’accès ;
  • en termes de sécurité, cette construction est aussi jugée plus à risque, notamment pour des enfants en bas âge, et nécessite la pose de rampes de sécurité ou garde-corps, si des terrasses sont réalisées.

 

La construction d’une maison sur pilotis

Pour créer une maison sur pilotis, plusieurs étapes sont nécessaires et indispensables :

 

  • L’avant-projet
    Avant de vous lancer dans la construction, il faut parfaitement mûrir son projet, le travailler pour pallier tout ce qui pourrait représenter un défaut ou un inconvénient, notamment ceux qui ont été précédemment cités.
    Il faut trouver les plans qui vous conviennent le mieux, et la meilleure orientation sur le terrain.
    Il vous faut aussi contacter les services de l’urbanisme pour faire face aux contraintes, qu’elles soient en termes de couleur, de couverture, d’ouvertures, etc.
     
  • Les calculs de votre structure
    Vous devrez vous rapprocher de spécialistes afin de bien définir la structure de votre maison et celles des pilotis qui en découleront, que ce soit leur matière ou leur dimensionnement afin de supporter la charge totale, construction, mobilier et personnes.
    En lien avec l’étude du terrain, sera aussi déterminé la profondeur des pilotis et leur hauteur totale, selon les risques desquels vous souhaitez vous protéger.
    Le nombre de poteaux sera aussi calculé.
     
  • La fixation des poteaux
    Les poteaux sont ensuite ancrés dans le sol, selon les positions et profondeurs définies par les calculs précédents.
    Un béton de fondation armé aidera à les maintenir, en les scellant ou les fixant avec des tiges filetées.
     
  • La pose des poutres et des poutrelles
    Elles sont alors assemblées puis reliées au reste de la construction.
     
  • La pose du plancher
    Il peut alors être posé et lié à ses poutres.
     
  • L’élévation
    Le reste de la construction peut alors être poursuivi comme traditionnellement.

 

Le prix d’une maison sur pilotis

Le prix d’une maison sur pilotis est moins élevé qu’une maison sur fondation et dalle béton car vous allez économiser le tarif relativement élevé, en plus de celui du maçon, du terrassement.

En outre, le plus souvent suivie d’une élévation en ossature bois, plus vite réalisée et mieux isolée, vous gagnerez également de l’argent sur le temps de travail des artisans et sur le prix de pose de cette isolation.

Du côté des plus-values, il vous faudra prévoir une étude précise des pilotis et une meilleure isolation du plancher pour éviter un trop fort réchauffement en été et un trop fort refroidissement en hiver.

 

C’est pourquoi le prix d’une maison sur pilotis est souvent évaluée à un prix de 1.000 € le m² H.T.

 

Il vous faut aussi savoir que vous aurez, par la suite, des travaux d’entretien pour vos pilotis, s’ils sont en bois ou en acier, pour éviter leur vieillissement et leur détérioration au cours des années.

 

Enfin, nombreux particuliers se réservent une partie du travail en autoconstruction, une fois réalisée toute la phase la plus sécuritaire, celle de la pose des pilotis.

 

L’agrandissement sur pilotis

En parlant de construction sur pilotis, il faut aussi savoir que ce travail peut correspondre, non plus à l’édification de votre pavillon en totalité, mais aussi à des travaux d’agrandissement. C’est une solution, là aussi, qui a le mérite de parfaitement convenir à un terrain en pente ou dont une partie est inondable.

Le principe de construction reste le même que pour une maison.

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.