Rénover sa véranda : mode d'emploi et prix

Mis à jour le 22 mai 2018
Moyenne : 5 (2 votes)
2018-05-22 13:00:00
Terrasse avec véranda

La véranda est devenue une véritable pièce de vie, le plus souvent. Plus qu’un complément ou un prolongement de la maison, elle s’intègre totalement dans les pièces de jour pour y recevoir la cuisine, parfois la salle à manger, ou même le salon. Elle en profite pour apporter toute la lumière dans les pièces avoisinantes et ouvre généralement en grand sur votre jardin.

C’est pourquoi vous aurez certainement à coeur de la rénover pour qu’elle puisse prendre toute sa fonction, si elle commence à avoir quelques années.

Il reste à savoir quels travaux vous pensez effectuer et savoir ce qui est réellement possible, avant de vous lancer dans des frais.

Parties mécaniques, isolation ou relooking, voici quelques conseils avant de commencer à rénover sa véranda.

 

Formulez une demande de devis

Pourquoi rénover sa véranda

C’est peut-être, comme on l’a vu, pour en faire une pièce à part entière alors que, jusqu’à présent, vous ne l’utilisiez que lorsque des journées plus douces commençaient à apparaître.

Votre maison actuelle commence à se révéler un peu trop petite avec la famille qui s’agrandit et récupérer le salon pour en faire une nouvelle chambre n’est vraiment envisageable que si vous transférez le salon actuel dans la véranda.

 

Mais cette véranda présente peut-être quelques signes qui démontrent qu’elle aurait bien besoin d’un coup de jeune. En voici quelques-uns :

  • difficulté d’ouvrir et fermer les portes qui coulissent péniblement ;
  • manque d'étanchéité des ouvertures ;
  • impression de chaud en été et de froid en hiver ;
  • condensation sur les parties vitrées ;
  • structure qui commence à vieillir ;
  • couverture qui est mal entretenue.

 

Il existe certaines solutions à quelques-uns de ces problèmes qui vous permettront certainement de mieux en profiter.

 

Les démarches à effectuer pour rénover sa véranda

A partir du moment où vous réalisez une construction, vous serez certainement amené à faire une déclaration, peut-être même à déposer un permis de construire. Voici les règles qui vous sont alors imposées.

  • Si vous ne modifiez pas la taille ni l’apparence, mais que vous vous contentez d’un simple rafraîchissement et de changer le sol, des joints, des roulettes, vous n’avez rien à faire ;
  • Si vous modifiez la surface de moins de 5 m², vous n’aurez pas, non plus, de déclaration à effectuer ;
  • Entre 5 m² et 20 m² de modifications, vous devrez en passer par une déclaration préalable de travaux ;
  • De 20 à 40 m² d’agrandissement, une déclaration préalable de travaux pourra aussi suffire si la surface de la maison ne dépasse pas, alors, les 150 m² ;
  • De 20 à 40 m² d’agrandissement et une maison qui dépasse par ce fait les 150 m², ou plus de 40 m² de travaux, vous devrez demander un permis de construire.

 

Attention, aussi, que votre maison ne soit pas à proximité d’un site classé, sinon vous ne pourrez pas changer l’apparence de votre véranda sans l’avis des Bâtiments de France.

Et si votre pavillon venait à dépasser les 150 m² avec un agrandissement, il vous faudra aussi faire appel à un architecte.

 

Réussir la rénovation de sa véranda

Pour rénover votre véranda, voici maintenant quelques conseils simples pour commencer, avant de vous lancer, ensuite, dans la recherche d’un professionnel pour les plus gros travaux.

Pour un coût relativement faible, vous pourrez déjà donner un coup de neuf à cet espace.

Il vous faut dresser la liste de tout ce que vous souhaitez faire ou faire faire, sachant que, comme n’importe quelle autre construction, il faut toujours commencer par le gros oeuvre, s’il y en a, continuer par le second oeuvre et terminer par les finitions.

 

Mais vous pourrez peut-être effectuer vous-même une partie de ces tâches. C’est le cas pour :

  • une rénovation peinture des murs de séparation avec votre maison ;
  • le nettoyage du vitrage ;
  • le démoussage de la toiture ;
  • éventuellement la reprise des joints de vitrage ;
  • un coup de neuf sur votre sol ;
  • la pose d’un radiateur (style radian, par exemple) pour chauffer cette pièce.

 

Si vous n’êtes absolument pas bricoleur ou si vous envisagez une rénovation plus lourde, mieux vaut vous en remettre à un expert.

 

Rénover sa véranda selon les matériaux existants

Pour commencer, la rénovation d’une véranda est aussi fonction de sa structure. Voici donc quelques règles selon les 4 grands types de modèles qui existent.

  • Véranda bois : elle s’accorde certainement avec le style de votre maison et apporte un mode campagnard qui a son charme. Si la rusticité est moins de mise, elle reste malgré tout un atout dans certaines régions.
    Pour un tel modèle, vous devrez régulièrement réaliser un entretien. Si elle est vernie, il faudra le décaper pour en repasser une couche tous les 2 ans ; un vernis marin la protégera plus efficacement des intempéries. Idem si elle est peinte, mais il faudra certainement 2 à 3 couches pour bien la protéger. Si elle était vernie et que vous souhaitiez la peindre désormais, un travail de ponçage plus minutieux sera indispensable.
    Une vérification minutieuse du bois est aussi indispensable afin de reboucher à la pâte à bois tous les trous qui pourraient se former et laisser la moisissure s'infiltrer au coeur du bois en risquant de tout fragiliser.
  • Véranda alu : plus facile à entretenir, la véranda alu ne requiert qu’un lavage à l’eau savonneuse et un rinçage à l’eau claire. Par contre, il ne faut pas utiliser une éponge qui gratte et pourrait rayer les cadres.
    Un démoussage de la couverture est aussi indispensable, tout comme le vidage des gouttières.
    Inutile de penser à la repeindre, la peinture des profils a été réalisée directement en usine, lors de sa fabrication.
  • Véranda PVC : elle a l’avantage, également, d’être facile à entretenir, comme la précédente, avec de l’eau savonneuse. Elle est généralement plus isolante que celle en alu mais n’a qu’un défaut : sa durée de vie est moindre. En outre, la structure est moins porteuse et ne permet pas les grandes dimensions des autres modèles.
  • Véranda fer : elle a l’attrait de l’Art Déco. Souvent réalisée depuis de nombreuses décennies, elle est certainement moins isolante que les autres, mais elle a un cachet fou et il sera dommage de ne pas la conserver et de ne pas l’entretenir.
    Elle est souvent utilisée plus comme verrière que comme pièce supplémentaire mais pourquoi ne pas la repenser un peu ? En tout cas, pour la structure, un bon grattage de la peinture, un antirouille et une nouvelle peinture avec des couleurs plus actuelles lui offrira un superbe aspect. Les joints certainement réalisés au mastic auront aussi besoin d’une bonne révision. Un bon graissage des serrures et des paumelles rendront les mécanismes comme neuf. Pour ce qui est du vitrage, il vous faudra voir avec un professionnel.

 

L’isolation

Il faut tout d’abord noter qu’une véranda bien exposée dispose déjà d’un chauffage naturel, celui du soleil. Les larges parties vitrées permettent d’emmagasiner la chaleur. Par contre, par le passé, le problème venait à la fois du vitrage et de la rupture de pont thermique dans les profilés alu, notamment.

 

Aujourd’hui, ces problèmes ont été corrigés et les vérandas actuelles disposent :

  • de double vitrage isolant renforcé qui l’est encore plus que sur certaines fenêtres ou portes-fenêtres de maison ;
  • de panneaux isolants en couverture avec une mixité permettant de laisser entrer de la lumière tout en se protégeant des rayons de soleil ;
  • de profilés repensés pour ne pas laisser place aux ponts thermiques ;
  • de thermolaquage des profilés extrêmement résistant ;
  • éventuellement de volets permettant de fermer totalement la véranda, que ce soit pour la sécurité ou pour encore mieux isoler, la nuit.

 

Voici donc ce que vous pouvez faire réaliser pour votre ancienne véranda, sur le plan de l’isolation pour l’améliorer :

  • En rénovation, il sera difficile de jouer sur les profilés sans changer entièrement la véranda.
  • Si la vôtre est en simple vitrage, il faudra faire étudier si sa structure permet de le changer pour un double vitrage, si elle sera suffisamment résistante pour le supporter. Et, si vous êtes en ville et que c’est possible, pensez aussi au vitrage acoustique pour vous protéger également du bruit. Mais il vous sera toujours possible, au niveau des parois, de voir avec un professionnel pour faire réaliser la pose de volets roulants.
  • La priorité sera donnée à la couverture, d’où proviennent le plus souvent les premières fuites et par où s’enfuient de nombreux degrés et où les panneaux en polycarbonate peuvent facilement prendre place et, à la fois, améliorer votre isolation et protéger contre les rayons du soleil.

 

Le chauffage de la véranda

Puisque vous aimeriez en faire une pièce utilisable à n’importe quel moment de l’année, il va donc être nécessaire d’installer le chauffage dans cette véranda. Si vous avez un chauffage central, un professionnel pourra étudier s’il est possible d’étendre votre installation pour ajouter un nouveau radiateur dimensionné à cette pièce, s’il est possible et assez facile de passer des canalisations et si votre chaudière supportera ce ou ces radiateurs supplémentaires.

La pose, comme beaucoup le décident, d’un chauffage d’appoint, poêle ou autre chauffage mobile, engendre souvent un problème de vapeur d’eau qui peut détériorer la structure au fil du temps. Si vous envisagiez ce type de matériel, il est souhaitable de leur préférer un chauffage radiant. Mais, la meilleure solution, lorsqu’elle est possible, reste le sol chauffant.

Pour le chauffage, il est intéressant d’aborder, aussi, la question de la climatisation. Car, si vous devez penser à y vivre en plein hiver, il ne faut pas oublier que, en plein été et en plein soleil, la température peut vite devenir intenable également. Pour cela, plusieurs issues s’offrent à vous dont certaines ont déjà été abordées dans le paragraphe sur la structure :

  • prévoir un toit qui ne laisse pas filtrer les rayons les plus forts du soleil, comme des panneaux en polycarbonate ;
  • prévoir des volets qui permettront de protéger au moins partiellement à certaines heures de la journée et selon l’orientation ;
  • avoir des ouvrants suffisamment bien calibrés et sur plusieurs faces afin de pouvoir assurer un courant d’air ;
  • des grilles d’aération pourront aussi assurer une circulation de l’air ;
  • enfin, dans les régions les plus chaudes, envisager la pose d’une climatisation sera certainement une idée à retenir.

 

Les pièces d’usure de la véranda

Une véranda contient généralement des pièces qui méritent un entretien de temps en temps :

  • les roulettes de vos baies coulissantes : si vous sentez qu’elles commencent à mal coulisser, que la baie a tendance à se bloquer, ou à grincer dangereusement ;
  • les rails : avec les mois et les années, ils s’encombrent de sable, de poussière, s’encrassent et nuisent aussi au bon coulissement ; des salissures qui peuvent d’ailleurs détériorer les roulettes. Un nettoyage s’impose donc avec un bon aspirateur ;
  • dans le cas de portes battantes, ce sont les paumelles que vous devrez huiler comme il faut ;
  • les serrures et poignées : elles aussi peuvent avoir besoin d’un graissage, voire d’être changées avec l’âge ;
  • les joints : que ce soit ceux des portes ou ceux des vitrages, ils nécessitent une bonne révision pour éviter les infiltrations qui, en plus de créer des désagréments dans votre intérieur, peuvent aussi endommager votre structure. Cet entretien peut s’effectuer avec des joints caoutchouc similaires ou, si ce n’est pas possible, avec du joint silicone ;
  • les vis et boulons : il est important de vérifier que rien ne manque et que leur état reste impeccable pour que la rouille éventuelle ne s'attaque pas, ensuite, à la structure.

 

Rénover le sol

Votre véranda a des années ? C’est peut-être le bon moment pour repenser le sol qui a certainement vieilli ou qui, jusqu’alors, se contentait d’un simple béton brut.

C’est aussi maintenant que vous devez vous demander si ce n’est pas l’occasion de prévoir un chauffage par le sol.

 

Pour le sol, vous aurez le même choix que vous pourriez avoir dans n’importe quelle autre pièce et les solutions les plus simples restent les sols PVC et vinyles. Mais un carrelage est tout à fait possible. Peut-être est-il préférable d’éviter le parquet pour cette pièce en liaison directe avec l’extérieur ; toutefois, un carrelage imitation parquet vous donnera de belles sensations. La moquette n’est certainement pas, non plus, la meilleure idée à appliquer.

 

Rénover l’esthétique de sa véranda

Il reste le plan de l’esthétique. Autrefois, une véranda n’avait que cet atout de pièce qui s’ouvre vers l’extérieur et qui sert de salon d’été ou pour entreposer les plantes. On était moins regardant pour savoir si elle s’accordait parfaitement avec la maison à laquelle elle était accolée.

Sa rénovation vous donnera certainement envie que cette intégration soit également améliorée. Esthétique externe, qui sera facile avec une véranda en métal ou en bois, plus difficile à améliorer avec une véranda PVC ou alu non teinté ; mais esthétique interne aussi par le choix des différents matériaux tels que le sol ou la peinture des murs en lien avec votre pavillon, sans parler de son aménagement.

 

Quelques réponses

S’il vous reste quelques questions, elles trouveront peut-être leur réponse dans ce dernier point, avant d’aborder la partie essentielle du prix.

  • Quelle structure est la plus intéressante pour une véranda ?
    La réponse a déjà été plus ou moins abordée. Le bois peut s’intégrer à peu près à tous les styles mais nécessite beaucoup d’entretien. Le PVC est moins durable. Le métal est beaucoup moins utilisé aujourd’hui. L’aluminium thermolaqué offre de très belles solutions avec des présentations très variées pour tous les styles et des progrès énormes en termes d’isolation.
  • Est-il intéressant d’agrandir une véranda existante ?
    Ce n’est pas forcément la meilleure idée à avoir. En fait, financièrement parlant, il est pratiquement aussi intéressant de démonter l’ancienne et d’en reconstruire une nouvelle, plus grande. Vous éviterez ainsi les coûteux problèmes de juxtaposition et de jointoiement pour les rendre hermétiques.
  • Peut-on réaliser une couverture de véranda en panneaux photovoltaïques ?
    Ce n’est pas impossible techniquement, mais plusieurs questions sont alors à étudier.
    • Est-ce que votre structure le permet ?
    • Quelle est l’orientation de votre soleil ?
    • Avez-vous une surface de véranda suffisante pour que ces panneaux vous apportent une réelle économie d’énergie ?
    • Comment allez-vous régler le problème esthétique de ces panneaux vus d’en dessous ?
  • Peut-on remplacer des portes à battant par des portes coulissantes ?
    Vous souhaitez gagner de la place et moderniser cette partie mais, cette fois, des problèmes techniques sont à prévoir. Les premiers sont liés à la charge de la structure, et les seconds à l’étanchéité. Vous devez voir avec un professionnel mais les frais pourraient être élevés pour un gain de fonctionnement somme toute minime.
  • Comment apporter plus de clarté avec une véranda ancienne ?
    L’impression que la structure ancienne de votre véranda vous assombrit la pièce est souvent fausse. Compte tenu des larges parties vitrées, ce ne sont pas les quelques montants qui peuvent assombrir. Ce sera plutôt votre sol, ou les murs de séparation avec votre maison qui vous permettront d’éclaircir, voire le mobilier. Toutefois, si cette véranda est en bois ou en métal, vous pouvez la repeindre en plus clair.

 

Prix pour rénover sa véranda

Avant d’évaluer le prix pour rénover une véranda, voyons déjà ce que coûte une véranda neuve, murs et toiture, pour se faire une idée de l’intérêt de la rénover.

 

Type de véranda

Prix en neuf

véranda PVC

1.000 € le m²

véranda alu thermo laquée

1.300 € le m²

véranda bois

1.400 € le m²

véranda fer forgé

2.000 € le m²

 

 

Maintenant, voici quelques idées de prix de rénovation que vous devrez prévoir :

Type de rénovation

Remarques

Prix hors pose

Prix pose

rénovation de base

sol PVC, électricité, mur attenant à la maison, pièces d’usure

1.500 à 2.000 €

sol PVC

sol vinyle, sol PVC

de 15 à 60 € le m²

de 25 à 50 € le m²

chauffage au sol

de rayonnant électrique à chauffant hydraulique

de 45 à 90 € le m²

de 40 à 90 € le m²

plancher chauffant réversible

avec aussi action réfrigérante en été

de 100 à 120 € le m²

idem

store intérieur

selon qualité de toile

de 20 à 80 € le m²

environ 150 € par store

store extérieur

selon motorisation ou non et selon qualité de toile

de 70 à 150 € le m²

environ 150 € par store

volet extérieur

selon qu’il soit manuel ou électrique

et selon PVC ou alu

de 200 à 500 € par volet

de 100 à 200 € par volet

isolation

 

de 30 à 60 € le m²

panneaux polycarbonate ou verre en toiture

selon la nécessité de renforcer la partie charpente et selon le choix des matériaux

de 50 à 120 € le m²

autour de 30 € le m²

création d’un ouvrant

ouvrant de 45 x 60 cm en double vitrage

sur une verrière ancienne

1.200 € pièce

rénovation d’une verrière

isolation thermique avec ajout de profils

et double vitrage

environ 2.500 € le m²

 

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.