Prix de travaux sur peinture au plomb

Mis à jour le 06 septembre 2018
Aucun vote pour le moment
2018-09-06 11:15:00
Travaux sur peinture extérieur au plomb

Le plomb a été interdit dans les peintures depuis 1948 et pour les bâtiments construits avant le 1er janvier 1949, un diagnostic doit être réalisé dans le cas d’une vente.

Mais alors, comment entreprendre la rénovation d’un tel logement, quelle méthode employer et quel sera le prix de travaux sur peinture au plomb ? C’est tout l'enjeu de cet article important.

 

Formulez une demande de devis

Le danger du plomb

Le plomb a été reconnu dangereux pour la santé. Son inhalation suite à une présence gazeuse, en vapeur ou en particules est l’un des premiers risques. 50 à 70 % de ce qui peut être inhalé dans une journée est absorbé. Mais il y a aussi une absorption dans les voies digestives.

Dangereux pour les adultes, il l’est encore plus pour les enfants ou chez les femmes enceintes avec risque sur le foetus.

 

Cette intoxication due au plomb a un nom : le saturnisme.

Elle se traduit par une altération de la synthèse de l’hémoglobine de la moelle osseuse, une fragilisation des globules rouges et une atteinte rénale progressive. A terme, c’est tout le système nerveux qui est aussi atteint, la moelle osseuse, le sang et une hypertension artérielle.

Sans vouloir toutefois dramatiser la situation, car le plomb est encore plus dangereux par sa présence dans les tuyaux d’alimentation en eau potable telle qu’il était autrefois utilisé, que dans une peinture saine, qui ne s’effrite pas. Ce qui n’est pas, non plus, une raison suffisante pour le laisser tel quel.

 

La nécessité d’un diagnostic plomb

Le diagnostic plomb, également appelé Contrat de Risque d’Exposition au Plomb (CREP) ou Audit plomb est aujourd’hui rendu obligatoire pour les biens immobiliers lorsqu’ils sont vendus ou loués et que leur date de construction est antérieure au 1er janvier 1949. Il porte également sur les volets de l’habitation. Il est ainsi annexé au dossier de diagnostic technique qui comprend, notamment, le diagnostic amiante ou le diagnostic électrique.

Dans le cas de copropriétés, il n’est nécessaire que pour les parties privatives.

Enfin, dans le cas de locaux commerciaux ou professionnels, il n’est pas obligatoire.

Un article sur ce sujet du modèle de diagnostic plomb a d’ailleurs été réalisé.

 

Le prix d’un diagnostic plomb

Le prix d’un diagnostic plomb n’est pas fixe, il dépend, entre autres, de la surface du logement, du nombre de pièces, de la complexité.
Il peut ne durer que 30 mn dans certains cas, mais peut aussi durer une bonne demi-journée pour des bâtiments de grande superficie et très anciens. Il consiste en un appareil à fluorescence X, de type portable, qui permet de révéler la présence de cette peinture à risque. Des prélèvements peuvent aussi être effectués avec analyse.

On peut ainsi établir un tarif approximatif suivant le type de logement concerné :

  • diagnostic plomb pour un studio : environ 100 €
  • diagnostic plomb pour un appartement T2 : de 110 à 130 €
  • diagnostic plomb pour un appartement T4 : de 180 à 220 €
  • diagnostic plomb pour une maison de 5 pièces : de 250 à 300 €

Regrouper les différents diagnostics à réaliser, avec celui de l’amiante par exemple, permettra de minimiser les tarifs.

 

Le plomb dans la peinture

Si le diagnostic est parfois obligatoire, comme vu précédemment, la loi n’exige pas, à ce jour, contrairement à la présence de plomb dans l’eau, de remplacer une peinture au plomb, à moins que le seuil réglementaire de 1 mg/cm² ne soit dépassé.

Il faut aussi savoir que, alors que la peinture au plomb a été interdite à la fabrication en 1948, des stocks ont continué à être écoulé et, jusqu’au début des années 1970, il était encore possible d’en trouver dans d’anciennes quincailleries.

Toutefois, les directives évoluant, il est fortement conseillé d’en tenir compte dès à présent, lors de travaux de rénovation et de ne pas attendre de s’y trouver contraint le jour où la maison ou l’immeuble aura été remis à neuf.

Le risque en soi, et à ce jour, sur la peinture, n’existe pas si elle est bien fixée, si elle ne se dégrade pas, ou si elle est recouverte. Mais elle peut être amenée à s’écailler et créer des particules qui deviendraient, dès lors, nocives.

C’est donc une seconde bonne raison de prévoir un traitement permettant d’éliminer le risque.

 

Les traitements pour décaper la peinture au plomb

Il existe donc différents traitements afin d’éliminer les traces de peinture de plomb. Le mieux est toutefois d’en confier la tâche à un professionnel qui connaît bien les risques et les protections à mettre en place pour réaliser le chantier dans les conditions indispensables pour la santé des intervenants.

On oublie donc les habituels travaux de ponçage des peintures permettant de remettre le bois ou le mur à nu.

 

Traitement par recouvrement

C’est la solution la plus simple mais qui nécessite que le taux de plomb constaté ne soit pas élevé d’une part, et que la peinture au plomb soit en excellent état.
La recouvrir est aussi une façon de la maintenir en état, souvent, sans la faire disparaître, mais en supprimant, du moins pour un temps donné, le risque d’effritement.
Par contre, le problème persiste si vous devez être amené à réaliser des travaux ultérieurs, un percement, une saignée, etc., et peut redevenir un risque.
Il existe alors plusieurs possibilités pour la recouvrir :
 

Principes de recouvrement peinture au plomb

Caractéristiques

Prix en fourniture et pose

Recouvrement par peinture

  • N’élimine pas le plomb
  • Efficacité court terme
  • Risque de migration de poussières de plomb à réduire selon choix de peinture
  • Réaliser un suivi
  • Assurer la ventilation des lieux durant travaux

de 30 à 40 € le m²

Recouvrement par revêtement

  • Recouvrement par résine, tissu, toile, vernis, etc.
  • N’élimine pas le plomb mais le rend inaccessible
  • Efficacité à court terme
  • Réaliser un suivi
  • Assurer la ventilation des lieux durant travaux

de 45 à 80 € le m²

Recouvrement par doublage

  • Méthode également appelée de l’encapsulage
  • Pose de BA13, panneaux bois, carreaux de plâtre, etc.
  • Supprime l’exposition au plomb mais pas sa présence
  • Attention au risque d’humidité

à partir de 30 € le m² (prévoir les finitions en supplément)

 

 

Décapage par grenaillage ou sablage

Le principe, moins utilisé pour la peinture au plomb, consiste à une abrasion de la peinture avec un appareil spécial qui projette des particules et aspire totalement la peinture grattée, au fur et à mesure. Les poussières de peinture sont évacuées et la grenaille récupérée puis traitée.
Ce principe est essentiellement utilisé pour certains sites industriels contaminés de type nucléaire et quasiment pas utilisé en France.

 

Décapage par remplacement

Lorsque cette peinture ne se trouve que sur des éléments démontables, comme des portes, le procédé consiste simplement à remplacer la porte par une nouvelle.

 

Prix d’un décapage thermique

Le décapage thermique s’effectue avec un appareil spécial chauffant la peinture présente et, notamment, les différentes couches de peinture existantes.
C’est toutefois un travail de spécialiste puisqu’il faut régler la bonne température et encore plus dans le cas d’une peinture au plomb qui peut se transformer en vapeur à partir de 450°.
Le travail doit aussi être réalisé dans les conditions de sécurité nécessaire, en l’absence des occupants et avec les équipements de protection individuelle prévus dans ce cas.
Le décapage s’effectue aussi à l’aide d’un couteau de peintre et de gants ignifugés.
Un décapage thermique se réalisera sensiblement à partir d’un coût de 20 € le m² pour des conditions simples de grattage.

 

Prix d’un décapage chimique

Cette autre technique nécessite l’achat d’un décapant spécial et demande plus d’huile de coude que la solution précédente mais pas spécialement de matériel, hormis la spatule.
Une fois encore, le port d’équipements de protection individuelle est nécessaire et la maison devra être vide de ses occupants habituels.
Le solvant dissout les différentes couches de peinture mais est aussi toxique, ce qui implique l’intervention préférable d’un professionnel.
Le prix d’un décapage chimique est variable puisqu’il dépend du nombre de couches de peinture à supprimer et de leur épaisseur.
Pour exemple, un décapage chimique réalisé par un professionnel se traitera autour de 40 à 50 € le m² de mur. Pour une porte que vous pourrez démonter et apporter à un professionnel, le coût sera d’environ 60 € pièce.
 

A ces prix, pour comparaison avec le traitement par recouvrement, doivent venir s’ajouter des prix de finition (peinture, papier peint, etc.), à partir de 30 € le m².

 

Voici un récapitulatif des principales solutions de traitement autres que le recouvrement et leur prix :

 

Principes de traitement peinture au plomb

Prix en fourniture et pose hors finitions

Décapage thermique

autour de 20 € le m²

Décapage chimique

de 45 à 80 € le m²

 

 

 

Les aides pour le traitement des peintures au plomb

Il est aussi possible de faire appel à des aides auprès de l’Agence Nationale de l’Amélioration de l’Habitat, par exemple, puisque ces travaux d’amélioration entrent dans le cadre de la santé publique et de l’amélioration de l’environnement.

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.