Prix du carrelage de garage

Mis à jour le 18 janvier 2019
Moyenne : 5 (2 votes)
2019-01-18 06:15:00
Garage avec carrelage

Le sol d’un garage est particulier du fait de la circulation des véhicules. Parmi les revêtements possibles pour cette construction vous trouverez, dans ce prix de carrelage d’un garage, tout ce que vous devez savoir sur les normes, le choix spécial du carrelage, sa pose et les tarifs qui en découleront.

 

Formulez une demande de devis

Les avantages et inconvénients d’un carrelage dans un garage

Choisir un carrelage pour votre garage a l’énorme avantage de conserver votre bâtiment propre ou, au moins, facile à nettoyer. Ce qui est intéressant si vous y stockez du matériel ou l’utilisez aussi comme lingerie ou autre.
Par contre, il est important de bien choisir le modèle utilisé car le passage d’une voiture est salissant et le risque de traces, qu’elles soient de pneus, de fuite d’huile ou plus si vous vous en servez accessoirement d’atelier est aussi à prévoir et la porosité pourra être irrémédiable pour les taches.

 

Les normes de carrelage

Différentes normes caractérisent la qualité et les particularités d’un carrelage.

 

  • La première caractéristique d’un carrelage est la norme UPEC :
  • U détermine l’usure face au piétinement ;
  • P concerne la résistance face à des chutes d’objet ;
  • E traduit la résistance à l’eau ;
  • C indique la résistance du carrelage aux taches et aux agents chimiques.

Ces éléments sont donc encore plus particulièrement importants dans un garage et chaque lettre s’accompagne d’un classement de 1 à 4. Plus le chiffre est élevé, meilleure est la résistance.

 

  • Une seconde norme, appelée PE, allant de PE1 à PE5, propose le même ordre croissant de résistance, mais à l’abrasion pour celle-ci.
     
  • La norme MOHS représente, quant à elle, la résistance aux rayures, avec un chiffrage progressif également, allant de 1 jusqu’à 10.
     
  • Autre élément important pour un garage, l’adhérence dispose d’un classement allant, aussi progressivement, de A à C.
     
  • Enfin, la norme ISO 10545/4 qui traduit la qualité d’un carrelage à s’adapter à un garage avec, en outre, la détermination de sa résistance à la flexion et sa force de rupture, une norme commune à tous les carreaux et dalles céramiques.

 

 

Quel carrelage pour un garage

La particularité du garage est donc de recevoir un ou des véhicules et toute la poussière, l’eau, la neige et la poussière, parfois la boue qui peut aller avec.

Les véhicules représentent également un poids certain et le carrelage devra pouvoir résister à cette charge.

 

Malgré toutes ces contraintes, le carrelage reste cependant la meilleure solution de revêtement, puisque le lino sera moins solide, que le béton sera plus salissant et qu’une peinture de sol finira aussi par s’endommager avec les marques de passage. Tous ces revêtements sont récapitulés dans le guide sur le prix du revêtement de sol d’un garage.

 

Il reste donc qu’il vous faut, en plus du choix des normes précédemment, trouver le bon carrelage, celui qui sera résistant, pas trop glissant, facile à nettoyer et esthétique. On en retient généralement 3 catégories :

 

  • le grès cérame : il est constitué d’une base d’argile, de silice, de kaolin et de feldspath.
    Ses qualités sont sa résistance aux chocs, à l’humidité et aux agents chimiques. Ce qui lui évitera d’être marqué trop facilement et vous assurera de pouvoir le nettoyer avec des produits d’entretien, quels qu’ils soient, sans l’endommager, notamment si vous voulez faire disparaître certaines taches particulièrement tenaces.
    Il ne craint pas, non plus, le gel, ce qui sera un atout dans un garage non isolé, séparé de la maison, pouvant être plus exposé, notamment lors d’hivers très rigoureux.
    Enfin, le grès cérame peut se décliner en multiples présentations et être même particulièrement esthétique en imitant le béton ciré, l’ardoise, la terre cuite, le parquet, etc. Des finitions intéressantes, par exemple, s’il est attenant à votre maison et qu’il n’est pas impossible que, plus tard, vous le transformiez en pièces supplémentaires à vivre ou que vous y installiez aussi une lingerie.
     
  • le granit : il présente une grande partie des avantages du précédent que sont la résistance aux impacts et à l’humidité, ainsi qu’aux charges lourdes. Il est donc possible à un véhicule de rouler dessus et vous pourrez le nettoyer facilement, d’autant que les taches ne le pénétreront pas.
    Il faudra retenir un modèle suffisamment granuleux pour qu’il ne soit pas trop glissant.
    Le granit possède également des qualités d'esthétisme pour faire, de votre garage, une véritable pièce annexe de votre maison, et même plus.
     
  • le carreau en ciment : ce n’est pas la solution la meilleure mais elle peut quand même s’adapter aux possibilités d’un garage.
    En effet, le problème du carreau de ciment est d’être poreux et de risquer de laisser les taches l’imprégner, ce qui ne vous permettrait plus de pouvoir le nettoyer pour lui rendre son aspect d’origine. Toutefois la parade existe en lui offrant un traitement adéquat pour remédier à ce problème. Un traitement qu’il vous faudra renouveler de temps en temps pour qu’il conserve ces nouvelles dispositions.
     

En fait, il est conseillé, pour un garage, de ne pas retenir certains types de carrelages comme la céramique, la faïence, le marbre, la terre cuite qui n’apporteraient pas assez de résistance.
 

La dimension du carrelage de garage

Si la mode est aux grands carreaux, il vous faudra oublier ce choix pour le carrelage de votre garage. Pour une meilleure résistance, la préférence doit aller vers des carreaux de plus petite taille. Il vous faudra, en effet, vous diriger vers des modèles de 20 x 20 cm ou, au plus, de 30 x 30 cm.
En fait, plus important sera le nombre de joints dans votre garage et meilleure sera la résistance de votre sol.
Et, pour encore améliorer cette résistance, il vous faudra choisir des carreaux présentant des épaisseurs allant de 10 à 12 mm.

 

La couleur du carrelage dans un garage

Autre choix auquel vous serez confronté, celui de l’apparence et, donc, de la couleur de votre carrelage.
Dans ce cas, il est conseillé d’éviter les couleurs trop claires qui se marquent trop facilement à la moindre tache, à la moindre poussière. Des couleurs plus neutres comme le gris, par exemple, vous éviteront de laisser transparaître les salissures. Mais un carrelage imitant le bois peut aussi être une bonne solution.

Au moment de sélectionner la bonne couleur, pensez à ce qui peut, actuellement marquer votre sol : les pneus, l’huile, mais aussi selon que vous ayez un atelier à l’intérieur ou non, selon que votre allée d’accès est elle-même en carrelage, en gravillons, en béton ou en terre, par exemple.

Le prix des différents carrelages pour garage

Selon les différentes solutions envisagées, le prix de ce carrelage sera donc quelque peu différent, comme le présente le tableau ci-après et comme le reprend le guide sur le tarif d’un carreleur au m² :

 

Choix de carrelage

Prix fourniture

grès cérame

de 20 à 100 € le m²

granit

de 50 à 150 € le m²

carreaux de ciment

de 70 à 120 € le m²

 

 

Pour vraiment bien choisir le carrelage convenant à votre garage, il vous faudra certainement éviter les bas de gamme, plus fragiles, moins épais, tout comme il vous sera inutile d’aller vers les prix les plus élevés et les plus luxueux. Par exemple, pour un grès cérame, dans une tranche de 40 à 60 € le m², vous devriez trouver un modèle capable de vous convenir parfaitement

 

 

Prix de la préparation du sol

Avant de commencer la pose de votre carrelage, vous devrez vous assurer que le sol actuel est capable de le recevoir. Ainsi, plusieurs cas de figures peuvent alors se présenter.
 

  • En absence de sol déjà réalisé
    Il vous faudra alors couler une dalle béton au préalable. Pour un garage, il faut s’appuyer sur une dalle d’une épaisseur de 13 à 15 cm, avec décapage, avec un dosage béton de 300 gr au m3 et comprenant un ferraillage ou de la fibre, pour la solidariser.
    Vous trouverez des informations sur le guide du prix d’une dalle béton.
    Le prix d’une telle dalle est à comprendre entre 60 et 80 € le m², selon le sol, la dimension de la dalle, son isolation, etc.
     
  • La dalle béton existe mais trop irrégulière
    Il vous faudra alors faire réaliser un ragréage auparavant pour que vous puissiez avoir un sol pour réceptionner votre carrelage qui soit suffisamment solide et plat.
    Ce travail sera à réaliser si vous enlevez un carrelage existant et que le résultat est alors imparfait pour carreler directement ou si vous avez un sol qui présente des fissures ou s’effrite par endroit.
    Il vous faudra, auparavant, retirer tout ce qui pourrait sembler fragile, un carreau qui bouge, une partie de dalle qui s’effrite, etc.
    Dans le cas d’un simple ragréage, il vous en coûtera entre 20 et 30 € le m².
    Pour un sol plus friable qu’il faudrait solidifier, un ragréage fibré vous reviendra entre 25 et 35 € le m².
     
  • Sur carrelage déjà existant
    Il est possible de réaliser un carrelage sur un autre déjà existant sans le retirer mais à deux conditions :
    • il faudra veiller à enlever tous les carreaux qui sont déjà cassés et combler avec du mortier colle pour rattraper le niveau ;
    • il faudra vous assurer que cette sur-hauteur n’interfère pas avec les ouvertures de porte.
       
  • Isolation du sol
    Si vous voulez réaliser une sous-couche isolante avec la sage précaution que, peut-être un jour, ce bâtiment pourrait devenir une extension de votre maison, il vous faudra prévoir un supplément de l’ordre de 5 € le m² en fourniture. Les isolants minces proposés sont alors le liège, la fibre de polyester ou la mousse de polyéthylène. Pour ne pas avoir de supplément de pose, le mieux est de le faire réaliser avec la chape.

 

Le prix de la pose de carrelage pour garage

Une fois toute la précaution prise avant la pose du carrelage, précautions hautement importantes si vous ne voulez pas que votre travail soit à refaire, puisqu’il s’agit de faire entrer un véhicule d’un certain poids, quand même, il est possible de passer à la phase de pose du carrelage à proprement parler.

 

Il existe alors deux principes de pose :

 

  • la pose scellée
    Elle est possible, notamment, dans le cadre du neuf, avec une pose directe sur chape mortier, durant le chantier.
    Elle vous revient de 50 à 70 € pour le grès cérame et de 60 à 80 € le m² pour le granit.
     
  • la pose collée
    Elle est plutôt utilisée dans le cadre de la rénovation et sur un principe de double encollage, à la fois au sol et sur le carreau. Elle s’applique pour des carreaux qui font à partir de 30 x 30 cm.
    Le prix de pose collée est de 30 à 50 € pour du grès cérame et de 40 à 60 € le m² pour du granit.
     

Le prix en fourniture et pose devient alors, en prix moyen :

 

Choix de carrelage

Prix pose

Prix fourniture et pose collée

Prix fourniture et pose scellée

grès cérame

de 40 à 60 € le m²

de 70 à 110 € le m²

de 90 à 130 € le m²

granit

de 50 à 70 € le m²

de 90 à 130 € le m²

de 110 à 150 € le m²

carreaux de ciment

de 70 à 90 € le m²

de 120 à 160 € le m²

de 130 à 170 € le m²

 

 

Le délai d’utilisation

Si vous voulez éviter les risques d’apparition de fissures et de descellement de certains d’entre eux, il sera plus sage d’observer un délai de 3 semaines, après avoir réalisé une nouvelle chape béton, avant de passer à la phase de pose du carrelage.

 

Après la pose du carrelage, selon la température, il est préférable d’attendre de 24 à 48 heures avant de rentrer votre voiture.

L’entretien du carrelage de garage

L’intérêt d’un carrelage de garage est qu’il n’est pas poreux, si vous avez respecté les directives. Il sera donc lessivable et vous pourrez, selon les marques à faire disparaître, employer les produits nettoyants nécessaires, que ce soit pour des traces ou de l’huile.

 

 

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.