Prix de déplacement d'une cuisine

Mis à jour le 29 avril 2019
Moyenne : 5 (1 vote)
2019-04-29 15:00:00
Cuisine moderne ouverte

La configuration de votre logement ne vous correspond pas nécessairement et vous aimeriez connaître le prix de déplacement d’une cuisine pour le repenser plus en adéquation avec votre mode de vie ? Vous devrez prévoir plusieurs milliers d’euros mais, plus précisément, il vous faudra prendre en compte les dimensions de votre cuisine, les travaux à réaliser, la qualité des matériaux, etc.

 

 

Vous avez un projet ?

Les spécificités de la cuisine

Lors de vos travaux de rénovation, vous aimeriez peut-être rapprocher votre cuisine de votre salle à manger, réaliser une vaste pièce de vie regroupant toutes les pièces de jour et permettant une lumière traversante, etc.

 

Déplacer la cuisine est plus compliqué que la plupart des autres pièces, du fait, à la fois, de la plomberie et du mobilier spécifique souvent fixé au mur.

 

Une cuisine est, plus généralement, exposée à l’ouest ou au sud, mais il faut aussi vérifier avec la faisabilité d’un tel projet puisque, si les canalisations peuvent facilement se déplacer ; pour les évacuations d’eaux usées, le problème est plus complexe puisque vous devrez conserver une pente naturelle de 1 % afin de bien éliminer toutes les impuretés. Dans le cas d’eaux vannes, c’est une pente de 2 % qui aurait été nécessaire.

 

Vous trouverez certaines réponses, également, dans le guide sur le Prix d’une cuisine équipée.
Pour le prix de déplacement de la cuisine, vous pourrez alors définir vos priorités, comme décider si vous changez la cuisine ou conservez l’ancienne, si vous reprenez votre électroménager ou le changez, quelle qualité de sol vous allez mettre, si vous allez changer votre plan de travail ou le réactualiser avec un béton ciré, etc.

Vous aurez une première idée du budget nécessaire en sélectionnant les postes suivants qui peuvent vous concerner et voir s’ils coïncident avec vos prévisions.

 

 

L’implantation et les plans

Les plans de cuisine sont une des composantes essentielles de votre quotidien. Vous devrez vous sentir bien dans les différents gestes à effectuer, les minimiser. Il n’est donc pas certain que, en déplaçant votre cuisine, vous en conserviez la même répartition des meubles, voire que vous conserviez même le mobilier.

 

Dans tous les cas, il est important de bien penser cette implantation, selon vos équipements, selon vos besoins de rangement et selon la géométrie de votre pièce.

Cuisine en ligne, cuisine en U, cuisine en L est une répartition à laquelle vous devrez réfléchir avec le cuisiniste. Tout comme vous réfléchirez à la présence d’un îlot central vous permettant d’ajouter quelques placards et des places assises, ou à la présence d’un bar pour une position haute sur tabourets.

 

La cuisine se décompose en 3 zones distinctes qui sont :

  • le stockage (dans les placards et dans le réfrigérateur) ;
  • la préparation des plats et leur cuisson (plan de travail, plaques, four) ;
  • le nettoyage (évier, lave-vaisselle).

Ces 3 zones doivent être bien délimitées et les interactions doivent aussi être facilitées.
 

Le placement des différents éléments s’effectue aussi selon des critères de dimension suivants :

  • hauteur de plan de travail adaptable selon chacun mais généralement situé entre 85 et 95 cm ;
  • hauteur de hotte aspirante à 60 cm au-dessus des plaques ;
  • hauteur de la dernière étagère à 2,20 m maxi pour un côté pratique ;
  • four préféré à hauteur des yeux.

 

Vers quelle pièce déplacer la cuisine

Pour déplacer une cuisine avec encore plus de facilité et, donc, moins de frais, il faut que vous restiez à proximité de canalisations existantes et d’évacuations existantes. Votre facture de plomberie est un poste qui peut faire enfler le coût total sans pouvoir opter pour des solutions moins coûteuses.

 

Le coût mais aussi l’esthétique sont en jeu. La distribution de tubes et tuyaux à travers vos pièces peut aussi vous faire perdre du design dans vos pièces si vous n’avez pas l’occasion de les faire disparaître derrière de l’isolation.

 

Idéalement, la meilleure solution sera donc d’implanter cette nouvelle cuisine pas trop loin de la précédente ou à proximité d’autres points de distribution et d’évacuation comme une salle de bains. A moins qu’un réseau ne traverse déjà votre maison, par exemple via un sous-sol isolé.

 

 

Le prix de la plomberie

La plomberie étant souvent le premier écueil, autant commencer par étudier ce poste en priorité. Il vous faudra cependant voir avec un professionnel si votre ballon d’eau chaude est capable d’alimenter votre cuisine et votre salle de bains, surtout si vous en profitez pour ajouter des points d’eau.

 

Toutefois, dans le cadre du seul déplacement de cette cuisine, si ce ballon était suffisant avant, il devrait le rester ensuite.

 

Il reste donc à étudier le prix des différentes canalisations nécessaires :

 

Canalisations de cuisine

Prix en fourniture et pose

alimentation en eau chaude + eau froide

de 20 à 50 € le mètre linéaire

évacuation des eaux usées

de 50 à 100 € le mètre linéaire

alimentation en gaz

de 15 à 50 € le mètre linéaire

 

 

Si vous ne serez pas vraiment limité pour les alimentations, il faut ici encore rappeler que les évacuations nécessiteront une pente de 1 %.

 

L’autre poste qui entre dans le domaine du plombier est la fourniture et pose de l’évier. S’il est un appareil que vous risquez de changer lors de ce déplacement, c’est bien l’évier et sa robinetterie.

En fourniture et pose, pour un évier de qualité avec sa robinetterie, il vous faut aller sur des tarifs de 300 à 500 €, le plus souvent en 1 bac et 1 égouttoir aujourd’hui, suffisant pour une cuisine de plus en plus souvent équipée d’un lave-vaisselle et dont l’évier ne sert plus qu’à des tâches de cuisine ou de lavage de mains, la plupart du temps. A ce prix-là, vous risquez de payer quasiment aussi cher le démontage avec précaution de votre ancien évier, son nettoyage et sa remise en place dans la nouvelle cuisine.

 

Le prix du démontage de la cuisine

L’autre poste très conséquent de la cuisine est, bien sûr, celui de son mobilier.
Si vous comptez récupérer votre cuisine existante pour la replacer dans la nouvelle pièce qui lui sera dédiée, le devis pour la partie démontage devrait se situer autour de 700 à 1.000 €, selon la cuisine et la difficulté.

 

A ce prix devra alors s’ajouter celui du remontage qui sera de

  • de 50 à 70 € pour la pose d’un meuble bas ou haut, en dessous ou au-dessus du plan de travail ;
  • de 30 à 50 € pour la pose d’un meuble type armoire ;
  • autour de 100 € pour la pose d’une crédence.

La pose complète d’une cuisine en termes de mobilier devrait finalement vous revenir dans une fourchette de 500 à 1.500 €.

 

Soit un prix global démontage et remontage qui serait alors de 1.200 à 2.500 €.

 

Réutilisation de l’ancienne cuisine

Prix

démontage de la cuisine aménagée

de 700 à 1.000 €

remontage de la cuisine aménagée

de 1.200 à 2.500 €

rénovation de la cuisine aménagée

autour de 200 € le m²

 

 

Si vous souhaitez voir réaliser un certain nombre de travaux complémentaires qui permettront de personnaliser et adapter votre ancienne cuisine, en voici quelques éléments :

 

Réajustements

Prix en fourniture et pose

ajout d’un bar

de 500 à 1.000 € et + le m²

ajout d’un îlot central

de 100 à 500 € le m²

cloisonnement type verrière

de 150 à 800 € le m²

cloisonnement type galandage

de 400 à 1.000 € le m²

 

 

Le prix d’une cuisine aménagée

Contrairement à la cuisine équipée qui comprend, en plus, l’électroménager, la cuisine aménagée ne comprend que la partie mobilier.

 

Si vous ajoutez le prix de rénovation de votre cuisine de l’ordre de 200 € le m², vous aurez peut-être intérêt à vous orienter vers une cuisine neuve. Comme vous le trouverez dans le guide sur la Rénovation de cuisine, vous pourrez trouver :

  • une cuisine en entrée de gamme de 1.000 à 4.000 € en fourniture et environ 1.000 € de pose en supplément ;
  • une cuisine en milieu de gamme entre 4.000 et 8.000 € et 2.000 € de pose en supplément ;
  • une cuisine en haut de gamme au-delà de 10.000 €, lu plus souvent pose comprise.

 

Cuisine aménagée

Prix en fourniture et pose

entrée de gamme

de 2.000 à 5.000 €

milieu de gamme

de 6.000 à 10.000 €

haut de gamme

au-delà de 10.000 €

 

 

 

Prix de la rénovation de la cuisine

Si la rénovation des meubles de votre cuisine coûte environ 200 € le m², il faut compter aussi certaines parties plus spécifiques de la cuisine et non pas uniquement vos portes de placards.
 

  • les poignées
    La poignée est l’un des accessoires qui contribue fortement à moderniser votre porte de placard. Terminées les anciennes clés qui servaient de poignées, les boutons colorés, dans diverses matières, viennent donner un coup de jeune à votre cuisine.

A partir de quelques euros et jusqu’à une vingtaine d’euros, vous trouverez différents modèles qui vont animer votre cuisine.
Mais vous pouvez également disposer de meubles de cuisine sans poignées, dont la prise s’effectue par une encoche sur le côté ou en dessous.
 

  • les charnières
    Les fiches à lacets qui accompagnaient les cuisines en chêne sont démodées, tout comme les cuisines rustiques, hormis dans quelques cas de maisons souhaitant conserver leur tendance campagnarde.
    Pour les autres, les charnières invisibles à encastrer prendront place pour une fermeture facile des portes et, pour automatiser cette fermeture, il suffira de choisir les modèles avec amortisseur. Vous n’aurez plus, alors, qu’à pousser légèrement votre porte pour qu’elle termine de se fermer seule et en douceur.
    Environ 5 € pièce, soit 10 € par porte, vous permettront un fonctionnement bien plus délicat et plus apprécié par tous.
     
  • le plan de travail
    Vous conserverez peut-être vos meubles de cuisine mais vous aurez certainement besoin de revoir votre plan de travail car votre nouvel espace ne sera certainement pas exactement le même que le précédent.
    Vous aurez alors différentes solutions qui s’offriront à vous, soit de faire créer un nouveau plan de travail, soit de le compléter, soit de le faire rénover :
     

Plan de travail

Prix

reprise en béton ciré

de 50 à 150 € le m²

nouveau en stratifié

de 20 à 30 € le m²

nouveau en céramique

de 15 à 150 € le m²

nouveau en bois massif

de 50 à 100 € le m²

nouveau en verre

de 50 à 300 € le m²

nouveau en ardoise ou granit

de 100 à 400 € le m²

 

 

  • la crédence
    La crédence peut aussi parfois s’associer avec le plan de travail ou être réalisée en carrelage. Le tout sera d’établir un ensemble cohérent entre vos meubles, votre plan de travail, votre crédence, vos autres murs et votre sol.

 

Crédence

Prix

en carrelage

de 20 à 50 € le m²

en stratifié

de 30 à 60 € le m²

en verre

de 250 à 300 € le m²

 

 

 

Prix des travaux muraux et de plafond

Vous aurez aussi à préparer la pièce qui va recevoir votre nouvelle cuisine, puisqu’elle était certainement destinée à une toute autre utilisation.

 

  • Les murs
    Votre cuisine ne recouvre vraisemblablement pas tous vos murs, il vous faudra alors la peindre ou la repeindre, éventuellement recouvrir d’anciens carrelages d’une peinture résine spéciale.
    Si besoin, vous devrez auparavant reprendre ces murs pour les reboucher ou les lisser.
    Il faudra ensuite veiller à prévoir des peintures lessivables car, dans une cuisine, la graisse peut s’accumuler et nécessiter un nettoyage.
    Voici donc quelques propositions :
     

Reprise des murs

Prix en fourniture et pose

pose de placoplâtre BA 13

de 25 à 30 € le m²

rebouchage de mur

de 10 à 20 € le m²

dépose de papier peint

environ 10 € le m²

pose de papier peint ou peinture de mur

de 20 à 30 € le m²

pose de toile de verre

autour de 30 € le m²

peinture de carrelage mural

de 40 à 80 € le m²

pose de lambris

de 30 à 50 € le m²

 

 

  • Le plafond
    Un coup de neuf sur votre plafond pourra se réaliser par un simple coup de peinture ou obliger à des travaux plus conséquents. Il suffira, alors, d’une toile tendue pour que son aspect redevienne parfait.

 

Reprise du plafond

Prix en fourniture et pose

peinture de plafond

de 40 à 50 € le m²

pose de toile suspendue

de 50 à 100 € le m²

 

 

  • Le sol
    C’est souvent l’une des difficultés que vous pourrez éprouver, lorsque la pièce offre déjà un sol mais qui ne convient pas avec votre cuisine, soit parce qu’il est ancien et abîmé, ou parce qu’il fait partie de ces carrelages bruns qui se faisait il y a une quarantaine d’années et qui ne convient plus au design actuel.
    Il reste donc 3 solutions :
    • casser l’existant pour en refaire un nouveau, ce qui représente un chantier relativement conséquent ;
    • le recouvrir avec un carrelage plus actuel et revoir l’ensemble des ouvertures de portes, tout en sachant que vous risquez d’avoir un léger dénivelé par rapport aux pièces attenantes ;
    • le recouvrir de matériaux spéciaux peu épais, carrelage de faible épaisseur, dalles PVC ou lames également de faible épaisseur, qu’elles soient plombées ou à coller.
       

Il vous faudra toutefois veiller à ce que ce nouveau sol soit résistant, à la fois face aux risques de chute de vaisselle, mais aussi aux produits qui sont parfois utilisés pour l’entretien d’une cuisine.
Il devra aussi supporter de nombreux passages, compte tenu du piétinement dans une cuisine très utilisée.
Enfin, il faudra veiller à ce que ce sol ne soit pas glissant devant les risques d’eau et d’humidité qu’il peut subir.
 

Sol

Prix en fourniture et pose

dépose de parquet

de 10 à 15 € le m²

dépose de carrelage

de 20 à 30 € le m²

carrelage style carreaux de ciment

de 40 à 120 € le m²

carrelage grès cérame ou émaillé

de 50 à 120 € le m²

carrelage effet pierre naturelle

de 50 à 150 € le m²

PVC collé

environ 40 € le m²

PVC plombé

environ 60 € le m²

 

 

Prix des travaux annexes

Un certain nombre d’autres travaux seront nécessaires, ou un certain nombre d’équipements, pour vous accompagner dans cette nouvelle pièce.

 

  • Les travaux électriques
    Nous avons vu toutes les normes que devait respecter cette nouvelle cuisine, voici ce qui en résulte alors, au niveau du prix :
     

Travaux d’électricité

Prix en fourniture et pose

pose d’un différentiel

de 200 à 300 €

pose d’un disjoncteur

de 130 à 180 €

pose de câblage sous gaine

100 € le mètre linéaire

pose boîte dérivation

environ 60 €

pose d’une prise de courant de 16 A

de 60 à 90 €

pose d’un interrupteur

de 60 à 80 €

déplacement d’un radiateur électrique

de 100 à 150 €

pose de spots au plafond

environ 80 € par spot

réfection totale de l’électricité de la pièce

environ 1.500 €

 

 

  • Les travaux de ventilation
    La cuisine, plus que toute autre pièce, nécessite une bonne ventilation. Même si votre hotte pourra éliminer une partie des odeurs de cuisson, une VMC sera un parfait complément et pourra, également, éliminer les risques d’humidité.
    Vous aurez, alors, 3 solutions pour cette installation, la ventilation mécanique ponctuelle, idéale pour une pose unique, la VMC simple flux ou, encore plus complète mais plus complexe à installer en rénovation, la VMC double flux.
     

Ventilation

Prix en fourniture et pose

VMP

200 €

VMC simple flux

de 800 à 1.500 €

VMC double flux

autour de 4.000 €

 

 

  • Les équipements électroménagers
    Pour terminer, si ce déménagement vous incite à changer votre électroménager, ces tarifs pourront vous renseigner :
     

Electroménager

Prix en fourniture

hotte aspirante

de 40 à 2.000 €

four

de 250 à 3.000 €

plaques de cuisson

de 250 à 1.500 €

réfrigérateur

de 300 à 4.000 €

micro-ondes

de 40 à 1.000 €

lave-vaisselle

de 250 à 1.000 €

 

Le prix de pose de chacun de ces éléments ira de 30 € pour les plus simples, à 60 € pour le lave-vaisselle, et 70 € pour la hotte.
 

Les fourchettes de prix proposées sont très larges car :

  • la hotte pourra être à recyclage ou à évacuation, murale ou en îlot, télescopique, etc. ;
  • le four pourra être à gaz ou électrique, à catalyse ou à pyrolyse, à chaleur tournante, etc. ;
  • les plaques de cuisson seront au gaz, vitrocéramiques, à induction, etc. ;
  • le réfrigérateur sera avec ou sans congélation, de type simple ou américain, etc. ;
  • le lave-vaisselle sera programmable ou non, pourra inclure le séchage, dépendra du nombre de couverts, etc. ;
  • le micro-ondes pourra être plus ou moins grand, plus ou moins puissant, disposer d’une fonction four, etc.

 

Les règles à connaître

Déplacer une cuisine dans une autre pièce habitable ne nécessite pas de demande particulière puisque vous ne modifiez pas la surface habitable de votre logement.

 

Ce qui nécessite de vous mettre en conformité avec l’urbanisme, c’est d’augmenter la surface habitable, en créant une extension dans laquelle votre cuisine prendra place, ou de la déplacer dans ce qui était, jusqu’alors, un garage, par exemple.
Dans ces cas, vous devrez en passer par les règles d’urbanisme habituelles comme autorisation préalable de travaux pour une extension jusqu’à 40 m² si votre construction reste en dessous des 150 m² de surface habitable avec l’extension, ou moins de 20 m² pour une maison qui passerait à plus de 150 m². Au-delà, vous aurez la nécessité d’un permis de construire.

 

Dans le cas d’une copropriété, il est souhaitable de prévenir le syndic et l’ensemble des copropriétaires, ne serait-ce que pour les nuisances qui pourraient en survenir, qu’elles soient sonores ou plus physiques avec l’utilisation des parties communes par les ouvriers, l’évacuation des gravats et autres.

Dans ce cas de copropriété, vous pouvez également être obligé de passer par le syndic si le règlement le mentionne ou si la cuisine est clairement définie, dans le descriptif, selon son positionnement et que la ventilation spéciale, la colonne des eaux usées et autres sont positionnés en fonction. En outre, déplacer cette évacuation des eaux usées en la ramenant vers un côté nuit peut aussi créer des nuisances sonores pour les appartements voisins, il est donc préférable de bien prendre connaissance de vos droits et obligations vis-à-vis de la copropriété.

 

Sans que les normes soient expressément imposées, des distances de circulation sont souhaitables. Un dégagement de 0,80 m est alors souhaitable pour laisser la bonne circulation et pouvoir ouvrir les portes sans aucune gêne, notamment pour des personnes à mobilité réduite.

Par contre, il faudra aussi veiller, pour des meubles en vis-à-vis, à ce que les ouvertures de meubles se faisant face ne s’entrechoquent pas.

 

 

Quelques normes d’usage

En dehors de normes et contraintes très générales, vous pourrez aussi être confronté à d’autres réglementations plus spécifiques qui vous obligeront à une attention particulière.

 

  • La première d’entre elles est la norme électrique qui détermine des distances de sécurité entre la présence de l’eau et celle de vos composants électriques.
    • vous devrez disposer d’au moins 3 prises électriques dans une cuisine de moins de 4 m² et de 6 prises pour une cuisine de plus de 4 m². Ces 6 prises devront se placer, pour 4 d’entre elles, au niveau du plan de travail (sinon les 3 pour la cuisine de moins de 4 m²). Tout en sachant qu’elles sont interdites au-dessus de l’évier et des plaques chauffantes. Ces prises seront avec terre et alimentées par du 2,5 mm² et disjoncteur de 20 A ;
    • une prise de communication RJ 45 est désormais obligatoire également et ne devra pas, non plus, se situer au-dessus de l’évier ou des plaques ;
    • la cuisine doit aussi disposer d’un éclairage type plafonnier et, lorsque ce n’est pas possible, de 2 appliques ;
    • pour les appareils ménagers, ils doivent être alimentés en 6 mm² et disjoncteur de 32 A pour la cuisinière électrique et les plaques chauffantes, en 2,5 mm² et disjoncteur de 20 A pour le four et pour le lave-vaisselle, en 1,5 mm² et disjoncteur de 10 A pour la hotte.

 

  • Pour l’eau, les canalisations alimenteront l’évier, mais pas seulement. Elles serviront au lave-vaisselle, parfois au lave-linge s’il se situe dans la cuisine, voire à un frigo américain.

L’évacuation servira aussi à l’évier, au lave-linge et au lave-vaisselle. Comme déjà vu, une pente minimale de 1 % sera nécessaire pour rejoindre votre assainissement individuel ou collectif.

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.