Prix de construction d'un mur

Mis à jour le 04 décembre 2017
Aucun vote pour le moment
2017-12-04 14:00:00
Construction d'un mur

Vous voulez savoir quel tarif vous devez prévoir pour la construction d’un mur, mais tout dépend, bien sûr, de la destination de votre mur et de sa nature. Selon les matériaux employés et selon son utilité, plusieurs options s’ouvrent alors à vous. Il faut donc répondre tout d’abord à ces questions pour répondre, ensuite, à celle du prix pour construire un mur.

 

Formulez une demande de devis

Quel type de mur ?

C’est la première évidence, le prix pour construire un mur de clôture ne sera pas le même que pour construire un mur de pavillon. Et on pourrait aussi considérer le cas d’une dépendance comme une cabane au fond d’un jardin. En outre, entre un mur de maison individuelle de plain-pied et un mur de pavillon à plusieurs étages, là aussi, des variantes sont possibles.

 

Sur quoi portent, en fait, les différences ? On peut retenir les cas suivants :

  • un mur qui restera brut, sans crépi ;
  • un mur qui sera crépi sur deux faces ;
  • un mur qui nécessitera des semelles plus ou moins compliquées ;
  • un mur qui nécessite un chaînage, voire des joints de dilatation ;
  • un simple mur de séparation au sein d’une habitation.

 

Les obligations

Faire construire un mur peut faire appel à des obligations liées au code de l’urbanisme.

Pour un mur de clôture, il est préférable de se rendre en mairie pour consulter les droits et obligations du Plan d’Occupation des Sols ou le Plan Local d’Urbanisme. Vous devrez en tenir compte, vérifier qu’il n’y a pas de servitude de passage, et déposer ensuite une déclaration de travaux.

 

Pour un mur extérieur lié à une construction, à votre maison, à des dépendances, vous devrez aussi effectuer une déclaration de travaux, ou un permis de construire à partir de 20 m² (dans le cas d’un POS) et 40 m² (dans le cas d’un PLU). Vous pourrez trouver quelques renseignements complémentaires sur notre guide.

Pour une cloison intérieure qui ne changera rien à votre surface habitable, aucune obligation n’est liée.

 

Quelle dimension ?

La question de la dimension revêt aussi une importance puisque, pour un mur de 3 mètres de long ou pour 100 mètres, un maçon ne vous prendra pas le même tarif. De même que pour un muret de 50 cm de haut ou pour un mur de 3 mètres de haut.

 

Il vous proposera un prix préférentiel si votre chantier est d’importance, s’il lui permet d’alimenter son ou ses équipes pendant un certain temps, s’il peut faire livrer la marchandise directement chez vous pour travailler et n’a pas besoin de charger spécialement son camion plateau avec ce qu’il lui faut en sable, en ciment, et parpaings ou autres.

Qui plus est, il n’aura pas envie qu’un gros chantier aille chez un concurrent et serrera vraisemblablement sa marge.

Mais il faudra un supplément s’il doit renforcer les semelles, s’il doit s’équiper d’un échafaudage ou de matériel spécialisé.

 

La longueur, donc, a une incidence, la hauteur, mais aussi l’épaisseur puisque, pour prendre l’exemple des parpaings, un mur en parpaings de 10, de 15 ou de 20 cm n’aura pas le même prix, surtout en rapport avec la fourniture des matériaux.

 

Prix des matériaux

Parpaings, béton banché, brique, pierre, béton cellulaire peuvent tous entrer dans la construction d’un mur. Ils auront chacun des spécificités, des avantages et des inconvénients et influeront donc sur le prix de construction d’un mur.

Pour plus de renseignements, un article sur le prix du mur en parpaings a été réalisé.

 

Matériaux

Avantages

Inconvénients

Prix en fourniture et pose au m²

Parpaing

Solide, résistant au feu, et prix attractif

Peu isolant et ne régule pas l’humidité

de 40 à 50 € (hors finitions)

de 50 à 100 € (avec finitions)

Béton banché

Meilleure garantie d’étanchéité

Très résistant

Idéal pour des terrains en pente et pour les normes antisismiques

Nécessite de sérieuses fondations car très lourd

Plus onéreux

Vieillissement moins bon

Très difficile à modifier

220 à 250 € (en 20 cm de large)

Brique

Meilleur isolant que le parpaing

Plus fragile que le parpaing

Légèrement plus cher que le parpaing

de 50 à 60 € (hors finitions) (en 20 cm d’épaisseur)

Pierre

 

Très esthétique, matériau non polluant et recyclable, matériau incombustible et plutôt bon comme isolant

Un travail de pose beaucoup plus délicat et donc un prix plus élevé

de 150 à 200 € en pierre naturelle

de 120 à 150 € en pierre reconstituée

Béton cellulaire

Bonne résistance thermique, facile à personnaliser, léger et donc facile à poser, bon isolant, résistant au feu

Fiable, fragile, plus délicat à mettre en oeuvre que la brique ou le parpaing

80 € (en épaisseur 36,5 cm)

Trouver un professionnel

Pour vos travaux, vous pouvez effectuer une demande de devis pour trouver une entreprise qui réalisera vos travaux. Travaux à Part sélectionne les meilleurs artisans dans toute la France vous offrant le meilleur rapport qualité-prix pour vos travaux :