Comment choisir ses radiateurs électriques ?

Mis à jour le 09 mars 2020
2020-03-09 12:30:00
Radiateur électrique à thermostat

Les radiateurs électriques sont des modes de chauffage très répandus au sein des ménages. Il existe toutefois de nombreux modèles et versions sur le marché, et il peut parfois être compliqué de s’y retrouver. Cet article vous explique sur comment choisir vos radiateurs électriques.

 

Vous avez un projet ?

Budget récapitulatif

Nature du radiateur électrique

Prix

convecteur

30 à 100 €

soufflant

100 à 200 €

rayonnant / radiant

150 à 300 €

inertie à chaleur douce

500 à 1 000 €

inertie à accumulation

700 à 2 000 €

Nature du corps de chauffe

Prix

inertie fluide

200 à 500 €

inertie sèche

céramique

250 à 650 €

fonte

300 à 600 €

stéatite

400 à 1 000 €

pierre de lave

1 000 à 2 000 €

Type de thermostat

Prix

mécanique

dès 20 €

électronique

20 à 50 €

numérique

50 à 150 €

Mains d’oeuvre

Prix

pour un radiateur

40 à 200 €

tarif horaire électricien

45 à 55 €

 

Les types de radiateurs

Les radiateurs électriques sont très présents à la vente et il est parfois compliqué de trouver le bon tant les modèles sont divers aussi bien en termes de performances que de prix.

Voici les versions de radiateurs les plus courantes :

Nature du radiateur

Descriptif

Avantages

Inconvénients

convecteur

Principe de fonctionnement : l’air froid de la pièce entre dans le radiateur par les grilles et est réchauffé par la résistance s’y trouvant puis l’air chaud se retrouve ensuite expulsé au sein de la pièce où il va monter, faisant ainsi descendre l’air froid qui sera à son tour réchauffé.

prix

 

montée en température rapide

 

poids et encombrement

 

aide à la déshumidification

énergivore

 

confort thermique

 

qualité de chauffe

 

génère des courants d’air et de poussière

rayonnant / radiant

Principe de fonctionnement : la chaleur se diffuse par rayon infrarouge. Ces derniers, chauffent la pièce dès lors qu’ils se propagent sur les meubles, murs ou autres. Ces rayons sont créés par une résistance électrique chauffant une plaque en aluminium se situant au sein du corps de l’appareil.

chauffe rapide

 

diffusion homogène

 

absence de brassage d’air

pose non recommandée en salle de bains et pièces vitrées

 

consommation électrique

soufflant

Parfaitement adapté aux petits volumes, le radiateur soufflant se trouve souvent dans des salles de bains. Sa montée en température rapide permet de chauffer la pièce en seulement quelques minutes.

Principe de fonctionnement : une résistance électrique chauffe l’air et la soufflerie restitue l’air réchauffé.

chauffe instantanément

 

poids

 

mobile

 

prix

 

souvent réversible

énergivore, chauffage d’appoint

 

mode de chauffage pour les espaces restreints

 

bruyant

 

pas d’accumulation de chaleur

à inertie

à chaleur douce

Composé d’une double résistance, la première a pour rôle de chauffer la paroi rayonnante de l’appareil tandis que la 2ème permet le réchauffement du corps de chauffe.

chaleur douce, constante et homogène

 

économe en énergie

 

offre le meilleur confort thermique

temps de réchauffement de la pièce

 

poids

encombrement

 

prix plus élevé

 

à accumulation

Comme leur nom l’indique, les radiateurs inertie à accumulation ont le pouvoir de stocker une grande réserve de chaleur, pouvant être accumulée la nuit, lors de périodes creuses, puis restituée en journée. Cela est rendu possible par le corps de chauffe composé de matériau réfractaire. La restitution de chaleur se fait ensuite selon le principe de rayonnement.

 

Il faut savoir que l’électricité n’est pas la seule énergie pour se chauffer. Le guide ci-contre peut vous apporter des informations complémentaires à ce sujet.

 

Prix selon le type du radiateur

De manière générale, les prix sont largement impactés par la nature du radiateur électrique en lui-même.

Voici quelques tarifs à garder à l’esprit lorsqu’il vous faudra établir votre choix :

Nature du radiateur électrique

Prix

convecteur

30 à 100 €

soufflant

100 à 200 €

rayonnant / radiant

150 à 300 €

inertie à chaleur douce

500 à 1 000 €

inertie à accumulation

700 à 2 000 €

 

Les formes de radiateurs

En termes de formes, les radiateurs électriques se matérialisent, de manière générale, sous un format horizontal ou vertical mais il est aussi possible de trouver des modèles dits “bas” ou encore des radiateurs plinthes.

La version horizontale est bien entendue la plus courante. En cas de faible capacité d’encombrement, des modèles verticaux peuvent être installés pour une hauteur d’environ 1m80 ou alors des radiateurs bas pour une hauteur d’environ 40 cm.

 

Pour un emplacement encore plus restreint, des modèles plus discrets et plus adaptés existent : le radiateur plinthe pour qui la hauteur est d’une vingtaine de centimètres.

 

Les types de corps de chauffe

Pour fonctionner, chaque radiateur électrique dispose d’un corps de chauffe. De la même façon qu’il existe de nombreuses versions d’appareils de chauffage électrique, on compte également différents types de corps de chauffe, disposant chacun de leurs propres caractéristiques.

 

On trouve alors deux principaux systèmes de restitution de la chaleur. Cela peut se faire par le biais de :

  • l’inertie fluide : dès lors que le radiateur est enclenché, un liquide caloporteur est alors réchauffé. Ce liquide peut être de l’huile (minérale ou végétale) ou alors du glycol. La chauffe de ce type d’appareil est rapide. Toutefois, il conserve moins bien la chaleur qu’un modèle à inertie sèche par exemple mais continue tout de même de procurer de la chaleur une fois éteint.

Pour un tel équipement, il faut compter entre 200 et 500 €.

  • l’inertie sèche : pour une meilleure accumulation de chaleur, il est aussi possible d’opter pour un corps de chauffe solide.

Le radiateur électrique à inertie sèche se décline en plusieurs versions comme décrit dans le tableau ci-dessous :

Nature du corps de chauffe

Description

Prix

céramique

  • montée en température plus lente que les radiateurs à inertie fluide
  • grande capacité d’accumulation de chaleur
  • restitution graduelle de la chaleur et de manière proportionnée
  • très bon confort thermique

250 à 650 €

fonte

  • restitution calorifique excellente
  • matière lourde
  • réchauffement relativement lent
  • nécessite la pose d’un film isolant sur le mur derrière l'équipement

300 à 600 €

stéatite

  • matériau d’origine rocheuse
  • excellent rendement thermique
  • continue de propager de la chaleur une fois éteint
  • modèle économique sur le plan énergétique

400 à 1 000 €

pierre de lave

  • roche volcanique offrant une parfaite accumulation et restitution de chaleur
  • diffusion de la chaleur plusieurs heures après l’extinction du chauffage
  • une faible surface de radiateur suffit pour chauffer un grand volume

1 000 à 2 000 €

 

La puissance

La puissance du radiateur sera à adapter en fonction de plusieurs critères tels que :

  • le type de pièce où il est installé car les attentes en termes de température de chauffe ne seront pas les mêmes d’une pièce à une autre.
  • la surface et le volume de la pièce que le radiateur doit chauffer : il est important de bien dimensionner ses radiateurs pour une chaleur équivalente en tout point de la pièce mais aussi pour une utilisation économique des appareils.
  • le confort thermique et les habitudes de chauffe des habitants.
  • la région d’habitation : les températures extérieures diffèrent d’une région à une autre. Dans les situations géographiques les plus froides, la puissance devra donc être plus importante pour pallier les températures extérieures fraîches.
    N’oubliez pas que certains épisodes très froids peuvent exister.
  • l’isolation du logement fera aussi partie des points à ne pas négliger.

 

Pour choisir au mieux son chauffage électrique, une puissance :

  • de 100 watts par mètre carré est préconisée si le logement est correctement isolé ;
  • de 70 watts par mètre carré pour une habitation très bien isolée ;
  • de 60 watts par mètre carré dans le cadre d’une habitation de type bâtiment basse consommation.

 

Il est judicieux, dans une pièce présentant une grande superficie, d’opter pour plusieurs radiateurs de plus faible puissance, répartis en divers points de cette pièce, plutôt que d’un seul et unique radiateur de puissance plus importante.

A titre d’exemple, dans une pièce de 30 m² une puissance de 100 watts x 30, soit 3 000 watts sera indispensable pour un confort thermique appréciable.

Il existe des modèles dont la puissance est de 3 000 watts mais il est plutôt recommandé de mettre en place 2 radiateurs de 1 500 watts chacun, de part et d’autre de la pièce afin de répartir la chaleur de manière uniforme.

 

La dimension

Le dimensionnement des radiateurs électriques est un critère important à prendre en considération lors du choix d’un modèle.

Il est vrai que c’est un paramètre influant sur la capacité de chauffe de l’appareil.

Ainsi, un radiateur à la bonne dimension permettra de fournir une chaleur uniforme au sein de la pièce.

 

Un radiateur sous dimensionné consommera davantage car il utilisera plus d’énergie pour atteindre la température de chauffe demandée et ne sera parfois même pas en capacité de fournir cette chaleur.

 

A l’inverse, un radiateur surdimensionné aura également une consommation trop importante car, contrairement au cas de figure précédent, il sera en mesure de chauffer la pièce sans aucun problème et sera même trop puissant pour la tâche à effectuer.

De ce fait, il est important d’opter pour le modèle le plus approprié selon la configuration du logement et des attentes des utilisateurs pour ne pas se trouver dans une des situations exposées précédemment.

Ainsi, dans les pièces de grande taille, il est généralement conseillé de mettre en place plusieurs radiateurs, répartis dans toute la pièce afin que la chaleur se diffuse de manière homogène et que le confort de chauffe soit appréciable.

 

Les options sur radiateurs électriques

Il existe de nombreuses options permettant une bonne gestion et régulation des températures de l’habitation pour un meilleur confort thermique mais aussi pour des économies sur la facture énergétique.

 

Les thermostats

Un thermostat a pour vocation de mettre en route les chauffages et de les éteindre selon les horaires et températures que vous lui commanderez.

Différentes technologies sont observables :

 

Type de thermostat

Fonctionnalités

Prix

mécanique

Ces modèles se trouvent souvent sur les convecteurs et permettent d’assurer la température de chauffe souhaitée. Toutefois, ces thermostats ne sont pas complètement fiables. Des écarts de l’ordre de 2°C en sus ou en moins peuvent être observés.

dès 20 €

électronique

Pour atteindre les consignes souhaitées de manière plus juste, le thermostat électronique est un bon équipement. Il permet un réglage plus précis avec des décalages de seulement ½ degré.

20 à 50 €

numérique

Le thermostat numérique est l’interface la plus fonctionnelle et précise pour régler des radiateurs électriques. Le réglage se fait au dixième de degré près.

50 à 150 €

 

Les radiateurs programmables

Des modèles plus connectés et intelligents peuvent aussi servir pour la programmation des radiateurs.

Il est alors envisageable de piloter ses appareils via un programmateur connecté au réseau de chauffage par un fil pilote ou bien par le biais de courant porteur (sans fil). La deuxième version peut aussi être pilotée à distance via un smartphone.

Dans les 2 cas, ces types de technologie permettent des réductions de consommation de l'ordre de 45 %.

 

Il est possible d’avoir encore plus de fonctionnalités avec un pilotage intelligent dans le cas où le logement est équipé de détecteurs (ouverture de fenêtre, de présence…).

 

Radiateur selon la pièce

Selon la pièce, la température de confort conseillée varie. Ainsi, il est recommandé une température s’élevant à 19°C pour la cuisine, le salon ou encore la salle à manger. La chambre à coucher nécessite seulement 16°C tandis que la salle de bains est la pièce la plus chauffée avec environ 22°C.

 

Pour un confort thermique optimal, des radiateurs à inertie seront à privilégier dans les pièces telles que :

  • la salle à manger ;
  • le salon ;
  • la chambre à coucher.

 

Les convecteurs et panneaux rayonnants seront quant à eux à mettre en place au sein d’une cuisine ou encore d’une pièce de passage (couloir, entrée…).

 

Cas particulier des sèches serviettes et radiateurs pour salle de bains

Pour la salle de bains, en dehors d’un chauffage d'appoint de type “radiateur soufflant”, le système de chauffage 2 en 1 qu’est le sèche serviette est le plus approprié pour cette pièce.

 

En plus de servir de moyen de chauffage, il permet aussi de sécher les serviettes. Il diffuse une chaleur parfaitement homogène.

 

Les modèles les plus courants sont des radiateurs inertie fluide ou bien sèche dont le design permet de s’adapter à tous types de décoration.

 

Pour équiper sa salle de bains d’un tel radiateur, il faut compter un budget compris entre 100 et 500 €.

 

Labels pour bien choisir un radiateur

Pour choisir son radiateur électrique, quelques indications peuvent vous aider.

Il existe en effet des labels pour garantir la sécurité des équipements mais aussi leur conformité.

Ainsi, vous pourrez trouver sur les radiateurs électriques les marquages suivants :

  • la norme NF : assure la qualité du produit et son caractère en termes de sécurité par rapport aux normes établies en France uniquement.
  • label NF électricité : gage de performance des équipements en sus des critères cités dans la norme NF mais aussi de leur bon fonctionnement, en conformité aux différentes normes pouvant exister à ce sujet.
  • le marquage CE : il a été mis en application par la Commission Européenne pour attester de la conformité des équipements qui, s’ils possèdent cette marque, sont libres d’être commercialisés en Europe.

 

Prix de pose d’un radiateur

En termes de prix de pose d’un radiateur électrique, un électricien facturera pour ce type de travaux, un coût qui est généralement compris entre 40 et 200 € par radiateur.

 

Cela dépend en grande partie de la présence ou non d’une ligne électrique existante.

 

Il peut aussi facturer sa prestation en fonction du nombre d’heures passées. Sachez que le tarif horaire d’un électricien oscille entre 45 et 55 €.

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.