Prix de l'installation électrique

Mis à jour le 16 juillet 2018
Aucun vote pour le moment
2018-07-16 11:45:00
Rénovation du réseau électrique

L’électricité est un poste essentiel dans une construction. Parce qu’il y va de la sécurité, mais aussi de nombreux postes importants, lumière, chauffage et fonctionnement d’une foule d’appareils.

C’est aussi un poste qu’il vaut mieux bien penser, quitte à prévoir plus large que nécessaire car ajouter des points électriques par la suite implique des travaux bien plus importants.

En création ou en rénovation, le prix d’une installation électrique est fonction de la surface à réaliser, du type de pièce et des prestations à effectuer comme le démontre ce qui suit.

 

Formulez une demande de devis

Réglementation

Lors d’une installation électrique, vous devrez faire appel à un professionnel qui connaisse tout de la norme NF C 15-100 à respecter dans ce domaine afin que, en cas de problème, votre assureur ne se retourne pas contre vous en refusant les éventuels dégâts suite à un problème électrique. Il en va de la sécurité des biens, mais aussi des personnes afin d’éviter tout risque d’électrisation.

En outre, lors de la vente d’un bien immobilier de plus de 15 ans, un diagnostic électrique est désormais obligatoire, qui sera complété régulièrement par un contrôle si vous voulez toujours rester dans les normes. Le coût d’un diagnostic électrique est généralement facturé entre 90 et 130 € TTC. Il vous fera part des anomalies, de ce qui peut être fait et de ce qui doit impérativement être réalisé.

Par exemple, cette réglementation électrique ne se contente pas des normes de sécurité mais détermine aussi, par exemple, la nécessité de proposer au moins un point d’éclairage au plafond dans une pièce telle que la cuisine, 6 prises de courant dont 4 au niveau du plan de travail, un circuit spécial pour l’électroménager, etc. Ainsi, un disjoncteur différentiel de 30A type A viendra protéger votre installation cuisine dont les plaques chauffantes seront alimentées en 6 mm², le four en 2,5 mm², de même que le lave-vaisselle, tandis que la hotte pourra se contenter de 1,5 mm².

 

Puissance du compteur

La puissance du compteur dépendra de votre installation, de la dimension de votre logement, de vos branchements et de vos besoins. Par exemple, on définit, dans les grandes lignes :

  • 3 kw pour une petite surface d’appartement ou de maison ;
  • 6 kw pour un logement d’environ 100 m² ;
  • 9 kw lorsque ce logement de 100 m² nécessite de nombreux branchements d’appareils, de machines et un confort supérieur ;
  • 12 kw pour une habitation plus grande (à partir de 120 m²) et un chauffage électrique conforme et compétitif ;
  • 15 à 36 kw pour des habitats plus vastes et un chauffage électrique dans un logement mal isolé.

 

Le prix d’un tableau électrique

Le premier poste important d’une installation électrique se situe à la base de cette installation. La pose d’un tableau électrique ne sera nécessaire que pour une installation complète, si rien n’existe à part le compteur de votre opérateur en électricité. Mais celle d’un disjoncteur, que ce soit pour une création ou une extension, sera certainement à prévoir. Voici quelques-unes de ces opérations de base que vous aurez peut-être à faire effectuer.

 

Type de travaux

Utilisation

Prix

Pose d’un tableau électrique

C’est la base de la distribution électrique de votre domicile

150 à 200 €

Pose d’un disjoncteur de branchement

Disjoncteur général de votre installation qui se situe sur votre tableau

130 à 180 €

Pose d’un disjoncteur différentiel

Protection générale de votre installation contre les risques d’électrisation

150 à 200 €

Pose d’un disjoncteur divisionnaire

Permet de découper votre installation par zone et par type

(lumières, prises de courant, chauffage)

60 à 90 €

 

 

Quelques exemples de prix d’interventions électriques

Si vous faites appel à un électricien pour des travaux ponctuels précis, voici quelques tarifs qui pourront vous permettre d’apprécier le montant du devis qui vous sera présenté.

Ces prix entrent dans un cadre de travaux complets. Mais, si vous faites intervenir un électricien seulement pour poser une prise électrique, par exemple, le devis sera bien plus élevé puisqu’il se situera plutôt aux alentours de 100 €. Il lui faudra se déplacer pour une simple intervention mais, de plus, créer des saignées dans de l’existant, un travail bien plus long, donc.

 

Type de travaux

Particularités

Prix fourniture et pose

Prise de courant 16 A

Prise pour des appareils courants

30 €

Prise de courant 32 A

Prise pour appareils de cuisson

40 €

Eclairage simple

Point de lumière traditionnel

20 €

Va-et-vient

Utilisé pour raccorder une lumière à deux boutons

30 €

Variateur

Permet de varier l’intensité de l’éclairage

50 à 70 €

Minuterie

Souvent employé dans des couloirs pour des éclairages

50 à 70 €

Télérupteur

Utilisé lorsque plusieurs boutons commandent un éclairage

30 à 40 €

Prise télé

Prise d’antenne pour téléviseur

25 €

Boîte encastrée simple

Afin de réaliser des raccordements électriques

10 €

Boîte encastrée double

Idem lorsque vous aurez besoin de plus de place

15 €

Pose de câble électrique

Pour passage de fil 1,5 mm² ou 2,5 mm² dans une gaine

10 € le ml

 

 

 

Un exemple de prix au m² pour une installation électrique

Généralement, on considère que pour une installation électrique, en moyenne, le coût est de 80 à 100 € H.T. le m². Mais proposer un prix au mètre carré est cependant relativement dangereux.

Par exemple, si cette installation fait aussi appel à du chauffage électrique, il vaut mieux prévoir un barème plus élevé qui se situe, dès lors, entre 100 et 130 € le m².

 

La configuration peut aussi changer entre un appartement et une maison.

Si vous voulez transformer votre garage en pièce à vivre, pour 30 m², le tarif se situera autour de 3.000 € avec une alimentation en 1,5 mm² pour les éclairages et 2,5 mm² pour les prises électriques.

 

Prix d’une installation électrique complète

La première nuance se situe par rapport au type de logement dont vous souhaitez faire réaliser l’installation complète, mais cette nuance sera aussi fonction de la région dans laquelle interviendra le professionnel.

Ainsi :

  • pour un studio dans une petite ville, il vous en coûtera autour de 3.000 € ;
  • pour un T2, ce prix passera autour de 4.000 € ;
  • pour un T3, ce sera près de 5.000 € ;
  • pour une maison de 120 m², comptez entre 10.000 et 12.000 €.

 

Toutefois, ce prix sera multiplié si cette intervention devait se faire à Paris, par exemple, avec un coefficient qui se situera entre 2 et 3.

De plus, si votre installation comprend aussi le chauffage électrique, vous devrez ajouter environ 15 % au tarif initial présenté ici, soit de l’ordre de 4.000 à 8.000 € dans de l’habitat collectif, par exemple, depuis le studio jusqu’à un T4 ou T5.

 

Des paramètres intervenant dans le prix d’une installation électrique

On a noté quelques critères qui peuvent faire varier le prix de l’installation électrique, mais il en existe d’autres. Ainsi, voici quelques autres éléments qui feront varier le tarif :

  • dans le cas d’une installation extérieure, puisqu’il faudra que soient respectés des niveaux de sécurité tels que IP 24 et IK 07 afin de rendre l’installation étanche ;
  • dans le cas de pièces d’eau puisque, là aussi, les niveaux de sécurité sont supérieurs à ceux de n’importe quelle autre pièce et, notamment, un différentiel personnel.
  • si la présence d’un chauffage électrique possède une incidence, comme on l’a vu, il en est de même pour celle d’un chauffe-eau électrique.

 

 

Des aides pour une installation électrique

Si vous faites réaliser ces travaux et si votre logement date de plus de 2 ans, ils pourront entrer dans le cadre d’une rénovation et se doter d’une TVA réduite de 10 % au lieu des 20 % pour du neuf.

Si vous décidez de vous équiper dans du renouvelable, éolienne, biomasse ou hydraulique, vous pourrez bénéficier d’un crédit d’impôt pour la partie équipement.

Des subventions ANAH peuvent encore vous venir en aide s’il s’agit d’un logement destiné à de l’habitation principale, que vous soyez un propriétaire occupant ou un propriétaire bailleur. Toutefois, dans ce dernier cas, vous serez tenu à un encadrement de loyer pour vous conformer à du locatif vers des ménages à revenus modestes.

La Direction Départementale de l’Equipement propose également des primes d’amélioration de l’habitat aux propriétaires occupant, pour des habitations qui datent de plus de 20 ans, sous conditions de ressources.

Enfin, vous pouvez souscrire un prêt préférentiel appelé prêt livret de développement durable auprès d’une banque.

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.