Prix d’une fenêtre à châssis fixe

Mis à jour le 18 février 2019
2019-02-18 10:30:00
Baie vitrée avec une fenêtre à chassis fixe

Une fenêtre a pour fonction de faire pénétrer la lumière extérieure, ainsi que l’air afin de ventiler et d’aérer la pièce. Cependant, dans certains cas, il n’est pas nécessaire de disposer d’un encadrement à ouverture. C’est pourquoi il existe le châssis fixe. Ce type de fenêtres s’avère nettement moins cher qu’une fenêtre ouvrante, de 100 à 1.000 €. Vous trouverez ici les éléments à prendre en compte pour déterminer le prix d’une fenêtre à châssis fixe qui diffère du prix d'une fenêtre classique, ou d'une fenêtre de toit.

 

Vous avez un projet ?

Qu’est-ce qu’un châssis fixe

C’est un encadrement fixe, enchâssant une surface généralement de verre. Contrairement au châssis ouvrant, le châssis fixe reste fermé. Il ne comporte donc pas d’ouvrant, de poignée ou d’autres éléments liés à l’ouverture, et ne nécessite pas d’être constitué de montants épais. Il est disponible dans de nombreuses dimensions et formes (carré, rectangle, mais aussi rond ou triangulaire) et dans les matériaux de base (PVC, bois, aluminium).

 

Avantages du châssis fixe

  • Il permet d’obtenir plus de lumière, grâce à l’augmentation de la surface vitrée, et une excellente diffusion de celle-ci dans la pièce, grâce à ses profils fins.
  • Il permet de réaliser des économies d’énergie, que ce soit pour le chauffage avec une meilleure régulation de la température, ou pour l’électricité, puisque l’afflux de lumière remplace l’utilisation d’une lampe.
  • Il s’adapte à toutes sortes de dimensions, matériaux et formes de fenêtres.
  • Ce type de fenêtres est moins encombrant qu’une fenêtre à ouvrant, puisqu’il n’y a pas de serrures ou de poignées.
  • Sa menuiserie est très économique, car sa fabrication est facile et nécessite moins de temps d’assemblage qu’une fenêtre ouvrante.

 

 

Inconvénients du châssis fixe

  • Il ne pourra pas servir pour la ventilation.
  • L’installer en hauteur implique des difficultés pour l’entretenir convenablement.
  • Il sera compliqué de l’associer avec des volets, sauf volets roulants.

 

Il convient donc de bien réfléchir à son emplacement et à vos besoins.

 

Où poser une fenêtre à châssis fixe ?

Une fenêtre à châssis fixe peut se poser dans toutes les maisons, neuves ou en rénovation, et s’adapter à tous les intérieurs. Elle peut être placée dans un mur, dans une nouvelle cloison ou pour remplacer une ancienne fenêtre.

 

À qui s’adresse la fenêtre à châssis fixe ?

Elle convient :

  • Pour les couloirs, les cages d’escalier, les caves ou les petites pièces avec peu d’espace où il n’est pas utile ou pas facile d’ouvrir une fenêtre.
  • Pour obtenir un afflux de lumière supplémentaire dans une pièce disposant déjà de fenêtres avec ouverture.
  • Dans le cas d’une interdiction de poser une fenêtre qui s’ouvre à cause du voisinage (distance à respecter de 1,9 m en cas de vue droite, et de 0,6 m en cas de vue oblique. Textes de référence : Code civil articles 678 à 680). Dans ce cas, un châssis fixe et un vitrage à ornement s’imposent :

Voici les règles à respecter pour aménager des fenêtres laissant uniquement passer la lumière sans permettre de voir chez un voisin (Textes de référence : Code civil articles 675 à 677) :

  • Elles doivent être constituées d’un châssis fixe et de verre translucide et opaque.
  • Elles doivent être placées à au moins 2,60 m au-dessus du plancher pour le rez-de-chaussée et à au moins 1,90 m au-dessus du plancher pour les étages supérieurs.
  • Leur dimension n’est pas réglementée.
  • Elles peuvent être créées sans avoir à respecter de distance minimale par rapport à la limite de propriété.
  • Leur percement dans un mur privatif ne nécessite aucune autorisation du voisin, tant pour un mur de clôture que pour la façade d'un bâtiment situé en limite séparative.
  • Pour leur percement dans un mur mitoyen, vous devez obligatoirement obtenir l’accord de votre voisin.

 

Matériaux du châssis fixe

  • Le PVC :

Le PVC est le matériau le plus vendu et le moins cher. Ceux qui ont un budget serré et qui recherchent une fenêtre à moindre coût opteront pour ce choix. Ce matériau robuste, isolant, recyclable, imputrescible et économique entraîne stabilité et longévité, mais toutefois moins que le bois ou l’alu. Il a su évoluer et offre même aujourd'hui quelques fantaisies, en se parant par exemple de couleurs. Prévoir un budget de 100 à 700 € en fourniture.

 

  • Le bois :

Le bois revient au goût du jour. Permettant de conserver le cachet existant, il est choisi pour remplacer les menuiseries dans les maisons anciennes. La popularité des maisons de bois et une envie actuelle de matières nobles font que ce matériau regagne une vraie place et s'adapte désormais aux habitations contemporaines. Le bois nécessite un entretien régulier : nettoyage, vernissage et traitement protecteur contre moisissures et mérule. Prévoir un budget de 200 à 1.000 € en budget.

 

  • L’aluminium :

L’aluminium est devenu, en une dizaine d’années, grâce notamment à des prix de plus en plus abordables, le choix numéro un des amoureux des belles fenêtres. Avec ses montants affinés, il permet la surface vitrée la plus importante, et ainsi un maximum de lumière naturelle. Il se conforme désormais aux exigences des règlementations thermiques (présence de rupteurs de pont thermique). Il reste néanmoins un peu moins isolant. Prévoir un budget de 350 à 800 € en fourniture.

 

Le vitrage

Il faut bien y réfléchir, sachant que la durée de vie d’une fenêtre est d’une trentaine d’années.

 

  • La fenêtre simple vitrage est constituée d’une seule lame de verre.
  • Offre des apports solaires élevés.
  • Est très peu isolante, d’où un inconfort l'hiver et l'été, et des phénomènes de condensation sur la vitre.
  • Est peu isolante en termes d’acoustique.
  • Est compatible avec la rénovation, mais impossible à mettre dans le neuf.
  • Est la moins chère.

 

  • La fenêtre double vitrage est composée de deux épaisseurs de verre séparées par une couche d’air.
  • Réduit la consommation énergétique, pour le chauffage et ou la climatisation, de 10 à 15 %.
  • Élimine les phénomènes de condensation et la sensation de vitre froide l’hiver et chaude l’été.
  • Améliore le confort acoustique grâce à l’atténuation importante des bruits extérieurs.
  • S’adapte à chaque projet.

 

  • Il existe des doubles vitrages encore plus performants : à isolation phonique renforcée ou avec effet retardateur d'effraction.
  • Il existe, pour la vitre extérieure, différents traitements ou filtres :
  • Les filtres UV et infrarouge qui renvoient la chaleur du soleil en été.
  • Les filtres dits autonettoyants qui, par action des UV solaires, dégradent les saletés qui sont ensuite éliminées sans trace par la pluie.

(Inconvénient des filtres, ils engendrent une légère perte de luminosité.)

 

  • La fenêtre triple vitrage est composée de trois épaisseurs de verres, entre lesquelles sont insérées deux couches d’air.
  • Augmente les performances d’isolation de près de 40 % et peut donc s'envisager dans les régions les plus froides (nord, nord-est, centre-est de la France).
  • Apporte moins de lumière (- 12 %) et de chaleur (- 20 à - 25 % d’apports solaires passifs).
  • Est plus lourde et nécessite des appuis de fenêtres plus solides et plus importants (souvent impossible en rénovation).
  • Coûte entre 60 et 80 % plus cher.
  • Offre une isolation acoustique comparable.

(Les performances ci-dessus sont établies par rapport au double vitrage.)

 

À noter :

  • Le double vitrage est une solution qui peut être rentabilisée en quelques années.
  • Il est important que le double et le triple vitrage soient installés par des professionnels, en raison du vide d’air à réaliser entre les feuilles de verre ; ce qui demande des connaissances et du matériel souvent peu accessibles à des bricoleurs amateurs.

 

Prix d’une fenêtre à châssis fixe

À l’image de tous les travaux du bâtiment, le prix d’une fenêtre va dépendre de nombreux facteurs : la dimension de la fenêtre, son vitrage, son type (standard ou sur-mesure), le choix du matériau, etc.

  • Le vitrage :
  • Le prix moyen d’un simple vitrage varie de 25 € à 45 € le m².
  • Le prix moyen d’un double vitrage varie de 50 € à 130 € le m².
  • Un triple vitrage peut coûter jusqu’à 350 € le m².

 

  • La menuiserie : Le prix moyen d’une fenêtre à châssis fixe
  • En PVC : de 100 € à 700 €.
  • En bois : de 200 € à 1 000 €.
  • En aluminium : de 350 € à 800 €.

 

Techniques de pose

 

POSE

EXPLICATION

INTÉRÊT

En applique

Pose en façade contre le mur intérieur ou extérieur

  • Surface vitrée maximale
  • Pour du neuf

En tunnel

Pose dans l'épaisseur du mur

  • Pour des bâtiments en ossature bois
  • Pour des maisons anciennes en pierre ou à colombages

En feuillure

La fenêtre est encastrée dans le bâti, au fond de la feuillure du mur

 

  • Optimisation de la surface vitrée
  • Pour des maisons anciennes à murs épais

En rénovation

Pose d’une nouvelle menuiserie sur une ancienne

  • Pour une rénovation sans gros travaux

 

La qualité de pose d’une fenêtre est très importante, il est vivement recommandé de faire appel à un professionnel. En effet, une étanchéité maximale et une parfaite intégration de la fenêtre au bâti sont des conditions indispensables pour réaliser de réelles économies d’énergie et pour assurer un vrai confort.

 

Prix de la pose

Le tarif de pose d’une fenêtre varie considérablement selon la technique de pose, le matériau et les dimensions de la fenêtre, mais aussi la difficulté d’accessibilité.

 

  • Le prix moyen de la pose d’une fenêtre à châssis fixe varie de 100 € à 250 €.

 

Lors d’une rénovation, le prix est plus élevé, car il faut compter l’enlèvement de l’ancienne fenêtre et la préparation de l’encadrement.

Le professionnel peut également prendre en charge l'enlèvement de la fenêtre précédente.

 

  • Le prix moyen de la dépose d’une fenêtre varie de 50 € à 150 €.

 

Si vous souhaitez créer une ouverture, notamment dans un mur porteur, le coût à prévoir sera augmenté et peut dépasser les 1.000 € compte tenu des études béton à réaliser et de l’appel à architecte.

 

Le sur-mesure

Vous pouvez créer la fenêtre de vos envies, sachez alors que la réalisation d’un châssis sur-mesure augmentera votre budget de façon importante : entre 20 et 45 % de budget excédentaire par rapport au prix d’une fenêtre de taille standard.

Et notez également que le sur-mesure augmente généralement le délai de livraison.

 

Les aides disponibles

Vous pouvez vous appuyer sur des dispositifs permettant de réduire vos dépenses :

  • Une TVA à taux réduit à 5,5 % est applicable pour les travaux à but éco-énergétique. Il existe aussi une TVA à taux réduit à 10 %.
  • Le crédit d’impôt transition énergétique (CITE), qui permet d’amortir le coût des travaux, a été prolongé jusqu'au 31 décembre 2019 pour le remplacement du simple vitrage par du double vitrage.
  • La prime énergie (CEE) s’applique à l’isolation des fenêtres par double ou triple vitrage.
  • Des subventions de l’ANAH s’ouvrent aux ménages modestes désireux d’effectuer des travaux d’amélioration de la performance énergétique de leur bâtiment.
  • L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) permet de financer des travaux de rénovation énergétique.

À noter :

  • La pose par un professionnel qualifié RGE (reconnu garant de l’environnement) est exigée pour l’obtention de certaines aides.
  • N’hésitez pas à prendre le temps de bien vous renseigner, il existe des critères imposés pour obtenir ces aides.

 

Les conseils du professionnel :

  • Analysez vos devis : vérifiez que les devis proposés sont exhaustifs, ils doivent notamment préciser le coefficient "Uw". Ce coefficient mesure la performance de l’isolation de la fenêtre dans son intégralité (le meilleur triple vitrage, s’il est fixé dans un châssis de mauvaise qualité, n'isolera pas correctement). Vous pourrez ainsi comparer la qualité des fenêtres entre plusieurs offres. Attention néanmoins, la qualité de la pose sera déterminante dans la performance des fenêtres.
  • Exigez une attestation de l'assurance décennale qui couvre les travaux réalisés.
  • Si possible, il est toujours plus agréable – et plus économique en chauffage – de faire effectuer ce genre de tâche par un soleil printanier plutôt que dans le froid hivernal.

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.