Prix d'une chaudière électrique

Mis à jour le 05 février 2019
Moyenne : 5 (1 vote)
2019-02-05 15:45:00
Mise en route de chaudière

Parmi tous les principes existants, la chaudière électrique est celle que l’on a souvent tendance à mettre de côté pour lui privilégier le gaz naturel, le fioul, le bois, les granulés, parce que le prix de l’électricité fait peur.

Toutefois, comme va le démontrer cet article, au-delà d’une énergie chère, il existe quelques solutions qui améliorent l’économie et, surtout, un investissement initial plus facile à réaliser.

 

$Le fonctionnement

C’est sur le principe du circuit fermé que fonctionne la chaudière électrique. L’eau est chauffée par une résistance électrique (on parle aussi d’effet Joule) avant d’être envoyée dans le circuit. Elle fait le tour du circuit de radiateur avant de revenir refroidie et d’être à nouveau réchauffée et repartir. Elle peut aussi chauffer l’eau du ballon d’eau chaude.

Il est donc nécessaire de purger le circuit pour éviter qu’il y ait de l’air à l’intérieur qui empêcherait cette libre circulation.

Le système électrique est doté de thermostat, que ce soit directement sur les radiateurs, dans le cas général, ou d’un thermostat d’ambiance, notamment pour les planchers chauffants.

 

Vous avez un projet ?

Avantages et inconvénients

Avantages

 

Inconvénients

  • Prix plus intéressant
  • Installation plus simple
  • Chauffe très rapide
  • Rendement de près de 100%
  • Pas d’obligation de maintenance
  • Pas de stockage
  • Pas de rejet de CO2
  • Pas d’odeur
  • Système silencieux
  • Compatible avec radiateurs à eau, avec plancher chauffant
  • Plus gourmand en énergie
  • Energie plus chère
  • Energie parmi les moins écologiques
  • Nécessite des investissements complémentaires tels que thermostats et diverses régulations
  • Nécessite plutôt des modèles puissants et donc de grande taille

 

Si les avantages paraissent plus nombreux que les inconvénients, attention, toutefois, au fait que certains de ces inconvénients influent directement sur le prix réel de revient de la chaudière, par an.

La chaudière électrique s’adapte, au final, à des personnes dont le budget initial est plus restreint, et ne permet pas un investissement de départ plus important. Mais c’est aussi un principe qui dépend de l’isolation et de l’emplacement du logement. Un appartement, par exemple, en RT 2012, conviendra aussi mieux à ce type de chaudière qu’une ancienne ferme.

Par ailleurs, si aucune maintenance n’est réellement obligatoire, souscrire un contrat d’entretien reste, malgré tout, recommandé et vous permettra de mieux préserver votre chaudière, bien maintenir son rendement et prolonger sa durée de vie de quelques années.

 

Les modèles

Ce qui guidera, bien sûr, votre choix, c’est la puissance de la chaudière, en regard de votre logement et la consommation qu’elle implique, afin de savoir laquelle est la plus intéressante dans votre cas. Votre budget initial sera déterminant, à coupler cependant avec le coût de fonctionnement, donc.

 

La chaudière classique

  • Au sol
    C’est un modèle qui nécessite de la place car elle est le plus souvent encombrante. Il lui faudra un local dédié ou une place dans un garage, mais il faut oublier le modèle dans un placard.
  • Murale
    C’est le type de chaudière électrique que l’on retrouve dans un placard, dans une salle de bains, dans des WC ou même dans une cuisine car elle est moins encombrante.
  • Verticale ou horizontale
    Il existe des modèles, proposés notamment par Ariston, Atlantic, Sauter ou Thermor, en mode chaudière plate pour distribution eau chaude seule, et qui peuvent être installés aussi bien en vertical qu’en horizontal. Ce sont alors des modèles avec ballon d’eau chaude, en petite capacité de 40, 65 ou 80 litres, et qui ont l’énorme avantage d’être facilement incorporables dans un placard d’entrée, de cuisine ou de salle de bains, avec un encombrement minimum. Leur prix est alors situé entre 350 et 500 €, en fourniture, selon la marque et la capacité.
    Il existe aussi des modèles pour chauffage, chez Carot notamment, avec corps de chauffe vertical ou horizontal, pour un prix d’environ 2.000 € en fourniture pour une puissance de 24 kW.

 

La chaudière classique au sol, pour chauffage et eau chaude, est à prévoir dans une fourchette de prix de 1.000 à 5.000 €, qu’elle soit en murale ou au sol. Des précisions seront données ensuite selon les puissances proposées.

 

A basse température

C’est un cas à part de la chaudière précédente qui permet d’apporter une économie de l’ordre de 15 % sur votre facture de consommation électrique et qui la rend donc plus intéressante. Elle va de pair avec des radiateurs aussi à basse température.

Ces modèles à basse température se situent donc à un tarif plus élevé, autour de 3.000 à 7.000 € en fourniture seule.

 

Par ionisation

Contrairement à la chaudière classique qui fonctionne sur le principe de la résistance, la chaudière ionique crée un champ électrique à partir d’électrodes. C’est ce principe d’électrolyse à partir du courant alternatif qui permet de chauffer l’eau.

Ces chaudières, contrairement aux idées reçues, ne permettent pas de meilleurs rendements, mais permettent des durées de vie supérieures.

Ce sont évidemment les modèles les plus chers puisque la fourchette de prix se situe alors entre 4.000 et 15.000 €.

 

Certains modèles sont parfois couplés d’un ballon d’eau chaude. La chaudière électrique pourra suffire dans des petits logements ou de taille moyenne. Mais, lorsque la surface du logement devient plus conséquente, que la famille s’agrandit, il faut généralement coupler cette chaudière à un ballon d’eau chaude qui permettra d’avoir une réserve pour fournir toute la famille.

 

Le principe hybride

Il est possible de coupler un système électrique avec un système thermique solaire ou photovoltaïque. Il peut alors, notamment en mi-saison, suffire à alimenter le logement. Toutefois, le système de régulation devient plus complexe et on doit compenser par des ballons tampons encombrants, ce qui nécessite de la place. L’investissement, pour du solaire et un logement de 100 m², sera alors de 15 000 à 20 000 € TTC, pour information. Mais un article plus précis sur ces autres principes de chauffage suivra.

Les prix

Selon la puissance

La puissance de votre chaudière doit être bien calculée car :
 

  • en manque de puissance
    Elle provoquera une surconsommation par un fonctionnement incessant.
    Elle entraînera une durée de vie inférieure de votre matériel.
     
  • en surpuissance
    Elle vous coûtera inutilement plus cher à l’achat.
    Elle risque de prendre plus de place.
     

Cette puissance dépend à la fois de ce qu’elle a à chauffer en termes de radiateurs et de plancher chauffant, mais aussi selon qu’elle comprend l’eau chaude sanitaire ou non.
C’est pourquoi cette puissance se mesure plus par un volume chauffé pour la partie chauffage et par un nombre de personnes dans le foyer pour la partie eau chaude sanitaire.

 

  • pour la partie chauffage :
    le calcul est de P = C x DT x V
    C représente le coefficient de consommation d’énergie qui sera de 1,5 dans le cas d’une maison parfaitement isolée, 1,6 si elle est isolée dans des normes raisonnables et 2 si elle est mal isolée ;
    DT est la différence de température entre celle souhaitée et le minimum extérieur généralement constaté selon votre région ;
    V le volume chauffé souhaité.
    Par exemple, pour une maison normalement isolée, un volume à chauffer de 80 m² avec plafonds à 2,50 m et une température souhaitée de 20° C par rapport à un minimum régional de -5° C, le calcule sera de :
    P = 1,6 x 200 x 25 = 8.000 soit 8 kW.
     
  • pour la partie sanitaire :
    une consommation de 23 kW est prévue pour 3 personnes
    une consommation de 28 kW pour 4 personnes
    une consommation de 33 kW à partir de 5 personnes.

 

Dans le logement précédent, avec 4 personnes, il faudrait donc une puissance de 8 + 28 kW, soit 36 kW.

 

Pour vous donner une idée plus précise, voici donc la différence de prix pour une chaudière électrique simple, selon sa puissance :
 

Puissance

6 - 12 kw

25 - 40 kw*

Prix

1 000 € à 2 000 €

3 000 à 5 000 €

 

 

Selon le principe de chaudière

Type de chaudière

Prix TTC en fourniture seule

Chaudière électrique murale

1 000 à 5 000 €

Chaudière électrique au sol

1 000 à 5 000 €

Chaudière basse température

3 000 à 7 000 €

Chaudière électrique par ionisation

4 000 à 15 000 €

Supplément pour ballon d’eau chaude 300 litres

200 à 800 €

 

 

Le prix d'utilisation réel

Logement de l’ordre 100 m² avec environ 10 radiateurs

Chaudière 25 - 40kW

Prix chaudière

3 000 à 5 000 €

Prix annuel pour durée de vie de 15 à 20 ans

200 à 300 €

Consommation (environ 15 000 kWh)

2 500 €

Prix entretien

100 à 150 €

Prix de revient annuel

2 800 à 2 950 €

 

 

Avec la pose de robinets thermostatiques, vous pourrez mieux réguler votre système, indépendamment d’un système plus général de thermostat d’ambiance.

Toutefois, les robinets thermostatiques sont évidemment limités par la température demandée par ce thermostat général.

De plus, il ne faut jamais placer des robinets thermostatiques sur l’ensemble de votre réseau de chauffage. Lors de l’installation, le professionnel en laissera toujours 2 ou 3, selon le nombre global de radiateurs, avec de simples robinets car ce ne sont pas eux qui doivent couper votre chaudière mais bien le thermostat d’ambiance. Ainsi, ce sont généralement le radiateur d’une salle de bains et d’une entrée qui sont installés sans ce robinet thermostatique.

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.