Le prix d'un radiateur à eau chaude

Mis à jour le 20 avril 2018
Aucun vote pour le moment
2018-04-20 13:30:00
Salon avec radiateur à eau chaude

Le choix des radiateurs, même si l’impact est moindre que le choix de l’énergie en elle-même ou celui de la chaudière, n’en est pas cependant nul. Et il apporte aussi un élément que tout le monde reconnaît : le confort de chauffage.

Pour cela, il suffit de bien étudier le principe de fonctionnement du radiateur à eau et choisir la matière dans laquelle il est fabriqué. Le reste est une question de puissance ou d’esthétique.

Le prix d’un radiateur à eau chaude sera donc fonction de ces caractéristiques et vous assure alors un vrai bien-être dans son utilisation.

 

Formulez une demande de devis

Le fonctionnement du radiateur à eau

Ce type de modèle est prévu pour fonctionner en rétrocédant un maximum de chaleur, avec un minimum de perte donc. Il est utilisé dans le cadre d’un chauffage à combustion comme en proposent les chaudières au fioul, au gaz ou au bois ou, dans des technologies plus récentes, les pompes à chaleur et le chauffage solaire.

Un système de pompe qui envoie l’eau chauffée dans tout le système par un principe de canalisation entrante et sortante. On parle alors de liquide caloporteur. Cette eau chaude remplit ainsi le radiateur qui diffuse la chaleur dans toute la pièce.

 

L’intérêt de ce processus est que la matière du radiateur conserve la chaleur même lorsque la pompe de la chaudière n’est plus en fonctionnement et que l’on n’a pas de sensation de chaud et de froid soudain, entre le déclenchement et l’arrêt de la chaudière. Dès lors, une meilleure impression de chauffage, importante lorsque l’on sait que baisser la température d’un seul degré, dans une maison, permet d’économiser entre 7 et 10% d’énergie.

 

Le prix en fonction du type de radiateur

Dans le choix des radiateurs à eau chaude, le matériau dans lequel ils sont réalisés impacte directement le type de chauffage qu’ils vous délivrent et, surtout, le temps qu’ils mettent à chauffer et la durée de cette chaleur après que le thermostat ne les déconnecte.

 

Le radiateur à eau chaude en fonte

Avec leur excellente aptitude à stocker la chaleur, les radiateurs à eau chaude en fonte offrent, sans contestation possible, la meilleure inertie. S’ils sont plus longs à se mettre en chauffe, ils conservent la chaleur, aussi, beaucoup plus longtemps. Ils sont aussi bien plus imposants et plus lourds. Il leur faudra donc plus de place et ne se marieront guère avec des petites surfaces de pièce ou avec des sols trop fragiles ne pouvant recevoir leur masse. Par contre, ce sont eux qui possèdent la meilleure durée de vie et répondent le mieux à des maisons moins bien isolées.

 

Le radiateur à eau chaude en acier

Avec leur inertie plus faible et leur plus petite contenance en eau, les radiateurs en acier sont intéressants pour des pièces où l’espace est compté et présentent aussi une gamme très large, en dimension ou en esthétique, qui leur permet plus facilement de se faire oublier, y compris par des couleurs variées.

 

Le radiateur à eau chaude en aluminium

C’est une très bonne alternative puisqu’ils chauffent très vite et conservent très longtemps la chaleur. Leur problème est de ne pouvoir être utilisés qu’entre eux et non pas mêlés avec des radiateurs acier, par exemple, au risque de vite être confrontés à la corrosion. Leur design reste plus classique que les radiateurs en acier.

 

Type de radiateur

Prix en fourniture seule

Fonte

de 200 à 1.000 €

Aluminium

de 50 à 700 €

Acier

de 50 à 700 €

 

 

Si, pour un prix installé d’un radiateur, il est raisonnable de compter sur un prix de 500 à 800 € par radiateur dans le cadre d’une construction neuve, en rénovation, la facture s’élèvera plutôt entre 700 et 1.200 €, compte tenu de la plus grande difficulté à passer les alimentations.

 

Par contre, des aides provenant de l’ANAH, des fournisseurs d’énergie, de subventions de collectivités et des prêts à taux zéro sont parfois possibles. Les services urbanisme des mairies disposent généralement de ces renseignements, tout comme votre professionnel.

 

Les prix de radiateurs haute et basse température

Leurs noms caractérisent la température de l’eau qui circule en eux. Le principe de fonctionnement reste cependant le même, mais voici ce qui diffère :

 

Le radiateur haute température

Dans ce type de radiateur, l’eau monte jusqu’à 90°, il s’installe généralement avec une chaudière classique. La consommation est aussi moindre. Ce sont les radiateurs les plus simples à partir de 50 €.

 

Le radiateur basse température

Autrement nommé radiateur chaleur douce, il va de pair avec une chaudière basse température, couplée idéalement avec une pompe à chaleur, qui lui procure de l’eau à 50°. Plus économique en énergie, il est en général plus imposant afin de compenser par une plus grande surface de chauffe. Prévoir un tarif à partir de 200 €.

 

La puissance de votre radiateur à eau chaude

Lorsque vous installez un radiateur dans une pièce, la puissance de chauffe est essentielle pour savoir lequel mettre et si, pour des volumes plus importants, vous devez en mettre plutôt un ou, plus souvent, en placer deux pour avoir une chaleur mieux répartie sur l’ensemble.

 

Exprimée en watts (ou en kilowatts), cette puissance nécessaire dépendra donc de la surface ou du volume à chauffer, mais aussi de la région dans laquelle vous vous trouvez, de la température que vous souhaitez et, bien sûr, du niveau d’isolation de votre maison.

  • Ainsi, pour une habitation avec une norme d’isolation plus ancienne, type RT 2005, il faut compter environ 100 watts par m² (on peut aussi compter 0,04 kW/m3). Alors, pour une pièce de jour de 40 m² avec une hauteur standard, on en déduira un besoin de 4 kW (40 x 100 ou 0,04 x 40 x 2,5).
  • Pour une habitation plus récente, à la norme RT 2012, on prend, comme base, 60 W/m² ou 0,024 kW/m3. La même pièce nécessitera alors 2,4 kW (40 x 60 ou 40 x 2,5 x 0,024).

 

La proposition basée sur les m3 permet d’ajuster cette puissance nécessaire si vos pièces ont des hauteurs de plafond très spécifiques avec des plafonds hauts, bas ou mansardés.

 

L’influence du design sur le prix du radiateur à eau chaude

Un radiateur se caractérise aussi par son aspect, surtout lorsqu’il est en acier et peut se doter de différentes formes et de différentes couleurs.

 

On trouve ainsi un vaste panel d’offres :

  • Radiateur à eau chaude horizontal : c’est le cas le plus classique pour placer sous une fenêtre. A partir de 50 € en acier, simple, à plus de 1.000 € pour des modèles qui imitent le côté “tourné” d’une hélice, par exemple ;
  • Radiateur à eau chaude vertical : il se fait oublier dans une entrée ou à côté d’un meuble ou la place restante est moindre. Un prix qui débute à 100 € pour dépasser les 1.000 € dans des finitions inox ;
  • Radiateur à eau chaude sèche-serviette : c’est une déclinaison, souvent, du précédent, pour une salle de bains. De 50 €, simple, en 500 watts, à des finitions très design de 1.000 € ;
  • Radiateur à eau chaude extra-plat : il est tellement plat qu’il se fait presque oublier et laisse aussi un espace maximum dans une pièce. De 200 € pour un modèle plus simple à plus de 1.000 € pour des modèles stylés modernes et décorés ;
  • Radiateur à eau chaude plinthe : Avec une chaleur plus douce, il convient bien dans une chambre où il laisse tout pouvoir pour la meubler. De 300 € à 2.000 € pour les versions 1.000 €.

 

Mais la liste pourrait s’allonger avec des designs qui peuvent prendre des formes très variées et devenir, même, de véritables œuvres d’art. On en trouve donc avec des effets miroir, d’autres avec des façades de verre, d’inox ou autres matériaux, votre intérieur pourra passer du plus classique au plus moderne, votre imagination ne trouvant là pratiquement pas de limite. D’autant que, si vous voulez y mettre le prix, vous pourrez même faire créer un radiateur à eau chaude sur-mesure et dépasser largement les 1.000 € pour atteindre 2.000, voire 3.000 €.

 

Petit aparté pour préciser qu’il existe aussi un type de radiateur mixte électrique et eau chaude. Souvent aussi en sèche-serviette, il convient parfaitement à une salle de bains puisqu’il permettra de chauffer cette pièce même chaudière coupée, lors de saisons intermédiaires.

 

L’emplacement du radiateur à eau chaude

C’est parfois presque aussi important de bien déterminer l’emplacement du radiateur à eau chaude que de savoir son matériau. Par exemple, on privilégie souvent un dessous de fenêtre afin que l’air froid qui pourrait entrer soit très rapidement réchauffé par le radiateur. Dans une chambre, vous éviterez l’emplacement de la tête de lit, raison pour laquelle le radiateur plinthe précédemment cité peut être la bonne solution, depuis un tarif de 300 € pièce.

 

Le prix des robinets et les réglages pour radiateur à eau chaude

Pour le bon réglage de vos radiateurs à eau chaude, vous avez tout d’abord intérêt de les équiper d’un robinet thermostatique. Ce dernier vous permet d’affiner la température souhaitée dans une pièce et de déclencher le chauffage selon cette température. Selon sa précision, de 15 à 40 € sont à prévoir.

En outre, il faut aussi penser à régler l’arrivée de l’eau avec la clé 6 pans et trouver la bonne valeur moyenne.

 

L’incidence des critères sur le prix du radiateur à eau chaude

Le prix du radiateur à eau chaude varie donc selon quelques-uns des critères évoqués et se choisit selon eux :

  • la surface et le volume des pièces ;
  • la qualité de l’isolation ;
  • la région habitée ;
  • le type de confort souhaité ;
  • la disposition des pièces et les ouvertures qui les composent ;
  • la puissance de la chaudière elle-même ;
  • la forme, l’esthétisme et les propriétés de ce matériel.

Trouver un professionnel

Pour vos travaux, vous pouvez effectuer une demande de devis pour trouver une entreprise qui réalisera vos travaux. Travaux à Part sélectionne les meilleurs artisans dans toute la France vous offrant le meilleur rapport qualité-prix pour vos travaux :