Prix d'un hangar

Mis à jour le 17 juillet 2019
2019-07-17 07:45:00
Hangar

Le prix d’un hangar, à partir de 50 € le m² en kit et en basique, peut très vite grimper si vous le pensez fermé, en traditionnel, installé et totalement doublé, pour atteindre des prix supérieurs à 1.000 € le m² si vous comptez lui inclure des bureaux et, donc, une isolation, du chauffage et tout ce qui peut suivre.

Voici un récapitulatif de toutes ces possibilités, que vous souhaitiez réaliser un hangar de stockage, un hangar professionnel, une surface de vente ou un hangar à louer en vue de rentabilité.

 

Vous avez un projet ?

Récapitulatif

Modèle de hangar

Prix

hangar métallique

de 50 à 100 € le m²

hangar bois

de 60 à 300 € le m²

hangar en dur

de 500 à 900 € le m²

hangar ouvert

à partir de 40 € le m²

hangar fermé

à partir de 50 € le m²

hangar isolé

autour de 100 € le m²

hangar métallique ouvert en kit de 100 m²

autour de 3.500 à 4.000 €

hangar métallique ouvert en kit de 200 m²

autour de 7.000 à 8.000 €

hangar métallique ouvert en kit de 300 m²

autour de 10.500 à 12.000 €

hangar métallique ouvert en kit de 700 m²

autour de 10.000 à 24.000 €

hangar métallique fermé en kit de 600 m²

à partir de 25.000 €

installation du hangar

à peu près égal au prix de la fourniture

 

 

L’usage d’un hangar

Un hangar est bien plus qu’un module qui se destine à l’agriculture puisqu’on peut le retrouver dans différentes configurations, aussi bien au niveau industriel que pour une réserve de commerce. Il est encore possible d’y créer un bureau, un atelier, un espace vente et bien d’autres solutions.

 

Il est aussi possible de construire un hangar à titre personnel, que ce soit pour y stocker tout le mobilier que vous n’avez pas pu installer dans votre habitation, pour vos voitures de collection, pour y stationner vos propres voitures, pour y héberger des caravanes, pour le stockage de votre bois à l’abri de la pluie et autres.

 

En fait, toutes ces possibilités proviennent du fait que le hangar peut aussi bien être ouvert que fermé, qu’il peut recevoir une dalle béton et un sol particulièrement bien fini ou rester brut, qu’il peut être muni d’un faux plafond ou rester brut, qu’il peut aussi être doublé ou non, isolé, cloisonné, qu’une mezzanine peut lui être ajoutée, qu’il est possible de lui adjoindre l’eau et l’électricité, etc.

 

Ainsi, le prix d’un hangar est multiple et fait appel à de nombreux composants, quasiment comme le ferait une habitation.

 

Les démarches pour l’installation d’un hangar

Pour connaître les démarches à réaliser, les règles à suivre seront celles en rapport du Code de l’urbanisme à savoir que :

  • jusqu’à 20 m² et une hauteur maximum de 12 m, une simple déclaration préalable de travaux sera suffisante et vous sera délivrée dans un délai maximum de 1 mois ;
  • au-delà de 20 m², un permis de construire est nécessaire et demandera une instruction qui peut aller jusqu’à 3 mois.

 

Toutefois, alors que le hangar sera lié à une zone de constructibilité, dans le cas d’un hangar agricole ou d’un hangar à titre industriel ou de commerce, les règles seront différentes.

 

En effet dans le domaine agricole, il est possible de sortir de ces zones pour réaliser une ferme sur une terre agricole, pour créer des silos, des ateliers, des cuves, des hangars, du stockage de matériels agricoles, du stockage de production, etc.

 

En industrie ou en commerce, les services de l’urbanisme favoriseront l’implantation dans une zone industrielle ou commerciale.

De plus, dans le cas d’un commerce, la Commission Départementale d’Equipement Commercial (CDEC) est l’instance qui doit donner son accord pour la création et l’extension de certaines surfaces de vente de commerces de détail, notamment.

 

Dans tous les cas de figure, il est donc sage de prendre contact avec les services de l’urbanisme afin de s’assurer de la faisabilité d’un projet et des conditions de sa réalisation afin d’éviter un refus et de devoir en modifier certains composants, que ce soit les dimensions, la hauteur l’implantation exacte ou les matériaux, ce qui représenterait une perte de temps.

 

Les normes de construction d’un hangar

Ensuite, ce n’est pas parce qu’il s’agit d’un simple hangar qu’il n’existe pas des normes de construction à respecter. Quel que soit son usage, vous devrez ainsi vous en remettre aux différentes normes DTU (Document Technique Unifié) pour tout ce qui touche aux matériaux, à leur utilisation et à leur mise en oeuvre, mais aussi à tout ce qui touche à la sécurité, notamment en termes d’installation électrique, à la RT 2012 si vous devez fermer le hangar, à la résistance du bâtiment face aux diverses intempéries, que ce soit le vent, la pluie ou la neige, etc.

 

La modularité d’un hangar

Le hangar est le plus souvent une construction modulaire. Ce qui lui confère quelques avantages non négligeables tels que :

  • un montage plus rapide de l’ordre de la moitié du temps ;
  • un démontage facilité si nécessaire ;
  • une possibilité d’agrandissement plus aisée ;
  • une bonne adaptabilité par le choix des matériaux et leur couleur ;
  • un prix généralement moindre de l’ordre de 30 %.

 

Toutefois, il faut aussi se diriger vers les services de l’urbanisme pour connaître les limites des autorisations, notamment dans la présentation de votre hangar, pour lequel des choix de matériaux peuvent être requis, des couleurs, des formes, etc., afin de s’insérer dans l’environnement, que ce soit par rapport à des habitations voisines, par rapport à des constructions similaires afin de créer une homogénéité ou par rapport à une nature environnante.

 

Les modèles de hangars

Dans une finition brute, le hangar pourra cependant être seulement couvert, les façades restant ouvertes. Tout comme vous pourrez en fermer toutes les façades et lui inclure des portes au format désiré, selon le type de matériel que vous souhaitez y abriter.

 

Ainsi vous pourrez l’utiliser comme un simple préau, à l’abri de la pluie, mais aussi en mode semi-ouvert, avec certaines parois fermées, celles à la frappe d’eau, par exemple, ou fermé jusqu’à une certaine hauteur seulement et ouvert en partie haute pour laisser une bonne circulation d’air.

 

Il est aussi possible de l’utiliser comme un véritable bâtiment totalement hermétique, à l’abri du vent, tout comme abrité du vol, comme pourrait vous le demander votre assureur si les biens hébergés représentent une certaine valeur marchande. Dans ce dernier cas, il faudra lui adjoindre des portes qui puissent se fermer à clé.

 

Enfin, vous pourrez aussi le doubler et y inclure un bureau ou tout autre local destiné à être chauffé, par exemple.

 

Il sera donc ouvert, semi-ouvert ou fermé, selon l’usage que vous en ferez.

 

Les différents éléments d’un hangar

Le hangar se définit en divers éléments qui en forment la base, auxquels peuvent ensuite s’ajouter d’autres options. Ces éléments de base sont :

  • les supports : c’est ce sur quoi vient se poser la structure :
  • la structure : comme on le verra ensuite, elle peut être en acier galvanisé, en bois, en lamellé collé ou en béton armé ;
  • le toit : entre acier, tuiles, ardoises, fibrociment, plaques de zinc, voire panneaux photovoltaïques sur une partie, il existe diverses solutions :
  • le sol : la dalle béton est la base d’un hangar, il est ensuite possible de la carreler pour une partie bureau ou une surface de vente.

 

Les matériaux d’un hangar

Le choix des matériaux possède une valeur esthétique, bien sûr, qui peut aussi permettre d’en valider un permis de construire ou faire en sorte qu’il ne perturbe pas votre propre champ de vision.

Il représente aussi une valeur financière et une éventuelle rapidité de construction, si le temps vous est compté.

 

Voici donc les différentes possibilités qui s’offrent à vous pour construire un hangar :

  • Le hangar métallique
    C’est la première idée que l’on a du hangar.
    C’est un hangar qui est installé très rapidement et est donc très simple à prévoir.
    C’est aussi une solution économique.
    Il est également parfaitement modulable et n’impose pas de dimension particulière pour sa réalisation.
    Mais, même dans cette perspective, il existe différents cas de figure puisque la tôle ondulée ou le bac acier de base peuvent aussi être remplacés par de l’alu, plus résistant, voire de l’alu teinté, plus agréable à l’oeil dans l’environnement et permettant de détourner certaines contraintes de permis de construire.
    Il est complété par toute une structure métallique, poteaux et charpentes, qui sera soit peinte, soit galvanisée.
    Par contre, sur le plan énergétique, ces hangars se limitent généralement à du stockage à moins d’une structure appelée double peau, qui intègre directement l’isolation dans son principe de tôles. En effet, le métal se situe parmi les moins isolants puisqu’il est aussi bien conducteur du froid en hiver, que du chaud en été.
    Le prix d’un hangar métallique, non compris ses fondations et son ancrage, se situe autour de 50 € le m² mais peut aller jusqu’à 100 € le m² dans des cas plus complets et plus complexes.
     
  • Le hangar bois
    Il a aussi l’avantage d’être plus rapidement monté que le parpaing et d’être moins coûteux.
    Le hangar bois est aussi plus fragile, du fait de son exposition aux intempéries. Il faut vraiment un bon entretien et un bois de qualité pour qu’il soit durable.
    Par contre, il est plus esthétique et les fermes que l’on trouve dans le Nord de la France, par exemple, ou en Belgique, prouvent qu’il est aussi possible de réaliser des hangars bois durables, même dans des régions plus exposées au froid et à la pluie.
    Son prix est ainsi de 60 à 300 € le m².
    Le bois peut aussi se compléter avec une charpente en lamellé collé qui permet des portées supérieures, selon la dimension du hangar.
     
  • Le hangar en dur
    Il est alors réalisé à base de parpaings ou de briques et fait donc preuve d’une grande durabilité.
    Il peut aussi revêtir une finition traditionnelle pour mieux se noyer dans l’environnement.
    Sinon, il est encore possible de le réaliser en parpaings teinté et éviter les finitions extérieures telles que le crépi.
    Dans cette version traditionnelle, il sera aussi plus intéressant de réaliser une partie bureau à l’intérieur, dans de bonnes conditions de confort.

Il faut compter entre 500 et 900 € le m² pour un tel produit installé, compris ses fondations.
 

Il est également possible de mixer les matériaux et de réaliser une ossature métallique doublée en bois, avec charpente bois ou métallique, par exemple, ou mixer le dur et le bois, ou encore le parpaing et le métallique.

 

Modèle de hangar

Prix

hangar métallique

de 50 à 100 € le m²

hangar bois

de 60 à 300 € le m²

hangar en dur

de 500 à 900 € le m²

 

 

Le prix d’un hangar

Une autre incidence sur le prix d’un hangar provient du fait que ce hangar soit ouvert ou fermé, entre autres. Ainsi le tableau suivant montre l’incidence entre les deux, de même qu’il montre également l’incidence d’un bâtiment isolé :

 

Modèle de hangar

Prix

hangar ouvert

à partir de 40 € le m²

hangar fermé

à partir de 50 € le m²

hangar isolé

autour de 100 € le m²

 

 

Hangar en kit ou sur-mesure

Il existe plusieurs formules pour la construction d’un hangar :

 

  • Le hangar en kit
    C’est une formule simple et moins coûteuse comme le démontre le tableau ci-dessous.
    Par contre, elle nécessite de se conformer aux dimensions proposées par le constructeur.
    Elle implique aussi de suivre les offres faites pour les matériaux.
    Il faudra ensuite vous adapter à ces obligations pour personnaliser votre hangar (doublage, cloisonnement, etc.).

 

Modèle de hangar

Prix

hangar métallique ouvert en kit de 100 m²

autour de 3.500 à 4.000 €

hangar métallique ouvert en kit de 200 m²

autour de 7.000 à 8.000 €

hangar métallique ouvert en kit de 300 m²

autour de 10.500 à 12.000 €

hangar métallique ouvert en kit de 700 m²

autour de 10.000 à 24.000 €

hangar métallique fermé en kit de 600 m²

à partir de 25.000 €

 

 

  • Le hangar sur mesure
    Selon que vous aurez des volontés précises par rapport au matériel spécial à stocker ou l’utilisation de ce hangar, ou encore en lien avec les obligations du permis de construire, vous pouvez être amené à commander un hangar sur mesure, pour des questions de dimension ou pour des questions de matériaux.
    Si un constructeur traditionnel peut réaliser cet ouvrage, il existe aussi des spécialistes du hangar capables de vous proposer un travail très bien adapté à vos désirs.
    Dans ce cas, il faut plutôt se référer au tableau du paragraphe précédente et estimer un tarif débutant à 40 € le m².

 

L’installation d’un hangar

Ce qu’il faut savoir, c’est que le prix de la main d’oeuvre représente à peu près la moitié du prix total, c’est-à-dire que, pour un hangar de 10.000 €, il vous faudra aussi compter 10.000 € d’installation.

 

Cette installation de hangar se décompose selon les phases suivantes :

  • La réalisation des fondations, soit par le biais de longrines, soit par une dalle sur semelles filantes ;
  • La mise en place des poteaux par chevillage sur des supports en béton ;
  • Le boulonnage des poutres et des divers éléments de charpente ;
  • L’installation de l’habillage, tôles ou panneaux de bois.

 

Ces opérations ne peuvent se réaliser sans un minimum de matériel de levage, c’est pourquoi elles sont le plus souvent réalisées par un professionnel.

 

Prix des options d’un hangar

Ensuite, toute une série de travaux peut être réalisée, si vous décidez d’utiliser ce hangar à d’autres fins que celle d’un simple stockage.

 

  • dallage béton
    • dalle béton : de 60 à 80 € le m² ;
    • ragréage : de 20 à 30 € le m² ;
    • isolation de tout ou partie du sol : de 20 à 30 € le m² en fourniture et pose.
       
  • habillage de sol
    La pose d’un carrelage se situe autour de 30 à 50 € le m².
     
  • eau
    Certains travaux sont certainement indispensables tels que :
    • raccordement au tout-à-l’égout : de 200 à 400 € le mètre linéaire ;
    • raccordement au réseau d’eau : de 60 à 80 € le mètre linéaire ;
    • mise en place d’un chauffe-eau ; de 200 à 400 € ;
    • fourniture et pose d’un WC : de 100 à 170 € ;
    • fourniture et pose d’un lavabo : de 150 à 200 €.
       
  • électricité
    Les tarifs sont les suivants pour l’électricité :
    • 300 € pour la pose d’un compteur ;
    • 900 € pour la fourniture et pose d’un tableau ;
    • 350 € pour la fourniture et pose d’un différentiel ;
    • 40 € le mètre linéaire pour l’acheminement d’un câble électrique dans une gaine ;
    • autour de 100 € pour un simple éclairage avec détecteur de présence ;
    • 60 € pour la fourniture et pose d’une prise électrique ;
    • 80 € pour la fourniture et pose d’un interrupteur.
       
  • cloisonnement et isolation
    Pour du simple BA13 en mur, prévoyez un prix de 20 à 30 € le m², en fourniture et pose.
    Pour du BA13 en plafond, ce prix sera de l’ordre de 25 à 35 € le m², en fourniture et pose.

    Dans le cas d’une fourniture et pose de placo et laine de roche en mural, le tarif sera de 30 à 35 € le m².
    Si vous avez besoin d’un isolant phonique parce que le bureau se situera à côté d’un atelier, le prix est alors de 50 à 60 € le m², en fourniture et pose, avec le placo.

    Pour le prix d’un bloc-porte en fourniture et pose, comptez de 100 à 120 €.
     

  • peinture
    Le bureau aura besoin d’un minimum de peinture pour être fini, le prix est alors de 20 à 30 € le m² au mur et de 35 à 50 € le m² au plafond.
     
  • chauffage
    Si vous installez un bureau, prévoyez un budget de 500 à 700 € pour la fourniture et pose de 2 radiateurs électriques.
     
  • zinguerie
    Pour des gouttières zinc, le tarif sera de 35 à 60 € le mètre linéaire et de 30 à 50 € en PVC, en fourniture et pose.
    Le tarif des tuyaux de descente s’apparente sensiblement au prix des gouttières, en fourniture et pose également.
     
  • porte de hangar
    Pour un modèle de porte type porte double de garage, comptez à partir de 1.500 € en fourniture et pose.

 

Option avec la location d’un hangar

Il faut savoir que réaliser un hangar peut aussi avoir un autre intérêt, dans la mesure où vous obtiendrez le permis de construire, c’est-à-dire en acquérant un terrain dans une zone commerciale, artisanale ou industrielle.

 

Elle pourra se traduire par un bail professionnel, dans le cas d’un simple stockage de produits, ou par un bail commercial pour une activité professionnelle, qu’elle soit commerciale, artisanale ou industrielle.

 

En effet, faire construire ce hangar et le destiner à la location est une excellente rentabilité, meilleure qu’une location de maison. Elle est estimée entre 6 et 10 %, très proche de la rentabilité d’une place de parking.

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.