Prix d’un conduit de cheminée

Mis à jour le 09 avril 2019
Aucun vote pour le moment
2019-04-09 09:15:00
Toit de cheminée
Vous avez un projet ?

Le rôle essentiel d’un conduit de cheminée

Dès lors que le système de chauffage d’un bâtiment est basé sur un principe de combustion, il devra alors automatiquement et systématiquement être associé à un conduit de cheminée. Ce dernier a pour but de permettre une parfaite évacuation des fumées issues de la combustion et un renouvellement d’air frais. Dans la pratique, ce conduit se décline en trois parties bien spécifiques qui sont :

  • le conduit de raccordement ;
  • le conduit de fumée ;
  • la sortie de toit.

 

Pour plus de précision, voici la liste des systèmes de chauffage basés sur ce principe de combustion qui sont actuellement disponibles sur le marché :

  • les chaudières : à gaz, au fioul et à bois ;
  • les poêles à bois ;
  • les inserts ;
  • les cheminées.

 

Afin de vous aider à mieux visualiser, sachez que le conduit de raccordement est directement associé à la buse de sortie du système de chauffage. Ce conduit s’arrête au niveau du plafond. Ensuite, à ce même niveau, le conduit de fumées prend le relais de manière à faire la jonction entre le conduit de raccordement et la sortie de toit. Dans la plupart des cas, le conduit de fumées devra traverser les combles.

 

A noter : un certain nombre des appareils de chauffage dits “étanches” sont maintenant installés avec une évacuation de fumées en ventouse. Ce conduit permet à la fois d’évacuer les fumées et de faire entrer l’air neuf pour la combustion. Il peut être installé en façade et non obligatoirement sur le toit.

 

 

Le conduit de cheminée : un entretien impératif

Tant sur le plan de la sécurité du bâtiment et de ses occupants que sur le plan des garanties prises en charge par les assurances, il est indispensable de faire procéder régulièrement à un entretien du conduit de cheminée. Celui-ci consiste en un ramonage et doit être réalisé une à deux fois par an selon les équipements visés.

 

Equipements

Nombre de ramonages par an

Périodes de ramonage

chaudière

1

  • avant la remise en route du chauffage

cheminée : foyer ouvert ou insert

poêle à bois

2

  • juste avant le début de la mise en chauffe
  • à mi parcours de la saison de chauffe

 

Et si ce ramonage est un élément incontournable pour garantir la sécurité, il permet en outre de maintenir le conduit en bon état et, de fait, d’obtenir de meilleurs rendements énergétiques. En effet, en plus des problèmes d’insécurité, un conduit mal entretenu amoindrira automatiquement les performances de vos installations de chauffe.

 

 

Le conduit de cheminée : l’aspect législatif

Que ce soit en neuf ou pour une maison ancienne, les logements équipés d’un conduit de cheminée verront les modalités de mise en oeuvre encadrées par la norme NF DTU 24-1, le DTU 24.2 et la loi du 31 août 2006.

 

Pour plus de précisions, voici quelques informations concernant ces différentes dispositions :

 

Dispositions

Présentations des normes et lois

norme NF DTU 24-1

Cette norme est régulièrement mise à jour et porte sur les méthodes de conception, mais également de mise en oeuvre des conduits de cheminée.

Ce DTU est un texte de référence qu’il est indispensable de respecter pour toute installation d’évacuation des fumées, peu importe le combustible utilisé et la puissance de l’appareil de chauffe.

Par ailleurs, cette norme encadre aussi les travaux d’entretien du conduit de cheminée, y compris en termes de ramonage.

DTU 24.2

Cette autre norme met en avant les méthodes permettant à la fois la conception et la mise en place des installations de chauffage au bois (ou dérivés de bois). Cela concerne donc toutes les cheminées, qu’elles soient dotées d’un foyer ouvert ou fermé.

loi du 31 août 2006

Cette loi précise que “toute nouvelle construction doit intégrer un conduit de fumée allant du plancher jusqu'à la toiture et ce quelque soit le type de chauffage choisi, même électrique”.

 

 

Les différents types de conduits de cheminée

Comme déjà expliqué dans un autre guide, Installation d'une cheminée : devis, règles et conseils, il existe différents types de conduits de cheminée. Selon les équipements présents, les années de construction, etc., les solutions peuvent alors se décliner comme suit :

 

Types de conduit

Présentations

conduit de cheminée avec tubage en inox

  • obligatoire en présence de gaz à des températures élevées
  • pour un insert ou tout autre foyer fermé :
    • amélioration des performances
    • protection
  • pérennise la durée de vie

conduit de cheminée en :

  • briques
  • terre cuite
  • pierres de taille
  • obligatoire dans le cas des foyers ouverts
  • peut s’avérer esthétique sur le toit

conduit de cheminée coaxial

  • recommandé dans le cas des chaudières gaz à haute-performance
  • principe d’évacuation de fumées par un système de ventouse
  • permet, en un seul conduit, l’évacuation des fumées mais aussi le renouvellement de l’air

conduit de cheminée :

  • double paroi
  • triple paroi
  • permet, grâce aux installations les plus récentes, de maximiser les performances des poêles (pellets ou granulés)
  • permet, en un seul conduit, l’évacuation des fumées mais aussi le renouvellement de l’air

conduit de cheminée isolé

  • utilisable avec tous les principes de combustion
  • simple à mettre en oeuvre
  • léger et donc également adapté aux charpentes réalisées en bois tendre

 

 

Le prix d’un conduit de cheminée et de ses éléments

Concernant le prix d’un conduit de cheminée, il faudra compter autour de 1 000 à 3 000 €, déjà, pour sa création, en fourniture et pose. La variation sera notamment fonction de l’éventuelle complexité des travaux à effectuer et des tarifs pratiqués par votre artisan.

 

Pour ce qui est du prix, fourni et posé, d’un tubage en inox, l’enveloppe budgétaire oscillera entre 60 et 120 € par mètre linéaire, en moyenne. Cette fois, la variation sera fonction du diamètre nécessaire. Il est à noter que, dans le cadre de ces travaux, le conduit sera existant.

 

Si c’est un conduit pour cheminée à foyer ouvert que vous souhaitez faire installer, prévoyez alors autour de 800 à 1 200 € de fournitures et 150 à 500 € pour la pose.

 

Prix cheminée

Prix moyens

Création conduit

De 1.000 à 3.000 €

Tubage inox

De 60 à 120 € le mètre linéaire

Matériel pour conduit foyer ouvert

De 800 à 1.200 €

Prix de pose

De 150 à 500 €

Pour plus de détails encore, il faut savoir que le conduit de cheminée englobe divers éléments que sont notamment : le boisseau, le tubage et la souche. Chacun de ces éléments peut se présenter sous différentes matières et formes.

 

Eléments de cheminée

Présentations

Prix moyens

Le boisseau de cheminée

en terre cuite

  • simple assemblage des boisseaux via un liant afin d’effectuer la jonction avec le plafond

30 à 80 € par mètre

en inox simple

  • composition : un tube et un isolant
  • le conduit en inox se veut pérenne et permet un entretien aisé
  • simple assemblage par emboîtement

40 à 60 € par mètre

en inox double

100 à 200 € par mètre

Le tubage de cheminée

flexible

  • mise en place très simple et rapide via le foyer ou le toit
  • le tarif dépend principalement du diamètre du tubage
  • différents accessoires peuvent être utilisés lors de la pose de ce type de tubage :
    • té de purge : 54 €
    • raccordement tubage flexible/poêle : 75 €

50 à 70 € par mètre

diamètre supérieur à 200 mn

60 à 80 € par mètre

rigide

Ce type de tubage convient parfaitement si le conduit de votre cheminée est vertical.Selon les dimensions de l’élément droit du dispositif

  • différents accessoires peuvent s’avérer nécessaires, selon la configuration du conduit, lors de la pose de ce type de tubage :
    • coude : 50 à 120 €
    • té isolé : 80 à 120 €
    • réduction conique en inox : 80 à 100 €

50 à 250 € par mètre

Le cas particulier de la cheminée en inox

  • en présence d’une cheminée dotée d’un foyer fermé ou d’un insert, le tubage inox devient obligatoire
  • les gaz de combustion étant évacués à une température élevée, ils ne doivent en aucun cas pouvoir être en contact avec les parois d’un conduit traditionnel

80 à 200 € par mètre

La souche de cheminée

  • partie visible au niveau de la toiture
  • la partie haute de la souche est dotée d’un clapet
  • le clapet permet l’évacuation des fumées

400 à 2 000 €

 

Pour plus de précision, il faut savoir que le tubage d’un conduit de cheminée consiste à venir placer, au coeur même du conduit traditionnel, un système de tubes en inox. Cette installation est conseillée dans de nombreux cas tels que :

  • le besoin d’évacuer des fumées à hautes températures ;
  • le besoin de réduire les dimensions du conduit pour une meilleure isolation ;
  • la nécessité de protéger le conduit maçonné et, par conséquent, limiter les interventions ultérieures de rénovations.

 

Afin de parfaitement respecter la réglementation en matière de pose de tubage de cheminée, il est recommandé d’en passer par un professionnel au fait de toutes les lois et normes en vigueur. Ce dernier se chargera de tuber l’intégralité du conduit, c’est-à-dire sur toute sa hauteur, afin de vous garantir une installation totalement sécurisée et sécurisante.

 

Dans le cas d’une rénovation, en amont de la pose de votre tubage, selon l’état de votre conduit, il faudra parfois en passer par quelques étapes préparatoires. Du simple ramonage aux travaux plus lourds de maçonnerie, la réalisation d’un diagnostic vous permettra de jauger l’ensemble des actions à prévoir.

 

Conduit de cheminée : ce qui influence les tarifs

A l’heure de la réalisation du devis, votre artisan se penchera sur un certain nombre de critères afin d’évaluer le prix de vos travaux. Ainsi, sont à prendre en compte les données telles que :

  • le type d’appareil de chauffe à mettre en oeuvre ;
  • dans le cas d’une cheminée : le type de foyer en place ;
  • la complexité des travaux ;
  • les éventuelles difficultés d’accès au chantier ;
  • le coût des différents matériaux et éléments ;
  • l’éventuel besoin d’isoler le conduit...

 

Par ailleurs, en rénovation, l’état de départ du conduit est un élément primordial. Plus il sera abîmé et plus la facture sera élevée. En outre, il devra s’avérer compatible avec les installations futures, faute de quoi des travaux plus conséquents devront être programmés.

 

Dans le cadre d’une construction neuve, les travaux seront par contre bien plus simples. En effet, dans ce cas de figure, il faudra créer de toute pièce un nouveau conduit de cheminée.

 

Au final, une fois chacun des éléments analysé, un professionnel sera en mesure de présenter un prix pour le conduit de cheminée.

 

Le prix d’installation d’un conduit de cheminée

Lorsqu’il est question d’effectuer la création d’un conduit de cheminée, il faut commencer par la réalisation du passage de ce dernier depuis l’appareil de chauffe jusqu’à sa sortie en extérieur. Cela implique d’en passer par une étape de traversée de différents éléments : planchers, toiture. Si la mise en oeuvre de ce type de travaux ne demande pas de compétences particulièrement complexes, elle requiert toutefois un certain savoir-faire.

 

En termes de prix, il est donc possible de mettre en avant différentes possibilités :

  • le conduit de cheminée existant :
    • nécessitant un tubage : avec un prix moyen de l’ordre de 60 à 100 € par ml (mètre linéaire) en fourniture, il faudra compter autour de 200 à 400 € pour les frais de pose de votre tubage.
    • sans besoin de tubage : dans certains cas, un simple ramonage pourra permettre la mise en place et en marche d’un nouveau système de chauffage. Ce ramonage sera impératif, notamment si le conduit est resté inactif depuis longtemps ou si, au contraire, il a été fortement été utilisé et qu’il n’a pas été ramoné depuis la dernière saison de chauffe. Pour cette opération, un spécialiste demandera entre 40 à 80 €. Ensuite, cette action devra être renouvelée 2 fois par an, comme précisé dans un précédent paragraphe.

 

Conduit de cheminée existant

Prix moyens

Matériaux pour tubage conduit existant

De 60 à 100 € le mètre linéaire

Main d’oeuvre

De 200 à 400 €

Ramonage

De 40 à 80 €

 

  • la création d’un conduit de cheminée : dans cette seconde option, il faudra prévoir des frais plus conséquents puisqu’il est alors nécessaire de monter l’intégralité du conduit. Le budget attendu est alors autour de 1 000 à 3 000 € en fourniture et pose.

 

Bon à savoir : Lorsque le conduit de cheminée a été créé ou rénové, si vous envisagez d’installer un poêle à bois au sein de votre logement, vous devrez lui prévoir un raccordement depuis le poêle jusqu’au conduit de cheminée grâce à un tuyau en inox. Attention toutefois, ce tuyau ne devra jamais traverser un plafond ou un mur. En l’absence de conduit de cheminée, un tubage assorti d’un système de ventilation dans le logement pourra permettre le fonctionnement du poêle.

 

Le prix de démontage ou de démolition d’un conduit de cheminée

Dans certaines situations, il vous faudra aussi en passer par une première étape de démontage ou de démolition d’un conduit de cheminée en place. En effet, que ce soit dans l’optique de supprimer complètement un conduit trop abîmé ou dans la volonté de le déplacer pour lui offrir un emplacement plus judicieux dans le logement, ce conduit ne pourra pas rester en l’état.

 

Lors, avant même d’entamer ces travaux bien particuliers, il faudra commencer par bien étudier le sujet. Il est effectivement important d’avoir conscience que, étant donnée la complexité des travaux à mettre en oeuvre, les frais risquent d’être relativement élevés. D’autant que sans une parfaite maîtrise des opérations à effectuer, la démolition du conduit de cheminée pourrait bien aussi provoquer un certain nombre de dégâts avec, dans le pire des cas, la destruction du mur via son éboulement. Des travaux de ce type peuvent en outre mettre à mal la stabilité de la structure du logement. Mieux vaut, donc, opter pour l’intervention d’un expert pour éviter de tels désagréments.

 

Lors d’une intervention, voici les différentes étapes à mettre en oeuvre :

  • le diagnostic :
    En premier lieu, un professionnel étudiera la manière dont le conduit en place est ou non intégré au bâti. S’il est intégré au bâti, il devra alors prendre de multiples précautions afin de ne pas risquer de fragiliser l’ensemble de la structure. Par ailleurs, au moment de la dépose du foyer, ou de l’insert selon la configuration, il devra sécuriser le conduit qui ne sera, ensuite, plus soutenu. Une fois cette première étape effectuée, viendra le moment de passer à la phase de préparation du chantier.
  • la préparation :
    Quelques préparatifs sont en effet nécessaires avant même de commencer la démolition. Ce type de travaux étant clairement salissant, des protections seront donc placées. En outre, tous les étayages préalables devront être installés pour garantir la sécurité, non seulement pour l’artisan, mais aussi pour le bâti puisqu’une telle démolition se réalise depuis le haut de la structure en descendant progressivement.
  • le démontage :
    Avant d’attaquer cette autre phase, votre artisan vous demandera de vous éloigner de la zone de travail afin de vous placer en sécurité. Il pourra ensuite entamer le démontage de la cheminée dans le respect des règles de sécurité et des méthodes dans un ordre bien spécifique :
    • démontage depuis le haut de la cheminée, vers le bas afin de mettre le conduit à nu ;
    • dégagement de l’avaloir (dans le cas d’une structure en pierres, le travail sera plus complexe).
  • la démolition :
    Vient alors la phase de démolition à proprement parler du conduit de la cheminée. Votre professionnel va pouvoir s’attaquer aux contours du foyer et au conduit en lui-même. Une évacuation des gravats au fur et à mesure sera également à mettre en place afin de conserver un espace de travail correcte.
  • les finitions :
    Enfin, il pourra achever son chantier en retirant le support du foyer et en effectuant les quelques finitions comprenant la reprise des sols, des plafonds et des murs concernés.

 

En termes de tarifs, il vous faudra tabler sur un budget allant de 500 à 1 500 € pour la dépose complète de votre conduit de cheminée. Le devis final sera fonction de la complexité du chantier et des différentes tâches à effectuer pour y parvenir.

 

Démontage conduit

Prix moyens

Dépose

De 500 à 1.500 €

 

Les avantages et inconvénients d’un tubage

Le tubage d’un conduit de cheminée revêt différents aspects avantageux. En effet, ce dernier sera, tout d’abord, une excellente protection du conduit, notamment lors des opérations de ramonage qui doivent être réalisées régulièrement. Ensuite, il permettra aussi de disposer de meilleurs rendement en termes de performances énergétique des appareils de chauffe. Enfin, il sera une barrière intéressante face au risque de corrosion.

 

Côté inconvénients, bien que peu nombreux, certains sont tout de même à prendre en considération. Le premier porte sur les possibles problèmes de complexité en matière de mise en oeuvre d’une telle installation, particulièrement lorsque celle-ci est prévue dans une phase de rénovation. Le second, quant à lui, est purement financier, puisque ce type de travaux peut s’avérer parfois assez coûteux.

 

Les aides possibles pour un système de chauffage avec conduit de cheminée

Mais s’il est nécessaire de prévoir un certain budget pour la réalisation de vos travaux, sachez que vous pouvez, en parallèle, avoir droit à quelques aides qui peuvent venir en alléger le montant.

En effet, si les travaux interviennent dans le cadre d’une installation ou d’un changement de système de chauffage dans le but d’améliorer les performances énergétiques de votre logement, il vous sera alors possible, parfois sous certaines conditions de revenu, d’accéder aux aides et subventions suivantes :

  • Le crédit d’impôt de transition énergétique (CITE) : 30 % d’économies possibles
  • La prime énergie
  • L’Eco-PTZ : un prêt allant jusqu’à 30.000 €
  • Les subventions de l’ANAH avec le programme “Habiter Mieux” notamment
  • Les subventions des collectivités

 

Dans la plupart des cas, il vous sera demandé d’en passer par un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.