Prix du raccordement à l’eau potable

Mis à jour le 09 juillet 2019
2019-07-09 14:15:00
Raccordement à l'eau potable

Afin de viabiliser un terrain, il est indispensable de prévoir un raccordement à l’eau potable depuis le réseau d’eau public. Cette intervention doit obligatoirement être réalisée avant le démarrage des travaux. Le raccordement à l’eau potable coûte entre 10 et 20 % du prix total de la viabilisation d’un terrain. Le raccordement au tout-à-légout est aussi important voire obligatoire.

 

Vous avez un projet ?

Récapitulatif

Raccordement d’une maison neuve à l’eau potable

Prix

Pour un raccordement de moins de 10 m

de 800 à 1 400 € TTC

Pour tout mètre supplémentaire

de 45 à 55 € TTC par mètre linéaire supplémentaire

Constitution du permis de construire

marge de 4 % de l’architecte sur le montant global des travaux

Dépôt du permis de construire en mairie

gratuit

Bornage par un géomètre

de 600 à 1 500 € TTC

Obtention d’un plan parcellaire

gratuit

Obtention d’un plan de masse

100 € TTC

Obtention d’un plan de situation

de 2 000 à 5 000 € TTC

Obtention d’un plan cadastral

gratuit

Compteur à vitesse

de 50 à 80 € TTC

Compteur volumétrique

de 100 à 200 € TTC

Pose d’un compteur d’eau individuel dans un immeuble

de 50 à 200 € TTC

 

 

Les réglementations à respecter

Aucun texte de loi ne précise les exigences liées aux raccordements à l’eau potable. Veuillez toutefois noter que certaines démarches administratives sont obligatoires. Ainsi, si vous souhaitez raccorder votre terrain au réseau d’eau potable de la ville, il est obligatoire d’en avertir la mairie. Vous pourrez également vous renseigner sur le prix de tels travaux dans votre région avant d’accepter ou non de vous raccorder au réseau d’eau potable. En effet, dès lors que vous disposez d’une alternative pour vous alimenter en eau potable, vous n’êtes pas contraint de vous raccorder au réseau d’eau potable de la ville. Ce sera notamment le cas si vous disposez d’un puits sur votre terrain.

 

L’article L.224-7-1 du Code général des collectivités territoriales exige l’arrêt d’un plan de distribution d’eau potable par les communes afin que les zones desservies par le réseau de distribution d’eau potable soient clairement définies. Veuillez toutefois noter que la mairie n’a pas le droit de refuser votre demande de permis de construite pour le motif que vous ne vous raccordez pas au réseau d’eau potable de la ville et que vous utiliserez un puits personnel.

 

La viabilisation d’un terrain coûte entre 7 000 et 15 000 € TTC en moyenne. Elle comprend le raccordement à l’eau potable, mais aussi :

  • le raccordement au tout à l’égout ;
  • le raccordement à l’électricité ;
  • le raccordement au gaz ;
  • le raccordement au téléphone ;
  • ainsi que l’installation de la fosse septique.

 

Voici la répartition des frais compris dans le prix global de viabilisation d’un terrain.

 

Viabilisation d’un terrain

Prix

Raccordement à l’eau potable

de 800 à 1 400 € TTC

Raccordement au tout à l’égout

de 2 200 à 5 500 € TTC

Raccordement à l’électricité

de 1 800 à 2 600 € TTC

Raccordement au gaz

de 600 à 1 600 € TTC

Raccordement au téléphone

de 300 à 2 000 € TTC

Taxe d’aménagement

varie en fonction de la situation géographique du terrain

Prix total

de 7 000 à 15 000 € TTC

 

 

Les démarches administratives

Afin de viabiliser votre terrain et de bénéficier d’un raccordement au réseau d’eau potable de la ville, vous devrez procéder à une demande administrative auprès de la mairie. Le dépôt du dossier en mairie est gratuit.

 

Pour constituer le dossier de demande de raccordement à l’eau potable, il faudra toutefois prévoir des coûts. En effet, certains documents indispensables sont payants. L’utilité en sera toutefois multiple et vous en aurez également besoin pour votre projet de construction. Si ces documents sont payants, c’est parce que l’intervention d’un architecte ou d’un dessinateur est indispensable à leur établissement.

 

Pour constituer le dossier de raccordement d’une maison neuve à l’eau potable, les documents nécessaires sont les suivants :

 

  • Un permis de construire :

Le permis de construire est un dossier qui permet la vérification par la mairie de la conformité des travaux de construction envisagés sur le terrain en fonction notamment des règles d’urbanisme en vigueur dans la ville et du PLU (Plan Local d’Urbanisme).

Les frais de l’architecte pour la réalisation des différents documents, voire la constitution du dossier dans certains cas, sont pris sur le coût global des travaux (marge allant jusqu’à 4 % en moyenne).

Le dépôt en mairie est gratuit.

 

  • Un plan parcellaire :

Le plan parcellaire est un document qui permet de situer votre habitation au sein d’un lotissement.

Le bornage par un géomètre coûte entre 600 et 1 500 € TTC.

L’obtention de ce document est gratuite.

 

  • Un plan de masse :

Le plan de masse est un document qui permet d’identifier les différents branchements ainsi que la chambre de comptage.

L’obtention de ce document coûte 100 € TTC.

 

  • Un plan cadastral :

Le plan cadastral se télécharge en ligne et permet de connaître la délimitation de votre terrain au sein de votre quartier et de votre voisinage.

L’obtention de ce document est gratuite.

 

L’étude technique préalable

Avant de prévoir le raccordement à l’eau potable de votre terrain, il est indispensable de faire réaliser une étude technique préalable afin de s’assurer de la faisabilité du projet. Cette étape doit être réalisée après le dépôt de la demande de raccordement en mairie. Le service urbanisme vous expliquera alors les démarches à suivre, notamment concernant la réalisation d’une étude technique préalable.

 

Cette étude de faisabilité sera réalisée par l’agence de distribution d’eau de votre commune qui vous fournira une proposition technique à l’issue de la visite si le raccordement à l’eau potable est possible. Une fois ces éléments en main, vous pourrez valider le devis pour que l’artisan puisse réaliser une étude technique du projet.

 

Le prix d’une étude technique préalable s'élève à 800 € TTC à Paris. En province, le prix est généralement inférieur.

 

Les travaux de raccordement du terrain à l’eau potable

Afin de pouvoir installer les tuyaux de raccordement au réseau de distribution public, il est nécessaire de creuser des tranchées et de trouver la canalisation publique sur laquelle se raccorder. Avant de commencer les fouilles, l’artisan aura besoin de connaître le type de branchement souhaité pour votre terrain. En effet, il peut s’agir :

  • D’un branchement à titre domestique :

Le branchement sert alors uniquement pour les eaux de consommation d’une maison ou d’un immeuble.

  • D’un branchement pour une piscine :

Le raccordement peut également servir à alimenter en eau une piscine ou tout autre équipement consommateur d’eau.

  • D’un branchement à usage professionnel :

L’alimentation en eau peut alors servir à une entreprise ou à une consommation agricole.

 

Au fond de la tranchée, l’artisan installe un lit de sable pour amortir le poids de la terre qui recouvrira ensuite le raccordement. Cela permet d'uniformiser le sol et d’éviter qu’une pierre vienne entailler le tuyau.

 

Le professionnel se charge ensuite du raccordement en lui-même. Pour cela, il commence par percer la conduite principale. Ensuite, il installe un robinet de fermeture. Une fois ces premiers éléments mis en place, il pourra installer le tuyau qui viendra reposer sur le lit de sable. Selon l’emplacement choisi pour le compteur d’eau, le professionnel en profite également pour installer le regard du compteur et le compteur d’eau en lui-même.

 

Une fois le raccordement effectué, l’artisan le recouvre également de sable, pour les mêmes raisons. En effet, des pierres pourraient écraser les tuyaux.

 

Sachez que, selon les normes actuelles, il est obligatoire de prévoir un grillage avertisseur pour éviter, lors du creusement d’une prochaine tranchée, d’endommager les câbles et autres canalisations présents dans le sol. Pour le raccordement en eau, le grillage avertisseur doit être bleu. Ce code couleur permettra aux prochains artisans de savoir de quelle nature sont les tuyaux.

 

Sachez que les tuyaux de raccordement à l’eau potable doivent être installés à une profondeur comprise entre 90 cm et 1,20 m. De plus, si le réseau de gaz passe à proximité, il est obligatoire de prévoir un espacement horizontal d’au moins 50 cm entre les deux réseaux.

 

Prix du raccordement à l’eau potable

Afin de bénéficier d’un devis précis par rapport à votre projet spécifique, un artisan se rend généralement sur votre terrain afin d’effectuer son chiffrage en prenant en considération les conditions de travail du chantier et ses différentes spécificités. Lors de sa visite, il prendra en compte :

  • la longueur nécessaire pour le raccordement au réseau d’eau potable de la ville ;
  • le besoin de prévoir un raccord sur les parties publiques pour atteindre votre terrain ;
  • le diamètre et la profondeur à prévoir et les spécificités du sol à creuser ;
  • l’emplacement à prévoir pour le compteur d’eau, etc.

 

L’établissement d’un devis par un professionnel est gratuit.

 

Pour connaître le prix du raccordement à l’eau potable de votre terrain depuis le réseau d’eau public avant que ne débutent vos travaux de construction, il est nécessaire de prendre en compte la distance comprise entre les deux. Selon l’implantation de la maison sur le terrain, la longueur nécessaire pour le raccordement est généralement de 10 mètre linéaire. Pour les tranchées, il faut compter entre 10 et 50 € par mètre linéaire pour un budget global compris entre 800 et 1 400 € TTC pour l’ensemble des travaux de raccordement à l’eau potable.

 

Si le raccordement à prévoir est plus long, un professionnel vous facturera chaque mètre linéaire supplémentaire comme expliqué dans le tableau suivant :

 

Raccordement d’une maison neuve à l’eau potable

Prix

Pour un raccordement de moins de 10 m

de 800 à 1 400 € TTC

Pour tout mètre supplémentaire

de 45 à 55 € TTC par mètre linéaire supplémentaire

 

 

Des tranchées devront être creusées pour installer les tuyaux de raccordement à l’eau potable. Selon les caractéristiques propres à votre terrain et notamment son nivellement, différents outils pourront être adaptés à de tels travaux. Une mini-pelle ou une pelleteuse sera alors nécessaire pour creuser le terrain et extraire la terre.

 

Voici une grille tarifaire vous présentant plus en détail les différents coûts du raccordement à l’eau potable :

 

Coûts détaillés

Prix

Prix des fouilles de tranchées

Prix des tranchées

de 10 à 50 € TTC par mètre linéaire

Location d’une mini-pelle + main d’oeuvre du conducteur

de 70 à 80 € TTC de l’heure

Coût main d’oeuvre pour les fouilles

de 30 à 45 € TTC de l’heure

Fournitures pour le raccordement en eau potable

Robinet d’arrêt

de 11 à 30 € TTC

Tuyau haute densité polyéthylène

dès 20 € TTC le mètre linéaire

Bouche à clé

de 30 à 50 € TTC

Collier de prise en charge

de 2 à 5 € TTC

Robinet de prise

dès 50 €TTC

Rouleau de tuyau PEHD

de 300 à 500 € TTC par rouleau

Clapet anti-retour

de 10 à 150 € TTC

Frais annexes

Creusement d’une tranchée

environ 10 € TTC par mètre linéaire

Tranchée étroite

de 2 à 3 € le m3

Enlèvement de terre

environ 8 € le m3

Fouilles en masse

de 6 à 10 € le m3

Mise à niveau (lit de sable)

de 6 à 10 € le m3

Evacuation des gravats

de 10 à 15 € le m3

 

 

Veuillez toutefois noter que le raccordement en eau potable dans la partie publique n’est pas à votre charge, mais à celle de la commune. Ainsi, si le réseau d’eau public ne venait pas dans votre rue, le coût pour cette partie des travaux ne vous serait pas imputé. A l’inverse, sur la partie privée, c’est-à-dire sur votre terrain, les frais sont entièrement à votre charge.

 

L’eau conduite sur votre terrain depuis le réseau d’eau public vous sera ensuite facturée selon les relevés effectués par le compteur d’eau que vous devrez faire installer. Le compteur d’eau est fourni par le distributeur d’eau choisi. C’est d’ailleurs le distributeur qui en reste propriétaire. A ce titre, il est gratuit.

 

Dans une copropriété, il est conseillé d'équiper les différents logements d’un compteur d’eau individuel afin de pouvoir mesurer la consommation personnelle des différents foyers de l’immeuble. Ce genre d’appareil permet une meilleure répartition des charges liées à la consommation en eau potable entre les différents logements et leurs différentes habitudes de consommation.

 

Les compteurs d’eau individuels permettent d’ailleurs de sensibiliser les résidents sur leur consommation en eau réelle. Les économies remarquées dans les copropriétés s’en équipant sont de l’ordre de 25 à 30 %.

 

Prix d’un compteur d’eau individuel

Prix d’achat

Compteur à vitesse

de 50 à 80 € TTC

Compteur volumétrique

de 100 à 200 € TTC

Prix de pose d’un compteur d’eau individuel

de 50 à 200 € TTC

 

 

Le délai des travaux de raccordement

L’étude du dossier de demande de raccordement par la mairie prend environ 15 jours.

 

Le creusement de la tranchée nécessaire pour le raccordement à l’eau potable prend en général une journée (pour un raccordement classique de 10 m). L’ampleur des travaux demande parfois plus de temps.

 

Pour la bonne planification des travaux, il est important de contacter l’ensemble des opérateurs : gaz, téléphone, etc. Cela permet de réaliser une déclaration d’intention de commencement de travaux et d’éviter des interférences entre les différents travaux de branchements nécessaires sur le terrain.

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.