Prix du béton ciré au m2

Mis à jour le 05 février 2019
Moyenne : 5 (1 vote)
2019-02-05 06:15:00
Béton ciré avec cuisine américaine

Le béton ciré, loin d’être une solution uniquement utilisée dans le cadre de la rénovation est une véritable option que l’on retrouve dans de nombreuses constructions, y compris neuves. Il peut cependant prendre divers aspects, avec des prix et des principes de pose variés. Entre 100 et 200€/m2, voici les grands traits avec ses avantages et ses inconvénients.

 

Vous avez un projet ?

Les utilisations du béton ciré

Avec des coloris et des propositions qui peuvent prendre différentes formes, le béton ciré pourra prendre place sur un sol, bien entendu, mais pas uniquement. Il est donc tout aussi apte de prendre place sur un mur, voire sur un plafond. D’autres l’utiliseront en plan de travail d’une cuisine ou dans une salle de bains. Il pourra même recouvrir certains meubles pour en changer l’allure et leur apporter un peu de modernité, ou même, pourquoi, pas, un escalier.

 

S’il est souvent utilisé en intérieur, on le retrouve également pour des piscines ou des spas, ce qui prouve que même l’eau ne lui fait pas peur. Ce qui prouve, au passage, qu’il est aussi lavable.

 

Les teintes de béton ciré

Le béton ciré, en plus des différentes finitions possibles, peut aussi se pourvoir de teintes déclinées à l’envi. Non seulement vous pourrez lui apporter des effets de présentation, mais aussi des effets de couleurs. Des pigments naturels lui assurent, en effet, ces centaines de coloris possibles. Des pigments que vous pouvez mêler pour personnaliser totalement une couleur et l’adapter à votre environnement.

 

Vous pourrez alors lui offrir des teintes tout à fait naturelles, celles qui sont à la base des éléments, terre ou pierre et se mêleront, par exemple, parfaitement au bois.

 

Mais vous pourrez aussi profiter de teintes à la mode, plus près de l’ardoise, pour vous créer une cuisine ou une salle de bains très tendance.

 

Avantages et inconvénients du béton ciré

Si vous vous décidez à inclure le béton ciré à votre construction ou si vous hésitez pour les faire, voici quelques éléments qu’il vous faut connaître qui vous consolideront dans votre idée ou vous permettront de contourner certains obstacles.

  • Les avantages du béton ciré
    • vous obtiendrez un ensemble très harmonieux qui s’inscrit idéalement dans la tendance et dont l’esthétisme ne peut être remis en cause;
    • vous pouvez le personnaliser comme vous le souhaitez pour le marier à n’importe quel intérieur;
    • il s’adapte à pratiquement tous les supports, dès lors qu’ils sont en bon état et ne risque pas de fragiliser cette surcouche;
    • il ne crée pas de grande épaisseur supplémentaire, ce qui sera idéal si vous avez des portes qui s’ouvrent et pourraient être gênées par une sur-hauteur trop importante;
    • il adhère parfaitement à la surface sur laquelle il est posé;
    • il peut prendre place dans de très nombreuses situations, comme noté, sols, murs, plans de travail, etc.
    • on peut même l’envisager dans le cas d’un plancher chauffant;
    • il peut aussi être utilisé pour des pièces à fort passage;
    • il est résistant aux UV, mais aussi aux taches, aux moisissures, à l’humidité;
    • son entretien est très simple;
    • sa résistance est excellente, ce qui lui procure une grande durabilité;
    • c’est un produite totalement écologique.

 

  • Les inconvénients du béton ciré
    • le premier inconvénient est que son prix est relativement élevé, ce qui peut se comprendre au regard de ses nombreux avantages;
    • sa pose est aussi plutôt compliqué et sa très bonne résistance ne s’appliquera que si cette pose a été réalisée dans les règles de l’art, donc plutôt par un professionnel reconnu;
    • il faudra aussi veiller à ne pas trop le martyriser durant les premiers mois, tant que sa dureté n’est pas parfaitement établie;
    • il est aussi parois glissant, c’est pourquoi, selon le sol, il sera nécessaire de bien choisir sa finition;
    • il peut aussi s’encrasser facilement.

 

Facteurs d'influence du prix

Le prix d’un béton ciré peut dépendre de différents critères influençant ce tarif.

  • L’état initial du sol
    Si le sol sur lequel vous souhaitez réaliser ou faire réaliser un béton ciré est endommagé, abîmé, fissuré, il vous faudra consolider ou réhabiliter plus profondément ce support.
    Vous devrez alors prévoir des surcoûts pouvant aller jusqu’à 20 € du m² pour réparer et solutionner les problèmes, et jusqu’à 30 € du m² si le mal est plus profond.
     
  • Les dimensions du sol
    Cette surface, qui est d’ailleurs aussi valable pour un mur, pour un plafond ou pour un plan de travail, revêt une certaine importance. Car plus la surface est grande et uniforme, et plus le travail sera rapide à réaliser pour un professionnel. Il est souvent plus compliqué d’intervenir dans une petite pièce et les outils pour effectuer seront parfois inopérationnels, devant laisser place à des moyens plus manuels.
     
  • Le modèle de béton ciré
    Selon le modèle de béton ciré choisi, la difficulté de le réaliser sera plus ou moins grande et vous aurez, dès lors, un prix au mètre carré plus ou moins important. D’ailleurs, selon ce modèle vous devrez peut-être faire appel à un professionnel encore plus spécialisé qui vous prendra un peu plus cher qu’un professionnel traditionnel. Un spécialiste de la décoration, par exemple, qui étudiera votre intérieur, adaptera le rendu pour vous créer une ambiance personnalisée, peut vous demander un tarif plus élevé qu’un maçon spécialisé dans ce genre de travail mais pour une présentation plus classique.
     
  • L’utilisation d’adjuvants
    Elle conditionne également le rendu de votre sol ou de votre mur. Selon le niveau, selon le nombre de couches, selon les pigments, votre sol sera plus ou moins brillant, il nécessitera plus ou moins de lustrage. Tous ces éléments rassemblés influent sur le prix total puisque, par exemple, des pigments peuvent coûter un peu moins de 10 € le kg, alors que d’autres vont au-delà de 50 € le kg.
     
  • Le prix du professionnel
    Le choix du professionnel peut aussi faire varier le prix, selon son métier, comme il en a été question, s’il est décorateur ou s’il est simple chapiste, par exemple, mais même entre différents professionnels de même catégorie qui peuvent être plus ou moins intéressés par votre chantier, selon sa nature, selon sa proximité par rapport à son entreprise, etc.
     
  • La nature du chantier
    Entre un chantier pour un sol à réaliser de façon simple, sur une surface bien définie et uniforme et un autre sur escalier, à réaliser, donc, marche par marche, le coût peut encore varier très sensiblement.

 

Les types de béton ciré

Quel que soit le principe de béton ciré, quelle que soit la place qu’il occupera, sol ou mur, plan de travail ou escalier, intérieur ou extérieur, certaines règles de base ne changent que très peu. Il se compose, en effet, de mortier, de sable, de pigments et d’eau, le tout mélangé.
Cependant, ces ingrédients utilisés et la façon de poser le béton ciré modifient l’aspect final qui peut donc alors devenir:

  • Béton ciré auto-lissant
    Egalement appelé béton ciré coulé, c’est un béton de nature très fluide qui permet, à l’aide d’un aplanissoir ou d’une truelle lissoir, de lui donner cet aspect lisse final.
    La difficulté consiste à bien réussir à le mettre de niveau, raison pour laquelle un béton très liquide est choisi, ce qui le rend auto-lissant. Une fluidité qui s’obtient notamment par l’ajout d’adjuvants plastique.
    Il ne se pose qu’au sol mais sur tout support.
    Une épaisseur de l’ordre de 8 mm est alors apposée.
    Son prix d’achat se situe entre 80 et 180 € le m².
    S’il est possible de le placer sur différents supports, ce sont les sols qui lui conviennent parfaitement.
     
  • Béton ciré millimétrique lissé
    C’est le véritable béton ciré de base qui s’obtient par un mélange de mortier et de liant et se pose à l’aide d’une taloche qui permettra de lui donner l’effet texturé désiré, la plus grande difficulté de l’opération, puisqu’il faut que cette texture reste naturelle et relativement régulière.
    Moins épais que le précédent, il se pose en couches de 1 à 6 mm et peut prendre des effets, des couleurs et des aspects très variables, selon les matériaux employés et le mouvement appliqué pour sa pose.
    Pour le finir, un vernis mat, satiné ou brillant vient le recouvrir.
    Employé en neuf comme en rénovation, il peut aussi bien se poser sur du béton, que sur de la pierre ou du carrelage, en évitant le bois qui vit et le ferait fissurer.
    Il sèche en 3 ou 4 heures seulement pour devenir déjà suffisamment dur.
    Il faut compter de 50 à 80 € le m² à l’achat.
     
  • Béton ciré imprimé
    Le but est alors de lui faire prendre des apparences qui font penser au bois, à la pierre et est ainsi travaillé.
    A partir d’un mortier frais, un pochoir permet de dessiner ces ressemblances.
    C’est une solution qui est plutôt employé à l’extérieur, compte tenu de son aspect, même si elle peut aussi convenir à l’intérieur.
    Le prix d’achat du béton ciré imprimé va de 60 à plus de 150 € le m².
     
  • Béton ciré marbré
    Il est exclusivement réalisé sur des sols.
    C’est la lasure spéciale déposée sur la chape béton qui permet de lui apporter cet aspect marbré.
    Il est aussi bien réalisé en neuf comme en rénovation mais sur des supports béton ou sur des chapes.
    Il faut alors prévoir un prix d’achat entre 10 et 20 € le m².
     
  • Béton ciré matricé
    C’est une déclinaison du béton ciré imprimé qui s’obtient, non plus à l’aide d’un pochoir mais d’une matrice. Cette dernière est appliquée sur le béton avant son séchage.
    Pour assurer une bonne durée de vie, un vernis de finition protège la surface une fois les dessins terminés.
    Son prix peut être très variable et aller de 60 à 160 € le m² à l’achat.
     
  • Béton quartz
    C’est un coulis minéral, très naturel, composé de quartz, qui est coulé, sur une épaisseur d’environ 8 mm.
    Prévu pour le sol et support béton, sa très bonne résistance le destine le plus souvent à des zones de grand passage.
    Il présente un prix d’achat qui peut aller de 30 à 100 € le m².
     
  • Béton ciré à la chaux Creatina
    C’est un enduit décoratif naturel très résistant qui, comme son nom l’indique, est réalisé à base de chaux.
    Il est souvent posé dans des pièces humides.
    Prévoyez un prix d’achat avoisinant les 50 € le m².
     
  • Béton ciré à l’argile Claystone
    Béton très écologique, il ne dégage aucun COV.
    Il se réalise comme le béton ciré traditionnel et prend place dans toutes les réalisations intérieures, quelles qu’elles soient.
    Selon la teinte choisie, son rendu pourra être différent.
    Son prix d’achat est d’environ 40 € le m².

 

Types de béton ciré

Prix

Béton ciré auto-lissant

De 80 à 180 € le m²

Béton ciré millimétrique ciré

De 60 à 80 € le m²

Béton ciré imprimé

De 60 à 150 € le m²

Béton ciré marbré

De 10 à 20 € le m²

Béton ciré matricé

De 60 à 160 € le m²

Béton Quartz

De 30 à 100 € le m²

Béton ciré à la chaux Creatina

Autour de 50 € le m²

Béton ciré à l’argile Claystone

Autour de 40 € le m²

 

Le prix du béton ciré

On peut donc constater que le béton ciré, à l’achat, peut présenter des prix très variable, selon les matériaux utilisés, selon les teintes, selon les adjuvants, selon les techniques permettant d’apporter cet aspect ciré.

 

Il faut cependant se méfier de techniques employées par certains professionnels qui donnent un aspect béton ciré mais qui ne respectent pas les normes du DTU. Il faut donc savoir que le véritable béton ciré est composé de ciment, de primaire d’accroche, de résine, de cire et de vernis.

Il en résulte des prix d’achat pouvant débuter autour de 10 € le m² et frisant les 200 € le m² dans d’autres cas. Mais, la plupart du temps, il faut plutôt prévoir, pour un véritable béton ciré, un prix entre 20 et 50 € le m².

 

La pose du béton ciré

Sur le principe général, il faut savoir que le béton ciré se réalise en deux passes. Mais il faut aussi que le support soit propre ou bien préparé pour faciliter la pose et assurer sa bonne survie.

 

Dans le détail, voici les différentes phases de réalisation d’un véritable béton ciré:

  • L’étude du sol initial
    Cette étude est essentielle pour plusieurs raisons.
    La première pour savoir si le principe choisi correspondra à ce que vous trouvez comme sol. Par exemple, sur un plancher bois, certains bétons cirés ne conviennent pas.
    Mais il vous faudra aussi vérifier que le sol ne comporte pas trop d’irrégularités, ne présente pas de fissures, que ce sol n’est pas humide, sinon il vous faudra prévoir un béton accepté cette humidité.
    La solution est alors de prévoir un ragréage ou de réaliser une sous-couche pour que le sol prêt à recevoir votre béton ciré soit sain.
     
  • La préparation du béton
    C’est une phase évidente et essentielle. Pour ce faire, il faut tout d’abord une bonne qualité de produit. Ensuite, il faut arriver à faire un mélange parfait, sans présence de grumeau qui pourrait vous faire des taches ou vous fragiliser votre béton ciré.
    Le mélange se fait généralement sur un dosage de 300 g d’eau pour 1 kg de poudre.
    Un premier test vous permettra de bien vérifier que votre dosage est bon, que votre mélange est efficace et que la couleur est celle désirée.
     
  • La réalisation de la première couche
    Une fois votre sol fin prêt, sec, plat, vous devez protéger toute la périphérie puis, à l’aide d’un platoir, effectuer la première couche.
    Le mouvement du poignet doit être régulier et l’épaisseur bien uniforme sur l’ensemble de la surface.
    Il n’est cependant pas nécessaire, pour cette phase, de réaliser un travail absolument parfait.
     
  • La réalisation de la seconde couche
    Lorsqu’il est possible de marcher doucement sur cette première couche sans la marquer, même si elle n’est pas vraiment sèche, à proprement parler, il est possible de passer à la phase suivante.
    Cette seconde couche, par contre, devra être réalisée parfaitement puisque c’est elle qui donne son aspect au béton ciré. Des mouvements amples, souples et réguliers sont nécessaires pour que cet aspect soit tout aussi régulier.
    Dans le cas de tons clairs, un applicateur plastique doit être utilisé pour éviter l’apparition de traces sur le béton que pourrait laisser un outil en inox.
     
  • Les finitions
    Pour que ce béton ciré ne soit pas trop salissant, un produit de finition est appliqué avec un rouleau microfibre. Il va permettre de remplir les pores laissés libres et fournir une finition lisse.
    Enfin, une couche de vernis ou de cire viendra recouvrir l’ensemble, pour le solidariser et favoriser sa bonne résistances, voire pour pouvoir le nettoyer facilement.
    C’est cette cire ou ce vernis qui permet de donner un effet de brillance comme souhaité au produit fini. Le vernis aura l’intérêt d’offrir types de rendus, que ce soit en mat, en irisé, en brillant.

 

Le prix de pose du béton ciré

Si la pose d’un béton ciré peut paraître simple, il faut cependant posséder le bon coup de main qui ne s’acquiert qu’avec de l’expérience, celle que possèdent généralement des professionnels.
Ce sera donc l’œuvre d’un maçon, aguerri à cette tâche, celle d’un chapiste, parfois d’un carreleur ou d’un peintre, ou encore celle d’un décorateur intérieur pour un travail plus précis. Ils vous prodigueront aussi leurs conseils selon le rendu attendu, selon votre support et la difficulté du chantier, encore plus dans le cas d’une rénovation.
Evidemment, le prix dépendra en partie de cette difficulté.
Le prix de pose d’un béton ciré se situe entre 30 et 60 € le m² H.T., prix auquel il faut ajouter le prix du produit, celui de la TVA, et l’ajout d’éventuels frais de déplacement.
 

Ce prix de pose dépend aussi de la technique de béton ciré:

  • 50 € le m² pour du béton ciré imprimé;
  • 60 € le m² pour du béton ciré lavé;
  • 90 € le m² pour du béton ciré matricé;
  • 100 € le m² pour du béton ciré lissé.

 

En fourniture et pose, il faut alors compter un prix entre 100 et 200 € le m².

 

L’entretien du béton ciré

Il reste qu’un bon béton ciré a toujours besoin d’un minimum d’entretien, que ce soit pour éliminer la poussière, les traces diverses, et conserver de bonnes couleurs.

 

Il est cependant relativement aisé à entretenir, bien plus qu’une moquette et au moins tout autant qu’un carrelage.

 

Par contre, certains produits, trop agressifs, sont à proscrire. Il en est ainsi de l’eau de javel, par exemple, qui peut l’attaquer. Mais c’est aussi le cas de l’ammoniaque, de l’acétone, du vinaigre, de l’acide, de l’anticalcaire. Par contre, le savon de Marseille est une excellente solution.

Tout comme il vous faudra éviter de le gratter avec une brosse trop abrasive, comme des brosses métalliques.

 

Pour l’entretien quotidien, vous pouvez le réaliser avec un balai et avec une serpillère s’il a besoin d’être lavé.

 

Il a aussi besoin d’un entretien moins fréquent, sur une base d’une à deux fois par an. Un balayage simple suivi d’un passage d’aspirateur pour éliminer les dernières poussières rendront le sol propre avant la phase d’entretien suivante.

Elle consiste en une couche de cire qui rendra son brillant à votre revêtement, qu’il soit de sol, mural ou autre, et lui redonner une bonne uniformité.
Il ne vous reste plus qu’à lustrer cet ensemble à l’aide d’une brosse spéciale ou d’un simple chiffon.

 

Bien entretenu, votre sol n’en sera qu’encore plus résistant.

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.