Prix d'installation d'une VMC

Mis à jour le 14 mars 2018
Moyenne : 5 (1 vote)
2018-03-14 09:15:00

La ventilation d’une maison ou d’un appartement est indispensable. Cette ventilation pouvant être plus ou moins naturelle, les constructions plus récentes ou certaines rénovations imposent une VMC, Ventilation Mécanique Contrôlée.

En effet, les nouvelles constructions, avec des isolations et des ouvertures beaucoup plus hermétiques que par le passé, ne laissent pas passer suffisamment d’air et ne permettent pas l’évacuation de l’humidité liée à certaines pièces comme la cuisine, la lingerie ou la salle de bains.

Que ce soit pour la santé des équipements ou celle des habitants, voire pour l’évacuation des odeurs, cette VMC est indispensable. Maintenant, il en existe différents systèmes, il vous faut donc opérer le bon choix.

Formulez une demande de devis

Les différents types de VMC

Installer une VMC impose de bien connaître tous les modèles de VMC qui existent. Presque tout le monde, ou du moins toutes les personnes intéressées, ont entendu parler de VMC simple flux et double flux, sans forcément en assimiler toutes les nuances. En outre, là ne s’arrêtent pas les tendances, puisque des sous-catégories existent.

Les niveaux de confort, de fonctionnement et de prix diffèrent dès lors. Voici les premiers éléments de chaque système :
 

La VMC simple flux

C’est le modèle le plus fréquent, peut-être parce qu’il s’agit du moins cher.
Il se compose généralement d’une entrée d’air, tandis que les sorties se font dans les pièces humides telles que les salles d’eau, salles de bains ou cuisine, régénérant l’air dans ces dernières afin d’éviter les problèmes d’humidité. Le moteur du groupe d’extraction est alors placé dans les combles avec tout un réseau de gaines reliant ce groupe aux différentes pièces mentionnées précédemment.
Un passage d’air sous les portes de 1 ou 2 cm est alors requis pour la bonne circulation de l’air dans l’ensemble de l’habitation, un principe qui est appelé le détalonnage.

Elle se décompose en 2 principes :

  • La VMC simple flux autoréglable : le débit de l’air est constant et ne tient compte ni de l’humidité des pièces, ni des conditions météorologiques extérieures. Modèle le moins cher mais moins le prix est élevé et plus le débit est faible (300 m3/h pour les premiers prix, 400 m3/h pour les plus élevés). Pour des prix plus élevés, vous bénéficierez également d’un moteur basse consommation plus économique et plus durable. Prévoir de 50 à 350 € en fourniture.
  • La VMC simple flux hygroréglable : le débit de l’air est régulé selon l’hygrométrie des pièces. Ainsi, mieux adapté, le système accélère le débit lorsque nécessaire pour le ralentir dans le cas contraire, impliquant une économie d’énergie de l’appareil. De 150 à 250 € en fourniture.
     

La VMC double flux

Plus évolué, le principe du double flux est à la fois plus compliqué à mettre en oeuvre et plus complet. Il permet de ventiler une maison sans lui faire perdre de degrés. Deux réseaux de gaines sont alors présents, le premier récupérant l’air vicié qui le mélange à un second réseau renvoyant de l’air neuf venu de l’extérieur, mais réchauffé par le premier réseau. Le principe hygroréglable est aussi présent sur ce système. De 400 à 2.500 € en fourniture.
 

Ces 3 modèles se complètent, par ailleurs, de plusieurs solutions répondant à des cas plus particuliers. Il s’agit alors de :

VMC gaz
Elle se conjugue à certains modèles de chaudières gaz, plus anciens, afin d’en éliminer les gaz de combustion et de procéder à une détection d'éventuelles fuites de gaz. De 300 à 600 € en fourniture.
 

VMR

La Ventilation Mécanique Reportée est un principe qui s’adapte à la rénovation et se passe de gaines. Cette ventilation dépend d’un extracteur indépendant qui se place sur un mur donnant vers l’extérieur. De 450 à 700 € en fourniture.
 

VMP

La Ventilation Mécanique Ponctuelle s’appuie sur le même principe que le précédent, sans gaine, mais se déclenche selon certains processus définis, comme l’allumage d’un luminaire dans une salle de bains, par exemple, une minuterie ou, plus efficace, lorsqu’elle détecte une humidité trop forte. Aucune gaine n’est donc nécessaire, comme pour la VMR. De 150 à 200 € en fourniture.
 

VMI

La Ventilation Mécanique par Insufflation diffère de la VMC par le fait que l’air est pris à l’extérieur, préchauffé et envoyé dans le logement avec un principe de surpression qui chasse l’air vicié par les aérations naturelles. Autour de 400 € en fourniture.
 

Principe

Avantages

Inconvénients

VMC simple flux autoréglable

  • solution économique à l’achat
  • simplicité de fonctionnement
  • un seul réseau de gaines
  • déperditions de chaleur en hiver
  • entrée d’air chaud en été

VMC simple flux hygroréglable

  • simplicité de fonctionnement
  • régulation du débit d’air
  • air non filtré

VMC double flux

  • air entrant filtré
  • installation plus délicate
  • prix plus conséquent

VMC gaz

  • modèle spécial pour anciennes chaudières gaz
  • principe spécifique

VMR

  • spécialement conçu pour rénovation
  • pas besoin de gaines
  • non conforme aux normes du neuf

VMP

  • spécialement conçu pour rénovation
  • pas besoin de gaines
  • peut se déclencher selon un processus défini
  • doit être couplé avec une entrée d’air

VMI

  • peut être couplé avec un système de puits canadien pour obtenir de l’air chaud
  • chasse parfaitement l’humidité par le préchauffage
  • ne nécessite pas de gaines
  • limité à un volume de 500 m3 maximum
  • plus cher en consommation à cause du préchauffage
 

Récapitulatif du prix d’une VMC

Principe

Prix en fourniture

VMC simple flux autoréglable

50 à 350 €

VMC simple flux hygroréglable

150 à 250 €

VMC double flux

400 à 2.500 €

VMC gaz

600 à 600 €

VMR

450 à 700 €

VMP

150 à 200 €

VMI

400 €

 

 

A ce tarif, on trouve de nombreuses marques de VMC dont certaines affichent désormais une grande expérience de nombreuses décennies. Parmi celles-ci, on peut citer Atlantic, Unelevent, Votice, Aldes ou Helios Ventilatoren.

 

L’installation d’une VMC

L’installation d’une VMC n’est pas forcément une opération facile à réaliser. Si pour une simple flux, c’est encore possible sur le plan technique, encore faut-il se faufiler le plus souvent dans des combles, placer les gaines et les relier à des bouches d’évacuation ou d’entrée d’air, et relier l’ensemble à l’électricité, ce qui n’est pas donné à tout le monde. Et ça devient encore bien plus compliqué pour un principe de double flux où l’intervention d’un professionnel sera encore plus essentielle, sans parler du percement parfois compliqué de parois, en plus de la technicité encore plus particulière et du double réseau de gaines.

 

Il vous faut cependant étudier à qui confier cette pose. En effet, c’est l’un des postes qui se situe entre deux corps de métier : le plombier et l’électricien. Les deux sont en fait habilités à réaliser cette opération et seul le choix de l’artisan et de son tarif vous guidera, et non celui du corps de métier.

 

Le prix d’installation d’une VMC

On a vu que la pose d’une VMC pouvait aussi se réaliser sur de la rénovation. Celle d’une simple flux ou d’une double flux sera conditionnée, pour la rénovation, à la possibilité de passer des gaines aisément, faute de quoi sera retenu le principe VMR ou VMP.

L’intervention d’un professionnel se chiffre en général entre 45 et 60 € de l’heure. Son travail sera dépendant, notamment, du nombre d’étages de la maison, du type de VMC retenu, de la présence de pièces humides, etc.

 

En pose seule, l’intervention d’un professionnel, dans un logement neuf, se situera autour de 300 € TTC pour un VMC simple flux autoréglable et de 500 € TTC pour une hygroréglable. Elle passera entre 1.500 et 2.000 € TTC pour une double flux, en moyenne.

En fourniture et pose, on peut définir le tableau suivant :

 

Principe

Prix en fourniture et pose en neuf

Prix en fourniture et pose en rénovation

VMC simple flux autoréglable

500 €

800 €

VMC simple flux hygroréglable

800 €

1.500 €

VMC double flux

2.500 €

4.0000 €

VMR (1 ventilateur)

-

700 €

VMP (1 ventilateur)

-

200 €

VMI

3.500 €

3.500 €

 

 

On le voit donc, en rénovation, le prix d’une telle intervention, en fourniture et pose, se situe à près du double d’une même intervention dans un logement neuf.

 

Coût d’entretien de la VMC

Ce n’est pas parce que votre VMC est installée que vous n’avez plus qu’à la laisser fonctionner pendant des années. Comme un appareil de chauffage, une VMC s’encrasse avec le temps et nécessite un entretien.

Un professionnel pourra assurer cet entretien, généralement tous les 3 ans, et réalisera une révision complète, en vérifiant le bloc moteur, vos gaines et vos entrées d’air ou extracteurs afin que rien ne s’encrasse et que les débits restent réguliers, sans influer, par ailleurs, sur votre note de consommation d’énergie. Une révision qui coûte entre 120 et 150 €.

 

Les aides

Vous aurez peut-être la chance de bénéficier de certaines aides si vous envisagez la pose d’une VMC par un artisan certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) dans une habitation datant de plus de 2 ans. Sont alors envisageables, la TVA réduite de 5,5%, le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE), les aides de l’ANAH, les primes de fournisseurs d’énergie et certaines subventions territoriales. Votre professionnel pourra vous guider dans l’obtention de ces aides.

Trouver un professionnel

Pour vos travaux, vous pouvez effectuer une demande de devis pour trouver une entreprise qui réalisera vos travaux. Travaux à Part sélectionne les meilleurs artisans dans toute la France vous offrant le meilleur rapport qualité-prix pour vos travaux :