Prix d'installation d'une cloison

Mis à jour le 30 janvier 2020
2020-01-30 13:00:00
Loft moderne avec cloisons

Le prix d’installation d’une cloison est fonction d’un certain nombre de critères dont, notamment, ceux correspondants aux matériaux utilisés et au type de cloison à mettre en œuvre.

Avec une dépense de l’ordre de 30 à plus de 1.000 € par m², en fourniture et pose, il est donc important de bien étudier, en amont, les possibilités qui s’ouvrent à vous pour mener à bien votre projet.

 

Vous avez un projet ?

Budget récapitulatif

Solutions matérielles

Tarif en fourniture et pose

carreaux de plâtre

de 40 à 50 € le m²

briques

de 40 à 50 € le m²

béton cellulaire

de 80 à 120 € le m²

placo

de 30 à 40 € le m²

placo isolé

supplément 15 à 20 € le m²

bois

de 30 à 50 € le m²

briques de verre

de 100 à 300 € le m²

vitrage

de 150 à 800 € le m²

amovible

de 100 à 1.000 € le m²

japonaise

de 400 à 4.000 € le m²

coulissante

de 400 à 1.000 € le m²

placo avec isolation

de 45 à 60 € le m²

 

 

BA 13 type H hydrofuge

6 € le m² en fourniture seule

BA 13 type I antibruit

8 à 10 € le m² en fourniture seule

liège expansé

35 € le m²

panneaux isolants sous vide

50 € le m²

laine de roche

10 € le m²

claustra

50 à 70 € le m² en fourniture et pose

cloison végétalisée

100 à 500 € le m²

 

 

Travaux de finition

Tarif en fourniture et pose

peinture

de 20 à 35 € le m²

papier peint

de 15 à 25 € le m²

toile de verre

de 20 à 30 € le m²

carrelage mural

de 40 à 80 € le m²

crépi

de 30 à 60 € le m²

 

 

Les types de cloisons

Tout d’abord, le choix de la cloison sera conditionné par sa destination. En effet, selon que cette dernière sera installée à de simples fins de finition de mur ou qu’elle aura vocation à séparer des espaces au sein du logement, les options pourront varier.

 

Dès lors, pour une cloison de finition sur un mur, il sera généralement question de pose collée ou sur rail avec des cloisons de type plaques de plâtre en complément d’une isolation ou de plaques de placoplâtre BA 13, comprenant alors déjà sa propre épaisseur d’isolant.

 

Dans une version séparative, les solutions se multiplient avec des possibilités de cloisons fixes ou mobiles réalisées dans les matériaux suivants :

Types de cloisons

Solutions matérielles

Tarif en fourniture et pose

cloisons fixes

carreaux de plâtre

de 40 à 50 € le m²

briques

de 40 à 50 € le m²

béton cellulaire

de 80 à 120 € le m²

placo

de 30 à 40 € le m²

bois

de 30 à 50 € le m²

briques de verre

de 100 à 300 € le m²

vitrage

de 150 à 800 € le m²

cloisons mobiles

amovible

de 100 à 1.000 € le m²

japonaise

de 400 à 4.000 € le m²

coulissante

de 400 à 1.000 € le m²

 

 

Les cloisons fixes

Elles se prévoiront pour des solutions durables mais il est aussi possible de les découper selon 3 catégories :

 

La cloison avec mur porteur
Dans ce cas, la présence d’un mur porteur dans votre intérieur, prévu pour supporter une partie de la charpente, par exemple, ou d’un étage, ne nécessitera que la présence d’un simple doublage.
Un simple placo BA 13 suffira pour habiller le mur, à moins que vous ne préfériez un habillage bois.
Ce qui limite votre investissement autour d’une trentaine d’euros le m², pose comprise, puisque l’isolation acoustique sera déjà réalisée par le mur porteur et qu’aucune isolation thermique n’est nécessaire en séparation de deux pièces de votre maison, à moins que ce ne soit une séparation entre une pièce de vie et un garage, par exemple, ou toute autre pièce non chauffée.

○Pour une version isolée de placo, comptez un supplément de 15 à 20 € le m² en fourniture et pose.

○Si ce doublage intervient dans une pièce d’eau, il vous faudra un BA 13 type H hydrofuge, dont le prix se situe autour de 6 €, en fourniture seule, au lieu de 3 à 4 € le m² pour un placo standard en fourniture seule, la plus-value reste donc assez peu coûteuse.
 

La cloison antibruit
Dans certains cas, vous souhaiterez réaliser une cloison antibruit afin que les sons d’une pièce ne se propagent pas à la pièce attenante.
Ce sera le cas pour isoler phoniquement le coin jour du coin nuit et ne pas gêner vos enfants si vous recevez des amis, ou ne pas vous gêner mutuellement lorsque quelqu’un écoute de la musique ou regarde la télé, tandis que quelqu’un se repose ou travaille dans sa chambre.
Mais c’est aussi le cas pour isoler une chambre d’une salle de bains, alors que les heures de lever et de coucher ne sont pas les mêmes.
Vous aurez alors différentes possibilités comme :

○un BA 13 type I, c’est-à-dire avec isolation phonique renforcée, qui vous coûtera moins de 10 € le m² et n’ajoutera pas un investissement énorme.

○une cloison en brique, en placo ou en carreaux de plâtre avec un complément de liège expansé (35 € le m²), de panneaux isolants sous vide (50 € le m²), voire simplement de laine de roche (10 € le m²) permettra de renforcer cette isolation acoustique.

○sans oublier que le bois, figurant dans le tableau précédent, est encore l’un des meilleurs isolants, confondu le thermique et l’acoustique. Il peut d’ailleurs se monter dans l’esprit d’un panneau sandwich, avec bois de chaque côté et, par exemple, laine de verre ou de roche au milieu, ou bois d’un côté et placo de l’autre, avec le même isolant au centre.
 

La simple cloison
La simple cloison pourra se définir selon l’utilisation que vous en attendez.
Une cloison vitrée pourra laisser passer la lumière et vous offrir une lumière traversante ou éclairer plus facilement une pièce d’origine aveugle.
Elle pourra d’ailleurs être totalement ou partiellement vitrée. Il sera, par contre, important d’adapter l’épaisseur à la dimension, selon les conseils du professionnel et prendre un verre sécurisé qui ne se cassera qu’à la façon d’un pare-brise de véhicule, pour ne pas être dangereux en cas de casse.
Tout comme elle pourra aussi être en briques de verre pour une résistance supérieure et une netteté moins grande, tout en laissant passer la lumière.
Mais vous pourrez aussi vous contenter d’un simple panneau placo ou une cloison simple en bois.

 

Les cloisons mobiles

Lorsque votre besoin de cloison n’est pas continuel, par exemple un salon ou un bureau qui pourrait être utilisé en chambre d’amis très accessoirement, ou une cuisine que vous souhaiteriez ouverte, mais avec possibilité qu’elle soit fermée le jour où vous souhaitez recevoir des amis sans leur permettre de voir le bazar que vous avez laissé dans l’évier, il vous reste aussi la solution de la cloison mobile.

Cette réalisation ne se fera toutefois rarement dans un souci d’économie, tant cette solution se révèle plus onéreuse, mais elle vous laisse alors le choix d’une pièce entièrement ouverte, aux larges espaces et volumes, et une pièce subdivisée.

 

Comme le propose le tableau ci-dessus, vous aurez 3 possibilités qui sont :

 

●la cloison amovible qui a l’avantage d’être déplacée et qui vous permet de configurer des espaces différents d’une fois sur l’autre. C’est-à-dire que si vous la placez entre le salon et la salle à manger, vous pourrez modifier la surface de chacune de ces pièces selon vos envies ;

 

●la cloison coulissante qui pourra s’ouvrir au moins en partie, parfois en totalité lorsqu’un galandage est possible et qu’elle peut coulisser dans le mur ;

 

●la cloison japonaise, beaucoup plus symbolique, isolera du côté visuel, mais pas du côté phonique ou thermique.

 

Bien sûr, vous pourrez vous créer des espaces légèrement privatifs, par exemple un bureau ou un salon qui se démarquera de la pièce principale et que vous pourrez aussi déplacer pour modifier vos plans d’intérieur sans frais, par un principe de :

 

claustra en guise de brise-vue et qui pourra même être prévue sur un principe d’étagères ou de bibliothèque. Il faut alors compter sur un tarif de 50 à 700 € le m² qui sera plus un prix de fourniture puisqu’on ne peut pas réellement parler de mise en œuvre, dans ce cas ;
 

cloison végétale qui va donner une certaine vie à votre intérieur et que vous pourrez choisir dans des rendus de densité, de couleur, de hauteur très différents et pour lequel un prix autour de 100 à 500 € le m² est à prévoir.

 

Comment poser une cloison ?

Selon le modèle choisi, vous aurez donc des principes de pose et des temps de pose et de séchage très différents.

Il est évident que si vous souhaitez une cloison quasi immédiate, en optant pour une cloison mobile, une claustra ou un mur végétal, la disponibilité sera très rapide.

La mise en œuvre d’une cloison en placo ou en bois, parfois lambris, sera relativement rapide.

Pour une cloison en verre, il faudra cependant des cotes très précises pour ne pas retarder la pose.

Enfin, pour une cloison briques et plâtre, le problème portera essentiellement sur les temps de séchage, raison pour laquelle cette solution est le plus souvent délaissée.

Les temps de pose ont ici été incorporés directement aux temps de fourniture dans le tableau puisqu’ils représentent la part la plus importante de l’ensemble, surtout pour des cloisons comme le placo où la fourniture, dont le prix a été présenté ci-dessus, reste assez symbolique.

 

Les frais annexes

Bien sûr, selon le principe de cloisonnement choisi, des frais annexes peuvent être induits.

Si, pour une cloison amovible, végétale, voire en verre ou en briques de verre, il n’existe pas réellement de frais supplémentaires à prévoir, dans le cas d’un placo, d’un lambris ou de briques et plâtre, des finitions seront à prévoir.

 

Ces travaux peuvent consister en :

 

Travaux de finition

Particularités

Tarif en fourniture et pose

peinture

monocouche ou bicouche

de 20 à 35 € le m²

papier peint

 

de 15 à 25 € le m²

toile de verre

pour rattrapage de mur moins régulier

de 20 à 30 € le m²

carrelage mural

pour salle d’eau, salle de bains ou cuisine

de 40 à 80 € le m²

crépi

 

de 30 à 60 € le m²

 

 

Mais ces travaux supplémentaires peuvent aussi être l’occasion de prévoir le passage de gaines électriques afin de prévoir la pose de prises ou d'éclairages supplémentaires, voire la pose de plomberie (pour du chauffage ou de l’alimentation en eau).

 

Par exemple :

●la fourniture et pose d’une prise électrique avec câble revient autour de 60 à 90 € en 16 A et de 70 à 100 € en 32 A ;

●la fourniture et pose d’un interrupteur avec câble coûtera environ de 65 à 80 € :

●le passage d’une gaine avec câble de 1,5 ou 2,5 mm se situera autour de 10 € le mètre linéaire ;

●une alimentation en eau sera de 20 à 60 € le mètre linéaire ;

●une alimentation en gaz sera de 15 à 50 € le mètre linéaire.

 

Les aides

Si les aides pour du cloisonnement n’existe pas en tant que tel, il faut cependant noter que, dans le cadre de la rénovation, pour un logement terminé depuis plus de 2 ans seulement, l'État concède une TVA réduite qui s’établit alors à 10 % au lieu de 20 %, afin de favoriser la bonne conservation en état de l’habitat.

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.