Prix d'installation d'un détecteur de mouvements

Mis à jour le 29 mai 2019
Moyenne : 5 (1 vote)
2019-05-29 14:15:00
Détecteur de présence

La sécurité est, bien sûr, au centre de cet article sur le prix d’installation d’un détecteur de mouvements. Alors que gendarmerie comme assurances poussent chacun à mettre en place des moyens de surveillance adaptés, les constructeurs et la domotique entrent en jeu pour proposer des produits toujours plus évolués comme le démontre ce qui suit, avec des tarifs parfois à moins de 40 €.

 

Vous avez un projet ?

Récapitulatif

Détecteurs et surveillance

Prix

projecteur avec détecteur de mouvements

à partir de 50 € en fourniture

caméra avec détecteur de mouvements

à partir de 40 € en fourniture

détecteur de présence à infrarouge

à partir de 15 € en fourniture

détecteur de présence extérieur grand angle

à partir de 70 € en fourniture

idem avec double IR

à partir de 180 € en fourniture

détecteur extérieur volumétrique sans fil

à partir de 200 € en fourniture

abonnement télésurveillance

à partir de 20 € par mois

installation

à partir de 300 €

maintenance

environ 150 € par an

 

 

L’autorisation pour un détecteur de mouvements

La mise en place de détecteur de présence ne pose aucun problème dès lors que ne sont concernées que des parties privatives, celles qui se trouvent sur votre propriété.

 

Par contre, si vous venez à enregistrer des images sur la voie publique, vous risquez de vous voir opposer un refus de l’administration. Si cette détection s’accompagne donc d’une caméra, il vous faudra veiller à l’orienter uniquement sur votre terrain.

 

Dans le cas d’une copropriété, le cas est encore différent. De la même façon, un propriétaire pourra placer un détecteur de présence chez lui mais, pour la pose d’un tel modèle sur les parties communes, il faudra un vote en assemblée générale et l’absence d’enregistrement de photos ou de vidéos.

 

Le principe du détecteur de mouvements

Le détecteur de mouvement, aussi appelé détecteur de présence, parfois, permet de déclencher une opération lorsqu’il détecte un déplacement. Il peut fonctionner selon différents principes :

 

  • le détecteur de mouvements à infrarouge
    C’est la chaleur qui le déclenche, lorsqu’un corps et, donc, une présence humaine ou animale est repérée en fonction de cette température corporelle.
     
  • le détecteur de mouvements à radar
    Le principe est alors de l’émission d’ondes radio. Le détecteur envoyant des ondes à intervalles réguliers, lorsque quelqu’un passe devant la caméra, ce temps d’aller-retour des ondes est alors modifié et déclenche une opération selon l’utilisation du détecteur.
     
  • le détecteur de mouvements à capteur photoélectrique
    Le détecteur envoie aussi une lumière infrarouge qui, dans le cas présent, est coupée par la personne qui la traverse.

 

En outre, un détecteur de mouvement fonctionne également selon certains autres critères qui sont :

  • l’angle de détection qui définit la zone d’intervention du produit ;
  • la portée à laquelle ce détecteur agit, de quelques mètres à une bonne dizaine de mètres, le plus souvent ;
  • le temps de fonctionnement que le détecteur produit selon l’appareil avec lequel il est en lien : allumage d’un éclairage ou d’une caméra.

Des réglages sont généralement à effectuer pour cette portée et l’angle sur lequel il agit et, parfois, sur la sensibilité, afin qu’il ne déclenche pas à la première feuille qui vole.

 

Simple lumière ou véritable surveillance

Le détecteur de mouvements s’inscrit principalement dans deux domaines :

 

  • pour la surveillance de votre domicile, intérieur ou extérieur, en liaison avec une caméra, en déclenchant une alerte quelle qu’elle soit lorsqu’un intrus est détecté.
    Un projecteur à détection de présence peut se trouver à partir de 50 €, en fourniture seule.
     
  • pour permettre aux personnes qui s’approchent de votre entrée ou de votre garage, que ce soit vous ou des visiteurs, de le faire plus facilement, sans risque de chute ou de se cogner. Ce détecteur est alors en lien avec une lumière qui se déclenchera dès que le détecteur repérera une présence. Il sera donc placé à des endroits stratégiques pour éviter les zones d’ombres.
    A noter que, en même temps, il a également un rôle sécuritaire puisqu’un intrus risque de fuir en se sentant pris en pleine lumière et au vu des voisins.
    Dans ce cas, le système mis en route est plutôt une minuterie qui laissera la lumière allumée un certain temps, en général réglable selon votre désir.
    Un système qui est aussi parfois utilisé en intérieur, pour un côté pratique. Par exemple une lumière de hall d’entrée qui s’allume automatiquement lorsque vous arrivez chez vous, les bras chargés, ou une lumière de couloir qui s’allume automatiquement lorsque vous vous levez la nuit.
    Le guide sur le Prix d’installation d’un éclairage extérieur peut compléter ces informations.
    Une caméra de surveillance, coûte à partir de 40 €, en fourniture seule.
     

A noter que le détecteur de présence se décompose en un détecteur de mouvement, mais aussi un détecteur de son, lorsqu’un bruit imprévu est reconnu, alors que la maison est censée être vide et donc totalement silencieuse.

 

Prix des différents modèles de détecteurs de présence

Alors que l’on a vu qu’il existait différents principes de détection, qui peuvent aussi agir à des angles, à des portées et à des sensibilités différentes.

 

Il existe deux sortes de détecteurs : avec ou sans fil. Sans fil, un boîtier accompagnera le détecteur.

 

Il existe aussi des détecteurs encore plus spécifiques comme :

  • ceux qui savent différencier la présence d’animaux et d’humains (selon la taille, le poids, etc.) ;
  • ceux qui correspondent à des pièces plus froides ou plus humides, comme un grenier, une cave, une véranda, etc., pièces dans lesquelles les simples détecteurs peuvent se laisser influencer ;
  • les détecteurs de présence directement liés à l’ouverture d’une porte ou d’une fenêtre et qui reconnaissent les tentatives d’effraction ;
  • les détecteurs adaptés à certaines pièces, comme un couloir tout en longueur ;
  • les détecteurs fonctionnant sur batterie 12 volts pour les caravanes, les campings cars, les bateaux ;

 

Modèles de détecteurs

Prix en fourniture

Détecteur de présence basique à infrarouge

à partir de 15 €

Détecteur de présence extérieur avec grand angle

à partir de 70 €

Détecteur de présence extérieur précis double IR

à partir de 180 €

Détecteur de présence extérieur volumétrique sans fil

à partir de 200 €

 

 

Avantages et inconvénients des détecteurs de présence

Si la sécurité est bien au rendez-vous avec un détecteur de mouvement et que vous pourrez arriver chez vous en pleine lumière, quelle que soit l’heure et la saison, ou que vous pourrez faire surveiller votre propriété ou le faire personnellement, il faut aussi être conscient des petits inconvénients pour s’en préserver au mieux.

 

Aussi, le plus grand problème réside souvent dans les fausses alertes générées qui, à force, risquent de vous faire débrancher votre système, soit parce que vous, ou vos voisins, en avez marre que la lumière s’allume toute les 5 minutes parce qu’un animal vient se balader à proximité de votre détecteur, parce qu’une voiture passe près de chez vous, ou qu’un grand vent fasse bouger les arbres, ou soit parce que vous recevez des alertes incessantes sur votre smartphone parce que votre chat passe dans l’angle de vue, une mouche qui vole, etc.
Ces problèmes sont généralement liés à un manque de précision dans le réglage de la sensibilité, ou à l’absence de ces réglages parce que vous avez pris un modèle trop bas de gamme.

Ces alertes intérieures peuvent aussi être dues à des changements de température intérieure, suite à la mise en route du chauffage, ou à des changements de lumière provenant de l’extérieur et filtrant dans votre intérieur.

 

N’oubliez donc pas que la présence de réglages précis est nécessaire si vous voulez faire confiance à votre matériel et ne pas le mettre au rebut rapidement.

 

De plus, les détecteurs liés à des caméras de surveillance, à titre privé, sont le plus souvent connectés via votre box. Une coupure internet les rendra inopérant. Il vous faut donc une liaison internet parfaite et un matériel fiable qui, éventuellement, vous alerte aussi en cas de coupure, ce qui vous permettra de contacter un voisin, si vous êtes absent.

 

Le prix d’installation de détecteurs de présence par une société de surveillance

Bien sûr, si vous voulez être sûr de votre matériel, si vous voulez pouvoir le changer lorsque cela devient nécessaire, vous pouvez vous adresser à une société de surveillance qui se chargera de tout.

 

C’est ce que font certains professionnels, lorsqu’ils ne possèdent pas leur propre service dédié, mais aussi certains particuliers possédant quelques richesses particulières telles que des tableaux, des bijoux, etc.

 

A la différence des systèmes personnels que vous achetez et installez vous-même, qui sont sur IP, c’est-à-dire qu’ils passent par votre Internet et, donc, par votre box, ces systèmes passent par le système GSM et sont donc difficilement piratables et ne peuvent pas être coupés sans qu’une alerte ne se déclenche.

 

On peut alors trouver différents niveaux de surveillance, avec des prix d’abonnement qui évoluent en fonction du service apporté :

 

  • Télésurveillance factice
    C’est une méthode parfois employée pour repousser d’éventuels cambrioleurs ou personnes mal intentionnées. Elle ne repoussera certainement pas les professionnels du cambriolage mais en éliminera déjà quelques-uns.
    Généralement, une ou des caméras factices sont installées et un autocollant signalant la présence d’une surveillance avertit les éventuels intrus.
    S’appuyant sur la dissuasion, ce principe vous reviendra de 5 à 30 € par module, environ.
     
  • Télésurveillance de base
    La proposition de départ comprend, en général, la fourniture du matériel qui concerne les détecteurs de présence et une alarme. Une désactivation par code permet de vous faire reconnaître, vous ou votre famille, lorsque vous entrez.
    L’abonnement prend aussi en compte des numéros d’urgence à contacter, le vôtre, celui de famille, amis et/ou voisins, qui permet à la société de surveillance de s’assurer qu’il ne s’agit pas d’une fausse alerte afin d’envoyer, éventuellement, un intervenant sur les lieux.
    Une surveillance qui agit 24 heures sur 24 lorsque vous mettez le matériel en action.
    Le prix de cet abonnement va de 20 à 50 € par mois, selon le matériel fourni et la société. Un prix de pose initial peut compléter cet abonnement.
     
  • Télésurveillance haut niveau
    D’un niveau supérieur, cette télésurveillance est aussi destinée à des immeubles ou des entreprises et comprend l’intervention quasi systématique de personnel en cas d’alerte, voire un recours aux forces de l’ordre.
    Le matériel fourni est aussi plus sophistiqué et peut comprendre les effractions de portes, de fenêtres, des détecteurs de chocs, de fumée, etc.
    Pour les plus évolués, une véritable garantie accompagne l’abonnement avec remise en état en cas de détérioration.
    Le prix sera alors compris entre 50 et 500 € par mois. Pour les plus importants abonnements, la pose du matériel se négocie.
     
  • Vidéosurveillance
    Le système est alors moins complet, ne comprenant pas les détecteurs de fumée, par exemple, mais alertent en cas de mouvement suspect et permet une vérification visuelle.
    Il existe des principes plus onéreux comme une surveillance 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.
    Une alerte vous prévient tandis que la société se charge aussi d’envoyer quelqu’un sur place, voire de prévenir les services de police.
    L’abonnement à la vidéosurveillance est alors très variable, selon le degré de surveillance demandé, le nombre de caméras, le niveau technologique du matériel et la sauvegarde des images, de 20 à 200 € par mois.

 

Modèles de télésurveillance

Prix

télésurveillance factice

de 20 à 30 € par module, en fourniture

télésurveillance de base

de 20 à 50 € par mois

télésurveillance haut niveau

de 50 à 500 € par mois

vidéosurveillance

de 20 à 200 € par mois

 

 

Modèles intérieurs ou extérieurs

Un détecteur de mouvement a un grand avantage, c’est de pouvoir fonctionner, comme il en a déjà été plus ou moins question, en intérieur comme en extérieur., avec des rôles identiques, que ce soit pour déclencher des éclairages ou pour surveiller, par l’audio ou la vidéo, des espaces.

 

La différence entre les deux consistera en un matériel étanche qui ne craint ni le froid ni l’humidité, à l’extérieur. Pour exemple :

  • une caméra de surveillance sur IP intérieure avec détecteur de mouvement coûtera à partir de 40 € environ, pour les premiers modèles ;
  • une caméra de surveillance sur IP extérieure avec détecteur de mouvement coûtera à partir de 80 € environ, pour les premiers modèles également.

 

Les différentes alertes

En mode détecteur pour un éclairage, les spécificités se feront selon :

  • le principe de luminaire : lampadaire, projecteur, lampe, applique ;
  • la puissance d’éclairage ;
  • la précision des réglages de zone de détection ;
  • la présence d’automatisme ;
  • l’adéquation avec la domotique.

Il faut alors compter de 50 à 150 € pour un projecteur avec détecteur de présence et jusqu’à 850 € lorsqu’il peut être associé avec la domotique pour des alertes ou des allumages à distance.

 

En mode détecteur pour la surveillance, les alertes sont l’un des postes à surveiller pour une caméra que vous installez personnellement. En effet, ces modèles permettent des alertes :

  • par notification : après avoir installé l’application sur un smartphone, certaines d’entre elles fonctionnent par des alertes “push” qui vous envoient une notification seule, ou avec photos, ou avec une courte vidéo ;
  • par e-mail : d’autres applications choisissent le mode e-mail, ce qui vous permet de les recevoir aussi bien sur un smartphone, qu’une tablette ou un ordinateur ;
  • en partage : dans ce cas, vous pouvez aussi les partager avec des personnes de votre choix lorsque vous êtes parti en voyage et n’avez aucune solution d’intervention.

 

Prix des systèmes filaires et non filaires

Chacun des systèmes, au niveau plus particulier de la surveillance et des alarmes a ses avantages et ses inconvénients :

 

  • Le système filaire
    Le filaire nécessite le passage de fil et donc une certaine complexité d’installation. Il se base sur une centrale à laquelle est relié un appareil (ou plusieurs).
    Le principe est plus difficile à pirater car il dispose généralement d’une protection qui déclenche une alerte en cas d’intervention sur le fil, que ce soit pour le couper ou le débrancher. Et même une coupure courant, auquel est relié le principe, envoie une alerte qui permet de s’assurer que tout est normal et qu’il ne s’agit pas d’une tentative d’intrusion.
    L’inconvénient est que l’installation est quasi définitive car en modifier le positionnement est une opération relativement lourde.
    Le système filaire est le principe d’installation des surveillances confiées à des sociétés ou à des départements dédiés pour des entreprises.
    Le prix du système, hors pose, est de l’ordre de 500 à 2.500 €.
     
  • Le système non filaire
    La transmission s’effectue alors par ondes est l’installation est donc facilitée. Il s’agit alors plus d’une mise en service que d’une installation à proprement parler. Un programme assurant la gestion du système et les différentes liaisons.
    Lorsqu’aucun fil n’est présent, le principe de fonctionnement s’effectue par piles ou batterie.
    Le problème est alors que le principe est plus facile à pirater.
    Autre problème, la difficulté de passage des ondes dans certaines maisons avec murs en pierre et planchers bétons.
    Pour un système simple, à installer soi-même, les premiers modèles s’affichent autour de 100 €.
    Pour une surveillance professionnelle, il faut compter un prix de 600 à 3.000 €.

 

Les autres options de la détection de mouvements en surveillance

Dans le cas de la surveillance, il faut encore noter un certain nombre d’autres options qui peuvent apporter des plus :

 

  • l’alarme : en plus de l’alerte que vous recevez, il est possible qu’un détecteur de mouvement lié à une surveillance déclenche une alarme. Elle aura pour but de faire fuir les intrus. En cas d’erreur ou de mauvaise manipulation de votre part, vous aurez personnellement la possibilité de couper cette alarme, soit par l’entrée d’un code sur place, soit par l’intervention sur le programme qui lui est lié.
     
  • la communication : certaines caméras de surveillance dispose aussi d’une possibilité d’audio double sens qui vous permet, non seulement de recevoir le son, mais de communiquer. Ainsi, lorsque vous recevez une alerte, vous pouvez vérifier via votre smartphone la présence de cambrioleurs et les avertir que vous avez déclenché une alerte auprès de la police ou de la gendarmerie, ce qui les fera fuir avant qu’ils n’aient eu le temps d’exercer leur méfait.
     
  • l’enregistrement : l’enregistrement permet de prendre en flagrant délit une intrusion. Même si la valeur légale de ces images est très relative, elles permettent de mener une enquête de façon plus efficace.
    • photos et/ou vidéos : le détecteur de mouvement permet d’enregistrer des photos que vous recevrez et, parfois, des séquences vidéos. Vous pouvez aussi, en recevant une alerte, vous connecter avec un smartphone, une tablette ou un ordinateur et enregistrer toute une séquence en direct, depuis l’application ou le programme.
    • enregistrement sur carte mémoire : certains modèles sont équipés de carte mémoire qui leur permet un enregistrement en interne. C’est pratique mais pas forcément au top sur un plan sécuritaire puisqu’il suffit, à un intrus, de retirer cette carte pour en effacer toute trace. A moins que la caméra et son détecteur soit parfaitement camouflés.
    • enregistrement sur disque dur : si vous avez un réseau interne comprenant un disque dur relié à votre box, il est parfois possible de créer votre propre système de surveillance et d’envoyer les enregistrements sur ce disque. Là encore, il vous faudra une connexion internet très fiable et un disque dur bien caché. Toutefois, certaines applications peuvent vous alerter en cas de panne.
    • enregistrement sur Cloud : c’est le principe le plus fiable puisque les images ne sont plus enregistrées chez vous mais dans un système centralisé. Vous êtes alors le seul à pouvoir retirer l’image ou le film. Par contre, certains n'apprécient pas forcément de se sentir espionnés avec des images qui peuvent être présentes ailleurs que chez eux et peuvent être piratées. Ce principe est aussi lié à un système d’abonnement pour quelques dizaines d’euros par mois pour les caméras de surveillance personnelles. Les images sont conservées quelques jours ou quelques semaines avant d’être automatiquement effacées, le temps pour vous de les récupérer, si besoin.

 

Le prix du matériel de détection de mouvement pour la surveillance

Voici quelques indications sur les différents prix de matériel pour un équipement de surveillance à acheter soi-même :

 

Modèles de caméras avec détecteur

Prix en fourniture

caméra sans fil

autour de 150 €

caméra filaire analogique

de 40 à 500 €

caméra filaire sur IP

de 80 à 500 €

caméra extérieure analogique

de 80 à 600 €

caméra extérieure sur IP

de 100 à 600 €

caméra infrarouge analogique

de 150 à 300 €

caméra infrarouge sur IP

de 200 à 400 €

mini caméra espion

à partir de 40 €

caméra factice

de 20 à 30 €

centrale d’alarme

de 100 à 500 €

centrale domotique

de 150 à 500 €

moniteur

de 100 à 500 €

enregistreur

de 200 à 1.000 €

logiciel de surveillance

de 50 à 200 €

détecteur d’ouverture porte / fenêtre

de 15 à 100 €

sirène

de 50 à 300 €

détecteur de mouvements seul

de 30 à 200 €

capteur de choc

de 20 à 200 €

détecteur de bris de vitre

de 20 à 150 €

détecteur de fumée

de 10 à 100 €

détecteur incendie

de 15 à 150 €

détecteur de gaz

de 30 à 120 €

envoi fumigène

de 500 à 1.000 €

 

 

Avec tout cet équipement, vous pourrez alors faire le choix d’une acquisition d’un matériel de détection et surveillance simple, pour votre domicile, ou de tout un équipement pour créer un véritable service de gardiennage interne à votre entreprise.

  • Les caméras : elles vous permettent de mettre en place un système simple que vous pouvez surveiller par vous-même, ou plus complexe, de façon professionnelle, en liaison avec un département surveillance ou une société dédiée. Caméras filaires, non filaires, sur IP ou analogiques, intérieures ou extérieures, vous aurez le choix.
  • La centrale d’alarme : pour un système plus évolué, elle se charge de vous contacter en cas de problème. Elle est liée à une surveillance plus professionnelle des locaux.
  • La centrale domotique : un peu dans l’esprit de la centrale d’alarme, elle centralise toute la domotique de votre maison, que ce soit les alarmes, les ouvertures et fermetures de volets, les thermostats, les lumières, etc. C’est sur elle que viennent se connecter tous les principes afin de les centraliser. La transmission s’effectue alors par Internet, en général.
  • Le moniteur : il vous permet de créer un véritable centre de surveillance et de visualiser les images des caméras.
  • L’enregistreur : comme le précédent, il entre dans le centre de surveillance et permet d’en héberger les vidéos.
  • Le logiciel de surveillance : il est également lié au centre de surveillance et gère l’ensemble des postes.
  • Le détecteur d’ouverture des portes et des fenêtres est un capteur qui déclenche une alerte dès que les deux parties se trouvent séparées, signifiant que la porte ou la fenêtre a été ouverte.
  • La sirène : elle a pour but de se déclencher lors d’une intrusion et d’émettre un son particulièrement aigu qui oblige à quitter les lieux tout en prévenant le voisinage.
  • Le détecteur de mouvements seul : il repère les mouvements dans une pièce ou un espace qui ne devrait pas en avoir et prévient la centrale.
  • Le capteur de choc : les bruits de choc déclenchent alarme et/ou alerte.
  • Le détecteur de bris de vitre : même principe, à part qu’il détecte la tentative d’effraction par une vitre de fenêtre ou de porte-fenêtre.
  • Le détecteur de fumée : il permet de relier votre détecteur de fumée à votre centrale et de lancer une alerte et une alarme. Il existe aussi des modèles avec détecteur incendie pour un prix très légèrement supérieur.
  • Le détecteur de gaz : il présente les mêmes caractéristiques que le précédent et prévient en cas d’une fuite de gaz.
  • L’envoi de fumigène : il permet d’émettre un fumigène qui va gêner et aveugler les intrus, les faisant battre en retraite. Un procédé plus utilisé dans un cadre professionnel que dans un domicile.

 

Si vous voulez un système de vidéosurveillance à titre professionnel, voici quelques idées pour l’acquisition de packs :

 

Pack de vidéosurveillance

Prix en fourniture

pack de base caméra + logiciel

de 50 à 200 €

2 caméras sur IP avec logiciel et applications

de 100 à 500 €

idem avec 4 caméras sur IP ou analogiques

de 500 à 1.000 €

idem avec 15 à 30 caméras sur IP ou analogiques

5.000 € et plus

 

Vous aurez alors un pack complet comprenant les différents détecteurs et leurs applications.

 

Le prix d’installation du système

L’installation d’un tel système de détecteur de mouvements, quelle qu’en soit l’utilité, doit être bien pensée. Il vous faut choisir si vous aurez un système filaire, ce qui sera vraisemblablement le cas pour de l’éclairage, et peut-être aussi pour de la surveillance, ou non filaire, comme nous l’avons vu.

 

Mais il faudra aussi bien choisir les emplacements, que ce soit par leur hauteur ou en fonction des éventuelles variations de température, des passages d’animaux, des arbres en extérieur, etc.

 

Il vous faut aussi choisir les meilleurs angles de vue, ceux qui couvrent un maximum de surface, ceux qui permettent de surveiller les possibilités d’effraction ou ceux qui permettent de mieux éclairer un passage sans se déclencher intempestivement.

 

Pour l’éclairage, il faut donc éviter les arbres, les lieux de passage public.

 

Pour les détecteurs de mouvements pour la surveillance, il faut préférer des hauteurs situées entre 1,80 et 2,40 m s’ils sont liés à des détecteurs volumétriques, éviter la présence de fenêtre où la luminosité peut varier, de radiateur avec variation de température, et encore plus de radiateurs soufflants.

 

L’installation d’un système de détection de mouvements par un professionnel est proche de 20 % du coût du matériel à installer, hors spécificité pouvant engendrer un surcoût. Pour un logement d’une centaine de mètres carrés, il faut tabler sur un tarif d’installation par un professionnel pouvant aller de 300 € jusqu’à plus de 1.000 € pour une mise en œuvre plus complexe avec passage de câbles et autres.

 

Des aides pour la surveillance

Dans certains cas, il est possible de faire appel à des aides. Notamment, l’ANAH en propose pour la sécurité des personnes, à partir de 60 ans, et pour des personnes isolées, que ce soit géographiquement ou parce qu’elles vivent seules.

Cette aide intervient pour des devis supérieurs à 1.500 € sauf conditions de ressource leur permettant d’en bénéficier pour des prix inférieurs.

 

Des aides territoriales sont aussi parfois proposées, que ce soit par la ville, le département ou la région. Il faut alors se renseigner en mairie ou auprès d’un professionnel pour en savoir plus, selon la localité.

 

L’entretien d’un détecteur de mouvements

Un détecteur de mouvements est aussi une pièce sensible à la poussière. Il faut donc penser à le nettoyer régulièrement pour qu’il conserve sa précision et son parfait fonctionnement.

Pour les systèmes les plus perfectionnés, liés à une utilisation professionnelle, le plus souvent, il est possible de prendre un contrat de maintenance pour un tarif d’environ 150 € par an.

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.