Prix d'extension d'une véranda

Mis à jour le 12 juin 2018
Moyenne : 5 (1 vote)
2018-06-12 12:15:00
Maison bretonne avec véranda ouverte

Une véranda peut représenter une véritable extension pour votre maison. Mais, inversement, lorsque cette véranda existe déjà, comment faire pour l’agrandir si vous avez vu petit et que vous aimeriez disposer d’un peu plus de place ?

Cet article entend répondre aux différentes situations pouvant vous concerner et au prix d’extension de véranda qui peut alors en découler. Nécessité de démontage, démolition ou simple agrandissement, différentes possibilités peuvent se présenter pour bien étudier ce qui sera préférable aussi bien en termes de résultat qu’en termes de prix.

 

Formulez une demande de devis

Les démarches pour un agrandissement

Comme lors de tous travaux d’agrandissement, vous devrez prendre un certain nombre de dispositions afin de faire accepter votre projet.

Il vous faudra tout d’abord faire appel à un architecte si, avec cet agrandissement, votre construction atteint une surface habitable d’au moins 150 m². Cela représente un surcoût qui se situera entre 8 et 12 % du montant HT des travaux.

Il vous faudra une déclaration de travaux si l’agrandissement porte sur une surface de 5 à 20 m² au sol, ou jusqu’à 40 m² pour un lieu comportant un PLU ou un POS.

Il vous faudra un permis de construire pour un agrandissement de plus de 40 m² ou si la surface totale de la construction, agrandissement compris, dépasse 150 m² et avec un agrandissement de 20 à 40 m².

Les Bâtiments de France peuvent aussi exiger un accord de leur part lorsque cet agrandissement se trouve dans une zone proche d’un bâtiment classé.

 

Les taxes pour une véranda

Il ne faut pas penser que, en tant qu’annexe, la véranda peut vous exonérer des taxes habituelles, bien au contraire. Vous serez soumis aux mêmes taxes qu’une construction traditionnelle, telle que la Taxe Locale d’Equipement, par exemple. De même qu’elle aura une incidence sur la taxe foncière, voire sur la taxe d’habitation tant qu’elle existe et selon les limites de sa disparition puisqu’il semblerait qu’elle continuerait d’exister sur les résidences secondaires. Vous pouvez vous renseigner en mairie pour toutes les incidences des taxes.

 

Agrandir sa maison avec une véranda

La véranda est déjà, en elle-même, une extension de la maison en tant que telle puisqu’elle est de plus en plus utilisée en pièce principale, qui en cuisine, qui en salon, qui en salle à manger.

Pour la création d’une véranda en neuf, on prévoit ce type de budget :

 

Type de véranda

Prix en neuf

véranda PVC

1.000 € le m²

véranda alu thermo laquée

1.300 € le m²

véranda bois

1.400 € le m²

véranda fer forgé

2.000 € le m²

 

 

Des prix qui peuvent évoluer selon ce que vous entendez réaliser et que vous pourrez retrouver de façon plus complète dans le guide sur le prix d’une véranda.

 

Quel genre de véranda ?

Vous avez une véranda et vous voulez l’agrandir ? Le prix sera, avant tout, fonction de ce que vous en attendez.

  • une véranda pour une pièce de repos en mi-saison ;
  • une véranda pour agrandir votre habitation et vivre toute l’année :
  • un agrandissement pour disposer de plus d’espace ;
  • un agrandissement pour mieux isoler la véranda actuelle ;
  • un agrandissement pour la rendre plus moderne et lui donner de nouvelles formes et de nouvelles finitions.

Selon ces différents cas, le prix comprendra une simple véranda ou un projet quasi fini, comme pourrait l’être toute autre pièce, avec un carrelage digne d’une habitation, du chauffage, des volets pour mieux l’isoler la nuit, etc.

 

Les contraintes liées à l’extension

La première contrainte porte sur le type de matériau choisi pour sa construction puisque, comme vu dans le tableau précédent, 4 principales présentations existent en sachant que le bois apportera un style plus rustique, le fer forgé un style plus atelier ou rétro, l’alu sera choisi pour une note plus contemporaine et le PVC essentiellement pour son prix.

Ensuite, la question se posera de savoir si la structure à créer sera de type porteuse ou non. Vous le saurez selon le type de couverture qui est posé. Elle sera porteuse si vous avez une charpente et une couverture standard, afin d’en supporter le poids, que ce soit des tuiles, des ardoises ou du verre. Elle ne sera pas porteuse si ces charpente et couverture sont légères, comme avec une couverture polycarbonate, par exemple.

Il faut donc faire attention à ce point lors de l’agrandissement et s’en remettre à un professionnel.

La dépose et repose que peut nécessiter l’agrandissement sera, en effet, une opération particulièrement délicate.

 

Agrandir ou reconstruire une véranda ?

L’autre question qui peut et qui doit se poser est de savoir si, pour un projet d’agrandissement, il est finalement intéressant de conserver l’existant ou de repartir sur une construction entièrement neuve. Et la réponse sera certainement donnée par les devis tout en étant fonction de la nature de l’existant.

De façon plus générale, compte tenu du prix pour modifier une structure existante, comprenant du démontage et du remontage avec beaucoup de précautions, on peut dire que l’intérêt de conserver l’ancienne structure dépendra de sa nature et de son état.

  • Si vous avez un ancien modèle abîmé, la question ne se pose même pas, autant reconstruire totalement à neuf.
  • Si vous avez un modèle resté en bon état mais qui est mal isolé comparativement à ce qui se fait maintenant et que vous souhaitez en faire une pièce ouverte toute l’année, il sera aussi plus intéressant de repartir sur du neuf complet au risque de perdre de précieux degrés ou d’augmenter votre dépense énergétique.
  • La difficulté peut aussi provenir de la matière de la véranda d’origine. En PVC, sa durée de vie est moindre et il sera vraisemblablement plus intéressant de la remplacer. En acier, il est très compliqué de l’agrandir du fait de ce matériau.
  • Vous pourrez éventuellement conserver l’ancien modèle s’il est relativement récent, en bon état, et entre parfaitement dans le nouveau projet, avec un démontage simple d’une paroi, par exemple.

 

La difficulté d’agrandir sur de l’existant porte, en plus de ces problèmes d’isolation, sur la difficulté de jointoiement entre les 2 modèles, avec des coûts élevés pour le rendre parfaitement hermétique, aussi bien pour l’air que pour la pluie.

Attention toutefois, démolir une véranda devra aussi être signalé lors des démarches puisqu’il faut un permis de démolir.

Voici donc quelques idées de prix qui peuvent vous permettre de juger :

  • pour le démontage d’une véranda standard, sans la casser, afin de pouvoir la remonter et l’agrandir, il faut compter environ un temps de 2 jours à 2 personnes, soit un devis de l’ordre de 2.000 €, non compris la partie remontage ;
  • pour la démolition d’une véranda alu de 25 m², sans récupération, mais avec retrait des gravats, il faut compter environ 3.000 € ;
  • pour l’agrandissement d’une véranda, non compris, le démontage partiel de l’existant, par un modèle alu avec isolation aux normes, le prix ira de 500 € à 2.500 € le m² selon la qualité de l’alu, celle du verre et de son pouvoir isolant, selon la présence de volets, etc. Mais, pour un modèle de qualité, ce prix se situera plus sûrement au-delà des 1.000 € le m².

 

Type de travaux

Prix à prévoir

démontage d’une véranda standard

2.000 €

démolition d’une véranda alu

3.000 €

création d’un agrandissement de véranda

500 à 2.500 € le m²

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.