Prix de démolition d'une cloison

Mis à jour le 20 mars 2018
Moyenne : 5 (2 votes)
2018-03-20 13:30:00
Cloison démolie avec gravats

Vous entreprenez des travaux dans votre maison pour le mettre au goût du jour. Ouvrir une cuisine sur la salle à manger, réunir deux chambres pour vous organiser une suite parentale…, autant de modifications qui passent tout d’abord par de la démolition avant de reconstruire.

Si vous voulez connaître, notamment, le prix de démolition de cloison, il va vous falloir étudier la nature de la cloison et de tout ce qui peut la composer. Selon ce que vous y trouverez, il se peut que vous ayez, d’ailleurs, certaines démarches à effectuer.

 

Formulez une demande de devis

Les démarches administratives

Si, dans la plupart des cas, tout ce qui concerne l’intérieur même de votre logement ne nécessite aucune démarche administrative, compte tenu qu’aucune modification de façade n’en découle, il existe certains cas où vous devrez, quand même, en passer par des autorisations.

 

On passera très rapidement sur l’utilisation d’explosifs, car il reste quand même très peu probable que vous arriviez à ces extrémités.

  • Par contre, il se peut que votre cloison soit constituée d’un mur porteur et vous oblige à quelques précautions, dès lors, en passant notamment par un bureau d’études spécialisé ou un architecte.
  • Autre cas particulier, si vous êtes locataire. Il vous faudra alors l’accord de votre propriétaire.
  • Enfin, si vous êtes dans le cas d’une copropriété, vous en référerez au syndic pour voir ce qui est permis et ce qui nécessite l’aval des autres copropriétaires.
  • Des obligations vont aussi faire jour si, par exemple, ce mur est constitué d’amiante ciment. Il vous faudra faire appel à une société spécialisée disposant des agréments nécessaires.

 

Les précautions à prendre pour la démolition de cloison

Les éléments de prix de la démolition de cloison sont sensiblement les mêmes que dans d’autres configurations. A savoir que le choix de l’artisan influera, raison pour laquelle il est toujours conseillé de faire effectuer plusieurs propositions. Mais aussi les questions qui portent sur le chantier lui-même, la dimension du mur à abattre, sa nature bien sûr, l’obligation de certains outils plus ou moins évolués, la facilité d’approcher le chantier et d’évacuer les gravats, la présence de canalisations et de câbles, etc.

 

Le travail d’un professionnel

S’il reste possible d’abattre une cloison par soi-même, surtout lorsqu’elle reste relativement simple, type placo, et ne nécessite pas un outillage très spécialisé et très particulier, il est quand même nécessaire de prendre toutes les précautions possibles, des précautions qui sont de 3 natures :

  • votre sécurité : casser une cloison ne crée pas de dangers énormes, mais il est toujours possible de recevoir un éclat dans l’oeil ou des matériaux sur la tête, sans parler du fait de savoir bien utiliser une scie ou une masse ;
  • la sécurité de votre habitation : à moins que vous ne soyez sûr que la démolition de cette cloison n’influera pas sur la bonne tenue de la structure générale de votre maison, il sera peut-être préférable de faire appel à un professionnel ;
  • les risques liés à ce qui compose votre cloison : de la même façon, et même si vous vous y connaissez pas mal en bricolage, vous n’êtes certainement pas équipé pour savoir ce qui peut se trouver au sein de cette cloison, que ce soit en plomberie, en électricité ou en matériaux dangereux.

 

La préparation du chantier de démolition

Votre cloison peut donc être constituée, principalement, de briques, de parpaings, de pierres, de placo, de plaques de plâtre, voire de béton coulé.

Ce qui différencie le mur porteur – donc en béton coulé, en pierres ou en parpaings, parfois en briques si votre pavillon a été réalisé entièrement en briques – d’une simple cloison, c’est son épaisseur et le bruit qui est émis lorsque vous tapez dessus.

 

Un mur porteur fera généralement un bruit totalement amorti, sourd et une épaisseur d’au moins 30 cm. La simple cloison se contentera de 10 cm d’épaisseur et les bruits résonneront davantage.

Passée cette étape, le professionnel s’assurera donc que la cloison n’est pas traversée par des fils électriques ou des tuyauteries et les dégagera avec précaution avant de démolir à plus grands coups de masse ou de scie. Il dégagera aussi les plinthes et, le cas échéant, les corniches.

 

Le principe général de démolition

Maintenant, il faut savoir que les techniques de démolition diffèrent selon la nature de la cloison, même lorsqu’il ne s’agit pas d’un mur porteur.

  • Cloison en placoplâtre : il suffit de créer une première brèche dans le mur, en général au centre, puis de scier la partie placo avec une scie égoïne à grosses dents ou avec une scie sabre avec lame correspondante. Si le placo a été posé sur ossature métallique, il faudra démonter cette ossature avec précaution.
  • Cloison en carreaux de plâtre : le travail débute généralement en séparant le plafond de la cloison à la scie puis à abattre les carreaux de plâtre à la massette depuis le haut, en descendant au fur et à mesure.
  • Cloison en briques ou en parpaings : il faut supprimer tout ce qui recouvre le mur puis utiliser une scie alligator ou scie sabre avec lame spéciale pour la brique afin de désolidariser aussi le mur du plafond. Comme pour les carreaux de plâtre, le travail se fera depuis le haut, en descendant au fur et à mesure, à l’aide d’une massette ou d’une masse.

 

Pour des travaux plus précis, il est aussi possible d’employer un burin.

Dans le cas de mur porteur, se référer à notre article.

 

Le prix de démolition de cloison avec mur porteur

On le sait évidemment, la démolition d’un mur porteur est plus onéreuse du fait des précautions à prendre, de l’étude à réaliser et de l’obligation de créer une poutre porteuse en remplacement. Sans revenir dans le détail sur ce sujet déjà étudié, on peut cependant annoncer un prix de l’ordre de 100 à 200 € le m3, comprenant le nettoyage du chantier. Il faut dire que le travail débute par l’intervention du bureau d’étude ou d’un architecte et qu’une valeur forfaitaire de l’ordre de 100 € est déjà à prévoir.

Par exemple, on sera autour de 100 € le m3 pour du parpaing ou de la pierre et de 150 à 200 € le m3 pour du béton armé.

 

Le prix de démolition de cloison simple

Il est tout aussi normal qu’une simple cloison, dénuée de mur porteur, demande un travail plus rapide, même effectué le plus proprement possible.

La difficulté pourra donc provenir des précautions en cas de fils électriques ou de canalisations.

 

Nature du mur à démolir

Prix TTC

Placoplâtre simple

de 10 à 15 €/m3

Placoplâtre avec fils électriques et/ou radiateurs

de 30 à 80 €/m3

Cloison maçonnée démolie manuellement

de 50 à 70 €/m3

Cloison maçonnée démolie mécaniquement

de 20 à 30 €/m3

 

 

L’évacuation des gravats

C’est un coût à ne pas négliger et il faudra vous assurer, au moment de comparer des devis, que le professionnel a bien inclus cette prestation dans sa proposition, sinon vous pourriez subir un surcoût inattendu.

En effet, pour simple estimation, il faut savoir qu’il vous faudra compter environ 30 à 50 € le m3 pour l’évacuation de ces gravats, selon la proximité de la décharge qui les acceptera.

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.