Les normes de construction d’un escalier

Mis à jour le 26 septembre 2019
2019-09-26 09:15:00
Escalier dans un appartement

Il faut savoir que si vous souhaitez installer un escalier, quelques règles peuvent vous être utiles. En cas de pose pour une location de votre logement ou bien dans les lieux publics, l’installation d’un escalier est régie par des normes. En revanche si votre habitation a vocation d’être privative, même si les règles de sécurité restent préconisées, elles ne sont pas obligatoirement applicables dans ce cas. Les prix des escaliers en fourniture uniquement varient entre 600 et plus de 15.000 €.

 

Vous avez un projet ?

Budget récapitulatif

Type d’escalier

Prix de fourniture

escalier droit

entre 600 et plus de 15.000 €

escalier tournant

entre 1.200 et 12.000 €

escalier hélicoïdal

entre 1.200 et 12.000 €

Pose

Prix

tarif horaire

entre 35 et 50 €

tarif global

entre 300 et 1.500 €

 

Les normes concernant la construction d’un escalier

Dans une habitation privative, aucune norme n’est obligatoire. Vous êtes libres dans vos choix de dimensions. Toutefois, il reste fortement conseillé de consulter et de se baser sur les normes en place pour les escaliers des lieux publics afin de les appliquer à titre privé.

 

Dans un premier temps, il est stipulé que toutes les marches doivent être de la même hauteur, ceci, dans le but de limiter les chutes. De la même manière, une rampe n’est pas obligatoire mais il est conseillé d’en installer une afin de sécuriser votre escalier.

Si vous souhaitez en installer une, il faut savoir que la hauteur préconisée est de 90 cm minimum en prenant comme point bas de mesure le nez de marche et de 100 cm en prenant le palier comme point de repère.

 

Voici, ci-dessous, un tableau indiquant les dimensions à respecter pour la construction d’un escalier :

 

Normes

Dimensions

hauteur des marches

entre 17 et 21 cm

giron de marche

entre 21 et 32 cm

 

 

 

 

 

largeur escalier

habitation individuelle

70 cm

logement locatif

80 cm

habitat collectif

100 cm

entreprise

100 cm

 

escalier de secours

90 cm pour une unité de passage

140 cm pour 2 unités de passage

établissement accueillant du public

120 cm

échappée de l’escalier*

minimum 1m90

* l’échappée d’un escalier correspond à la hauteur de passage se situant entre le bord de la trémie de l’escalier (le plafond) et la marche

 

La réglementation sur les garde-corps

La norme NF P01-012 a été instaurée dans le but de standardiser les dimensions des garde-corps pour les bâtiments recevant du public mais aussi pour les bâtiments de logements locatifs.

 

Le garde-corps peut donc être installé aussi bien le long de l’escalier afin de servir de main courante, ou bien sur le palier. Dans les deux cas, il permet la sécurisation de l’escalier et des surfaces environnantes afin d’éviter les chutes dans le vide.

La hauteur d’un garde-corps de palier doit au minimum être de 1m. Pour une hauteur minimale fixée à 90 cm, une épaisseur de 40 cm sera nécessaire.

 

Voici donc quelques dimensions de garde-corps à prendre en considération :

 

Normes

Dimensions

hauteur

minimum 90 cm

espacement barreaux verticaux

maximum 10 cm

espacement barreaux horizontaux

maximum 18 cm

barreaux horizontaux disposés au-dessus d’une partie pleine

de minimum 45 cm

 

La norme NF P01-013 vise plus les constructeurs car elle contient les essais effectués sur ces derniers, mais aussi les critères qu’ils doivent respecter ainsi que les méthodes de construction.

 

Concernant la résistance, le garde-corps doit pouvoir supporter :

 

Type de lieu d’implantation

Résistance

garde-corps dans un logement privé

60 daN* soit 0,6 kN**

garde-corps dans un lieu public

100 daN soit 1 kN

garde-corps dans un lieu accueillant des foules (stades…)

170 daN soit 1,7 kN

*daN = décanewton

**kN = kilonewton

 

Les normes pour le palier

Il faut aussi savoir que les paliers sont réglementés. En effet, si l’escalier dispose de plus de 25 marches, il sera nécessaire de prévoir un palier de repos. Ce palier devra être situé entre 2 volées de marches. Ce n’est pas le palier qui se situe à l’étage, en haut de l’escalier mais bien un palier intermédiaire permettant de pouvoir faire une éventuelle pause entre les marches. Ce palier a également pour rôle de limiter les dommages en cas de chute et de stopper l’élan de la personne tombant.

 

Si l’escalier est encastré entre 2 parois, il est préconisé de mettre une main courante sur l’un des deux côtés à défaut de pouvoir mettre en place un garde-corps qui n’est d’aucune utilité dans ce cas précis à part apporter un appui pour monter à l’escalier.

 

Le palier d’étage devra disposer de la même largeur que l’emmarchement de l’escalier. De plus, un espace d’une longueur d’au moins un mètre devra être respecté.

Il faudra aussi prendre en considération qu’une personne doit pouvoir tenir debout sur le palier.

 

Les normes selon le lieu d’implantation

Les escaliers en bâtiments industriels

L’installation d’escaliers en milieu industriel est régie par le Code du Travail. De plus, ils doivent être conformes à l’article R 235-3-18 du Code du Travail c’est-à-dire qu’ils doivent tenir compte de l’accès pour les personnes à mobilité réduite.

 

 

escaliers communs

escaliers menant à une zone technique ou sur machines

hauteur de marche

≤ 16 cm

/

largeur escalier

> 100 cm

minimum 60 cm,

80 cm de préférence

giron

≤ 28 cm

/

hauteur garde-corps

minimum 90 cm

  • rampant : minimum 90 cm
  • horizontal : 100 cm ou 110 cm sur machine

norme garde-corps

NF P01-012

NF E85-015 => hauteur du garde-corps entre 100 et 110 cm ; hauteur minimum de la plinthe = 10 cm

EN ISO 14122-3 => hauteur du garde-corps minimale de 110 cm ; hauteur minimum de la plinthe = 15 cm

 

Le garde-corps pour ces types d’escaliers doit être composé d’une main courante positionnée à hauteur de 110 cm, d’une sous-lisse à la hauteur de 45 cm et d’une plinthe de 10 cm. De plus, la distance entre les poteaux est de 150 cm.

 

Les escaliers d’évacuation incendie

Ces types d’escaliers sont soumis au respect de l’article R.232-12-2 du Code du Travail au sujet des règles de protection contre les incendies.

 

Pour l’installation d’un tel escalier, il est important de tenir compte de 4 paramètres principaux :

  • l’unité de passage : une unité de passage équivaut à 60 cm. Cette dernière doit être proportionnelle au nombre de personnes qui l’emprunte
  • le dégagement correspond aux moyens d’évacuation de type porte, escalier, couloir, rampe…
  • le type d’établissement : selon la nature de l’activité de l’établissement, l’application des textes et normes n’est pas la même
  • la catégorie de l’établissement : le nombre et les dimensions des escaliers varient en fonction du nombre de personnes accueillies au sein de ce dernier.

 

 

escaliers de secours

hauteur de marche

entre 13 et 17 cm

largeur escalier pour 1 unité de passage

90 cm

largeur escalier pour 2 unités de passage

140 cm

giron

entre 28 et 36 cm

hauteur garde-corps

minimum 90 cm

norme garde-corps

NF P01-012

 

Les normes pour un escalier public

Concernant l’installation d’un escalier dans un établissement public, il faut savoir que les normes sont obligatoires. Le tableau ci-dessous reprend quelques réglementations à respecter dans ce cadre :

 

Normes

Caractéristiques

hauteur des marches

≤ 16 cm

hauteur garde-corps

minimum 100 cm

contremarche obligatoire*

si le recouvrement est < 5 cm

pente de l’escalier

30°

nombre de marches

≤ 21 marches

*la contremarche consiste en une portion située perpendiculairement à la marche, permettant d’éviter de passer le pied entre 2 marches en comblant le vide entre ces dernières. Il s’agit donc de la partie se situant verticalement et reliant 2 marches successives.

 

La sécurisation peut aussi passer par la mise en place de revêtements antidérapants de types plaques adhésives, tapis, nez de marches, carreaux antidérapants, etc.

Ces équipements sont des éléments servant à prévenir le risque de chute et sécuriser les escaliers dans les lieux publics.

 

De plus, les nez de marches se doivent d’être :

  • antidérapants
  • sans débord excessif en comparaison à la contremarche
  • contrastés par rapport au reste de l’escalier

 

La loi Blondel

La loi Blondel est une formule permettant de contrôler la cohésion entre hauteur de marche et giron.

 

Voici le calcul à effectuer :

  • 2 hauteurs de marche (h) + 1 giron (g) = [60 et 64]

 

Cela signifie que le résultat de 2 hauteurs de marche associées à la longueur du giron doit être compris entre 60 et 64 cm. Si ce résultat ne se trouve pas dans cet intervalle, cela signifie que la hauteur de marche est mauvaise.

 

Les obligations pour la location

Par location, il est sous-entendu la location aussi bien un logement de type appartement ou maison, mais aussi d’un immeuble ou encore d’un local à vocation commerciale. De ce fait, vous devrez vous plier aux normes en place en termes de construction de l’escalier ou encore de garde-corps. Veillez également à tenir compte des normes concernant l’accès aux personnes à mobilité réduite.

 

Le tableau ci-contre vous indique les réglementations dont il faudra tenir compte si vous souhaitez installer un escalier dans un logement ou local destiné à la location :

 

 

logement de type maison ou appartement

logement collectif

local commercial accueillant du public

hauteur de marche

≤ 18 cm

≤ 17 cm

largeur escalier

> 80 cm

> 100 cm

> 120 cm

giron

≥ 24 cm

≥ 28 cm

hauteur garde-corps

minimum 90 cm

norme garde-corps

NF P01-12

 

Les normes pour personnes handicapées

Les normes à appliquer diffèrent selon l’utilisation à laquelle est destiné l’escalier. Ainsi, il faudra distinguer un escalier commun, d’un escalier de secours, d’évacuation, pour personnes handicapées…

 

En ce qui concerne les escaliers pour personnes à mobilité réduite, il faut savoir que les contremarches en 1ère et dernière position sont obligatoires. De plus, elles doivent contenir un nez de marche dont la couleur est différente du reste des marches.

 

Une main courante doit être présente de chaque côté de l’escalier avec un espacement de 1 m au sein des établissements existants et de 1m20 pour les établissements neufs qui reçoivent du public.

 

Toutefois, dans les établissements où la 2ème rampe diminue l’espace de passage de l’escalier à une largeur de moins d’un mètre, une seule main courante sera obligatoire.

Concernant la hauteur de fixation de la main courante, elle doit être comprise entre 80 cm et 1 m du sol.

De plus, cette dernière doit être prolongée au niveau de la première et dernière marche d’une longueur équivalente à celle d’une marche soit 28 cm.

 

Pour une prise en main facile, il est important que la rampe soit rigide et continue. Sur le plan visuel, elle doit se différencier du reste du support.

 

Normes

Dimensions

espacement entre 2 mains courantes

en ERP existant

1 m

en ERP neuf

1m20

hauteur des marches

en ERP existant

≤ 17 cm

en ERP neuf

≤ 16 cm

revêtement antidérapant sur le palier

à placer à 50 cm de la 1ère marche

présence d’une contremarche à la 1ère et dernière marche

hauteur minimale de 10 cm

giron

minimum 28 cm

hauteur garde-corps

minimum 90 cm

 

Les tarifs d’un escalier

En plus de normes, l’installation d’un escalier s’accompagne bien évidemment de prix de fournitures et de pose.

Le tableau ci-dessous vous renseignera donc sur les prix de fournitures pour un escalier selon son matériau de fabrication mais également en fonction de sa configuration :

 

 

Matériaux

Prix en fourniture

droit

bois

entre 600 et 8.000 €

béton

entre 1.500 et 4.000 €

 

 

métal

acier

entre 3.000 et 6.000 €

inox

entre 6.000 et 12.000 €

alu

plus de 15.000 €

pierre

entre 3.000 et 12.000 €

verre

entre 4.000 et 12.000 €

tournant

bois

entre 1.200 et 7.000 €

béton

entre 2.000 et 4.000 €

métal

entre 4.000 et 12.000 €

verre

 

entre 5.000 et 12.000 €

pierre

hélicoïdal / en colimaçon

bois

entre 1.200 et 8.000 €

béton

entre 2.000 et 4.000 €

métal

entre 4.000 et 12.000 €

verre

 

entre 5.000 et 12.000 €

pierre

 

La pose d’un escalier est quant à elle comprise entre 35 et 50 € de l’heure soit un coût global oscillant entre 300 et 1.500 €.

 

Pour de plus amples informations au sujet de la création d’un escalier, il vous est possible de vous référer aux articles suivants : Prix de création d’un escalier et Le prix d’un escalier sur-mesure.

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.