L'ordre des travaux dans une rénovation

Mis à jour le 10 juillet 2018
Aucun vote pour le moment
2018-07-10 13:15:00
Rénovation complète du salon

Bien réussir une rénovation, c’est bien la penser, bien choisir les matériaux, ceux qui correspondent le mieux à ce dont vous avez besoin, à votre région, à votre construction.

Mais réussir une rénovation, c’est aussi bien l’organiser. La prendre dans le bon ordre. Commencer vos peintures ou vos sols alors que de nombreux artisans vont passer et tout salir ou abîmer, n’est pas la meilleure idée. Et les contraindre à prendre trop de précautions leur fait perdre du temps qu’ils jugeront nécessaires de vous facturer.

Tout doit être bien pensé, rien ne doit être laissé au hasard. C’est pourquoi l’appui de professionnels est une solution pour que tout soit fait selon les normes, mais en bonne connaissance de cause de votre part aussi, afin de bien faire accélérer les choses dans leur ordre logique.

Si vous respectez l’ordre des travaux dans une rénovation, vous aurez un chantier réussi, sans avoir à faire revenir un professionnel parce qu’un de ses homologues a détruit une partie de son travail.

Un ordre des travaux satisfaisant sera aussi celui qui vous permettra de réaliser tout ce que vous souhaitez dans les délais les meilleurs.

 

Formulez une demande de devis

Le choix du bon bâtiment à rénover

Et, pour bien commencer votre rénovation, ce sera tout d’abord effectuer l’acquisition de l’habitation, de la grange ou du bâtiment qui apportera la meilleure base à ce que vous souhaitez réaliser, à ce que vous aimez.

Inutile d’acquérir une ancienne ferme si vous n’aimez pas les vieilles pierres ou si vous détestez les travaux. Mais, ce n’est pas parce que vous réhabilitez une ferme que vous ne vivrez que dans de l’ancien. Tout peut se repenser, du sol au plafond, y compris les ouvertures, poste pour lequel vous devrez certainement avoir la plus grande réflexion pour faire entrer un maximum de lumière naturelle, et donc de vie, dans votre futur habitat.

Ensuite, en dehors d’un prix qui devra correspondre à un prix du marché intéressant, ce bâtiment devra aussi se situer dans une région et dans un secteur qui corresponde à votre style de vie. Si vous avez des enfants, la proximité d’une garderie, d’une école, d’un collège, sera à surveiller.

Pour votre quotidien, des commerces, des services de santé sont un plus.

En outre, prévoir des conditions suspensives liées à l’acceptation du permis de construire, si vous faites une nouvelle acquisition à cette fin est une prudence à prévoir.

 

Une bonne étude au préalable

Lorsque vous avez trouvé le bâtiment à rénover, il faut alors voir avec les services municipaux ce que vous pourrez effectuer. Quels droits seront les vôtres, quelles seront vos obligations ? Il vous faudra savoir si un permis de construire pourra être accepté, si un changement de destination dans le cas d’achat d’un entrepôt ou d’une grange sera accepté, si des modifications de façade seront permises, dans quelles limites, quel type de crépi, de couverture, etc. Peut-être, aussi, que vous devrez voir avec les Bâtiments de France pour faire valider un projet.

Une fois que vous aurez l’assurance de pouvoir effectuer une rénovation qui soit viable, il vous faudra étudier et faire étudier tous les branchements qui peuvent aussi vous être nécessaires, s’ils n’existent pas au préalable : assainissement collectif ou assainissement individuel, raccordement à l’eau, à l’électricité, au téléphone et internet, gaz de ville.

Il vous faut aussi penser à d’éventuels frais de voie d’accès si elle n’est pas déjà présente pour permettre à un ou plusieurs véhicules de stationner, et à l’obligation de parking qui peut vous être demandée par la municipalité.

 

Les plans de travaux

Un premier état des lieux est réalisé pour une première estimation globale selon l’état des murs, de la charpente, de la couverture, de la plomberie, de l’électricité, etc. Une étude qui peut aussi passer par certains diagnostics sur les polluants, notamment plomb ou amiante, pour votre sécurité.

Il vous faut maintenant des plans qui serviront aux différents corps de métier, pour deviser vos travaux puis pour les réaliser, ainsi qu’à l’autorisation de travaux ou au permis de construire. C’est alors que sont décidés tous les travaux par corps de métier : ouvertures, révision de la charpente et de la couverture, isolation, distribution des pièces, rénovation électrique, sanitaire, chauffage, crépi, revêtements de sol, peintures. C’est aussi là que vous déciderez du niveau de prestation souhaité.

Cet état des lieux vous permettra de déterminer le budget nécessaire à la réalisation de cette rénovation et à sa viabilité, donc. Car vous avez certainement une enveloppe budgétaire possible, en fonction de votre argent disponible et de votre capacité d’endettement.

Vous pourrez confier votre projet à un concepteur clés en main, ou à un architecte, dont vous aurez besoin de l’apport si votre habitation dépasse les 150 m² habitables, une fois les travaux réalisés.

Bien sûr, votre projet sera certainement financé avec un complément d’emprunt, vous devrez donc prendre aussi contact avec les banques pour obtenir le prêt dont vous avez besoin.

Il vous faut alors sélectionner les artisans qui interviendront sur votre chantier en fonction des devis en privilégiant, non seulement le prix proposé, mais les travaux proposés, ce que l’on appelle le mieux-disant, plutôt que le moins-disant qui peut être moins cher mais vous fournir des prestations inférieures aussi.

Vous ne devrez pas oublier de vous munir d’une assurance dommages-ouvrage pour vous protéger des aléas pouvant survenir lors des travaux.

 

Les travaux de démolition

La toute première intervention nécessaire, une fois toutes les autorisations validées, sera la partie démolition.

Et, en tout premier lieu, si le diagnostic l’exige, la partie désamiantage sera réalisée par une entreprise obligatoirement spécialisée dans ce domaine.

Ensuite, si vous souhaitez réunir des pièces et supprimer ainsi des murs, si vous voulez mettre en pierres apparentes des murs recouverts de plâtre, si une ancienne salle de bains est déplacée, si un joli parquet a été recouvert d’un immonde carrelage, si vous souhaitez éliminer une cheminée dont le tirage n’a jamais été bon, c’est le moment de lancer cette étape.

Vous en profiterez aussi pour arracher toute cette électricité datant de 40 ou 50 ans et dont les fils ne sont absolument plus aux normes ou toute l’éventuelle plomberie faite de tuyaux en plomb ou en métal dont l’état reste à désirer.

Dans cette partie démolition, si vous avez de nouvelles ouvertures à créer ou à agrandir, voire des fenêtres à passer en portes-fenêtres pour récupérer plus de lumière naturelle, c’est le bon moment.

Dans cette démolition, le travail commencera par les étages supérieurs avant de se terminer par le rez-de-chaussée.

 

Les travaux de déblaiement

Une fois toutes ces démolitions effectuées, c’est le moment de nettoyer un peu le chantier, avant de passer à la reconstruction. Le déblaiement est la solution pour les prochains artisans de venir travailler dans de bonnes conditions, sans avoir à enjamber des gravats.

Qui plus est, un chantier qui reste propre incite chaque artisan à le laisser propre également, à la fin de son intervention et à se charger de déblayer personnellement ses propres gravats plutôt que de les laisser s’entasser.

 

L’assainissement

Vous avez décidé de réaliser un assainissement individuel, de prévoir un puits perdu ? Vous avez besoin de tranchées pour faire passer des câbles ou autres alimentations ? C’est maintenant qu’il vous faut faire intervenir un terrassier qui pourra aussi dessiner la voie d’accès de votre véhicule et vos cheminements piétonniers.

Cette voie d’accès pour véhicules sera importante pour alimenter le chantier en matériaux et matériels et pour que les artisans puissent approcher au plus près du chantier avec leurs fourgons où se trouvent tout leur équipement et leurs outils.

 

Le gros oeuvre

Pour commencer sur la reconstruction de votre bâtiment à proprement parler, la première phase passe par le bâti et l’inspection, voire la consolidation des murs, en tout premier lieu.

C’est aussi à partir de là qu’il faut penser à régler d’éventuels problèmes d’humidité, que ce soit par injection ou par une membrane étanche. Des travaux qui vous coûteront de 100 à 150 € le mètre linéaire mais qui vous apporteront une grande salubrité dans votre logement.

La pose des nouvelles ouvertures extérieures, la révision de la charpente et de la couverture vous permettront d’avoir un logement clos et couvert dans lequel il sera plus facile de travailler par la suite, en toute saison et en toute sécurité pour le matériel qui y sera entreposé.

C’est aussi l’instant choisi pour tous les traitements antiparasitaires et assurer la bonne vie de la charpente, des poutres, des parquets, etc.

 

Le sanitaire et le chauffage

Alors que cette première phase de travaux est réalisée, il est alors possible de s’attaquer à la partie intérieure et, en tout premier lieu, tout ce qui est canalisations, que ce soit pour le sanitaire ou pour le chauffage, si vous optez pour un chauffage central, souvent préférable dans le cas de la rénovation.

Si des saignées sont nécessaires, c’est maintenant qu’il faut les effectuer, avant d’avoir commencé l’isolation, le placo mural et les cloisonnements. Commencer par ces canalisations rigides sera préférable plutôt que le réseau électrique, plus souple, qui pourra plus facilement s’adapter.

Vous aurez donc décidé quel type de chauffage vous entendez mettre en oeuvre et vous pourrez peut-être envisager également une solution intéressante de chauffage par le sol.

 

L’électricité

Toutes les canalisations sont passées, vous pouvez alors continuer par tout ce qui est gaine électrique et mettre en attente toutes les connexions à des boîtes de dérivation, des interrupteurs, des prises de courant, etc. Ce qui exige que tout votre plan électrique soit aussi clairement défini.

La mise aux normes de votre installation électrique permettra peut-être de conserver certains éléments existants, mais il est aussi très probable que, pour une rénovation importante, le travail sera plus conséquent, surtout si le bâtiment d’origine est assez daté.

 

Les isolations et plafonnement

Votre construction commence à ressembler à un vaste chantier, c’est le moment pour commencer à mieux lui offrir sa configuration finale. La phase suivante est celle de l’isolation, que ce soit des sols, des plafonds, des murs. Une phase qui se complète, en général avec celle des finitions de murs. Le placo est une solution souvent retenue, aussi bien en murs qu’en plafonds pour cette finition.

Le passage de l’électricité dans les boîtes pour recevoir ensuite vos prises et interrupteurs peut alors être effectué.

Tout ce qui est murs et plafonds sera prioritaire sur les sols.

 

Le cloisonnement et portes de séparation

Dans le même esprit, les cloisonnements et huisseries qui doivent être ajoutés sont posés. Ils pourront alors respecter vos nouveaux plans et la nouvelle distribution de vos pièces.

 

La chape

Les chapes pour remettre de niveau les dalles qui doivent l’être ou pour recouvrir la dalle chauffante sont alors réalisées. Vous pourrez ainsi rattraper un sol après suppression du dallage existant ou recouvrir un autre qui ne vous plaît pas et qu’il serait trop difficile à enlever.

 

La façade

Si un ravalement est à réaliser, il pourra l’être maintenant, mais aussi un peu plus tôt selon la disponibilité du professionnel qui interviendra. Vous aurez aussi pu retenir une isolation par l’extérieur, plus efficace et ne laissant pas place à des ponts thermiques et vous pourrez alors joindre la phase isolation à celle du ravalement de façade.

 

Les finitions et la décoration

Cette fois, c’est bon, votre habitation ressemble très sérieusement à ce qu’elle sera et vous allez pouvoir voir l’étape des finitions se dérouler.

Dans ces finitions, l’équipement de votre salle de bains ou de votre salle d’eau, et de vos toilettes pourra être pris en charge. Il sera également question des plinthes, des baguettes, etc. Mais on peut parler aussi des premières couches sur les murs et sur les plafonds, qui vous permettront, ensuite de passer les couleurs que vous souhaitez ou le papier peint de votre choix que vous pourrez ensuite enlever sans arracher tout le placo.

Les finitions se situeront encore au niveau des sols, avec les revêtements choisis ou l’entretien des parquets existants.

La pose des luminaires vous permettra de passer en mode décoration, et d’en venir aux couches de peinture finales ou à la pose des papiers peints.

 

L’ameublement et l’emménagement

C’est maintenant terminé, ou presque. Vous avez choisi une cuisine équipée, le cuisiniste peut venir la poser tranquillement, et poser tout votre électroménager.

Et vous pouvez emménager dans votre habitation totalement rénovée.

Trouver un professionnel

Pour vos travaux, vous pouvez effectuer une demande de devis pour trouver une entreprise qui réalisera vos travaux. Travaux à Part sélectionne les meilleurs artisans dans toute la France vous offrant le meilleur rapport qualité-prix pour vos travaux :