Construire une terrasse en dalle : prix et solutions

Mis à jour le 08 juin 2018
Aucun vote pour le moment
2018-06-08 12:45:00
Grande terrasse en dalle

Vous pouvez faire construire, votre terrasse avec des dalles en gravillon lavé, sur lit de sable, ou en pavés autobloquants, lorsque vous avez un sol suffisamment résistant.

Vous pouvez aussi choisir la solution sur plots, que ce soit pour rehausser un niveau, repartir d’une dalle existante, rattraper de trop grandes disparités d’horizontalité ou évacuer parfaitement l’eau.

Vous pouvez aussi décider d’une dalle béton afin de préparer le terrain avant de vous en remettre à une finition ultérieure, en carrelage, pavés ou autres.

Mais pourquoi ne pas décider de construire une terrasse en dalle qui se suffise à elle-même ? Si la préparation du terrain ne différera que très peu des autres choix, les questions que vous avez à vous poser proviennent essentiellement du type de béton à utiliser pour que votre terrasse revête un aspect décoratif, malgré tout. Voici quelques idées, ainsi que quelques sages précautions que vous aurez à prendre.

 

Formulez une demande de devis

Les travaux de préparation

On peut considérer cette phase comme rébarbative, mais elle est cependant indispensable et sera à l’origine d’un chantier réussi, ce que vous ne pourriez savoir que dans quelques semaines, voire quelques mois, lorsque le temps aura eu raison de votre dalle.

S’il vous est difficile de choisir l’emplacement de votre dalle de terrasse en fonction de votre terrain, vous devrez cependant faire attention au bon drainage de ce terrain pour qu’un tassement ultérieur ne vienne pas créer d’importantes fissures dans cette dalle, et même un effondrement pur et simple, dans les cas les plus graves.

Le professionnel qui interviendra pour ces travaux tracera donc l’emplacement exact de la dalle demandée. Vous avez tout intérêt à bien réfléchir à ce que vous voulez comme surface et à bien figurer ce que vous souhaitez comme espace, afin que puisse prendre place tout ce que vous voulez : la table, les chaises, la circulation autour, une place pour un barbecue, pour des chaises longues, peut-être pour des bacs à fleurs, etc. Il est très compliqué de rajouter des centimètres à une terrasse qui a été réalisée un peu trop courte, sans qu’un risque important de fissure n’apparaisse.

 

Il faudra, ensuite, prévoir de gratter la terre meuble afin de présenter un support suffisamment solide. La pose d’un film géotextile sur le sol terrassé évitera la remontée des herbes et vous déposerez un lit de sable pour présenter un fond de terrassement pour une bonne uniformité et une bonne prise de la dalle. Si nécessaire, vous aurez ajouté une couche de gravier de 8 à 10 cm au fond, selon la nature du terrain existant, pour posséder une assise bien solide.

Il reste à réaliser la partie coffrage sur tout le pourtour de la future terrasse, à la hauteur de l’ouvrage fini, afin de n’avoir qu’à remplir et à tirer le béton à la règle en s’appuyant sur ce coffrage.

Le coffrage sera réalisé avec une pente de 1 à 2 % (soit 1 à 2 cm par mètre) vers l’extérieur afin de favoriser la bonne évacuation des eaux de pluie ou de celles d’un lavage également.

 

Prix du béton prêt à l’emploi ou un béton préparé sur place ?

C’est une question délicate puisque plusieurs critères de réflexion entrent alors en ligne de compte.

Vous devez, en effet, tenir compte du prix que vous reviendra le travail selon que le maçon utilisera une bétonnière et prendra plus de temps, ou utilisera un béton prêt à l’emploi livré sur place, plus cher, mais plus rapidement mis en oeuvre. La différence de tarif est à évaluer et peut être relativement infime et vous inciter à faire venir une toupie pour des travaux qui seront plus vite terminés.

 

Il faudra aussi tenir compte de l’emplacement du chantier et de la possibilité d’approcher avec une toupie ou non, surtout si vous avez déjà bien paysagé votre environnement et que la venue d’un camion pourrait endommager votre pelouse, même s’il est toujours possible de placer des goulottes supplémentaires pour une livraison de béton prêt à l’emploi.

La décision sera aussi fonction du volume de béton nécessaire qui vous permettra, ou non, de passer une commande de livraison ou, au contraire, qui serait tellement important qu’il serait difficile de le faire supporter à une fabrication à la bétonnière par un maçon.

Sinon, un béton livré en toupie vous assurera un mélange parfaitement réalisé et homogène.

Pour vous faire une idée, ce tableau permet un comparatif entre les différentes réalisations de béton, par un maçon qui le réalise à la main, par un maçon qui le réalise à la bétonnière ou s’il vous est livré à la toupie, comprenant les frais de main d’oeuvre pour les 2 premiers et les frais de livraison pour le dernier, dans un prix moyen.

 

Type de béton

Prix pour 1 m3

Béton réalisé à la main

250 €

Béton réalisé à la bétonnière

280 €

Béton livré en toupie

150 à 200 €

 

 

Dans le cas où le camion toupie ne pourrait pas accéder au plus près de votre chantier, vous devrez payer un supplément pour tapis de 100 à 200 € et un supplément pour pompe de 300 à 400 € qui peut permettre alors de faire passer le béton jusqu’à une distance d’une vingtaine de mètres, selon les fournisseurs et leur camion.

 

Les différentes sortes de béton

Il est, alors, possible de faire réaliser différentes sortes de béton et, avant d’aborder la note esthétique de ce béton, voire la finition, de choisir la technique de béton utilisée.

Deux options intéressantes sont alors offertes : le béton fibré et le béton autolissant.

Le béton fibré vous évitera d’avoir à ajouter un ferraillage dans votre dalle de terrasse et vous proposera un ensemble parfaitement lié, ce qui peut être très intéressant compte tenu du temps perdu à mettre en oeuvre un treillis soudé, à le couper, le faire tenir et le relier lorsqu’il ne correspond pas exactement à la dimension de votre terrasse, ce qui est peu probable, en effet.

Le béton autolissant ou vibré est un béton que vous n’avez pas à talocher et qui offre une surface parfaitement lisse au final, ce qui peut être intéressant selon la finition souhaitée mais qui est plus particulièrement utilisé dans le cas d’une dalle de piscine, par exemple.

 

La construction de la dalle béton de terrasse

Une fois le terrain préparé et le type de béton choisi, il ne reste qu’à couler la dalle, sachant que, dans le cas d’une terrasse, l’épaisseur retenue se situe le plus souvent entre 8 et 10 cm, soit avec un ferraillage, comme évoqué précédemment, soit avec un béton fibré, la fibre remplaçant le ferraillage.

Dans le cas d’un ferraillage, il faut réserver environ 3 cm sur le pourtour, par rapport au coffrage, et il doit être parfaitement pris dans le béton et n’en ressortir ni dessous, ni dessus. Si plusieurs panneaux ou rouleaux doivent être juxtaposés, il faudra aussi les relier ensemble pour ne faire qu’un. Par contre, dans le cas de joints de dilatation, ils seront recoupés en autant de parties.

 

Par ailleurs, pour des terrasses de grandes dimensions, elles seront découpées en parties de 15 m² et séparées par des joints de dilatation pour éviter des fissures ultérieures. Ces joints de dilatation seront posés au préalable et serviront, tout comme le coffrage, à établir le niveau final de la dalle et à tirer le béton (avec le même pourcentage et le même sens de pente que vu pour le coffrage).

 

Protéger le pourtour de dalle

Si vous laissez votre dalle béton brute, sans la recouvrir de carrelage, le risque est d’avoir des côtés plus exposés aux cassures, surtout si vous passez votre tracteur tondeuse au ras. Un carrelage la protégera mais, en l’absence de carrelage, vous avez peut-être intérêt à encadrer ou à faire encadrer tout ce pourtour. Vous aurez différentes solutions pour réaliser un ensemble bien délimité non fragile :

  • des profilés de finition aluminium, par exemple, existent, qui peuvent se fixer sur les extrémités de la terrasse et dont le prix, en fourniture, se situe autour de 5 € le mètre linéaire ;
  • il est aussi possible d’encadrer tout le pourtour de ce dallage par une sorte de muret en parpaings de 20 cm de large sur une profondeur d’environ 35 cm et jusqu’à la hauteur finie équivalent à celle de votre terrasse pour la consolider. Ces parpaings seront montés sur un lit de béton ferraillé en fond de semelle.

 

Des variations de dalle béton

Si vous entendez laisser votre dalle béton sans revêtement, il existe plusieurs solutions qui lui apporteront, malgré tout, un design certain et ne vous obligeront pas à la recouvrir de dalles, de pavés, de bois, de composite ou de tout autre matériau.

Entre toutes ces options, à vous de voir ce qui peut le plus vous convenir, sachant que certains de ces modèles sont la spécialité de fournisseurs plus particuliers.

 

  • le béton sablé
    Réalisé sur un béton encore humide, le sablage permet de s’incruster dans le béton et de lui apporter une finition ton sable très agréable et, même, de réaliser des motifs à l’aide de pochoirs et, éventuellement, de sable de tons différents. Dans ce dernier cas, il sera question d’une déclinaison du béton sablé en béton sablé poché.
    Ce béton propose aussi une plus grande douceur sous les pieds, si vous marchez pieds nus.
    Prévoir un prix de 60 à 90 € le m².
     
  • le béton désactivé
    Le désactivage est réalisé par un lavage du béton qui fait alors ressortir les granulats et apporte cet aspect légèrement gravillon lavé, mais légèrement plus sableux. Un retardateur de surface permet de conserver les granulats à la surface sans trop laver, ce qui offre aussi une surface non dérapante.
    Pour la teinte, diverses variations existent, plus ou moins ocre, plus ou moins jaune.
    Le prix se situe entre 40 et 120 € le m².
     
  • le béton bouchardé
    On a plus l’impression d’une roche en coupe, sur ce type de finition qui est obtenu par éclatement. Un résultat nettement plus brut et rugueux qui convient parfaitement pour un résultat résistant et non glissant, tout en restant confortable à fouler puisqu’il est finalement poli.
    Pour un prix final de l’ordre de 70 à 100 € le m².

 

  • le béton balayé ou strié
    Son nom indique bien l’aspect de ce béton qui est balayé avant le séchage définitif afin de lui donner un aspect strié. Toute la difficulté consiste à réaliser un balayage régulier. L’aspect rugueux peut être plus ou moins renforcé par le type de sable utilisé, plus ou moins fin.
    Un béton qui peut également être coloré selon le désir de chacun.
    Le prix est alors situé entre 50 et 100 € le m².
     
  • le béton matricé
    Il consiste à apporter une finition rappelant divers matériaux : le bois, la pierre, le carrelage et autres. L’utilisation d’une empreinte lui confère cet aspect, un peu à la manière du béton imprimé mais avec une seule matrice.
    Un prix qui varie dès lors de 65 à 110 € le m².
     
  • le béton marbré
    C’est par son aspect final marbré que ce béton prend ce nom. Un résultat obtenu par l’utilisation de différents outils, que ce soit un pulvérisateur, une éponge, un gant, une chamoisine, etc. La finition est obtenue à l’aide d’un vernis qui, en même temps, rend la finition hydrofuge et à l’abri des taches. Une finition très esthétique qui peut même se réaliser dans de jolis intérieurs.
    Un prix de 70 à 120 € le m² est à prévoir.
     
  • le béton imprimé
    L’impression du béton vient s’opérer avant que le béton ne soit encore sec en surface. On retrouve alors certains aspects du béton matricé avec des finitions s’apparentant au bois, à la pierre, à des pavés et toutes sortes de dessins. Des finitions en relief qui modifient totalement l’aspect de cette dalle avec l’application des moules.
    Un durcisseur de surface vient terminer le travail.
    Le prix d’un tel béton imprimé varie dès lors de 60 à 90 € le m².
     
  • le béton coloré
    Il est aussi possible, pour ne pas avoir cette teinte grisée triste d’un béton, de décider d’une teinte qui rendra votre terrasse, même laissée à l’état brut, beaucoup plus gaie et colorée.
    Des teintes d’ocre, de sable et bien d’autres donneront une illusion d’une terrasse bien finie et pourront même se compléter avec certaines autres finitions, comme le béton imprimé, le béton balayé, etc.
    Le prix est alors situé entre 45 et 100 € le m².
     
  • le béton ciré
    Le béton ciré est de plus en plus employé dans les intérieurs. Il permet de venir revêtir des plans de travail, parfois des sols, et remplace même avantageusement des carrelages, notamment dans le domaine de la rénovation.
    De la même manière, cette finition est possible en extérieur, mais on lui préfère alors une finition un peu moins lisse afin que le sol ne soit pas trop glissant.
    Une cire est ensuite appliquée pour terminer le travail et lui apporter sa résistance finale.
    Le prix d’un béton ciré d’extérieur est de 80 à 150 € le m².
     
  • le béton peluché
    C’est avant le séchage final de la dalle et après l’avoir lissée que l’aspect peluché est donné au béton à l’aide d’un rouleau à poils courts qui apporte cette texture particulière.
    Cette finition lui enlève, en même temps, son aspect glissant qui convient, par exemple, à des plages de piscine.
    On se rapproche alors du prix d’un béton balayé, soit de 50 à 100 € le m².
     
  • le béton végétalisé
    Un béton qui ajoute une note écologique à la note esthétique. Plutôt utilisé pour des allées destinées aux véhicules, il peut aussi s’imaginer dans des courettes exclusivement en béton afin de leur apporter un peu de végétation ou pour des dalles plus éloignées de la maison.
    En effet, ce béton consiste à alvéoler la dalle et à remplir des alvéoles de terre afin de pouvoir les engazonner. Un résultat proche des dalles d’engazonnement.
    Prévoir un prix de l’ordre de 80 à 100 € le m² qui dépend aussi du travail final : ajout de terre et de pelouse.
     
  • le béton lissé ou béton poli
    Vous recherchez une finition parfaitement lisse ? Celle qui vous donnera carrément envie d’enlever vos chaussures ? C’est ce béton lissé qu’il vous faut. Coloré ou laissé au naturel, il bénéficie d’un passage de durcisseur final.
    Un béton pour un prix de 80 à 100 € le m².

 

  • le béton poncé
    Il est aussi possible de réaliser un béton poncé qui sera d’autant plus intéressant selon le type de granulat utilisé dans la réalisation première de ce béton et qui pourra apporter une jolie brillance à l’ensemble. Il est aussi utilisé dans des fonds de bassin qui font alors miroiter des matériaux utilisés mais convient tout à fait à une terrasse avec un entretien très facile.
    Cette brillance est obtenue par un travail de polissage répété et de plus en plus fin.
    Un travail de béton poncé pour un prix de 90 à 120 € le m².
     
  • le béton drainant
    Le béton drainant pourra être essentiel pour ceux qui ont une terrasse qui pourrait participer à une inondation plus ou moins forte de leur habitation. Cette capacité drainante permettra d’éliminer une partie de ces fortes eaux de pluie et de les laisser filtrer dans le sol.
    Mais il est plutôt utilisé pour une allée, par exemple avec une pente vers le garage en sous-sol enterré ou semi-enterré, et ne pas laisser se déverser l’eau vers le garage.
    Il est aussi possible de colorer le béton pour une finition plus esthétique.
    Son prix varie alors de 70 à 100 € le m² réalisé.
     
  • le béton avec inclusion
    Pour réaliser un béton décoratif, vous souhaitez peut-être ajouter des éléments extérieurs qui pourront représenter un dessin, un logo, une forme géométrique quelconque ou toute autre idée sortie de votre imagination ?
    Que ce soit des billes de verre colorées, des matériaux brillants ou tout autre matériau, vous pouvez faire réaliser cette incrustation directement dans la dalle, qui apportera une note esthétique à votre béton brut.
    Un prix plus difficile à déterminer puisqu’il dépendra des éléments que vous souhaitez incruster mais qui peut aller de 100 à plusieurs centaines d’euros.
     
  • le béton scintillant
    Assez proche du béton avec inclusion, le béton peut devenir scintillant selon les matériaux que l’on vient inclure et qui peuvent se réfléchir en période d’ensoleillement ou, de nuit, par un éclairage bien pensé.
    S’il peut être utilisé dans des bordures d’allées qui seront ainsi parfaitement délimitées, de jour comme de nuit, il peut aussi présenter un bel esthétisme avec des granulats réfléchissants directement inclus dans le béton, comme du granit.
    Un prix de 60 à 80 € le m².
     
  • le béton projeté
    Autre cas particulier que ce béton projeté qui est, entre autres, utilisé lors de la reprise d’une dalle existante, mais présente aussi l’avantage de prévoir des formes plus libres, voire des dénivellations importantes si vous souhaitez, par exemple, conserver un aspect talus original ce qui sera plus rare sur une terrasse mais peut parfois se concevoir. Si on peut le trouver en terrasse, on le trouve aussi beaucoup dans le cas de piscines avec des formes très particulières.
    Un tel béton projeté, tout compris, dont l’armature métallique, revient entre 100 et 150 € le m², selon son épaisseur.
     
  • la peinture sur béton
    Enfin, si rien de tout cela n’a trouvé grâce à vos yeux, vous pourrez toujours peindre votre terrasse pour un prix de 10 à 15 € le m² en fourniture, en vous dirigeant vers une peinture la plus professionnelle possible si vous voulez la voir résister aux intempéries.

 

Les finitions et les protections

Certains des bétons présentés contiennent déjà la finition qui leur permettent de présenter une belle résistance. Sinon, vous devrez, entre imperméabilisant qui empêche les infiltrations d’eau et évite les effets nuisibles du gel, ensuite, et cire protectrice pour éviter l’effritement ou les effets poussiéreux du béton, prévoir un entretien de votre terrasse. Il y va de sa bonne tenue dans le temps. Une cire revient entre 5 et 10 € le m² et doit être renouvelée tous les 5 ans, environ.

 

Avantages et inconvénients

Pour terminer, il faut prendre conscience de tout ce qui fait la qualité ou le défaut d’une terrasse en dalle béton, y compris lorsqu’elle présente l’une de ces belles finitions exprimées.

Elle a pour elle une belle solidité lorsqu’elle est réalisée dans les règles de l’art, comme savent le faire les vrais professionnels et devrait tenir de très nombreuses années. En outre, facile à nettoyer, un simple balayage avec de l’eau suffit à la maintenir en état, et surtout sans lui ajouter de traitement agressif qui pourrait l’attaquer. Revêtue d’une cire, elle sera encore plus facile à nettoyer.

Par contre, le plus grand risque d’une dalle béton et sa propension à fissurer. D’où la nécessité de bien réaliser les joints de dilatation.

Trouver un professionnel

Pour vos travaux, vous pouvez effectuer une demande de devis pour trouver une entreprise qui réalisera vos travaux. Travaux à Part sélectionne les meilleurs artisans dans toute la France vous offrant le meilleur rapport qualité-prix pour vos travaux :