Comparatif des isolants

Mis à jour le 04 juin 2019
Moyenne : 5 (1 vote)
2019-06-04 13:15:00
Isolant de toiture

L’isolation est un élément à ne pas négliger dans un logement. Elle joue un rôle majeur dans la consommation d’énergie de ce dernier. De nombreux choix s’offrent à vous avec l’apparition de matériaux toujours plus performants afin d’équiper votre habitation et d’en améliorer les performances thermiques. Pour ce faire, il faut compter un budget compris entre 3 et 80 € / m² si l’on veut faire un comparatif des isolants.

 

Récapitulatif des prix des isolations

Types d’isolation

Prix fournitures

Prix main d’oeuvre

ITI

3 à 60 € / m²

25 à 55 € / m²

ITE

50 à 80 € / m²

60 à 100 € / m²

isolation intégrée

20 à 90 € / m²

60 à 90 € / m²

 

Vous avez un projet ?

Le principe de l’isolation

Le but de l’isolation est d’empêcher l’entrée et la prolifération de l’air dans un logement. Il faut savoir que c’est par la toiture et les murs que les plus grosses déperditions ont lieu.

 

En construction neuve comme en rénovation, la phase d’isolation se doit d’être correctement réalisée. Dans le cadre d’une construction, la pose d’un isolant est régie par une norme appelée RT 2012 alors que pour une rénovation, l’isolation permettra de réduire les consommations énergétiques donc de faire diminuer les factures mais aussi d’apporter ou améliorer le confort thermique au sein du logement.

La norme RT 2012 est à appliquer dans tous les cas de constructions neuves depuis 2013. Cette norme met en exergue une obligation de résultat concernant l’isolation. L’isolation au sein de tous les logements neufs se doit d’être performante et ce peu importe les matériaux choisis pour cela. Elle impose un plafond de consommation d’énergie primaire c’est à dire l’énergie qu’il est nécessaire d’utiliser pour produire l’énergie finale. Cet indicateur varie selon la zone géographique du lieu de construction mais il est en règle générale aux alentours de 50 m². K / W (Kelvin par Watt).

 

Cette réglementation thermique va laisser place sous peu à la RT 2020 qui sera plus prohibitive que celle actuellement en activité. Par exemple, pour une résistance thermique égale à 8 pour les combles, elle devra être de 10 dans la RT 2020. Actuellement de 4 pour les sols et les murs, elle sera de 5 dans la nouvelle version.

 

Une isolation peut se faire selon 3 manières principales que sont :

  • l’isolation thermique par l’intérieur (ITI) qui consiste à appliquer un isolant sur les murs / combles intérieurs de l’habitation.
  • l’isolation thermique par l’extérieur (ITE) qui vise à isoler l’extérieur de la façade d’un logement
  • l’isolation intégrée repose sur le principe que l’isolant est déjà présent au sein du matériau qui a permis de construire les murs de l’habitation, c’est l’isolation des murs dans leur épaisseur.

 

Types d’isolation

Avantages

Inconvénients

ITI

  • facile à poser
  • peu cher
  • réduit l’espace au sein du logement

ITE

  • limite les ponts thermiques
  • pas de perte de surface habitable
  • nouvel aspect de la façade
  • ne gêne pas le quotidien à l’intérieur lors des travaux
  • onéreux
  • peut être difficile à poser selon la configuration du bien
  • résistance aux conditions climatiques

Isolation intégrée

  • isolation performante
  • absence de ponts thermiques
  • difficile à mettre en place lors d’une rénovation
  • TVA 20 %
  • pas éligible aux aides financières

 

Les différents isolants

Les différents matériaux isolants sont classés principalement selon 4 grandes catégories que sont les isolants minéraux, synthétiques, naturels et de nouvelle génération.

 

Voici un tableau donnant quelques informations :

 

Catégories d’isolants

Types d’isolants

Conditionnement

Avantages

Inconvénients

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

isolants minéraux

laine de verre

rouleaux

panneaux

flocons

-prix

-pose facile

-incombustible

-recyclable

-mauvais déphasage

-limitation des performances

-désagréments corporels lors de la pose

laine de roche

rouleaux

panneaux

flocons

-prix

-pose

-incombustible

-recyclable

-peu écologique

-isolation limitée

perlite

panneaux

granules

-non-inflammable

-longévité

-bon isolant phonique

-nécessite un traitement hydrofuge

vermiculite

vrac

panneaux

-incombustible

-longévité

-insensible aux rongeurs

-nécessite un traitement hydrofuge

verre cellulaire

panneaux

plaques

granules

-recyclable

-longévité

-isolation acoustique

 

 

 

 

 

isolants synthétiques

polystyrène expansé

vrac

panneaux rigides

blocs découpés ou moulés

-bonne performance thermique

-léger

-inflammable

-parement nécessaire

-isolation acoustique

polystyrène extrudé

panneaux

-résistant à la compression et à l'humidité

-léger

-faible isolation acoustique

polyuréthane

mousse

panneaux

-faible épaisseur

-performante

-longévité

-dégagements de gaz toxiques si feu

-pour bâtiment tertiaire ou agricole

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

isolants naturels

liège

plaques

vrac

dalles

rouleaux

-résistant à l’humidité et à la compression

-une récolte de liège tous les 10 ans

chanvre

rouleaux

panneaux

matelas

vrac

-écologique

-bonnes performances techniques

-hygrorégulateur

-thermorégulateur

-difficile à couper

fibres de lin

vrac

rouleaux

panneaux

feutres

-écologique

-isolation phonique

-longévité

-traitement contre feu, insectes, moisissures

fibres de bois

vrac

panneaux rigides ou semi-rigide

-naturelles

-hygrorégulateur

-thermorégulateur

-sensible à l’humidité

-associées à du polyuréthane

inflammable

fibres de coco

panneaux

rouleaux

-imputrescible

-résistant eau et humidité

-longévité

-traitement pour une meilleure résistance au feu

laine de mouton

vrac

rouleaux

panneaux

feutres

-hygrorégulateur

-longévité

-inflammable

-inertie faible

-protections corporelles pour la pose

laine de coton

vrac

rouleaux

plaques

feutres

-hygrorégulateur

-imputrescible

-bonne isolation phonique

-culture du coton très polluante

plumes de canard

granulés

panneaux

-bon isolant thermique et phonique

-protections corporelles lors de la pose

-sensible au feu

panneaux de roseaux

panneaux

bottes

-régulent l’humidité

-résistant variations climatiques

-faibles performances thermiques et phoniques

ouate de cellulose

granulés

panneaux

-hygrorégulateur

-thermorégulateur

-déphasant

-protections corporelles pour la pose

 

 

 

isolants nouvelle génération

panneaux isolants sous vide

panneaux

-gain de place

-très performants

-prix

aérogels

rouleaux

-excellent isolant

-résistant variations températures

-longévité

-peu vendu

-prix

 

 

isolants minces

feutre

rouleaux

-imperméable vapeur d’eau

-complément d’isolation

-isolation phonique

ouate

mousse

 

Les isolants naturels sont pour certains totalement écologiques, pour d’autres, mélangés à certains additifs chimiques. Ce sont cependant les isolants les plus écologiques mais cela est plus onéreux.

 

A contrario, on trouve les matériaux totalement synthétiques, peu écologiques mais qui possèdent un bon confort thermique ainsi que des prix attractifs.

 

Dans le cadre d’une isolation intégrée, des matériaux tels que la brique monomur ou le béton cellulaire servent d’isolant.

  • brique monomur : résiste au feu, insecte, intempéries
  • béton cellulaire : résiste au feu, à la compression, absorbe l’humidité

Ce type d’isolation est suffisant. Il ne nécessite pas la pose d’une isolation en sus à l’intérieur.

Caractéristiques techniques

En regardant les caractéristiques techniques des différents isolants, cela permettra d’orienter vos choix vers un type en particulier qui pourrait correspondre à vos attentes et aux besoins du logement. Les caractéristiques techniques sont un des critères les plus importants concernant l’isolation.

 

La comparaison des différents matériaux isolants peut s’établir grâce à leur résistance thermique notée “R” qui correspond à la résistance d’un matériau face aux changements de températures. Plus elle est élevée et plus les performances thermiques sont bonnes.

 

Le coefficient de conductivité thermique appelé lambda et notée “ℷ” est aussi un indicateur à ne pas négliger. Plus il est faible, meilleur est l’isolation du matériau et nécessite donc la pose d’une couche moins épaisse.

 

Ces 2 éléments sont indispensables afin de pouvoir comparer divers isolants entre eux. Le mieux reste donc de choisir un isolant ayant un R élevé et un faible ℷ afin d’avoir les meilleures performances possibles.

 

La pose

A l’heure actuelle, les isolants qui restent les plus installés sont les laines minérales type laine de verre ou encore laine de roche. En effet, elles possèdent un très bon rapport qualité / prix c’est pourquoi elles sont les options les plus choisies.

 

Concernant l’isolation par l’extérieure, les panneaux de laine de bois sont les plus utilisés car il s’agit de la solution la plus pérenne dans le temps et possédant toutes les caractéristiques nécessaires pour lutter contre les conditions climatiques.

 

Par exemple, pour être en phase avec la RT 2012, il faut :

  • 16 à 40 cm d’épaisseur pour de la laine minérale
  • 12 à 35 cm pour des isolants naturels
  • 10 à 25 cm pour des isolants synthétiques

 

Avant la pose, il faut savoir quelle épaisseur sera nécessaire pour une bonne isolation et pour répondre aux critères de la réglementation technique. Pour cela, il faut effectuer un calcul :

(R x ℷ) x 100 = épaisseur nécessaire (en cm)

 

Exemple pour savoir l’épaisseur de laine de verre à poser :

Si la résistance thermique R = 7 m². K / W

et la conductivité thermique ℷ = 0,040 W / (m.K)

7 x 0,040 = 0,28

0,280 x 100 = 28 cm

 

Certains matériaux comme les laines minérales ou encore le polystyrène expansé se doivent d’être associés à des plaques de plâtre aussi appelées placo.

Ces plaques peuvent être directement collées selon le support ou vissées sur des rails métalliques.

 

Selon l’isolant, il peut aussi être projeté sur les murs, les sols ou la toiture.

De la même façon, dans les combles perdus, il est possible de procéder à une isolation soufflée.

 

Les différents types d’utilisation

Selon le matériau choisi, l’utilisation pourra varier. Voici un tableau permettant de voir quel isolant appliquer en fonction des travaux d’isolation à réaliser :

 

Utilisation

Isolants

toitures

laine de verre

laine de roche

perlite

vermiculite

liège

fibre de bois

chanvre

fibre de lin

fibre de coco

laine de coton

polystyrène expansé / extrudé

polyuréthane

isolant mince

murs

verre cellulaire

laine de verre

laine de roche

perlite

liège

fibre de bois

chanvre

fibre de lin

fibre de coco

ouate de cellulose

laine de coton

torchis

polystyrène expansé / extrudé

polyuréthane

panneaux isolant sous vide

sols

laine de roche

liège

fibre de bois

fibre de lin

plume de canard

fibre de coco

ouate de cellulose

laine de coton

torchis

polystyrène expansé / extrudé

polyuréthane

panneaux isolant sous vide

combles aménagés

laine de verre

laine de roche

perlite

chanvre

fibre de lin

laine de coton

isolant mince

combles perdus

vermiculite

liège

plume de canard

ouate de cellulose

fondations

verre cellulaire

liège

plafonds

laine de verre

plume de canard

ouate de cellulose

torchis

ossature bois

plume de canard

ouate de cellulose

torchis

ossature métallique

laine de roche

 

Les prix

En termes de prix, selon les types d’isolation et le matériau en lui-même, des différences de tarifs s’observent. Le tableau ci-dessous donne un ordre de prix pour quelques isolants :

 

Type d’isolation

Isolant

Prix

Isolation intégrée

brique monomur

50 € / m²

béton cellulaire

20 à plus de 90 € / m²

ITE

laine de roche

10 € / m² (10 mm d’épaisseur)

verre cellulaire

35 € / m² (10 mm d’épaisseur)

panneaux isolant sous vide

50 € / m² (10 mm d’épaisseur)

fibre de bois

15 à 20 € / m² (10 mm d’épaisseur)

ITI

laine de verre

3 à 8 € / m² (10 mm d’épaisseur)

laine de roche

5 à 10 € / m² (10 mm d’épaisseur)

perlite

190 € / m3

liège

10 à 30 € / m²

fibre de bois

15 € / m² (10 mm d’épaisseur)

plume de canard

15 à 20 € / m² (10 mm d’épaisseur)

panneaux de roseaux

35 à 40 € / m²

ouate de cellulose

20 € / m² (10 mm d’épaisseur)

polystyrène expansé

10 € / m² (10 mm d’épaisseur)

polystyrène extrudé

15 à 20 € / m² (10 mm d’épaisseur)

isolant mince

5 à 10 € / m²

panneaux isolant sous vide

40 à 60 € / m²

aérogels

1800 € / kg

 

Le marquage et la certification

Quand un matériau possède une certification, cela signifie que sa qualité a été testée.

 

Les normes :

  • NF” Normes Françaises
  • CE” Certification Européenne

sont contrôlées et attestent de la qualité et de la sécurité du matériau.

 

Cependant, d’autres certifications existent.

C’est le cas de :

  • la certification CSTBat est fournie par le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment qui est garant de la qualité et de la conformité du produit selon les règles du fabricant.
  • certification ACERMI : l’Association pour la Certification des Matériaux Isolants garantie la conformité des produits et classe les matériaux par performance.

Ce classement est dit “ISOLE” :

 

Classement

Caractéristiques

Indicateurs

I

propriété mécanique en compression

entre 1 (le plus tendre) et 5 (le plus dur)

S

comportement lié aux mouvements différentiels

entre 1 (le plus souple) et 4 (le plus stable)

O

comportement lié à l’eau

entre 1(le plus altérable) et 3 (le plus imputrescible)

L

propriétés mécaniques utiles

entre 1(moins résistant) et 4 (le plus résistant)

E

perméance à la vapeur d’eau

entre 1 (perméable) et 5 (étanche)

 

 

Aides et subventions éligibles

Le Pacte Energie Solidarité : programme d’isolation à 1 € qui a été validé par l’Etat permet d’inciter à la rénovation en termes d’isolation. Pour être éligible, il faut que vos revenus fiscaux se trouvent en dessous d’un certain plafond, être dans une maison de plus de 15 ans. Cette action permet d’isoler uniquement les combles perdus, les caves, garages ou vide sanitaire.

 

Eco prêt à taux zéro : dans le cadre de rénovation en vue d’améliorer les performances thermiques du logement, il est possible d’avoir un emprunt bancaire pour réaliser ces travaux.

 

CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique) : pour les résidences principales achevées depuis plus de 2 ans, les travaux de rénovation effectués dans le cadre d’une réduction de consommation énergétique peuvent être déduits des impôts à hauteur de 30 %. Cependant, les travaux doivent être réalisés par un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.